Entendeurs de voix

Par magnussoren
le 21 juin 2020 à 13h37
2 656 lectures
36 réponses

J’ai posté une réponse où je parlais d’un groupe d’entendeurs de voix et vous avez été quelques-uns à me demander de vous en dire plus.
Je co- anime ce groupe avec un autre collègue ( parfois nous sommes présents tous les 2, parfois l’un ou l’autre) et un patient expert ( c’est-à-dire quelqu’un qui a très longtemps entendu des voix mais qui maintenant n’en entend plus ( grâce à son traitement... J’expliquerai le « grâce » par la suite).
Je suis à l’origine de ce groupe avec un autre usager : je connaissais d’autres groupes et j’étais intéressé par ce type de groupe, j’en ai parlé à quelqu’un qui entendait des voix et qui était super motivée pour constituer un groupe. Nous avons donc commencé à en parler autour de nous et avons reçu assez rapidement assez de candidatures pour ouvrir le groupe.
Nous avons d’abord écrit une charte, simple : le respect de l’anonymat, un groupe ouvert, même aux non-entendeurs, à condition qu’ils soient minoritaires, le respect des convictions de chacun et pas de prosélytisme, non médicalisé…En gros.
Plutôt qu’animateur, je me sens facilitateur, j’aide parfois à faire respecter la parole de chacun, la distribue, je fais en sorte qu’il n’y ait pas de jugement, que les convictions de chacun soient respectées...
C’est un groupe ouvert, c’est-à-dire qu’on vient quand on veut, pas de séance obligatoire, on peut « partir avant la fin » de la séance.
Cela fonctionne comme un groupe de parole classique, où chacun échange, parle de son ressenti. C’est un moment de partage, les participants s’échangent leurs combines, leurs conseils, on peut soutenir et encourager. C’est aussi un moment où l’on peut partager cette étrangeté et s’apercevoir qu’on n'est pas seul.
Pour répondre à vos questions :
Entendre des voix c’est tout à fait différent de sa petite voix intérieure, ce n’est pas nous, c’est la voix de quelqu’un d’autre qu’on entend distinctement et qui s’impose à nous. C’est ce qui fait que les entendeurs ne semblent parfois pas nous entendre ( tu m’étonnes, comment suivre 2 conversation en même temps). C’est aussi souvent ce qui provoque des rires immotivés : la personne semble rire toute seule, sans rapport avec ce qui se passe... ben, des fois c’est juste qu’elle discute avec quelqu’un d’autre.
1/est-ce qu’il y a un âge où les voix arrivent ? Un traumatisme ? Ou est-ce qu’elles ont toujours été là ?
Non, j’ai une jeune fille qui en entend depuis l’âge de 12 ans, pour d’autres c’est plus tardif, à 40 ans pour le plus vieux du groupe.
Il y a souvent un traumatisme j’ai l’impression. Dans le cadre du groupe je fais remplir un questionnaire à ceux qui le veulent, je n’ai pas une énorme base de données, mais 3/4 semblent avoir vécu un trauma avant l’apparition des voix.
Et non, on ne naît pas avec.
2/Est-ce que les voix sont identifiables ? Par exemple du sexe opposé ? Est-ce qu’elles peuvent évoluer/changer ?
Pour certains oui, elles sont même nommées, parfois une seule personne, parfois plusieurs, tout à fait distinctes et reconnaissables. J’ai un participant qui en entend 7 , reconnaissables, nommées : en plus du message qu’elles prononcent, le fait que ce soit telle ou telle voix veut aussi dire quelque chose. Certaines peuvent disparaître, et surtout devenir moins audibles, indistinctes ( on ne comprend plus trop ce qu’elles disent). La jeune fille qui entend des voix depuis l’âge de 12 ans est d’origine anglaise, même si elle parle très bien français, a fait sa scolarité en français, sa voix est anglaise.
D’autres entendent des foules..
3/à quel moment la médecine a commencé à les prendre au sérieux sans vouloir leur cramer le cerveau ?
Ça je ne sais pas trop ..ça toujours été pris au sérieux, mais comme quelque chose qu’il fallait faire disparaître. Des psychiatres déconseillent encore à leurs patients de ne pas venir au groupe de peur qu’ils « ne flambent » ( que ça ravive). Le mouvement des entendeurs de voix est apparu vers 1990 en Hollande, donc encore après en France. Notre approche est non médicale.
«4/ Y a-t-il un début d’explication à ce phénomène ? Oui, mais ça tâtonne énormément, et ce n’est pas le propos du groupe… Le truc ce n’est pas trop de savoir comment ça arrive, mais comment vivre avec. J’ai quelques idées que je garde pour moi ;)
5/ Comment en sont-ils arrivés à en parler ? Avoir le courage de dire « Voilà je m’appelle Paul et j’entends des voix. » et trouver une oreille attentive doit être un parcours du combattant pour certains?
C’est nouveau oui..ce qui les amène, je pense que c’est la confiance qu’ils ont avec moi, le fait que je banalise et relativise pas mal. Quand je fais des entretiens d’admission dans l’hôpital de jour où je travaille, j’aborde naturellement le phénomène, ils en parlent assez facilement ( sauf quand ils ont été hospitalisés contre leur gré parce qu’alors ils ne veulent pas forcément aller mieux, mais juste sortir de l’hôpital..Quand ils comprennent que nous avons le même but : ne pas retourner a l’hôpital, ça va mieux.
Ils sont très contents de témoigner bien souvent, même à ceux qui n’entendent pas, ça leur permet d’expliquer ce qu’ils vivent au quotidien. Certains viennent de très loin
Nous avons organisé une sorte de conférence débats avec des entendeurs ouverte a tous, les gens témoignaient sans problème. Une dame d’une 50aine d’années a même annoncé son vécu d’entendeur devant tout le monde pour la première fois. Elle était venu accompagnée par une amie qui l’a appris en même temps que tout le monde.

