Un palais pour Poutine , le doc de Navalny en version sous titré française

2 390 vues

ça vaut ce que ça vaut, je ne roule ni pour l'un ni pour l'autre, mais ça reste interessant ;)

Envoyé par magnussoren le 10 février 2021 à 23h13

+ 12 -

BarneyGumbles Lombric Shaolin

Le mec a échappé à une tentative d'assassinat par des membres du FSB, a tout de même décidé de retourner en Russie où les autorités ont prévenue qu'il allait être mis en prison et une fois sur place a publié un documentaire sur la fortune de Poutine.
Faut lui reconnaître qu'il a de grosses couilles en acier trempé
+ -2 -

Sylfaen En réponse à BarneyGumbles Vermisseau

Oui enfin après ce n'est pas compliqué d'avoir ces fameuses couilles, une simple demande à Poutine accompagnée d'un joli chèque et il vous les envoies par la poste.
+ 4 -

GruikMan En réponse à Sylfaen Vermisseau

Fait ton choix, y a un stock qui s'accumule dans les goulags
Image de GruikMan
+ 0 -

_pepe_ En réponse à BarneyGumbles

Autre lecture possible des événements : le mec participe à un simulacre d'empoisonnement avec l'aide des occidentaux afin de déstabiliser le pouvoir russe et d'initier un « regime change » dans le pays.

Alors que Navalny ne représente pas grand monde en Russie, des officiels américains l'on déjà désigné comme le futur président « démocratiquement choisi » que le tyran Poutine empêcherait d'accéder au pouvoir. Comme par miracle, il survit au Novitchok dont on ne réchappe pas... sauf lorsqu'il s'agit d'accuser la Russie parce que, dit-on, ce poison en serait la signature incontestable (fait notamment confirmé par des laboratoires occidentaux qui en fabriquent o_O ).

Cette affaire rappelle plusieurs coups tordus déjà tentés un peu partout dans le monde, dans lesquels les occidentaux (États-Unis en tête, UE pas loin derrière) sont intervenus avec empressement pour désigner le leader « démocratique » qui les arrange et le mettre sur le devant de la scène médiatique en le faisant passer pour un martyre du régime qu'ils cherchent à abattre.

Donc on peut raisonnablement penser que le type retourne juste en Russie (où il n'a finalement pas grand chose à craindre) pour continuer le job qu'il a commencé.
+ 3 -

Sylfaen En réponse à _pepe_ Vermisseau

Tu as perdu toute crédibilité avec le texte entre parenthèse : (où il n'a finalement pas grand chose à craindre)
A moins que les noms de Alexandre Litvinenko, Anna Politkovskaia, Anastasia Babourova, Boris Nemtsov, Natalia Estemirova et Sergueï Iouchenkov ne fassent également partie selon toi du grand complot occidental...
+ 3 -

Exhaar En réponse à Sylfaen Vermisseau

Bien dit. Tu perds ton temps mais bien dit.
Quand le mec commence à te chanter la complainte du complot mondial à base d'élucubrations d'hurluberlu. Ca sert à rien de raisonner.
+ 0 -

TheMetroidPrime En réponse à Exhaar Verxit

La politique de regime change des occidentaux n'a rien d'un complot, encore moins mondial. Tout le monde fait de la realpolitik (sauf l'UE, perpétuelle pigeonne) et aime voir des régimes rivaux être remplacés par des régimes amicaux.
En outre, les Russes l'ont dit eux-même. Si le FSB avait voulu tuer Navalny, il serait mort.

Poutine et son régime sont certes pourris jusqu'à l'os, ça ne fait pas pour autant de leurs opposants des chevaliers blancs. Parce qu'entre les Cocos et les Ultranatios, l'opposition à Poutine en Russie, c'est pas vraiment reluisant.
+ 3 -

Exhaar En réponse à TheMetroidPrime Vermisseau

Possible.
Je n'exclus rien.
Je me méfie de ceux qui sache mieux que les autres avec une argumentation invérifiable mais pleine d'aplomb.
+ 3 -

pYranha En réponse à Exhaar Lombreek

"Quand le mec commence à te chanter la complainte du complot mondial à base d'élucubrations d'hurluberlu. Ca sert à rien de raisonner."

