Heuuu... truc qui coupe.

Par Oblivionis
le 8 avril 2020 à 09h31
4 587 lectures
57 réponses

Salut à vous, camarades lombriciens.

Comme vous le savez, je suis dans les armes et trucs qui coupent, C'est un peu comme les vélos de magnu, mais c'est vachement moins pratique si on s'assoie dessus. Et suite à quelques discussions sur discord, certains d'entre vous m'ont incité à faire ce post pour vous montrer une partie du boulot, surtout pour un suivi d'une fabrication.

Il manque quelques parties de la fabrication (traitement thermique, trempe, etc.), j'ai préféré ne pas les mettre, soit parce que cela n'avait pas grand intérêt sur photo, soit à cause de photos floues.

Pour ce couteau, je pars sur un modèle brut de forge, lame large et épaisse, en mode "bourrin". Le truc que le gros de la forêt utilise pour poignarder un sanglier,combattre un ours dans un duel de couteaux, ou se couper les ongles.

Au commencement, un ressort d'amortisseur de camion. C'est un acier de très bonne qualité en général (un des meilleurs que vous ayez dans votre voiture d'ailleurs). Malheureusement, il m'est impossible de connaître la composition exacte de celui-ci, mais divers petits tests au cours de la fabrication me permettront de savoir si cet acier est assez bon pour en faire un couteau.

C'est parti, découpe d'un morceau du ressort qui servira à forger le couteau, et premier test : je vérifie la dureté actuelle afin d'avoir un aperçu du taux de carbone de l'acier car c'est l'élément le plus important pour la création d'une lame (partant sur une lame épaisse d'un style brut, l'élasticité ne sera pas importante). Pour cela, je teste la dureté de l'acier à l'état actuel, entre 50 et 55 HRC (c'est un ressort donc il n'est pas trempé). C'est donc plutôt encourageant : c'est déjà la résistance de beaucoup de couteaux que l'on trouve en grande distribution. Mais je ne serais fixé qu'après la trempe (donc, pratiquement à la fin).

On redresse le ressort pour en faire une barre ronde.

Etirage de la lame en cours, en commençant par la pointe.

Une fois la lame dégrossie, calibrage approximatif du manche.

Sur ce modèle, j'ai une petite idée du motif décoratif que je voudrais, à savoir quelque chose en accord avec un vieux mur en pierres/murailles. Pour cela, je commence à faire des encoches à chaud au burin sur le manche.

L'aspect une fois fini, je l'ai brossé pour une meilleure visibilité sur la photo.

A ce stade, l'aspect est trop "propre". Pour accentuer le côté pierres anciennes, tout le manche est remartelé.

Manche crossé : j'aime assez ce style qui permet une prise en main adaptée sur plusieurs positions. Le manche sera recoupé plus tard.

A ce stade, voici le rendu (brossé pour la photo).

Vient ensuite la pré-émouture, réalisée au backstand (une sorte de ponceuse à bande). A ce stade, je sais déjà quel type de tranchant aura ce couteau, l'angle est déterminé avec une équation prenant en compte l'épaisseur de la lame et la longueur de l'émouture. Cela permet plusieurs choses, comme équilibrer la lame et limiter les déformations lors de la trempe, les risques de casse, enlever de la matière avant la trempe (donc, lorsque l'acier est plus tendre).

La lame est ensuite trempée. J'effectue une trempe sélective, ainsi j'aurai un tranchant extrêmement dur, mais le reste de la lame gardera de la souplesse. D'ordinaire, une trempe sélective prend au maximum 1/3 de la largeur de la lame, mais compte tenu de la forme de la lame et de ses dimensions, je peux passer légèrement outre ces proportions classiques pour laisser un peu plus de marge à l'esthétique.

Une fois la lame trempée, reprise de l'émouture. Cette fois, plus d'ébauche, je finis aux dimensions définitives. Une fois cette phase faite, le couteau sera déjà tranchant.

Il reste encore le polissage. Je dois bien veiller à limiter la zone de travail pour ne pas dénaturer le couteau et rester dans le concept brut de forge. Pour le polissage, ça se passe à la main avec un grain 400, puis 600, 1000 et 2000 pour finir.

A ce stade, on a un couteau avec une lame polie miroir, pas encore un miroir parfait, mais c'est actuellement assez pour la suite des opérations.