6/
Oui, on peut s’en débarrasser. Avec des traitements par exemple, mais malheureusement, certains traitements qui fonctionnent pour certains ne marchent pas pour d’autres, on peut aussi les atténuer et/ou ne plus faire attention à ce qu’elles disent. C’est à cela que servent les groupes d’entendeurs. Ils permettent de mieux gérer les traitements, de baisser les doses, voir de les arrêter complètement. Certains arrivent à donner des RV à leur voix, genre t’as un truc à faire, les voix arrivent, tu leur donnes RV plus tard... Et effectivement certains ne veulent pas ne plus les entendre : ils se décrivent comme vides...

Nous avons mis en place des outils : une feuille de voix (genre quand, est-ce qu’il s’était passé un truc avant, la circonstance, qu’est-ce que j’ai mis en place, est-ce que ça a marché).
Une feuille d’auto test pour voir si nous servions à quelque chose et un questionnaire complet qui nous permet de mieux connaître le phénomène.
Certains refusent de penser que ces voix peuvent venir d’eux-mêmes ( comment je pourrais me vouloir autant de mal), mais pensent aussi que c’est difficilement imaginable que ça soit quelqu’un d’autre, d’autres y croient dur comme fer, d’autres ont du recul..certains pensent que c’est dieu, des djinns, des dragons, la chimie du cerveau…
Je suis dispo si vous avez d’autres questions..
Pour se renseigner, pour ceux que ça intéresse, le témoignage de Vincent, un des entendeurs de voix français le plus connu, un type en or, super dispo , magnifique témoignage : https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/vincent-entendeur-de-voix-0

Un extrait de l’après-midi information que nous avons organisée : https://www.youtube.com/watch?v=Wv_28GKfW3o
Nous ne sommes pas trop d’accord avec le montage, il manque des éléments et c'est assez orienté... mais bon (n’écoutez pas trop l’infirmière, écoutez plutôt les témoins).

J'ai sûrement oublié plein de trucs... désolé..
Bisous ;)


+ 1 -

Oblivionis Taret

Je me demandait, est ce que chaque voix a sa personnalité, mais également des "connaissances" qui lui sont propre, par exemple :

Si une voix (on va la nommé Sophie pour l'exemple) a des connaissances poussé dans un domaine, disons ... la chimie. Est ce que celui qui entend la voix de Sophie aura les même connaissances ( de façon consciente ) ?

Ca peut paraitre bizzare comme questions, mais je songeait a certains TDI ( bien qu'il ne s'agisse absolument pas du même registre ),qui d'une personnalité a l'autre n'ont pas les même connaissances.

