Pas certain de ce que c'est (gravure d'un circuit imprimé ?)

Chargement du lecteur...
Rejouer
Fermer
Vous aimerez peut-être aussi :
Technique de soudure Technique de soudure
Circuit Circuit
2 201 vues

MMais je trouve ça relaxant.

Envoyé par phil_good le 22 février 2021 à 18h52

+ 5 -

poups Asticot

C'est beau ! Tu sais quelle est l'échelle ? C'est plutôt petit, ou petit petit ?
+ 0 -

_pepe_ En réponse à poups

Pour donner une idée, l'image fait probablement dans les 3 cm de large (et de haut).
+ 0 -

MuletPower En réponse à _pepe_ Vermisseau

Qu'est ce qui te permet d'évaluer l'échelle ?
la taille moyenne d'un processeur censé se placer au centre ?
+ 0 -

_pepe_ En réponse à MuletPower

Plutôt le pas des pastilles destinées aux connecteurs. Les dimensions de la puce centrale offrant plusieurs possibilités, on ne peut les utiliser que pour confirmer la vraisemblance de l'échelle trouvée.
+ -3 -

MuletPower En réponse à _pepe_ Vermisseau

T'en sait rien du tout , mais comme d'ab, tu joues les experts.... lol
quelques soit le sujet , t'es en mode branlette....
+ -1 -

_pepe_ En réponse à MuletPower

La branlette ça doit te connaître, et à ce titre tu dois pouvoir en parler.

Mais en l'occurrence, je parle d'un sujet en rapport avec mon métier et pour lequel j'ai développé une expertise. Je suis ingénieur, j'interviens dans divers domaines, généralement sur des projets transverses, et dans des sociétés et institutions de tailles et d'activités différentes. Entre autres choses, j'ai commencé à travailler dans l'électronique il y a plus de trente ans. J'en fais encore actuellement.

Il n'est pas possible de sa baser sur la taille des puces en boîtiers quad parce qu'elles sont très variables. On peut par exemple avoir un pitch de 0.4, 0.5, 0.635, 0.65, 0.75, 0.8, 1.0 ou 1.27 (en mm). Pour les connecteurs, on a un peu moins de chances de se tromper.
+ -1 -

MuletPower En réponse à _pepe_ Vermisseau

Tu dois être particulièrement en manque de reconnaissance sociale et professionnelle pour exprimer tes certitudes de cette façon sur ce site.
Là, à priori, vu que le cursus dont tu te vantes, tu peux faire figure d'autorité....
Mais la problématique c'est que l'on retrouve ce même ton sur chaque sujets abordés, aussi différents soient - ils, tu déclames ta vérité par des propos péremptoires .
Ce qui est fortement agaçant.
Ô grand sachant, si votre savoir pouvait avoir pour égal votre humilité, moins connard vous paraitriez....
Bisous
+ 0 -

eyhtern En réponse à MuletPower

finir un message de ce genre par "bisous", à mon avis ça fait un peu crétin
+ 0 -

MuletPower En réponse à eyhtern Vermisseau

Bisous c'est une "Signature",
mon propos, bien que suscité par l'agacement, n'a que pour but la bienveillance.
Proposer une réflexion à l'autre et peut être un axe d'amélioration...
Comme un parent bienveillant mais un peu agacé par moment....
La note petite positive, enfin , je crois....
+ -1 -

_pepe_ En réponse à MuletPower

Compte tenu du ton que tu emploies habituellement dans tes commentaires, tu souffres certainement d'un gros complexe d'infériorité, et ne pouvant t'empêcher de répondre bien que tu n'aies rien d'intéressant à dire, tu crois pouvoir compenser la vacuité de tes propos et de tes points de vue par la grossièreté et le dénigrement.

T'agacer est un régal, et je ne vais certainement pas m'arrêter en si bon chemin.
+ 0 -

MuletPower En réponse à _pepe_ Vermisseau

Perso je n'ai rien à prouver, je sais ce que je vaux.
Tu as le droit d'être un connard.
A défaut de prendre conscience, accepte mes vannes.
Bisous

PS : Bonne branlette
+ -1 -

_pepe_ En réponse à MuletPower

Décidément, on voit que le sujet te tient à cœur.

