Chronopost: l'Élite de la livraison

1 557 vues

C'est beau la privatisation.
Une copie des numéros en description cités dans la vidéo.
Alfortville: 01 41 79 46 00
Bastia: 04 95 30 14 40
Bercy: 01 45 13 06 66
Bobigny: 01 41 60 26 60 (fax: 01 41 60 26 61)
Bordeaux: 05 57 92 13 70
Bourges: 02 48 66 75 51
Bourgogne : 03 25 45 16 00
Brest: 02 98 42 46 47
Caen: 02 31 06 18 00 (fax: 02 31 06 01 60)
Carcassonne: 04 68 10 53 00 (fax: 04 68 10 53 07)
Cergy Pontoise: 01 34 02 49 00 (fax: 01 34 02 49 10 )
Clermont-Ferrand: 04 73 60 11 40 (fax: 04 73 60 11 41)
Croissy Beaubourg: 01 60 95 07 20 (fax: 01 60 95 07 40 )
Dijon: 03 80 54 91 00 (fax: 03 80 54 91 01)
Gennevilliers: 01 47 92 44 00 (fax: 01 47 92 44 10 )
Issy les Moulineaux: 01 46 48 13 13 (fax: 01 46 48 10 50 )
Le Mans: 02 43 51 30 00 (fax: 02 43 51 30 02 )
Limoges: 05 55 48 06 06 (fax:05 55 48 48 88)
Lille: 03 28 55 38 60
Lyon: ???
Macon: 03 85 20 57 20 (fax: 03 85 20 57 21)
Marseille: 04 42 14 37 37 (fax: 04 42 14 37 14 )
Massy: 01 69 79 86 86 (fax: 01 69 79 86 60 )
Montpellier: 04 67 99 11 00 (fax: 04 67 99 11 20)
Nantes: 02 40 13 15 15 (fax: 02 40 13 11 01 )
Nice: 04 93 21 93 21 (fax: 04 93 21 48 55 )
Orléans: 02 38 52 34 34 (fax: 02 38 73 56 34)
Orly: 01 49 75 10 50 (fax: 01 49 75 34 04)
Poitiers: 05 49 37 76 00 (fax: 05 49 37 76 20)
Rennes: 02 23 42 85 00 (fax: 02 23 42 85 25 )
Rouen: 02 35 65 92 92 (fax: 02 35 65 92 93 )
Saint Étienne: 04 77 34 36 36
Strasbourg: 03 90 20 34 34
Toulouse: 05 61 71 05 10 (fax: 05 61 71 95 57)
Tours: 02 47 40 22 21 (fax: 02 47 40 22 25 )
Versailles: 01 30 97 72 72 (fax: 01 30 97 72 97)
Villeneuve la Garenne: 01 41 21 21 30
Suivi Colis: 01 55 01 38 79
Suivi Colis: 01 41 90 80 78

Envoyé par alextazy0 le 27 septembre 2020 à 22h43

+ 5 -

GruikMan Vermisseau

l'état est complice...
ils veulent privatiser tout (pour graisser la patte aux lobbyistes) pour au final un service qui nous coûtera plus cher que le service public, et pas forcement de meilleure qualité.
et après on se plaint que les chinois écoutent les conversations téléphoniques....
+ 3 -

Jean_Galfione En réponse à GruikMan Jeune asticot

l'eau, l'electricité, les transports, les telecoms, les autoroutes... et si on arrêtait un peu...
Image de Jean_Galfione
+ 2 -

GruikMan En réponse à Jean_Galfione Vermisseau

et le rail... y a qu'a voir en GB ce qu'ils en ont fait depuis la fin des 80's....
+ -3 -

Maukse Asticot

J'ai un avis plus nuancé.
Bien sur, la recherche avide du profit donne des dérives (la sous-traitance précarisée de petite boîte locale complètement dépendante d'un mastodonte national ... business model déjà maintes fois observé en France).

Mais d'un autre côté, ce sont les évolutions en libre concurrence qui poussent à offrir de meilleurs services aux consommateurs (remember la 4eme licence téléphone ....)

Pour le cas chronopost, quand on voit le prix ridicule d'acheminement des colis, pour 30 / 40cts de plus en prix d'envoi, on pourrait augmenter la marge en sous-traitance significativement.
Malheureusement, ils ne doivent pas être loin d'un monopole "de fait" en France, une fois le gros du trafic capté, ils se posent en incontournable pour toutes les sociétés en aval et travaillent avec les moins-disant. Remarquez, c'est toujours tentant de toucher le pognon sans avoir à gérer une masse critique de livreurs syndicalisée et revendicative ; si la micro-découpe en sous-traitance n'existait pas, nous aurions à la place des "grèves de livraison", connaissant les français, je n'en doute pas une seconde ... le tout pour un métier qui va se faire concurrencer par du robotiser sur la décennie à venir ...
+ 5 -

hellsfangs En réponse à Maukse Vermisseau

Quand tu payes pas loin de 30€ pour une lettre qui doit arriver le lendemain avant 13h, je me dis qu'ils se font déjà pas mal de marge quand la société de sous traitants touche 1€70 par colis.