Par exemple j'avais lu un article sur un homme souffrant de TDI ( Billy Milligan je croit ) dont chaque personnalité avec des connaissances poussé dans un domaine ( militaire, chimie, médecine, etc ) mais qui ignorait tout de ce que savait les autres personnalité.
+ 2 -

phil_good En réponse à Oblivionis Ver singe (et torix)

J’ai une question similaire : une voix peut-elle avoir des connaissances (avérées) plus larges que celles de l’entendeur ?
+ -2 -

Astre_radieux En réponse à phil_good Ver luisant

Je pense que c'est possible. L'inconscient est infini tandis que le conscient est très limité. Une information entendue mais non-retenue par le conscient pourrait revenir plus tard (et peut être à un moment importun) via l'inconscient.
+ 2 -

magnussoren En réponse à phil_good Ver (re-)cyclable

non, ça ne fonctionne pas comme ça..n'imaginez pas un dialogue, se sont souvent de courtes phrases style des commentaires ( t'es grosse, t'es grosse..) ou des injonctions ( tues toi)
+ 1 -

magnussoren En réponse à Oblivionis Ver (re-)cyclable

non, ce sont des choses tout a fait differente..la ( les voix) cohabite avec la personne..
+ 0 -

Oblivionis En réponse à magnussoren Taret

Ok je voit ( je connait pas trop le sujet, d'ou mes questions pouvant être hors sujet )

Autre questions, il me semble que certains aveugle de naissance peuvent "voir" en rêves ( ou plutot, ils "voit" une représentation de ce qu'il s'imagine être ) Par exemple si ils "voit" le ciel en rêves et qu'on leur demande de le décrire, ils décrivent la représentation commune du truc tel qu'ils l'imaginent.

Du coup, est ce que quelqu'un de sourd de naissance peut entendre des voix, et dans son cas, ses voix sont la représentation de ce que la personne imagine être des voix ?
+ 0 -

magnussoren En réponse à Oblivionis Ver (re-)cyclable

mais lol....v'la les questions que je ne me suis jamais posées....est ce qu'un sourd de naissance peut entendre des voix....j'aurais tendance a penser que oui..mais je n'en connais pas..
+ 0 -

Oblivionis En réponse à magnussoren Taret

Encore une question... ( ouais, je suis très curieux je sait )

Les voix...Est ce qu'elle peuvent avoir des problème d'élocution ? Genre bégaiement ou cheveux sur la langue ?
+ 5 -

Crontch En réponse à Oblivionis Vermisseau

Étant sourd sévère, certes appareillé, j'ai du mal à tenir une conversation intelligible avec quelqu'un sans le faire répéter au minimum une fois tout ou partie de ses propos dans la vraie vie de tous les jours. En revanche, en rêve, les deux situations sont possibles : soit je comprends tout sans aucun problème (ce qui est la majorité de mes rêves, je crois), soit je ne comprends rien du tout - ou très mal -, mais ça fait partie du "scénario" du rêve.. parfois sous forme de cauchemar, mais pas forcément...
+ 1 -

Crontch En réponse à Oblivionis Vermisseau

En fait je me rends compte que je n'ai pas vraiment répondu à la question..

Pour clarifier : je n'entends pas les sons très aigus. C'est bien simple, même avec des prothèses, j'ai des limites (autrement dit : des lacunes) dans ma perception auditive. Je suis donc totalement incapable d'imaginer a quoi ressemble un son très aigu (mis à part par déduction technique, hein.. je fais un peu de musique, donc ça aide.. je n'ai pas de problème particulier à reconnaître une différence de notes ou à distinguer une note à l'octave, par exemple.... BREF). Donc, même en rêve, je suis incapable d'imaginer un son que je ne connais pas, et que mon cerveau n'a jamais eu à traiter. Ce serait comme imaginer avoir une vision thermique ou à rayons X : en fait, on ne connaît que les procédés techniques qui "modifient" le résultat pour en donner une image visible, à la fois par notre oeil, mais surtout par notre cerveau... Or, ce n'est pas pareil du tout qu'avoir "nativement" une vision thermique (ou X)

Par ailleurs, connaissant des aveugles (certes pas de naissance , cela dit..), untel m'expliquait qu'un "beau tissu"pour lui était un tissu agréable au toucher. Même si le motif ou les couleurs étaient objectivement abominables (si si, c'est possible ;o)). Ça peut expliquer que certains tics de langages rendent parfois l'interprétation des sentiments qu'on prête à d'autres personnes erronée... Il faut en tenir compte. Par exemple, pour moi un son *très* aigu serait *juste* un son aigu pour vous..

