Petra De Sutter est la première ministre transgenre de l’Europe.

Elle est gynécologue de profession et dirige le département de médecine reproductive de l'université de Gand. Issue d’un partie écologiste elle devient ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques en Belgique.
3 925 vues

Elle est gynécologue de profession et dirige le département de médecine reproductive de l'université de Gand. Issue d’un partie écologiste elle devient ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques en Belgique.

Envoyé par Flaneur le 4 octobre 2020 à 14h43

+ 17 -

daPookie Lombric Exclu

Image de daPookie
+ -6 -

clemwaza64 Lombric Shaolin

Après une ministre de la santé obèse, un gynéco trans, quel cirque !
+ 26 -

Tzeenchy En réponse à clemwaza64 Vermisseau

on a bien Dupond-Moretti comme ministre de la justice...
+ 4 -

cougniflette En réponse à clemwaza64 Asticot

waw quelle ouverture d'esprit.

Déjà c'est pas un mais une gynéco. Un peu de respect. Ensuite dans le cas de Maggie De Block, qui n'est plus ministre de la santé, sa corpulence est due à une maladie chronique.

Si je devais juger autrui aussi rapidement que toi, je dirais que tu es une pauvre petite personne aigrie jugeant les autres sur leur physique à défaut d'avoir des arguments constructifs pour critiquer leurs aptitudes à remplir la fonction. Mais évidemment, je n'en ferai rien ... quoique.
+ 8 -

john5 En réponse à cougniflette

Je suis d’accord que juger de ses capacités à prendre des décisions politiques en la jugeant sur son physique est stupide, ceci dit il va vraiment falloir arrêter avec cette connerie de "mon poids c’est à cause de mes gènes". Non, des facteurs génétiques font qu’une personne a des prédispositions à prendre du poids et à stocker la graisse, ça ne veut absolument pas dire qu’une personne dans cette situation est condamnée à l’obésité. Avec une alimentation et un exercice adapté il est parfaitement possible de contrôler son poids. Prétendre le contraire revient à transmettre le message complètement faux que certaines personnes sont condamnées à la mauvaise santé. Car oui, le surpoids est un facteur de nombreuses maladies.
+ 1 -

Skurcey En réponse à cougniflette

toi t es du genre a trouver que les 3 millions de masques brules etaient unee bonne idée
+ 2 -

clemwaza64 En réponse à cougniflette Lombric Shaolin

Oui c'est ça, la graisse apparaissant par magie, tu devrais te proposer chez Total, ils auront plus besoin de savoir où trouver du pétrole...
+ 0 -

Chiwawa LoMBriK addict !

des fous
+ 0 -

Tzeenchy En réponse à Chiwawa Vermisseau

pourquoi ?
+ 1 -

GruikMan Vermisseau

le département de médecine reproductive de l'université de Gland ?
(Lol je trolle)
Gynécologue... Elle a l'air plus sérieuse que notre Doc Gynéco...
Travailler là ou les autres prennent du plaisir, ça ne doit pas être facile tous les jours !!
Elle doit être blindée depuis le temps.
En rencontre internationales ça risque de piquer avec certains...
+ 6 -

doomy Lombric Shaolin

Quand vous dites premier·ère, ça sous entend qu'il va y en avoir d'autres ?
+ 10 -

magnussoren Ver (re-)cyclable

ça va pas arranger leurs relations diplomatiques avec certains pays..
+ 5 -

le_freeman En réponse à magnussoren

Nan mais je crois qu'avec le Congo, ca changera pas-grand-chose.
+ 1 -

GruikMan En réponse à le_freeman Vermisseau

le congo belge oui...
+ 1 -

Brorian Vermisseau

* Petro De Sutter.
+ 26 -

le_freeman

Osef, tant qu'elle/lui fait son boulot correctement.
+ 7 -

Xonort En réponse à le_freeman Lombric Shaolin

Entièrement d'accord.
Engagez les gens pour leur compétences pas pour faire les gros titres.
+ 18 -

phil_good Ver singe (et torix)