Après plusieurs heures dans le vinaigre, l'acidité a attaqué différemment la lame, révélant la ligne de trempe.Si présence de ligne de trempe, c'est qu'il s'agit d'un acier ayant une teneur en carbone supérieure à 0.6 %. On a donc une haute teneur en carbone. Un test de dureté sur le tranchant permet d'estimer une dureté située entre 60 et 65 HRC. A ce stade, sans connaître exactement la composition de l'acier, j'en sais assez pour savoir qu'il convient très bien à une lame de couteau comme celle de celui fabriqué.

J'en profite pour vous parler du paradoxe du coutelier : c'est lorsque l'on passe le lundi à taper sur une enclume, et le mardi à faire de la couture

 

Et voilà le rendu fini pour le manche, aspect vieilles pierres :
 

Dimensions finies du couteau :

Longueur total 29 cm
Longueur du manche 14,5 cm
Longueur lame 14,5 cm
Longueur du tranchant 12,5 cm
Épaisseur au dos de la lame 7 mm à l'entablure.
Largeur de la lame 35 mm à l'entablure
Diamètre du manche 2,1 cm
Poids 486 grammes
Tranchant rasoir.
 

Voilà pour les grosses lignes, en espérant que ce thread vous a plu. Si vous avez des questions, n’hésitez pas. En passant, désolé pour le logo sur toutes les photos, ce n'est pas que j'aime le voir partout, c'est juste que j'ai déjà retrouvé certaines de mes photos sur d'autres sites ...

 Bisous aux lombrikettes
 Poignée de main virile aux Lombriks.... Et aux lombrikettes moches.


+ 5 -

john5

« Je suis dans les armes et les trucs qui coupent »

Tu forges des revolvers aussi ? :D

Sinon très joli boulot. Tu devrais faire des vidéos, c’est cool les vidéos d’artisanat.
+ 4 -

Oblivionis En réponse à john5 Taret

J'ai plusieurs soucie avec les vidéos.

Déjà je suis tout seul dans l'atelier, et si je mets une vidéo en plan fixe, sachant que je bouge un peu dans tout les sens, ça revient au final à une vidéo en plan large pas terrible avec moi devant dans 50 % du temps...

Autre soucie, j'ai vraiment horreur d'être pris en photos/vidéos, c'est pas logique je sait, mais c'est au point ou j'arrive pas a me concentré quand c'est le cas, et du coup, je foire littéralement les trucs les plus simple a cause de ça.
+ 0 -

Jean_Galfione En réponse à Oblivionis Jeune asticot

fait des gros plans, comme ça on voit pas ta tronche :)
Très instructif en tout cas, ça donne envie de s'y essayer.
+ 0 -

lebaud07 En réponse à Oblivionis

Une gopro accrochée, et en mode «x images par secondes», ca peut faire l'affaire.
+ 0 -

Oblivionis En réponse à lebaud07 Taret

Faudrait que je m'en trouve une a l'occasion, ou une fois le confinement terminé, je recrute un voisin pour filmé tout ça, ça coûtera moins chère.
+ 4 -

gnagna69 Vermisseau

Graaave super boulot ! et vraiment très intéressant.
+ 2 -

Machiavel Vermisseau

Génial!
+ 27 -

Tzeenchy Vermisseau

merci du partage, mais elle a une gueule bizarre cette hache :/
+ 2 -

magnussoren Ver (re-)cyclable

merci camarade,
v'la le boulot! tres chouette..
on est bien d'accord, tu travaille à chaud?? Tu chauffes le bout de féraille et ensuite du tape dessus??
y'a un type qui est venume recupérer de vieilles chaines a vélo pour faire des couteaux, il a une petite forge, il m'a dit que ça ressemblait a du damassé, mais j'ai jamais vu le résultat..
+ 4 -

Oblivionis En réponse à magnussoren Taret

Oui oui, c'est bien du travail a chaud ( sur certaines photos, on peux voir que c'est encore rouge ) J'ai pas mis toute les photos que j'avait prise ( plus de 40 il me semble ) dont certaines dans le four.