Dans la même veine, je rapprocherais plus la réponse aux personnes qui "sentent" leur membre amputé (certainement des résidus électriques émanent des nerfs sectionnés) : le cerveau SAIT que tel nerf correspond à tel membre, donc stimuler le nerf en question te fait penser que le membre est là... Par analogie, j'imagine que personne ne sait à quoi ça ressemble, au niveau du cerveau, d'avoir 8 membres (a moins de se prendre pour une araignée ?)... donc personne, même en rêve, n'est capable d'avoir réellement la sensation d'avoir 8 membres... Si tu vois ce que je veux dire ?

En espérant que ça t'apporte quelques éclaircissements.. :)
+ 1 -

BonPublic Vermisseau

Un docu passé sur arte assez récemment:

https://www.fac...42679802808191/
+ 6 -

louvia Asticot

Merci beaucoup pour ces explications. Je n'avais même pas conscience de l'existence des entendeurs de voix et je pense que si je rencontre quelqu'un dans cette situation ou qu'une connaissance me fait part du fait qu'elle entende des voix je saurais beaucoup mieux réagir !
+ 4 -

magnussoren En réponse à louvia Ver (re-)cyclable

merci, c'est le but ;)
+ 15 -

le_freeman

"Nous ne sommes pas trop d’accord avec le montage, il manque des éléments et c'est assez orienté... mais bon (n’écoutez pas trop l’infirmière, écoutez plutôt les témoins)."

Maintenant, tu sauras que si tu es impliqué dans une activité qui sort des sentiers battus et que tu es approché par un journaliste, tu lui dis poliment d'aller se faire foutre.
"Ouii mais euh c'est pour faire connaitre le..." Que dalle. Ils sont pas là pour faire connaitre quoi que ce soit. le journaliste arrive déjà avec son opinion, et il n'en changera pas. Il montera son reportage pour adhérer à ses préjugés et pour générer de l'audience, et le remède sera bien pire que le mal.

La communauté du tir sportif a fini par le comprendre à ses dépends. Fool me once... :)
+ 17 -

Weng-Weng En réponse à le_freeman Lombrico de la Cruz

Oh que oui... un reportage sur le "bizutage" a fait passer mon école pour un repaire d'anarcho-satanistes necrophiles d'extrême droite, alors qu'on est des anarcho-satanistes necrophiles apolitiques.
+ 3 -

magnussoren En réponse à le_freeman Ver (re-)cyclable

a leur decharge : les gars qui ont filmé m'ont filé tous leur rush, il nous faut les monter.
Etrangement, les gars qui ont filmé font parti d'une asso auxquels nous adhérons. Ils nous pretent le matos et les conseils et nous animons un atelier video ou je bosse. Nous devons remonter le film, mais a cause du confinement et de tas d'autres trucs ( manque de temps entre autre) , nous n'avons pas pu faire notre montage.
+ 4 -

MaitreSoda En réponse à le_freeman LoMBriK addict !

Je ne peux qu’être d'accord : j'ai été interrogé par un journaliste pendant une heure au sujet de mon, entrée en prépa (ils en ont pris un au pif et c'est tombé sur moi) et au final seuls mon nom, mon prénom et ma photo ont été repris dans l'article. Il n'y avait pas un mot de mes réponses (même le métier de mes parents avait été changé).
Au début je me suis dit osef c'est qu'un petit article dans le journal local mais sauf que tous les gens que je côtoyais (parents, amis, prof, entraineurs, ...) ont lu l'article et m'ont reproché pendant des mois d'avoir dit des conneries parce que forcement le journaliste n'a pu que rapporter mes propos et n'avait aucun intérêt à inventer un article.
Depuis ce jour les journalistes et moi c'est fini et je suis devenu beaucoup plus méfiant quand je lit un article (recoupage d'info, recherche de sources, ...)
+ -3 -

LeFreund Lombric Shaolin

tl dr;
+ 12 -

Henry_Hill Ver macht addikkkt

Réunir autant de personnes entendant des voix dans une pièce avec un système audio et ne pas en profiter pour troller un peu en diffusant des voix et en faisant semblant de ne pas les entendre... t'es vraiment passé à côté de quelque chose.