C’est bien vu, ça, comme tactique pour se faire intégrer dans le gouvernement :
« - Désolé monsieur, vous êtes compétent mais nous voulons la parité au sein du gouvernement et nous manquons de femmes.
- Bougez pas... »
+ 5 -

Kudsak En réponse à phil_good Vermisseau

Ah moi je pensais plus à une technique pour devenir gynéco sans passer pour un pervers...
+ 5 -

wizzz Jeune asticot

Bah Qu'est-ce qu'on en sait ? On est obligé de le dire qu'on est transgenre quand on veut être ministre ? Y en à ptetre eu avant qui n'ont pas, à juste titré, jugé utile d'en faire étalage...
+ 0 -

Flaneur En réponse à wizzz Ver TikToké

Peut être mais ça serait étonnant, aussi cette ministre belge a dit qu’elle ne souhaitait pas mettre en avant son genre ce sont quelques média ( et moi) qui l’ont souligné.
+ 2 -

Kudsak Vermisseau

Image de Kudsak
+ 1 -

Ezellar Lombric Shaolin

Ce que je ne comprends pas c'est que ce soient les écolos. Je veux dire, y a un truc moins naturel que de changer le sexe d'un humain à coups de médicaments ?
+ 2 -

Ildran En réponse à Ezellar Vermisseau

L'humain usant de matériaux et de techniques apprises et perfectionnées, et ce depuis au moins Homo habilis, peut-il vraiment s'extraire de la "Nature" ? Quand bien même procèderait-il à des actes jugés "contre-nature" ?
+ 1 -

Ezellar En réponse à Ildran Lombric Shaolin

En fait, j'avais surtout en tête l'usage des hormones (Big Pharma dont parlent tous les écolos) et aussi leur impact sur l'environnement (on sait par ex. que l'eau du robinet peut être polluée par les pilules contraceptives).
Bref, je trouve ça vraiment pas écolo du tout de changer de sexe.
Et aussi que les écolos sont toujours en train de dénoncer les usages qui les dérangent.
Bref ni naturel, ni non-polluant, ni écologique.
En soit, qu'elle ait changé de sexe, je m'en fous un peu.
+ 0 -

Ildran En réponse à Ezellar Vermisseau

Au cas où j'aurais paru plus agressif que voulu, je questionnais véritablement l'acte en soi, comme toi :) Je trouve que ce sont des questions intéressantes du point de vue de la philosophie.
Concernant les écolos, ils sont comme les autres, de mon point de vue; un parti opportuniste, se servant de tout les moyens possibles pour se faire de la publicité auprès de minorités parfois même pas si importantes que ça électoralement parlant, juste pour se faire le "bouclier des faibles", en évitant les sujets un peu sérieux. Cependant en l'occurrence, selon Flaneur, cette personne ne souhaite pas mettre en avant sa particularité et c'est tout à son honneur je trouve. Son parti serait avisé d'en faire autant.
Pour ce qui est de son changement de sexe, je te rejoins et j'ajoute que dans l'idée, la chirurgie purement esthétique, non reconstructrice, est aussi à mettre dans le même panier.
+ 4 -

john5 En réponse à Ezellar

L’écologisme ne signifie pas adhérer à un conservatisme essentialiste de l’ordre naturel. C’est simplement se soucier de causes environnementales. Il ne faut pas tout mélanger. Je me considère sensible aux causes environnementales tout en étant favorable par exemple au transhumanisme, ce n’est absolument pas incompatible.
+ 1 -

Ezellar En réponse à john5 Lombric Shaolin

Le pb n'est pas le transhumanisme en tant que tel, mais bien ce qu'il entraîne en terme d'industrie
et de chimie.
+ 1 -

john5 En réponse à Ezellar

De quoi tu parles ? Le transhumanisme n’entraîne rien du tout, c’est une posture philosophique.
Par ailleurs on peut considérer que certaines activités tout à fait banalisées comme la vaccination ou la chirurgie par exemple sont déjà des formes de transhumanisme...
+ 1 -