Et oui, on peut faire du "damassé" avec des chaîne de vélos, chaine de tronçonneuse aussi. ça marche dés qu'il y a plusieurs aciers différent, un peu comme un mille-feuille, de préférence avec un acier inoxydable dedans. Après le "damassé", c'est un sujet a embrouille chez les forgerons XD
+ 0 -

hellsfangs En réponse à Oblivionis Vermisseau

Pourquoi sujet à embrouille? A part quelques "j'aime pas le damas" je n'ai jamais rencontré de forgerons anti damas :D

Pour les chaînes, j'ai récupéré des chaînes de moto et tronçonneuse (bon, mon essais a été totalement foireux, mais j'avais dans l'idée de faire mon damas avec la chaîne, mais quand même mettre un bout de C70 pour le tranchant, pour être sûr d'avoir une trempe régulière au moins sur cette partie de la lame.

D'ailleurs par curiosité, ton acier ressort, tu le trempes comment? Les aciers ressorts je m'en suis jamais servi pour des couteaux, mais pour des tire-bouchons ... je trempe ca à l'air par contre
+ 0 -

Oblivionis En réponse à hellsfangs Taret

Pour la trempe, l'huile de lin marche très bien (voir carrément à l'eau pour les grosses section)

Pour l'acier damassé, il y a d'un coté ceux qui considère que ça ne vaut rien d'un point de vue structurel a cause de l'apport d'un acier inoxydable, et de l'autre, ceux qui considère que c'est le meilleurs truc au monde car le plus jolie et le plus technique à réalisé.

Voila, la, t'a les deux extrême en généralisant. Beaucoup de forgerons sont vers le centre de cette réflexion, à savoir que c'est un acier qui peut être intéressant à utilisé SI il est fabriqué avec des matériaux soigneusement choisis.

Rien que le nom est sujet à discutions, certains parlent d'acier damassé, d'autre de damas par corroyage ou même d'acier feuilleté avec inclusion d'inox. On m'a souvent ( avec humour ) dit qu'il y avait 3 sujets dont on évite de trop parler entre forgerons : L'acier damassé, les traitement thermique et les normes esthétiques.
+ 0 -

hellsfangs En réponse à Oblivionis Vermisseau

Ah oui, dans ce sens là d'accord. Pour ma part je n'ajoute pas d'inox dans mon damas (et oui, je dis damas :D). Généralement je fais des couches de c70 et 75Ni8 et/ou 90MCV8 (donc avec des taux de chrome ou de nickel trop bas pour être de l'inox). Mais comme le disait mon formateur, pourtant assez reconnu pour le damas, pour un couteau, le damas c'est beau mais y a pas tellement besoin de sers propriétés physiques pour l'usage qui en est fait ...ca se discute moins quand on commence à parler d'épées :D

Merci pour l'info, j'aurai pas eu l'idée de tremper un acier ressort à l'huile (pour l'huile d'ailleurs j'utilise de l'huile d'olive ca marche bien aussi)
+ 1 -

punk80sBIS Vermisseau

putaing con, ça me la coupe.....
+ 10 -

Zauberbiest Vermisseau

Bonjour à tous les Lombriks.
Je vous suis depuis plusieurs années et ce post me fais passer le cap de l'inscription.

J'aimerais savoir, si oblivionis à une boutique en ligne?

Si cela gêne je peux faire une demande en Pm.

Bàv
+ 3 -

majin En réponse à Zauberbiest Lombric Shaolin

Bienvenue à toi et voici son site
https://www.ate...franscisque-01/
+ 2 -

Zauberbiest En réponse à majin Vermisseau

Super merci beaucoup, je vais jetter un œil
+ 0 -

trucmoi En réponse à Zauberbiest Ver d'os

Bienvenu sur le site :)
+ 1 -

le-long-brick Longbric

Respect au travailleur ! Un bon ouvrier, c'est si rare, surtout dans le Midi.
+ 1 -

le_freeman

tu fais autre chose que des couteaux? Parce que si c'est le cas, tes services m'intéressent pour la fabrication d'une petite pièce métallique.
Image de le_freeman
+ 0 -

Nietzchetalope En réponse à le_freeman Vermisseau

L'impression 3D ne suffirait pas ? Tout dépend du besoin de solidité, évidemment...
+ 0 -

le_freeman En réponse à Nietzchetalope

C'est la pièce extérieure d'un fusil rare, j'aimerais un truc qui ait l'air un peu correct quand même :)
+ 0 -