Pas du tout! Tu n'arrivera pas à le convaincre lui, mais si personne ne contredis ceux qui débitent ces propos en public, ça donne la fausse impression à d'autres que tout le monde est d'accord et qu'ils doivent sans doute avoir raison, vu qu'il n'y a personne pour les contredire.

Ta réponse ne s'adresse pas forcément qu'à l'auteur des propos auxquels tu réponds.
+ 1 -

Exhaar En réponse à pYranha Vermisseau

Je suis d'accord avec ça et c'est pour cela que je le félicitais dans mon premier post. Ce qui ne t'aura pas échappé.
+ 0 -

_pepe_ En réponse à pYranha

C'est très exactement ce que je fais, à l'attention des complotistes prêts à gober toutes ces élucubrations sans preuve (mais pas sans conséquences, y compris pour nous-mêmes, et dont la propagande anti-russe est, en l'occurrence, le seul caractère manifeste.

J'espère que mon commentaire aura fait prendre conscience à quelques-uns qu'avec cette vidéo, et plus généralement dans cette affaire, on n'est plus dans le domaine de l'information mais de la com' et de la manipulation.
+ 2 -

pYranha En réponse à _pepe_ Lombreek

"toutes ces élucubrations sans preuve"
Bah c'est à dire qu'on a à la fois les labos du gouvernement Allemand et ceux de l'OPCW (organisme intergouvernemental appartenant à l'ONU) qui confirment avoir trouvé des traces de Novichok dans le corps de Navalny, en plus de toute cette investigation par Bellingcat (organisation journalistique indépendente):
https://www.bel...chok-poisoning/

Même le médecin qui l'a traité à Omsk a déclaré que ça ressemblait à un empoisonnement. (A la suite de quoi:
https://edition...intl/index.html )

Tout ça en plus des nombreux précédents de Poutine (à commencer par les Skripal, que Sylfaen a oublié sur sa (pourtant déjà longue) liste, et qui ont eu eux aussi récemment droit au Novichok.)


Crois-tu vraiment que c'est un hasard si tous ses opposants politiques sérieux finissent soit en taule (comme Kasparov et Navalny en ce moment) ou assassinés (Boris Nemtsov)?

T'as une liste ici:
https://en.wiki...osition_figures
Regarde combien sont régulièrement arrêtés!
Egalement: https://www.bel...sian-activists/

Et puis, sacré simulacre! Flouter les médecins russes au point qu'ils décident de le dans le coma et sous respirateur...
+ -2 -

_pepe_ En réponse à Exhaar

Bravo ! Pour résumer, tu adhères à des thèses complotistes anti-russes et tu accuses de complotisme ceux qui se contentent de ne pas les gober. Il n'y a rien qui te gêne dans ton point de vue ?
+ 0 -

_pepe_ En réponse à Sylfaen

Le fait est que Navalny est rentré en Russie avec force tapage, qu'il est toujours en vie, et que son éventuelle disparition n'arrangerait pas les affaires du pays et du régime, aujourd'hui encore moins qu'à l'époque de son empoisonnement supposé.

Je conviens que ça pourrait changer s'il devait participer à un « regime change » piloté par l'Oncle Sam, mais pour l'instant il fait juste figure d'emmerdeur de service et de prétexte (comme un autre) aux pressions et sanctions américaines (contre le gazoduc North Stream 2 notamment). Je pense qu'à l'heure actuelle, il court bien plus le risque de se faire assassiner en douce par la CIA dans le but de justifier une réponse politique, économique ou militaire de la part de États-Unis et de l'OTAN.

