Un réalisateur en direct

Chargement du lecteur...
2 819 vues

Pendant le concert de Green Day.

Envoyé par Pepette le 4 mai 2020 à 21h36

+ 4 -

Peevee LoMBriK addict !

Image de Peevee
+ 2 -

Actarus Vermisseau

Pourquoi il n'a pas juste des boutons sur lesquels appuyer ou alors c'est une commande vocale ?
+ 7 -

Pepette En réponse à Actarus Vermicelle

ce n'est pas lui qui fait la manip pour qu'il puisse se concentrer sur l'image et pas sur les boutons. Ce qu'il dit est aussi retransmit aux cadreurs pour qu'ils sachent quand leur caméra est à l'écran (pour éviter qu'ils changent de cadre pendant qu'ils sont en live)
+ 1 -

Brorian En réponse à Pepette Vermisseau

J'ai du mal à rédiger ce message.
J'suis partagé entre l'idée qu'un chef d'orchestre ne sert à rien et puis ça. J'espère qu'on me reprendra.
+ 7 -

acajou En réponse à Brorian Asticot

Alors je sais pas si mon topo ci-dessous répondra à ta question, mais pour ma part, jusqu'à faire partie d'un orchestre je voyais pas trop l'utilité du chef... mais ça c'était avant !

En réalité le chef a un rôle crucial pour la mise en place de l'ensemble de l'orchestre : non seulement donner le tempo, mais aussi faire jouer chaque instrument ou pupitre (groupe d'instruments) selon la nuance appropriée, et surtout indiquer quand démarrer (quand tu attends 40 mesures tu as vite fait de perdre le compte...) et s'arrêter. Quand on dépasse une demi-douzaine de musiciens ça devient indispensable car les musiciens sont alors trop nombreux pour pouvoir se coordonner. D'ailleurs étymologiquement, le concert c'est la coordination.

Le chef d'orchestre, comme le réalisateur, est le seul à avoir une vue d'ensemble de la prestation, et à pouvoir communiquer simultanément et facilement avec tous les exécutants. Il est donc les yeux et les oreilles de tous. Sans chef, on ne sait pas ce que font les autres et on est paumé.

Si tout le boulot préparatoire a été fait comme il faut aux répétitions, le jour J on a juste besoin que le chef rappelle au fur et à mesure tout ce qui a été prévu. C'est ce qui peut donner la fausse impression qu'il ne sert à rien : tout le boulot a été fait en amont.

C’est un peu comme quand tu as un chien très bien dressé qui obéit au doigt et à l’œil à son maître : on a l'impression que le maître ne sert à rien. Sauf que le chien a quand même besoin des signaux du maître; et surtout, s'il est capable d'aussi bien les comprendre et y répondre, c'est parce qu'il y a eu un énorme travail conjoint en amont pour savoir quoi faire et à quel moment.
+ 1 -

Brorian En réponse à acajou Vermisseau

Je te remercie pour ta réponse. J'ignorais que les musiciens pouvaient perdre leurs repères s'ils étaient trop nombreux.
Je verrai les chefs d'orchestre autrement maintenant :)
+ 0 -

Actarus En réponse à Pepette Vermisseau

Merci pour cet éclairage mais il monte jusqu'à 9 il me semble. Je suis étonné qu'avec de l'entrainement il ne puisse pas gérer 9 boutons à l'aveugle mais c'est vrai qu'il ne pourrait pas être autant dans l'ambiance ! Et je n'avais pas pensé qu'il puisse y avoir une personne intermédiaire.
+ 27 -

Sekhmet Vermisseau

c'est donc lui que je dois frapper lorsque le jeu de caméra est abusé au point que j'en ai la nausée?
+ 2 -

magnussoren En réponse à Sekhmet Ver (re-)cyclable

non, ça c'est Gérard Pullicino
+ 0 -

ouiche En réponse à Sekhmet

Ou Jean-Marie Poiré niveau gerbe et gros plans nauséabonds c'est pas mal...
Là j'espère surtout qu'il réalise qu'il ne sert à rien...
+ 4 -

Exhaar Vermisseau

Souvent les changements de plan toutes les 3 sec me niquent le concert. Le gars ne va pas se concentrer sur les passages important (genre un solo instrumental) sous prétexte de dynamisme. Alors que ça m’intéresse la performance technique de l'artiste.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
46