A vécu UNE fois, a été enterrée DEUX fois

Après avoir succombé à une sorte de fièvre en 1705, l'irlandaise Margorie McCall a été enterrée à la hâte pour empêcher la propagation de ce qu'on supposait contagieux. Margorie a été enterrée avec un anneau de valeur, que son mari n'a pas pu enlever à cause d'un gonflement des chairs. Cela a fait d'elle une cible toute trouvée pour les voleurs de corps.
Le soir après l'enterrement de Margorie, avant même que la terre ne se tasse, les voleurs de tombe sont apparus et ont commencé à creuser. Incapables d'enlever l'anneau, ils ont décidé de couper le doigt. Dès que le sang a jailli, Margorie s'est réveillé de son coma, s'est assise bien droit droit et a crié.
Le destin des voleurs de tombe reste inconnu. Une histoire dit qu'un des hommes est mort sur place de saisissement, tandis qu'une autre version affirme qu'ils ont fui et qu'ils ne sont jamais retournés à leur sale boulot.
Margorie est sortie complètement du trou et est retournée chez elle.
Son mari John, médecin, était à la maison avec les enfants quand il a entendu un coup à la porte. Il a dit aux enfants : ′′ Si votre mère était encore en vie, je jurerais que c'était son coup."
Quand il ouvrit la porte pour trouver sa femme debout là, habillée de ses vêtements d'enterrement, du sang qui coulait du doigt mais qui était très vivante, il tomba raide mort au sol. Il fut enterré au même endroit que Margorie quelques jours auparavant.
Margorie se remaria et eut d'autres enfants. Quand elle est finalement morte naturellement, elle a été renvoyée au cimetière Shankill à Lurgan, en Irlande, où se trouve toujours sa pierre tombale. Il porte l'inscription "A vécu UNE fois, a été enterrée DEUX fois".
3 583 vues

Après avoir succombé à une sorte de fièvre en 1705, l'irlandaise Margorie McCall a été enterrée à la hâte pour empêcher la propagation de ce qu'on supposait contagieux. Margorie a été enterrée avec un anneau de valeur, que son mari n'a pas pu enlever à cause d'un gonflement des chairs. Cela a fait d'elle une cible toute trouvée pour les voleurs de corps.
Le soir après l'enterrement de Margorie, avant même que la terre ne se tasse, les voleurs de tombe sont apparus et ont commencé à creuser. Incapables d'enlever l'anneau, ils ont décidé de couper le doigt. Dès que le sang a jailli, Margorie s'est réveillé de son coma, s'est assise bien droit droit et a crié.
Le destin des voleurs de tombe reste inconnu. Une histoire dit qu'un des hommes est mort sur place de saisissement, tandis qu'une autre version affirme qu'ils ont fui et qu'ils ne sont jamais retournés à leur sale boulot.
Margorie est sortie complètement du trou et est retournée chez elle.
Son mari John, médecin, était à la maison avec les enfants quand il a entendu un coup à la porte. Il a dit aux enfants : ′′ Si votre mère était encore en vie, je jurerais que c'était son coup."
Quand il ouvrit la porte pour trouver sa femme debout là, habillée de ses vêtements d'enterrement, du sang qui coulait du doigt mais qui était très vivante, il tomba raide mort au sol. Il fut enterré au même endroit que Margorie quelques jours auparavant.
Margorie se remaria et eut d'autres enfants. Quand elle est finalement morte naturellement, elle a été renvoyée au cimetière Shankill à Lurgan, en Irlande, où se trouve toujours sa pierre tombale. Il porte l'inscription "A vécu UNE fois, a été enterrée DEUX fois".

Envoyé par le-long-brick le 15 septembre 2020 à 16h19

+ 7 -

GruikMan Vermisseau

elle aura enterré tout le monde !!
+ 4 -

trucmoi Ver d'os

Je comprends pourquoi les gens ne voulaient pas être incinérés à l'époque.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
135