D'un autre côté, comme tu le dis, heureusement qu'ils n'ont pas de "masse critique de livreurs syndicalisée et revendicative" ...sait on jamais, les mecs ils pourraient effectivement se mettre en grève...c'est fou ce qu'ils sont chiants, ces français, à demander à être payé quand ils travaillent! Voir même, ils pourraient demander à travailler dans des conditions acceptables, quelle honte!
+ 3 -

_pepe_ En réponse à Maukse

C'est juste la preuve que les évolutions en « libre concurrence » prônées par l'UE et nos politicards néolibéraux n'offrent pas de meilleurs services aux consommateurs, mais au contraire de plus gros profits aux investisseurs des entreprises au détriment des consommateurs.

La concurrence a pour conséquence l'émergence d'un nombre restreint de gros monopoles privés, du fait que seuls les plus forts et les moins-disants peuvent s'établir et survivre dans cet environnement largement dérégulé.

S'agissant particulièrement des services publics, les usagers sont les gros perdants parce qu'ils sont passés d'une situation où ces services étaient effectivement rendus (et *bien* rendus) quoi qu'il en coûte, mais seulement au prix du coût effectif global, à une autre où ces services ne sont plus rendus que là où ils sont profitables pour l'entreprise, avec un surcoût dû à la grosse rémunération des actionnaires/investisseurs/spéculateurs privés.

Pour les usagers/consommateurs, le principe de cette politique c'est payer plus pour avoir moins. C'est devenu le règne de l'égoïsme, du racket et de la marchandisation à outrance du monde.
+ 5 -

Oblivionis En réponse à _pepe_ Taret

Ca résume bien ce qui se passe quand un " service " devient un " produit de consommation " On est quand même dans un contexte ou quand on envoie un colis (qui coûte déjà chère pour ce que c'est) on nous demande si on veut payer un supplément pour être sur que le boulot soit fait et minimiser les dégâts en cas d'erreur/perte. C'est rentré dans les habitudes maintenant, hélas. Mais si on ramène ça a un autre corps de métier, par exemple un plombier, ça revient a ceci

Plombier :"Je peux changer le robinet de la cuisine qui fuit pour 45 euros "
Client :"Ok, ca me va"
Plombier :"Par contre, je peut aussi vous proposer une assurance pour être sur que le robinet soit bien changé ET qu'il ne fuit pas après changement, pour seulement 35 euros de plus".
+ 1 -

belnea Vermisseau

le colis a été mis dans votre boite aux lettre…
euh…le colis ne peut pas rentrer dans ma boite aux lettres donc il dit des conneries…
en fait, il était à 3 numéros de rue chez un voisin…
ps : sur leur site, on pouvait suivre les points de check supposé sur le trajet de mon colis.
arrivé à la poste, sur leur écran, on voyait qu'il était en fait passé par le sud alors qu'il venait de l'est…(info que je n'avais pas)
+ 3 -

alextazy0 Asticot

Bon, comme souvent on parle de son expérience perso dans ce cas, j'ai vécu à un endroit (immeuble à Nancy) pendant 6 ans, avant fusion avec DPD, et je suis assez gros consommateur de trucs livrés (pas taper). Je me suis amusé à l'époque à faire des stats sur les colis livrés comme il faut, en retard (dû au transporteur), ou pas livré du tout. Je vous donne que colissimo et chronopost:
Un colis peut être à chercher plutôt que livré mais avec "une tentative" (ou non!) de remise en temps et en heure, ou en retard (pour ceux qui diraient que la somme ne colle pas):

Colissimo:
41 commandes
36 comme il faut
5 en retard
5 remis à un voisin, avec avis de passage
1 à chercher au relais avec avis de passage (un truc gros format pdt une période vacance)
Résumé: mis à part quelques petits retards (assez rare), c'est quand même fiable!

Chronopost:
27 commandes
2 comme il faut (sic!!!)
12 en retard
23 à chercher au relais sans avis de passage
1 à chercher au relais avec avis de passage (un livreur qui s'est trompé?)
1 perdu (mais sans grande valeur heureusement)
Résumé: 4 commandes seules m'ont été réellement livrées, dont seules 2 en temps et heure!
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
46