D'ailleurs, c'est marrant que tu parles de crédibilité, alors que tout ce que tu sais sur cette affaire et sur celles que tu cites se limitent très certainement aux thèses complotistes répétées ad nauseam par nos médias atlantistes (incluant cette vidéo de propagande pro-Navalny et anti-Poutine), et les preuves alléguées mais jamais apportées par les autorités politiques et militaires occidentales. Quoi qu'il en soit, le fait d'aligner pêle-mêle ces noms suggère que tu n'as pas saisi les différences essentielles entre ces affaires. Non pas que le régime russe ne commandite pas des assassinats ciblés (il le fait, tout comme le régime français -- qui, dans les années 80 par exemple, a fait éliminer nombre de ses propres espions qui ne l'avaient pourtant pas trahi), mais ils ne faudrait pas tout mélanger sous prétexte que la victime est russe.

Si pour toi la crédibilité (c'est-à-dire le fait de croire, et non pas de savoir) est importante, pour ma part je privilégie les analyses qui laissent une place au doute et évaluent les probabilités des thèses en fonction d'éléments que je connais. Après, je me fous de savoir si mes commentaires heurtent ta crédulité.
+ -2 -

Henry_Hill En réponse à _pepe_ Ver macht addikkkt

Exact, et le plus drôle c'est quand même que ce mec (qui était un illustre inconnu pour l'immense majorité de la population russe et mondiale avant son pseudo-empoisonnement) était considéré comme un vilain raciste-nationaliste jusqu'à ce que les USA et l'UE en fasse un glorieux "opposant à Poutine". S'il avait dû se faire buter il se serait fait buter, les services secrets russes n'en sont pas à leur coup d'essai en la matière. Et si vous voulez en apprendre plus sur les capacités des services secrets à assassiner/empoisonner un opposant ou un ennemi je vous conseille la série de documentaires sur les services secrets sur Netflix (Netflix ça vaut ce que ça vaut mais on apprend pas mal de choses dans ce documentaire).
+ -2 -

feyfey En réponse à Henry_Hill Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Putain j'en reviens pas mais... Je suis assez d'accord avec toi.
Le cas Navalny m'intriguait et le fait qu'on l'encense en occident sans pour autant exposer ses idées ( ben oui, il doit bien en avoir quand même ) me faisait un peu tiquer. Du coup "vamos a la recherchia !" ...
Ben en fait le mec est pas vraiment un grand marrant, plutôt faf que gaucho, allié à l'extrême droite et aux ultranationalistes mais ! Mais formé à Yale...
Quant aux services secrets russes, ben eux aussi ont joué à l'apprenti sorcier dans les anciens satellites ( les USA ont bien fait pareil en Amérique Latine hein ).
Cette affaire me perturbe un peu : on connaît peu ou mal la politique interne russe ( dans le sens où nous avons peu d'articles quotidiens sur les affaires russes en général hein) comparé aux USA. Et là tout le monde défend un mec sous prétexte qu'il chiffonne Poutine. è_e
+ 1 -

fantom En réponse à feyfey Vermisseau

Pour reprendre l'avis globalement partagé par les Russes que je côtoie, Navalny représente plus que "pas grand-chose" comme péremptoirement affirmé ci-dessus.
En revanche, les foules qu'on nous montre comme manifestations de soutien à Navalny sont plutôt des manifestations contre Poutine. Un peu à la manière des gilets jaunes en France : un ras-le-bol généralisé de la politique en place, mais pas un plébiscite pour quelqu'un en particulier.
+ 0 -

Chiwawa LoMBriK addict !

Il m'est totalement incompréhensible de voir comment des gens qui parlent de l'avenir de la Russie peuvent courir vers ceux qui considèrent la Russie comme leur adversaire
+ -6 -

Libel Vermisseau

Quand je vois l'état de la France, j'envie la Russie. Donc bon ça prend pas pour moi cette mayo ...
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
121