This is extremely dangerous to our democracy

Chargement du lecteur...
Rejouer
Fermer
1 605 vues

Les infos selon "Sinclair Media Groupe", un des 5 groupes qui contrôlent l'intégralité des médias US…

Envoyé par alextazy0 le 27 mars 2021 à 21h32

+ 10 -

GruikMan Vermisseau

C'est en #Murika... un opérateur dans la ligne 'conservative'
la Murdoch Family contrôle encore la FOX TV.
SMG est le deuxième opérateur de station de télévision en importance aux États-Unis par nombre de stations (après Nexstar Media Group) et le plus grand propriétaire de stations affiliées à Fox, ABC et The CW.
le wiki FR étant un peu maigre le sujet :
https://en.wiki...Broadcast_Group
En Europe c'est pareil, ça se consolide (pour ne pas dire centralise) autour de grands groupes.

en 2019 : L’entreprise a été critiquée pour avoir exigé de ses stations qu’elles diffusent des segments vidéo groupés et que ses présentateurs lisent des scénarios préparés qui contiennent du contenu éditorial, y compris des avertissements au sujet de supposées "fausses nouvelles" dans les médias grand public.

Après, y a une autre vie sans la TV aussi...
Image de GruikMan
+ 5 -

Libel Vermisseau

C'est marrant. Parce que c'est vrai pour tous les camps.

L'élection d'Obama, on en parle ?

Et pour tous les pays aussi.
Un jeune "premier" sorti de nulle part qui remporte l'élection majeure d'un pays, ça me dit quelque chose. ;)
Image de Libel
+ 0 -

Exhaar Vermisseau

Perso je ne regarde plus la télé depuis la mort de Bruno Carette.
Monde de merde. (G. Abitbol)
+ 1 -

decapeter En réponse à Exhaar Jeune asticot

la dernière chose que j'ai regardé à la tv c'était le club dorothé... Depuis, c'est DVD puis bluray et netflix.
+ 1 -

Grand_Ma Vermisseau

"Quelle folie que de porter un toast à la presse indépendante ! Chacun, ici présent ce soir, sait que la presse indépendante n’existe pas. Vous le savez et je le sais : il n’y a personne parmi vous qui oserait publier ses vraies opinions, et, s’il le faisait, vous savez d’avance qu’elles ne seraient jamais imprimées. Je suis payé 250 dollars par semaine pour garder mes vraies opinions en dehors du journal pour lequel je travaille."

John Swinton, rédacteur en chef du New York Times. Discours d’adieu à ses collègues en 1914
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
24