Il y a peu d'espoir que tu réalises que c'est toi le connard, et que les insultes et insanités que tu vomis en prenant l'humour comme excuse ne font, au mieux, rire que quelques types de ton espèce. Il n'est pas besoin de se demander ce que tu vaux, ton discours est suffisamment démonstratif.
+ 20 -

Peevee LoMBriK addict !

Boah, ça existe à une autre échelle.
Image de Peevee
+ 6 -

Snark LoMBriK addict !

On fait clairement pas les circuits comme ça, beaucoup trop lent.
Du coup, je suis curieux de savoir ce que c'est.
+ 3 -

_pepe_ En réponse à Snark

Je pencherais pour une matrice qui servira ensuite à la fabrication de circuits en série.
+ 7 -

robby En réponse à _pepe_ Vermisseau

non c'est bien une technique de gravure de circuit. cela s'utilise surtout pour le prototypage. c'est lent mais le coût est très faible. Les méthodes chimiques coûtent beaucoup plus chère.
+ 1 -

_pepe_ En réponse à robby

Possible.

En ce qui me concerne, j'ai toujours utilisé la gravure chimique pour les protos parce que c'était moins cher et plus rapide.
+ 1 -

robby En réponse à _pepe_ Vermisseau

moins chère ? là y'a juste un foret et il peut servir pour de nombreuse gravure. c'est juste une fraiseuse numérique.
+ 1 -

_pepe_ En réponse à robby

Pour faire du travail aussi propre et précis, il faut une machine dont le prix dépasse largement celui d'une solution de gravure chimique, sans parler du coût du temps passé à attendre, chaque fois, qu'elle termine la gravure. Pour que l'emploi de cette machine soit envisageable, il faut au moins en avoir un autre usage et avoir du temps à perdre (et une bonne machine à café).
+ 1 -

Nap En réponse à _pepe_ Vermisseau

Pas tant que ça, une machine de gravure à l'anglaise ça vaut dans les 300€ chez les chinois maintenant, et ça marche pour de vrai.
c'est juste un process pas familier, mais très apprécié par les radioam ou les mecs qui font de l'electronique de puissance parce que c'est possible de faire du PCB avec des épaisseurs de cuivre bien plus grandes qu'en gravure chimique amateur.
et c'est vite rentabilisé, je veux dire au bout de 2-3 circuits de 100x100mm déjà tu as amorti la machine.
+ 1 -

_pepe_ En réponse à Nap

Sans compter qu'avec 300€ on peut déjà faire un bon paquet de gravures chimiques, les machines de ce niveau n'ont pas une grande précision (je ne parle pas de la résolution de leur commande, qui peut être très élevée, mais du résultat final, qui dépend notamment des jeux et des déformations de la machine). Les machines de niveau professionnel sont beaucoup plus chères (de même que la rémunération horaire de ceux qui les utilisent).

Je ne doute pas qu'on puisse utiliser ce type d'engin pour bricoler, surtout si l'on ne compte pas son temps ni son argent. Mais dans les entreprises sérieuses, il y a peu de chance qu'on utilise ce procédé pour faire des circuits du type de celui de la vidéo.
+ 1 -

Nap En réponse à _pepe_ Vermisseau

meh, la gravure en FR4 TG170-180 avec 10oz de cuivre double face ça tape vite dans les 100€ le PCB.
il y a des entreprises qui utilisent la gravure à l'anglaise CNC pour des besoins très spécifiques, c'est juste moins répandu.
avec les bons réglages de vitesse de coupe, ça sort du 1/50e de mm sortie de machine , pour 300€ c'est franchement bien.
et tu fais gravure + perçage sur la même machine.
de toute façon quand tu fais des cartes pro, c'est tout de suite du 8 couches avec des vias remplis. là je parlais d'une application purement proto ou amateur, pas de prod.
idem, une machine de gravure professionnelle ça coûte beaucoup plus cher que le petit bac à perchlo amateur.
+ 1 -

_pepe_ En réponse à Nap

Quand je parlais de précision, pour certains QFP, une erreur de 1/50e de mm suffit à augmenter les risques de courts-circuits entre des pattes contiguës après soudure.
+ 1 -

Nap En réponse à _pepe_ Vermisseau

bah oui.
faut juste utiliser le procédé le plus adapté au cas de figure, celui ci est l'un des procédés possibles.
+ 0 -

_pepe_ En réponse à Nap

C'est pas faux.