Plus sérieusement je ne connaissais pas vraiment ce phénomène mais c'est vraiment bien ce que tu fais en aidant ces gens.
+ 3 -

magnussoren Ver (re-)cyclable

une des demande du groupe était de "pouvoir donner la parole a leurs voix"..
je ne comprenais pas trop ce qu'ils voulaient dire, puis comment nous y prendre...Nous avons donc fait un stage de marionettes (animation et construction) pour pouvoir donner la paroles aux voix..C'est a dire que l'entendeur parle et que les marionettes font la ( les) voix qu'il entends en meme temps ;), nous avons fait un petit court metrage que je vais essayer de vous poster;)
+ 2 -

pouifi Vermisseau

Merci et surtout bravo cet engagement.

Question d'un ignare qui ne connait le phénomène que par les films, dans lesquels ceux qui entendent des voix sont des fous meurtriers : dans quelle mesure les entendeurs ont-ils une vie parfaitement normale, ou au contraire, à quel point est-ce lié à des troubles divers ?
+ 2 -

magnussoren En réponse à pouifi Ver (re-)cyclable

alors..il y aurait entre 8 a 12% d'entendeur de voix..en psychiatrie, l'entente de voix est un symptôme de schizophrénie principalement ( même si d'autres pathologies en souffrent : bipolarité et paranoïa)..mais il n'y a qu'1 % de la population qui souffre de schizophrénie..Donc l'entente de voix n'est absolument pas lié a un diagnostique psychiatrique. De plus , les gens souffrants de vulnérabilité psychique sont la plupart du temps des victimes et non des agresseurs..Regarde les faits divers, mème encore qu'un schizo tueraient 1 ou 2 personnes par an, on en parle beaucoup, mais comparé au 62 millions d'habitants c'est peanuts..
+ 2 -

Oblivionis En réponse à magnussoren Taret

J'avais un ami schizo qui était souvent confronté à ce genre de réflexions ( le classique : Oh mon dieu, il va tous nous tué ! faut pas le quitté des yeux et s'éloigné s'il prend un truc qui peut servir d'arme... )

Il expliquait que pratiquement tout les schizo qui un jour passait à l'acte dans une optique violente a cause de leur trouble ne faisait qu'une seule victime : eux-même.
+ 2 -

trucmoi En réponse à Oblivionis Ver d'os

J'ai une personne de ma famille proche qui s'est faite trucider par une collègue (médecin) schizophrène. Elle a assassiné plusieurs autres personnes ce jour là et fait plusieurs blessés dont certains très graves. Du coup je ne peux pas avoir la même vision sur ce sujet. J'ai plusieurs proches qui ne se remettrons jamais de ce drame (qui s'est passé il y a plusieurs années), d'autant que tout le monde était au courant de ses problèmes et qu'elle a été signalé plusieurs fois (en vain) car elle avait des comportements anormaux.
+ 2 -

magnussoren En réponse à trucmoi Ver (re-)cyclable

je ne peux que compatir a ta douleur..dsl..
+ 3 -

le-long-brick Longbric

Ma copine Jeanne D'Arc (qui est sourde comme un pot) vient de me souffler :"C'est dégueulasse, il y a au moins quinze fois le mot "croupe" ! Je pense qu'il faut aussi qu'elle aille s'acheter des lunettes, car elle voulait dire "groupe". Bisous itou...
+ 3 -

