Vif au plaisir, ardent au travail

Des militaires en collants, qui font des pointes, j'appelle ça la France madame, et pas n'importe laquelle, la France de Louis XIV !

Pour ceux que ça intéresse... Le post https://lelombrik.net/138054 par Exhaar me fait immédiatement penser aux "pas d'été", que l'on retrouve dans différentes traditions régionales et qui (pour faire simple) sont issues d'une vieille tradition militaire française. 

"Proposé par Louis XIV vers 1692, rendu obligatoire par Louis XV en 1751, l'enseignement militaire de la danse était réservé, jusqu'à la révolution Française, aux officiers et aux jeunes issus de la noblesse. [...] Elle est enseignée au même titre que l'escrime, la canne, le bâton et elle est destinée à augmenter la force, l'adresse et la grâce militaire du soldat" 
(extrait de Danses de Caractères de la Sarthe, http://www.chants-danses-france.com/editions/livrets/ ).
5 113 vues

Des militaires en collants, qui font des pointes, j'appelle ça la France madame, et pas n'importe laquelle, la France de Louis XIV !

Pour ceux que ça intéresse... Le post https://lelombrik.net/138054 par Exhaar me fait immédiatement penser aux "pas d'été", que l'on retrouve dans différentes traditions régionales et qui (pour faire simple) sont issues d'une vieille tradition militaire française.

"Proposé par Louis XIV vers 1692, rendu obligatoire par Louis XV en 1751, l'enseignement militaire de la danse était réservé, jusqu'à la révolution Française, aux officiers et aux jeunes issus de la noblesse. [...] Elle est enseignée au même titre que l'escrime, la canne, le bâton et elle est destinée à augmenter la force, l'adresse et la grâce militaire du soldat"
(extrait de Danses de Caractères de la Sarthe, http://www.chants-danses-france.com/editions/livrets/ ).

Envoyé par PaulLucas le 17 octobre 2021 à 16h17

+ 1 -

Exhaar Vermisseau

Louis XIV était danseur et se donnait régulièrement en spectacle. Ceci pouvant expliqué cela.
+ 8 -

BonPublic En réponse à Exhaar Vermisseau

D'ailleurs, peut-on être Roi Soleil sans être danseur étoile ?
+ 2 -

Exhaar En réponse à BonPublic Vermisseau

Non, c'est un package.
Après je ne sais pas si il était bon danseur. Je sais juste qu'il adorait ça. (merci Arte)

Edit : je viens de vérifier vite fait et apparemment c'était un très bon danseur.
+ 2 -

PaulLucas En réponse à Exhaar Vermisseau

Sur ce sujet, il y a le film "Le roi danse" (2000) de Gérard Corbiau qui, dans mon souvenir du moins, est sympas.
+ 1 -

PaulLucas En réponse à Exhaar Vermisseau

C'est sûr mais il est amusant de remarquer que, loin d'être un caprice royal passager, cet enseignement a longtemps perduré. Il est devenu accessible à tous les soldats après la Révolution Française (forcément, à bas les privilèges) et a été enseigné à l'armée jusqu'à la défaite de Seudan (1870). Les cours sont alors progressivement passés de l'armée à des sociétés de gymnastique... à vocation nationaliste et bénéficiant d'un soutient militaire/paramilitaire. La gymnastique est liée à la préparation militaire jusqu'en 1914.
+ 2 -

magnussoren En réponse à PaulLucas Ver (re-)cyclable

sEdan, j'insiste parce que j'y suis né...
+ 1 -

PaulLucas En réponse à magnussoren Vermisseau

Oups. Toutes mes plates excuses aux Sedanais.
+ 10 -

Flaneur Ver TikToké

C’est marrant , et le slogan « vif au plaisir et hardant au travail » c’est Work Hard Play Hard de l’époque
+ 4 -

Kudsak En réponse à Flaneur Vermisseau

Hardant ? Faut arrêter les pornos Monsieur !
+ 0 -

Flaneur En réponse à Kudsak Ver TikToké

Presque je pensais à Fanny.
+ 10 -

Tabernakos Vermisseau

Issue d'une vieille branche aristocrate, nous avions, la fratrie de 11, des cours de danse privée version XXéme siècle (valse, tango rock à 2). Un élément essentiel pour être invité aux soirées et rallyes de l'époque et trouver, avec l'aide très appuyée de certaines marieuses, la princesse ou le prince mais dans la caste dédiée. L'escrime faisait partie de l'éducation aussi. Minute témoignage fin seventies :^)
+ 4 -

Clem_Du_Bouchonnois En réponse à Tabernakos Vermisseau

J'ai lu ça avec la voix de Lord Brett Sinclair :)
+ 4 -

magnussoren En réponse à Tabernakos Ver (re-)cyclable

mais du coup, t'es marié avec une princesse?
+ 4 -

hoodoo En réponse à Tabernakos Vermisseau

Mais du coup t'as le droit de te marier avec ta cousine ?
+ 3 -

GruikMan Vermisseau

Ils font encore de grands bals en UK, tout le monde en grande tenue de soirée (organisés par un club sportif ou université etc..)
"Les hommes y vont pour voir des femmes, et les femmes y vont pour se comparer entre elles (robes et tenues)" disaient malicieusement les hommes.
Fin 19eme, n'ayant pas encore la TV pour s'abrutir chez soi, et le bal était une occasion de se montrer auprès du sexe opposé...
'Grâces et Décence' tout pour charmer le père de la future prétendante...

C’était leur You-Trotte avant le You-Teube.
+ 1 -

Astre_radieux En réponse à GruikMan Ver luisant

Y avait également énormément de bals après la seconde guerre mondiale pour repeupler le pays. C'est comme ça que mes grands parents se sont connus.
+ 3 -

GruikMan En réponse à Astre_radieux Vermisseau

Après 5 années à se tirer dessus, il fallait bien panser les trous de balles....
Mon père est né 9 mois après que le sien soit rentré des camps de prisonniers libéré fin 44.
Et n'ayant pas encore la TV... les bals tournaient d'un village à l'autre, ça donnait l'occasion d'aller voir la faune des villages alentours, histoire de mixer les gènes...
+ 1 -

PaulLucas En réponse à GruikMan Vermisseau

À écouter "Les bals clandestins pendant la guerre" : https://www.fra...ndant-la-guerre Les cinémas (et les "infos"/propagande qui allaient avec) étaient autorisés mais pas les bals, par respect pour nos jeunes qui sont partis.
+ 2 -

PaulLucas En réponse à GruikMan Vermisseau

Ça existe toujours et aussi en France, Belgique, Suisse... et pour les mêmes raisons. Exemple d'ambiance : https://video.l...gcAAPHHh4FGhetx Par contre, le dress code peut évoluer :-p
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
102