La difficulté réside dans le fait que le choix du matériel dans lequel on va investir doit être réalisé en amont, et qu'on risque de ne s'apercevoir qu'il n'est pas bien adapté à certaines situations qu'à l'usage, généralement quand on manque de temps pour se retourner (loi de Murphy oblige).
+ 1 -

Grand_Ma En réponse à robby Vermisseau

Je ne suis pas sûr que ça soit de la gravure. Normalement, la gravure enlève du cuivre de la partie supérieure et on voit apparaitre la partie isolante en dessous. Et là il fait l'inverse. De plus il n'y a aucun déchet (sciure ?) lié au forage.

Personnellement je dirais que ça ressemble plus à une imprimante fonctionnant avec une peinture conductrice.
+ 1 -

_pepe_ En réponse à Grand_Ma

Les tracés correspondent aux zones isolantes du circuit imprimé, ce qui exclut l'encre conductrice.

Par ailleurs, si l'on se réfère aux reflets sur l'outil, les reflets sur les bords des zones tracées indiquent qu'elles apparaissent bien en creux.

Si l'on ne voit pas de copeaux, c'est probablement parce que la matière est simplement repoussée par la pointe de l'outil (raison pour laquelle je pensais à la fabrication d'une matrice). Il est aussi possible que les copeaux soient soufflés à une vitesse trop grande pour être captés par la caméra.
+ 1 -

trucmoi Ver d'os

J'aurais dit circuits aussi. Ça ma terriblement envie d'écouter la musique de tetris thème B.
+ 2 -

Petitprout Vermisseau

C'est la gravure d'un circuit imprimé en "gravure anglaise".
L'idée est de détourer chaque piste à l'aide d'une fraise très fine.
Contrairement à la gravure chimique, la mise en place est très rapide (on pose une carte vierge sur la fraiseuse et on lance le programme), et on n'a pas de produits chimiques à manipuler.
La phase de gravure, par contre est très lente, ce qui réserve ce procédé de fabrication au prototypage rapide : on dessine un circuit imprimé, on lance la fraiseuse qui tourne pendant la nuit (par exemple), et le lendemain matin, on soude les composants.

En gravure chimique, soit on a tout le matos, et on fait toutes les étapes à la main (impression des typons, insoler, révéler, graver avec du perchlo, nettoyer, percer ... Ce qui demande d'être présent à chaque étape)
Soit on fait fabriquer la carte et on l'a quelques jours plus tard.

En bref :
* 1 carte : prototypage rapide : la gravure anglaise est bien adaptée.
* Plusieurs cartes à faire, (ou souhait d'avoir une carte "finie" avec sérigraphie et vernis) : autant passer une commande et se faire livrer.
+ 0 -

_pepe_ En réponse à Petitprout

Le procédé de gravure mécanique n'est pas aussi idéal que tu le présentes, notamment parce que la gravure anglaise ne convient pas toujours (e.g. alims BT et HT), et parce que le délai avant d'obtenir le circuit est contraignant et potentiellement coûteux pour une entreprise. Il n'est pas judicieux qu'une équipe de développement qui attend après le PCB du son circuit doive patienter jusqu'au lendemain pour l'avoir, et lorsqu'elle le fait, qu'elle prenne le risque de constater, par exemple, que la machine a planté ou que l'outil s'est cassé ou émoussé durant la nuit et qu'il faut recommencer depuis zéro.

Comparativement, avec un minimum de matériel, on peut tirer un PCB en moins de dix minutes, quelle que soit sa taille et sa complexité. Il reste ensuite à percer (ce qui peut être fait plus ou moins rapidement selon le matériel disponible et le nombre de vias et de composants traversants) et à finaliser le circuit (épargne, étamage et autres traitements de surface, assemblage et métallisation des trous pour un multi-couches). A priori, pour une entreprise le procédé photo + gravure chimique a toutes les chances de s'avérer plus avantageux, et le matériel peut être rapidement amorti du seul fait des gains de temps réalisés.

Après, ce n'est pas forcément le cas pour les amateurs, surtout depuis qu'ils n'ont (en principe) plus accès à nombre de produits efficaces.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
30