Phallz Lombruik

Je viens d'écouter le témoignage de Vincent qui est vraiment super intéressant mais qui m'a fait me poser une question :
Lui explique que les voix qu'il entend / entendait étaient "négatives", elles l'insultaient, le menaçaient, lui demandaient de frapper son conjoint. Mais est-ce que des gens entendent des voix "neutres", ou "positives" ? Si oui, est-ce que tu sais si la proportion voix positives / voix négatives est au global à peu près la même, ou si comme je l'imagine les voix négatives sont beaucoup plus fréquentes ?
+ 1 -

magnussoren En réponse à Phallz Ver (re-)cyclable

oui, il y a des voix positives , voir la : https://lelombrik.net/125130 ( a l'origine de ce thread)
Je n'ai pas de chiffre, mais de part mon expérience je pense qu'il y a plus de phénomene positifs, neutres ou de gens qui arrives a s'en débrouiller car statistiquement, je devrais voir beaucoup plus de personnes..par definition, je vois essentiellement des gens qui en souffre, ceux qui vont bien n'ont pas vraiment besoin de venir nous rencontrer, c'est pourtant ce qui aiderais les autres..Dans le groupe que j'anime j'ai une personnes avec des voix extrement positives ( sur une 20 ene de personnes, quelques un qui s'en foutent, et le reste qui en souffre). le fait de venir au groupe aide les personnes, l'intensité des voix baissent, leur fréquence aussi ( en moyenne sur tout le groupe)
+ 1 -

Phallz En réponse à magnussoren Lombruik

"Par definition, je vois essentiellement des gens qui en souffre, ceux qui vont bien n'ont pas vraiment besoin de venir nous rencontrer, c'est pourtant ce qui aiderais les autres"
En effet j'avais pas vu ça sous cet angle. Merci pour ta réponse en tout cas, c'est vraiment super intéressant, d'autant plus qu'une approche non médicale de ce sujet est très rare.
+ 10 -

doomy Lombric Shaolin

Moi j'ai des acouphènes, ça changerait qu’ils me parlent un peu au lieu de me siffler :(
+ 1 -

Cham En réponse à doomy Lombric

ils te sifflent car t'as une belle silhouette !
+ 5 -

nematoad Jeune lombric

Je vois les auras depuis mon adolescence, les deux phénomènes sont différents mais les conséquences sont assez proches.
Je me suis posé beaucoup de questions, pendant longtemps, puis par manque de réponse convaincante j'ai arrêté de me les poser... Notamment celle qui ma le plus titillé : ces visions viennent de ma tête ou existent elles en soi ?
Je vis ça au quotidien, ce n'est pas gênant et finalement pas si important, juste un détail dans le champ de vision.
Je souhaite bon courage aux entendeurs, on peut fermer les yeux mais pas les oreilles.
+ 0 -

Oblivionis En réponse à nematoad Taret

Quand tu dit que tu voit les aura, je suppose que c'est une genre de halo autour de la personne. ( j'en connait qui voit ca, mais uniquement quand ils prennent certaines drogues... )

Donc, question :

Est ce que tu voit cette aura si tu regarde quelqu'un...dans le noir complet ?
+ 0 -

nematoad En réponse à Oblivionis Jeune lombric

Non, rien dans le noir complet, juste un peu sous la lumière du soleil... Le mieux c'est la lumière tamisée ou au crépuscule
+ 3 -

timotheo En réponse à nematoad Vermisseau

J'ai eu une amie qui voyait la "couleur" que dégageait les personnes. Elle ne parlait pas "d'aura", mais je pense que c'est peut-être pareil que toi.. J'ai toujours pensé qu'elle avait une sensibilité particulière, qui lui permettait d'avoir accès à des infos "réelles", mais scientifiquement non prouvées. ça ne lui posait aucun problème dans son quotidien, si ce n'est qu'elle ne pouvait pas dire la couleur des yeux des gens qu'elle côtoyait, tant elle était sensible à la "couleur" qu'ils émettaient.

J'ai eu une autre ami, qui elle était clairement une entendeuse de voix (une seul voix, celle d'un homme). Elle l'entendait et le voyait également (sauf dans le noir). Il n'était pas très tendre avec elle et quand elle ne savait pas où il était (il n'était jamais loin), il lui arrivait de le chercher du regard, car elle s'en méfiait. il était capable de se mettre juste devant elle par surprise, pour lui faire peur. c'était très handicapant : sursauter sans raison apparente, alors que l'on est en société, c'est la honte. Bref, elle "cohabitait" tant bien que mal avec quelque chose créé par son esprit, mais qu'elle ne contrôlait pas (ou peu).

Merci Magnussoren de sensibiliser la communauté aux troubles psychiatriques.
+ 3 -

Tezota Lombric

Merci, c'était vraiment intéressant comme Thread!
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer une réponse
82