Gertrude

1 368 vues

Elon Musk présente les premiers résultats de sa puce pour connecter le cerveau humain à un ordinateur

Au cours d'une conférence virtuelle, Elon Musk a présenté les premiers essais de la puce de la firme Neuralink, réalisés sur un cochon. Le milliardaire affirme que cette solution pourrait permettre de traiter des patients ayant perdu l'usage d'un ou plusieurs membres, mais aussi de doter l'être humain de nouvelles capacités.

Elon Musk s'est exprimé vendredi soir au cours d'une conférence virtuelle.
Elon Musk s'est exprimé vendredi soir au cours d'une conférence virtuelle. (Neuralink/AFP)
Par Les Echos

Publié le 29 août 2020 à 18:07

Gertrude n'est pas n'importe quel cochon. Son cerveau a été doté d'un prototype de puce électronique, qui doit à terme révolutionner la santé des humains. C'est en tout cas le pari d'Elon Musk.

Vendredi soir, le milliardaire d'origine sud-africaine a présenté, au cours d'une conférence en ligne, les avancées de son projet d'interface permettant de relier le cerveau aux ordinateurs, porté par la firme Neuralink. « C'est comme une montre connectée, mais dans votre crâne », s'est-il félicité.

Présentée il y a un an, la puce dotée de fils ultra-fins doit pouvoir être implantée par un robot, ne laissant qu'une petite cicatrice sous les cheveux. Connectée en Bluetooth, elle mesure 23 millimètres de diamètre et peut se recharger la nuit.

Traiter des affections neurologiques

L'objectif affiché par Neuralink est de pouvoir traiter des affections neurologiques. La conférence de vendredi a ainsi montré que les mouvements de Gertrude, marchant sur un tapis roulant, étaient transmis en temps réels à un ordinateur, capable de prédire à tout instant où se trouve chacun de ses membres. De quoi donner l'espoir de rendre la mobilité aux personnes ayant perdu l'usage d'un ou plusieurs membres.

Selon Elon Musk, il serait ainsi possible, en cas de lésion à la moelle épinière, d'implanter une autre puce à l'endroit de la blessure afin de contourner les « circuits de transmission » neurologiques endommagés. « Sur le long terme, je suis certain qu'on pourra retrouver l'usage complet du corps », a-t-il souligné. Neuralink rêve aussi de mettre fin aux douleurs extrêmes, de guérir les dépressions et addictions ou encore de percer les mystères de la conscience.

« Le futur va être bizarre »

Mais l'ambition du milliardaire va encore plus loin. Le patron de Tesla et de SpaceX veut rendre ce type d'implant si sûr, fiable et simple qu'il relèverait de la chirurgie de confort. Des personnes pourraient alors débourser quelques milliers de dollars pour doter leur cerveau d'une puissance informatique.

Faisant référence à un épisode de la série Black Mirror, qui enchaîne les scénarios cauchemardesques où les humains sont dépassés par les technologies, Elon Musk a aussi affirmé qu'il serait possible de stocker ses souvenirs sous forme numérisée. « Vous pourrez sauvegarder vos souvenirs, et aussi potentiellement les télécharger dans un autre corps ou dans un robot », a-t-il affirmé avant de prévenir : « Le futur va être bizarre ».

Neuralink n'est pas la seule entreprise à travailler sur le sujet. Facebook finance ainsi un projet pour traduire en mots l'activité du cerveau, via des algorithmes, afin de rendre la parole aux personnes rendues muettes à cause de maladies neurodégénératives.

Scepticisme chez les scientifiques

De nombreux scientifiques rappellent cependant que le cerveau n'est pas aussi compartimenté qu'on aimerait le croire. « Chaque cerveau a une structure unique, massivement interconnectée », a commenté Dean Burnett, chercheur de l'université de Cardiff, en amont de la conférence, se disant sceptique sur les véritables avancées de Neuralink.

Pour Elon Musk, le but de la présentation de vendredi soir était surtout de séduire et recruter ingénieurs, chirurgiens, chimistes, ou encore roboticiens. Neuralink ne compte en effet qu'une centaine de salariés, mais en espère 10.000 aussi vite que possible.

