Des élèves de 6e parlent de leurs lectures

1 290 vues

En 1972.

Envoyé par phil_good le 21 avril 2021 à 20h54

+ 0 -

BarneyGumbles Lombric Shaolin

Le premier à faire un commentaire du genre "c'était mieux avant" a perdu !
+ 8 -

Shako En réponse à BarneyGumbles Vermisseau

Pour le coup, tu as perdu :p
+ 1 -

glurp En réponse à BarneyGumbles LoMBriK addict !

Advienne que pourra, je me lance : "c'était mieux avant" !
+ 2 -

krondor Vermisseau

on voit la classe sociale surtout...
+ 1 -

Flaneur En réponse à krondor Ver TikToké

Je me suis dis la même chose , ils parlent comme leurs parents .
+ 1 -

Flaneur Ver TikToké

Perso la plupart des livres me tombent des mains si il n’y avait pas Stephen King j’aurais très peu lu de livre . Et puis l’alchimiste de Paulo Coelho mais seulement celui la de lui j’en ai essayé d’autre de lui mais j’ai pas accroché.
+ 2 -

Cham En réponse à Flaneur Lombric

si tu as aimé un livre tu en aimeras d'autres. tu les as pas encore trouvés
+ 2 -

Black En réponse à Flaneur Lombric

"le fléau"
"The God of the Lost"
+ 4 -

magnussoren Ver (re-)cyclable

bon, je fais mon coming out..la gamine un peu ronde qui pense qu'on n'est jamais assez instruits, c'est moi..
+ 23 -

gloupi Lombric Shaolin

Image de gloupi
+ 3 -

Tezota Lombric

Étonnant, le nombre de gamins qui se mettent à lire Leblanc alors que c'était oublié de tous suite à la série. ça donne des moments assez touchant de parents qui parlent avec leur gosse dans le rayons en librairie sur ça justement. Transfert de connaissances.
+ 9 -

john5

Ça me fait un peu honte de voir ça. Jusqu’à la vingtaine, j’étais un putain de rat de bibliothèque, un vrai nerd pur jus, l’asocial de service (j’aurais dit binoclard mais je suis béni de la grâce d’une vue impeccable) qui se réfugiait dans son gros volume à la récré pour fuir la haine de soi et la peur des autres tandis que les copains dragouillaient les filles... Et puis après je suis tombé dans l’informatique et j’en remplacé ma passion du livre par le web et les jeux vidéos tandis que mes études ont fini de me faire basculer du monde littéraire au monde scientifique. D’une certaine façon j’ai toujours la nostalgie des pertes vers les mondes infinis de l’imaginaire qui s’ouvrent avec la littérature mais... j’ai plus le temps, ou plutôt je ne prends plus le temps, ou alors juste pendant les vacances, pour peu que ma chérie m’ait un peu tanné le cuir pour que je laisse mes électroniqueries à la maison, je re-binge une pile de volume puis c’est à nouveau fini jusqu’à l’année suivante...

C’était 36 15 my life comme on dit.
+ 3 -

bipede33 Jeune asticot

Déjà, quand ça commence par "de vrais livres", ça commence bien.
+ 2 -

Black En réponse à bipede33 Lombric

Entre des "vrais livres" comme "Hunger Game" (écriture très moyenne, même en anglais...)
et les "Blacksad", il n'y a pas photo...
+ 0 -

bipede33 En réponse à Black Jeune asticot

entièrement d'accord.
Ceci dit je pense que le journaliste ne doit pas ranger les Hunger Games dans la catégorie vraie livre. Plutôt le genre de commentaire qui s'associe avec "sur ce sujet, relire Zola, c'est édifiant", pour bien préciser que tout le monde devrait avoir lu Zola (moi j'ai jamais pu. j'ai trouvé ça méga chiant).
+ 1 -

Black En réponse à bipede33 Lombric

J'ai lu (volontairement) l'assommoir pendant mes années collège, j'ai rarement trouvé un livre aussi long et pénible a lire...

Et le procès de Kafka m'a tellement filé mal au coeur qu'il fait partie des 3 seuls livres que je n'ai pas fini dans ma vie...

Je pense que certains se gargarisent avec les classiques par pédenterie...
(C'est comme le vin, c'est pas parce que la bouteille est vendue 500€ qu'elle est bonne...)
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
79