Oblivionis En réponse à le_freeman Taret

En théorie, je peux toujours fabriqué quelques petites bricoles autres que des couteaux ( ca arrive parfois, mais comme dit, c'est des bricoles ) Ce que tu montre sur photos, ca n'a pas l'air bien difficile, a voir âpres en fonction des tolérances de dimension, c'est à voir en fonction de ce que c'est et a quoi ca sert.
+ 0 -

le_freeman En réponse à Oblivionis

C'est le couvre-guidon d'un fusil Ross Mark III, le mien a été charcuté par son ancien proprio. J'ai donc la pièce d'origine, si ca peut aider.
Image de le_freeman
+ 0 -

Oblivionis En réponse à le_freeman Taret

Oui, ca peut aider en effet, je pourrait pas le refaire juste sur photos :p Et ouais, ca devrait être dans mes cordes, c'est pas bien méchant a faire.
+ 5 -

Pfepelep Vermisseau

Top, continue et n'hésite pas à en refaire de tels posts, je suis preneur.
Beau taf ;)
+ 0 -

Igorgonzola Vermisseau

Salut je me suis toujours demandé comment était fabriqué un filet de sole comment obtenir autant d'élasticité avec de l'acier ? Merci
+ 0 -

Oblivionis En réponse à Igorgonzola Taret

Cé dépend principalement de l'acier utilisé ( ca composition pour être précis ) et des traitements thermique. un acier XC75 sera plus souple qu'un acier CX 100 par exemple. En général, on choisie un acier en fonction du type de couteau et de son utilisation.Pour le reste, la forme général et la dimension joue pas mal aussi
+ 1 -

pouifi Vermisseau

Superbe ! Merci pour ce post.
+ 0 -

Magret Vermisseau

Super intéressant ! Merci pour le partage, si tu veux en faire d'autres ça peut être super ! Bretteur depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours aimé les trucs qui coupent les carotides, du coup, je m'y essaye aussi, mais avec une dermel, c'est la misère, je n'en suis que là ^^
Image de Magret
+ 1 -

Oblivionis En réponse à Magret Taret

La dremel ça dépanne bien, mais si tu ne peux pas travailler a chaud, le plus simple et parfois une lime plate et un étaux/serre joint.

Après, pour le travail à chaud, tu en aura besoin pour trempé ton acier , suivant l'acier utilisé et les dimension de ta lame, un simple bac d'eau et un petit chalumeau peuvent suffirent. Le barbecue marche aussi trés bien.
+ 0 -

Magret En réponse à Oblivionis Vermisseau

Oui, je fais ça au BBQ et à l'huile pour la trempe (pas encore l'oeil pour les "couleurs"), pour l'acier je n'ai travaillé que du xc75, ça me va bien comme ça, le résultat est souvent bien moche, mais c'est pour le plaisir comme le dit si bien Herbert.
+ 0 -

Oblivionis En réponse à Magret Taret

Pour les couleurs, ça se fait avec l'entrainement, n'oublie pas un aimant, c'est le plus important pour les trempes en cas de doute. Le XC-75 et très bien. Pour l'esthétique, c'est comme pour tout, un couteau sera considérer comme affreux part certains et magnifique pour d'autres, les goûts et les couleurs... Le plus important, c'est que ça te plaise à toi.
+ 0 -

Magret En réponse à Oblivionis Vermisseau

Yep, merci. j'ai essayé avec l'aimant justement, sinon, je dois être à 200 degrés près à l’œil ^^
+ 0 -

Funstrip En réponse à Magret Asticot

Passionné en amateur j'ai pas encore passé le cap de la pratique bien que ça me titille depuis un bout de temps (pas de sous pour enclume/forge -_-'), alors je regarde beaucoup de vidéos et lis plein d'articles sur le sujet.
Du coup j'avais vu une technique alternative à l'aimant qui m'avais paru intéressante:
Mettre dans la forge en même temps que la lame un bout de tube acier carré avec un petit tas de sel dedans, la température de fusion du sodium étant extrêmement proche de la température idéale de trempe, quand le sel fond ta lame est normalement à la bonne température pour tremper.