La firme a de nombreux défis à relever. Sa puce doit être protégée contre les perturbations externes mais aussi internes. Ses communications avec le smartphone ou toute autre machine doivent être inviolables. Des conditions indispensables pour recevoir le feu vert des régulateurs.

Source AFP

Réagir face à une crise. Agir pour préparer l’après.

Chaque jour, la rédaction des Echos répond à votre besoin d’une information fiable et vous aide à prendre les meilleures décisions.

Conservez une vision globale de la situation, en France et dans le monde. Décryptez les conséquences de la crise sur l’économie, les entreprises et les marchés. Eclairez votre réflexion avec des points de vue, des idées et des contributions de tous horizons.

Source : video huffpost et texte https://www.lesechos.fr/amp/1237706

Envoyé par Flaneur le 30 août 2020 à 07h46

+ 9 -

Lampyre-des-sens Vermisseau

En partenariat avec l'Institut Pasteur, même si les médias corrompus cachent l'information au peuple. Ce n'est pas un hasard si cette puce arrive en même temps que la 5G, le Covid-19 et l'obligation de porter des masques. Mais nous sachons et nous sommes determinés.
+ 0 -

Flaneur En réponse à Lampyre-des-sens Vermisseau

Lol oui c’est sûr que cette puce va faire parler dans les milieux conspirationistes. Sinon pour le moment y’a le temps de voir venir, la présentation du 28 août avait surtout pour but de séduire et recruter ingénieurs, chirurgiens, chimistes, ou encore roboticiens. Neuralink ne compte en effet qu'une centaine de salariés, mais en espère 10.000 aussi vite que possible.
+ 1 -

Maurice En réponse à Flaneur Suce pour un titre

Et alors ça se passe comment l’implant de la puce pour toi ?
+ 3 -

Flaneur En réponse à Maurice Vermisseau

Si un jour je me retrouve handicapé moteur et qu’on me dis que cette puce peut me redonner de la mobilité je pense que je la mettrai. Sinon en bonne santé je la mettrai pas.
+ 4 -

BonPublic En réponse à Flaneur Vermisseau

Sinon, achète un nouveau moteur.
+ 2 -

Novacreat En réponse à Flaneur Lombric

Mon chat aussi a des puces, j'espère qu'il fera pas des trucs bizarre
+ 1 -

NeoCon En réponse à Novacreat Vermisseau

La micro-onde marche très bien pour les puces, que ce soit, celles Elon Musk ou du chat.
(et comme ça ont reboucle sur la 5G)
+ 1 -

Novacreat En réponse à NeoCon Lombric

Ouais mais il est un peu claustro le pauvre
+ 1 -

Boulazed Vermisseau

De nouvelles pistes prometteuses pour le piratage !
+ 0 -

Flaneur En réponse à Boulazed Vermisseau

C’est vrai mais faudrait vraiment etre batard pour pirater le cerveau d’une personne qui utiliserai cette techno pour par exemple remarcher.
+ 1 -

pclt Lombric Shaolin

On veut nous contrôler! Une véritable dictature! Je m'en vais de ce pas l'écrire sur mon Facebook !
+ 2 -

Cochonnier Vermisseau

Une cochonne avec un implant télécommandé dans la tête ça ma fait penser au Déclic de Milo MANARA. C'est grave docteur?
+ 1 -

Necropaf LoMBriK addict !

Le Ministère des Démarches Ridicules vient de devenir le principal sponsor de cette nouvelle technologie.
Vous pourrez retrouver l'usage de vos jambes ... nous nous occuperons du reste ^^
+ 0 -

TheMetroidPrime Verxit

Le fait qu'il ait, pendant un temps, eu la cover de Deus Ex en photo de profil sur Twitter rajoute une autre dimension à l'effort.

Après, ce serait pas mal qu'ils arrivent à développer une interface machine-nerf universelle afin de pouvoir enfin créer des prothèses directement connectée au système nerveux.
+ 0 -

GruikMan Vermisseau

Belle expérimentation qui va faire fureur dans les écoles coranique....
+ 1 -

Exhaar Vermisseau

Si vous ne l'avez pas lu, je ne saurais trop vous conseiller "Cablé" de Walter Jon Williams.
https://fr.wiki...C%C3%A2bl%C3%A9

Une merveille du genre.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
34