Portrait de Gregor Baci

Un noble Hongrois qui, lors d'une bataille ou d'un tournoi, s'est retrouvé avec une lance plantée en pleine tête. Il y a survécu pendant une année après la blessure, ce qui a permis de faire ce portrait qui a terminé dans la collection personnelle de l'Archiduc Ferdinand II. Il est actuellement visible au château d'Ambras, dans le Tyrol.
Ce contenu contient des scènes violentes et pourrait heurter votre sensibilité. Vous devez être majeur pour y accéder. Cliquez ici pour afficher le contenu.
4 405 vues

Un noble Hongrois qui, lors d'une bataille ou d'un tournoi, s'est retrouvé avec une lance plantée en pleine tête. Il y a survécu pendant une année après la blessure, ce qui a permis de faire ce portrait qui a terminé dans la collection personnelle de l'Archiduc Ferdinand II. Il est actuellement visible au château d'Ambras, dans le Tyrol.

Envoyé par phil_good le 17 avril 2021 à 16h54

+ 5 -

BonPublic Vermisseau

Celui là aussi je l'aime bien.

https://fr.wiki...ki/Phineas_Gage
+ 3 -

Narf En réponse à BonPublic LoMBriK addict !

Il était mal barré.
+ 1 -

Weng-Weng Lombrico de la Cruz

Bah non...
+ 1 -

GruikMan Vermisseau

Il ne disait plus 'mon œil' après le tournoi...
+ 1 -

Rwan

Non mais attends..il a vécu un an comme ça avec une lance planté dans le crâne sans que personne n'y touche ? , Ca devait piquer un peu les lendemain de cuite quand même .. hallucinant !
+ 6 -

phil_good En réponse à Rwan Ver singe (et torix)

Ouais, il pouvait vraiment parler de "gueule de bois" pour le coup... Apparemment ils avaient scié les deux extrémités de la lance pour ne laisser qu'un morceau de taille la plus réduite possible. Enfin, c'était au XVIe siècle, donc moyens relativement limités.

Pour mémoire, le Roi de France Henri II meurt en 1559 après une joute amicale où il finit également avec une lance plantée dans l'oeil malgré son heaume. Le problème dans son cas, ce sont les nombreux éclats de bois. Le chirurgien Ambroise Paré, le père de la chirurgie moderne, hâte l'exécution de six condamnés à mort et utilise leurs têtes pour tenter de reproduire la même blessure que celle du roi et pouvoir analyser le trajet de la lance dans le crâne et le meilleur moyen d'intervenir. Il parvient à la reproduire sur la tête du 6e après 5 échecs préalables, mais en dépit de son analyse et de tous ses efforts, Henri II mourra dix jours après l'accident.
+ -6 -

Libel En réponse à phil_good Vermisseau

Pour la fistule anale de Louis XIV, c'est plus d'une soixantaine de gars qui y sont passés pour entrainer les gusses.
Roi Soleil mon cul :/ Ce mec est le cauchemar de tout royaliste qui se respecte. Moi au pouvoir, je filerai Versailles aux Roms qu'on n'en parle plus.
+ 1 -

trucmoi Ver d'os

Le gars contre qui il bataillait, il ne s'appelait pas lancelot par hasard ?
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
83