Quand faire pousser tes propres légumes ne te suffit plus.

1 404 vues

Envoyé par Tuveuxvoirmabique le 3 décembre 2021 à 12h01

+ 1 -

Ced Lombrik

Merci pour le partage, je vais regarder ce reportage ce soir.

Vivre sans eau ni électricité ne veut pas forcément dire vivre dans le dénuement non plus, et force est de constater que ceux qui le font ne partent pas non plus sans rien... Par exemple, j'ai déjà fait quelques semaines dans la jungle et dans le désert pour le travail, sans électricité autre que celle pour alimenter les PC de terrain, les GPS et le téléphone d'urgence, et aussi à devoir rendre l'eau potable (ce n'est rien par rapport à ceux qui vivent tout le temps comme cela) - creuser le trou collectif en début de mission avant de chier est une expérience, se laver dans la rivière au savon végétal avec quelqu'un qui guète pour l'approche des crocos est aussi une bonne façon de chier... P'is on s'y fait. Mais, je dois bien avouer que la première douche au retour est un bonheur exquis, et la première pinte une sensation proche de l'orgasme.
+ 0 -

Mini-Cube En réponse à Ced Vermisseau

Djibouti et Guyane ?
+ 0 -

Tuveuxvoirmabique En réponse à Ced Vermisseau

J'ai conscience que c'est pour beaucoups de personnes un gros lieu commun.
Mais quand tu chasses de ton quotidien tout ces bidules pourtant indispensables qui te définissent comme le consommateur modèle que tu devrais être.
Tu en arrives vite à la conclusion que beaucoup de ces chose prises comme minimums vitales se révèlent en fait comme des luxes quelque fois indécents.
+ 6 -

Flaneur Ver TikToké

C’est très louable , mais on note que c’est un luxe que peu de gens peuvent se payer et qui débouche au final sur une retraite ecolo. Car apparemment les premier ont du utiliser leurs économies de deux travail de vétérinaire à Londres et le deuxième d’un gros héritage. Pour les premier les enfants sont encore très jeunes donc il profite de cette vie idyllique mais comme pour le deuxième une fois ado ils iront vivre dans la grande ville polluante pour leurs études et leurs vies sociales .
+ 1 -

Tuveuxvoirmabique En réponse à Flaneur Vermisseau

Tout le monde ne peux pas vivres de cette manière. C'est vrai
Mais ce n'est pas un véritable luxe pour autant.
On est pas tous obligé d'exploiter 25hectares ou une ile en écosse.
(Dans mon cas, une maison, une grange, 0,75 hectares pour un achat de 115 000€)

Retaper une petite ferme avec un peu de terrain pour faire pousser des poules et élever des courgettes en exerçant un emploi qui te rapporte à peine le smic, n'est pas si luxueux que ça lorsque tu le compares à la valeur moyenne d'un appart' en ville (Entre son achat, le cout de la vie citadine et le gros salaire que tu te dois d'engranger juste pour pourvoir continuer d'aller bosser.)

Tout le monde ne pourrait bien sur le faire parce que tout le monde ne peut pas poser un crédit ou n'a pas accès à ces occasions là.
Tout le monde ne pourrait le faire parce que si tout le monde venait à le désirer, le cout d'installation deviendrait trop élevé pour les sans-le-sous comme moi. Et donc deviendrait un vrai luxe.

Mais si plus de gens le faisait, nos infrastructures seraient surement plus décentralisées et les enfants ne devraient peut-être pas aussi obligatoirement vivre à la ville pour suivre des études destinés à les former dans un des métiers du tertiaire à la pertinence plutôt relative.

Ce qui par contre est sur, c'est que tout le monde n'en à pas envie.
Les gens (avec un G majuscule) rêvent bien plus d'être influenceur avec un pavillon urbain, porsche cayenne et piscine qu'une vie de petit paysan.
Mon idéal (Et à plus forte raison celui de PaulLucas) est certainement vécu par beaucoup comme un enfer vert.
Vivre chez les ploucs sans un ronds demande beaucoup de temps de "travail". Il y a forcement beaucoup plus de trucs à faire lorsque tu ne donnes pas d'argent pour que d'autres le fasse à ta place.
+ 0 -

Flaneur En réponse à Tuveuxvoirmabique Ver TikToké

merci pour ton point de vue intéressant, c’est vrai qu’il faut aussi le vouloir.
+ 4 -

PaulLucas Vermisseau

Merci pour le partage, je regarderai. Témoignage supplémentaire du coup pour les intéressés : nous on a l'élec mais l'eau au puits dehors et une rivière (qui maintenant est gelée). On se lave quand même, hein, mais parfois la nuit je rêve de douche ! Toilettes à l'extérieur. Je lis vos comm : alors pour les sous, on n'est ni véto ni héritiers (jamais dépassé le smic mais économes). 40 000€ la maison sur plus de 6 ha avec rivière et bois, nord de l'Europe. Vie sociale locale plutôt active et jeune. C'est fatigant mais on est bien.
Image de PaulLucas
+ 0 -

magnussoren En réponse à PaulLucas Ver (re-)cyclable

salut, c'est indiscret de te demander quel pays et comment tu es arrivé la, ce que tu y fais?
+ 0 -

Flaneur En réponse à magnussoren Ver TikToké

Ça m’intéresse aussi car 40000 pour 6ha c’est sûrement pas en France .
+ 4 -

PaulLucas En réponse à Flaneur Vermisseau

Un peu long mais Estonie, en campagne. C'était une recherche de cadre de vie à notre goût et à notre portée financière. Trouvé un peu par hasard mais on avait déjà des liens avec ce pays. Je comptais juste bosser sur la maison et le jardin mais une école de musique était en manque de prof donc j'y fais quelques heures (en mauvais anglais + gesticulations). Cherchez naturebuisson pour des images.
+ 1 -

Flaneur En réponse à PaulLucas Ver TikToké

Ok merci pour le partage .
+ 1 -

Tuveuxvoirmabique En réponse à PaulLucas Vermisseau

Sympa ton petit retour d'expérience. :)
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
23