Santé ≠ profit

Sources: https://www.liberation.fr/planete/2021/01/16/des-documents-pirates-revelent-les-coulisses-de-l-approbation-rapide-du-vaccin-pfizer-en-europe_1817803
4 485 vues

Sources: https://www.liberation.fr/planete/2021/01/16/des-documents-pirates-revelent-les-coulisses-de-l-approbation-rapide-du-vaccin-pfizer-en-europe_1817803

Envoyé par sadx le 17 janvier 2021 à 21h50

+ 0 -

gobes Jeune asticot

Quoi, un laboratoire pharmaceutique multinational aurait triché pour que son médicament soit accepté ? Mais ça voudrait dire que les cigarettes pourraient être mauvaises pour la santé ? Tout mon système de pensée en est bouleversé.

Monde de merde, achevez-moi !
+ 2 -

Flaneur Ver TikToké

La question que je me pose est si c’est la « coutume » genre tout les vaccins produit en masse sont moins efficace que ceux présentés en essais ou si c’est réellement une première dans l’arnaque .
+ 33 -

Enderion Vermisseau

C'est plus compliqué que ça. Les moyens de productions à grandes échelles ne sont pas les mêmes que pour que ceux à petites échelles. Du coup oui la proportion d'ARNm active s'est retrouvé moins importante que pour les testes cliniques dans les premiers lots (l'ARNm est très sensible ... l’histoire des -80 °C c'est pas de la blague).
Pfizer a estimé qu'une plus faible charge en ARNm serait suffisante ce à quoi l'UE a répondu que c'était pas satisfaisant. Du coup Pfizer à du revoir ça copie et adapter ses moyens de productions avant de produire pour l'UE. Bref, chacun était dans son rôle et l'histoire se poursuit normalement : les tests sur les réponses immunitaires des premiers vaccinés montrent des résultats équivalents aux essais cliniques.
+ 5 -

Hyper-canard En réponse à Enderion Vermisseau

J'ajoute que l'épisode démontre que malgré les pressions de l'UE d'un côté et du labo de l'autre, les organismes de contrôles sanitaires ont bien joué leur rôle. Cela ne peut que renforcer la confiance dans le vaccin. Pour une fois*, c'est rassurant comme fuite.

*Je pense au Mediator.
+ 2 -

Pilgrim En réponse à Enderion Vermisseau

Outre la stabilité de l'ARNm, c'est aussi une histoire de fabrication. La synthèse d'ARN artificiel (par opposition à la méthode biologique, celle du vivant) se fait par succession de réactions chimiques sur un automate : on ajoute une base ARN après l'autre jusqu'à avoir la bonne séquence. Le problème est que, parfois, une base ne s'accroche pas bien, parce que la méthode n'est pas parfaite, parce que les rendements ne sont jamais de 100%. Si à chaque étape on a 97% de rendement, ce qui est déjà très bien, après une dizaine d'étapes on descend déjà à 74% de rendement global.
Alors évidemment il y a des processus qui normalement permettent d'éliminer les synthèses qui ne fonctionnent pas bien mais ce n'est pas non plus infaillible, de sorte qu'en fin de processus on récupère en majorité le brin ARN souhaité, à la bonne taille, mais aussi son copain avec une base en moins, celui avec deux bases en moins, etc. dans des proportions variables qui dépendent des procédés.
Si on souhaite un produit avec la plus haute pureté possible, il faut purifier le "brut", le laver, pour essayer d'éliminer au maximum les brins les plus courts. Et ça, c'est très compliqué, pour de l'ADN et encore plus pour de l'ARN.
Donc oui, Pfizer a essayé de faire passer son AMM européenne avec ce procédé défaillant, l'EMA a dit non (et a donc bien fait son boulot comme le dit le canard au dessus), Pfizer a révisé son procédé pour fournir un produit aussi pur que celui utilité en phase clinique et tout va bien dans le meilleur des mondes (ou presque...)
+ 10 -

BarneyGumbles Lombric Shaolin

Ce n'est pas de la thérapie génique
+ 0 -

GruikMan En réponse à BarneyGumbles Vermisseau

Eugénique alors ?
+ 18 -

Sto Vermisseau

La personne qui a tweeté ça a lu l'article à votre avis ?
+ 1 -

punkquatrevingtesse Vermisseau

et si ce sont des hackers qui l'ont piraté et mis en ligne, ils ont peut etre pu modifier les documents aussi?
+ 0 -

counterstring En réponse à punkquatrevingtesse Vermisseau

L'EMU à confirmé que malgré quelques modif, le sens global des documents était respecté.
+ -1 -

Muzo Vermisseau

Et moi je cherche toujours à savoir combien de temps ce vaccin protège... et à priori personne ne sait y répondre. Autre interrogation, si on est vacciné, on reste contagieux si on choppe le virus,
A priori oui... je vous laisse en déduire ce que vous voulez.
+ 5 -

Enderion En réponse à Muzo Vermisseau

Un filtre antispam m'empêche de te mettre le lien de l'interview mais en gros un memebre du conseil scientifique à récemment dit ça pour France 3 :

En gros "On a voulu ,avec le vaccin, offrir une protection qui serait supérieure à celle de la maladie naturelle[...] On sait depuis peu qu'on peut escompter une immunité protectrice jusqu'à huit mois après une infection naturelle."
Et "On sait que ce vaccin sauve des vies chez les personnes vulnérables, en évitant les formes sévères, la réanimation et le décès. On sait également qu'il protège de la transmission, même si on ne sait pas encore précisément à quel point, car on n'est pas capable, aujourd'hui, de quantifier cette part de prévention de la transmission."
+ 0 -

Funstrip En réponse à Muzo Asticot

Selon une étude publiée récemment dans Science, au moins 8 mois d'immunité après vaccination pour la majorité des personnes, ce qui est cohérent avec la durée d'immunité observée après infection réelle par le virus.
Au niveau contagion, rien de sûr pour l'instant, mais il est effectivement fort probable qu'une personne vaccinée puisse toujours être contagieuse, ceci dit beaucoup moins qu'une personne non vaccinée car la charge virale sera beaucoup plus faible grâce à la vaccination.
+ 4 -

Ombreloup Lombric Shaolin

Je crois qu'elle a confondu taux moyen d'ARN dans le flacon, et le taux de protection du vaccin...
+ 3 -

Billyc En réponse à Ombreloup Jeune lombric

Totalement, cet article fait du buzz mais n'explique rien... On confond ici la teneur du produit et le taux de protection. le lien à faire entre les deux est très compliqué pour des produits biotech comme les vaccins. Bref il n'y a vraiment pas de quoi s'alarmer, les autorités ont fait leur job et l'entreprise à corrigé le tir, ce qui arrive ultra régulièrement lors de la mise en place sur le marché de médicaments.
+ 0 -

Zirokaii Jeune lombric

Me semble avoir lu que les documents étaient non seulement piratés mais aussi modifiés avant d’être mis en ligne, ce qui est vaguement dis a la toute fin de l'article.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
19