Ezellar En réponse à john5 Lombric Shaolin

Euh... changer de sexe c'est tout sauf une "posture philosophique". Au-delà de l'intervention chirurgicale elle-même, il y a tout un processus hormonal à mettre en place. Ce processus se fait via le fameux "Big Pharma" (sur lequel les écolo gueulent en permanence) et n'est pas une posture philosophique non plus : c'est de l'industrie médicamenteuse, chimique et du bon gros business.
Se faire implanter une puce sous-cutanée ou des implants mammaires, ce n'est pas non plus une simple posture et s'il ne s'accompagnait pas d'acte, il n'y aurait pas de pb.
+ 0 -

john5 En réponse à Ezellar

Oulala, tu mélanges tout. Le transhumanisme ce n’est pas la même chose que le transexualisme. Par ailleurs je ne vois pas ce que "Big pharma" vient faire là-dedans alors que la seule motivation d’une personne pour changer de sexe c’est ce qu’on appelle la dysphorie de genre, soit un mal-être dont les sources sont d’après les recherches actuellement disponibles issues d’une conjonction de facteurs à la fois génétiques et environnementaux. À moins que tu te soignes à coups de prières au lieu de prendre des médicaments ta rhétorique n’est pas très cohérente...
+ 2 -

Ildran En réponse à john5 Vermisseau

Je crois que ce que Ezellar explique, si je ne me trompe pas, c'est que certains courant de pensée entraînement nécessairement des actes ayant parfois des conséquences sur l'environnement de façon indirecte, et que de ce fait les écolos sont incohérents si l'on considère qu'ils promeuvent un acte de cette nature.
+ -1 -

john5 En réponse à Ildran

Ben c’est bien ce que je dis, il mélange tout, parce que le transsexualisme n’est pas un courant de pensée.
+ 0 -

Ezellar En réponse à john5 Lombric Shaolin

Le transhumanisme n'est pas un "courant de pensée" puisqu'il consiste à modifier le corps de l'humain pour le rendre plus performant : "Courant de pensée selon lequel les capacités physiques et intellectuelles de l'être humain pourraient être accrues grâce au progrès scientifique et technique."
Sinon, on parle de quoi ? des apports psychologiques de la PNL et comment être plus performant avec un coaching pour jeune entrepreneur (bisou) ?
+ 0 -

john5 En réponse à Ezellar

On s’égare, là. Je n’aurais pas du parler de transhumanisme, je sens que je t’ai perdu en route. C’était juste un thème choisi parmi d’autres pour illustrer le fait que l’écologisme n’est pas la défense dogmatique du concept "d’ordre naturel".
+ 1 -

Ezellar En réponse à john5 Lombric Shaolin

Je pense surtout qu'on n'a pas la même définition de transhumanisme, ni surtout la même vision de ce qu'il implique. C'est pas grave ;)
Sinon je suis d'accord, l'écologisme ce n'est pas défense de l'ordre naturel, c'est d'ailleurs pour ça que c'est un joyeux foutoir où on trouve du bon et du mauvais :)
+ 1 -

Ildran Vermisseau

Mouais peu importe
+ 0 -

bidoop Vermisseau

En tout cas c'est chouette de voir que le monde s'ouvre un peu.
+ 2 -

Offerus Ne pas prendre au sérieux

Pardon, mais le texte était truffé d'erreurs, je me suis permis de les corriger :

Il est gynécologue de profession et dirige le département de médecine reproductive de l'université de Gand. Issu d’un parti écologiste, il devient ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques en Belgique.
+ 2 -

Zirokaii Jeune lombric

Bon pourquoi pas...mais cette coiffure !
+ 1 -

AchkaeL Vermisseau

meme si c'est un homme mutilé il sera toujours un homme et non pas une femme, c'est dame nature qui décide c'est pas lui
+ 0 -

eyhtern En réponse à AchkaeL

un "mâle" mutilé ; mais cette personne veut juste qu'on l'appelle "madame" et pas "monsieur" bon bahhh..
+ 1 -

AchkaeL En réponse à eyhtern Vermisseau

le terme mâle s'applique au domaine animal
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
47