Et sinon en alternative à l'huile il y a le goop, mélange de parafine(25%) et de végétaline(75%).
Pour des lames de couteau tu trempe direct dans le goop solide (la température de ton acier le fait fondre direct au contact de la lame), pour de plus grosses pièces tu le fait fondre au préalable en y plongeant un bout d'acier chaud. le gros avantage c'est qu'un bac de goop froid (donc solidifié) est bien plus pratique à manipuler/stocker, de plus il très facile de se fournir en végétaline/parafine.

Oblivionis je serait curieux d'avoir l'avis du professionnel sur ces techniques, et si tu as des astuces/conseils pour quelqu'un qui rêve de se lancer mais qui a de tous petits moyens je suis preneur.
+ 0 -

Oblivionis En réponse à Funstrip Taret

Le goop marche bien dans la majorité des cas, mais par habitude et préférence, je suis a l'huile de lin ou eau suivant le besoin. l'avantage, c'est cela permet une trempe plus brutale ( le goop fond quand la piece s'enfonce dedans, mais suivant la taille de la piece, ca peux prendre quelques secondes ) Il me semble toutefois qu'il a l'inconvénient de faire des fumées pouvant être toxique ( a vérifié ) surtout à cause de la paraffine.

Pour le budget four/enclume, tu peux bricolé ce qu'il te faut pour pas trop chère, en enclume, un morceau de rail marche très bien, ou une poutre en acier aussi ( les ferrailleurs sont tes amis ! ) pour le four, un barbecue aussi, j'ai fabriqué le mien avec des brique réfractaires, du ciment réfractaire et un ballon de chauffe-eau pour faire le coffrage, ca marche très bien.
+ 0 -

hellsfangs En réponse à Oblivionis Vermisseau

Pour la forge aussi y a moyen de faire pour pas trop trop cher... en fonction de ton emplacement et de tes besoins. J'ai opté pour une forge à gaz pour la coutellerie (parce que si je mets une forge au charbon faut que je monte une extraction et mes voisins vont me tuer au moment du dégazage du charbon. Le seul truc un peu cher que j'ai eu à trouver c'est de la laine de céramique....pour le reste quasi que de la récup ou du pas cher. Une bouteille de gaz pour la forge en elle même, des raccords de plomberies et des ventilateurs de radio d'avion trouvés d'occas par avoir des brûleurs "turbo" histoire de pas consommer trop de gaz et monter facilement à 1400 °C...en tout j'ai du construire ma forge pour moins de 300 euros (les 3/4 du prix étant justement la laine de céramique
+ 1 -

falamoi Vermisseau

Merci ! Encore ! :-)
+ 3 -

procureur Lombric

PAS DE BISOUS NI DE POIGNÉE DE MAIN BORDEL !!!!!!
+ 2 -

airelle Jeune lombric

" Bisous au lombrikettes
Poignée de main virile au lombriks.... Et au lombrikettes moches."

OK, et les lombriks moches, ils ont droit à quoi ?
+ 0 -

MuletPower Vermisseau

Pourrais tu faire un katanas en Damas ?
+ 0 -

Oblivionis En réponse à MuletPower Taret

Sur le principe oui, mais techniquement non, je suis seul a l'atelier, et je n'ai pas la logistique pour en faire un correctement, mais c'est prévu d'ici quelques temps si tout va bien.Par exemple un martinet a remettre en état et un bac de trempe assez grand pour ça. Parce que la, faire une simple hache à la main, ca tire dans les bras à force, du coup, un katana c'est pas pour demain.

En passant, les katana ne sont pas en damas, mais en acier feuilleté il me semble.
+ 0 -

MuletPower En réponse à Oblivionis Vermisseau

C'est en acier acier Tamahagané
https://fr.wiki...wiki/Tamahagane

Documentaire sur la fabrication traditionnelle du katana au Japon, à pleurer tellement c'est beau :
https://youtu.be/F7oftv5_rWA
+ 0 -

Oblivionis En réponse à MuletPower Taret

Oui, par contre, un vrai katana fabriqué avec les méthodes traditionnelles ne quittera plus le japon, et il aura le statut de trésor national. Ils sont vachement strict sur ca à notre époque.
+ 0 -

hellsfangs En réponse à MuletPower Vermisseau

Sauf erreur de ma part, le vrai tamahagané tu ne peux pas en avoir si facilement que ca. Si je ne confond pas d'acier, il faut avoir un statut particulier reconnu par l'état pour avoir le droit d’accéder à l'acier (mais je suis sûr de moi qu'à moitié)

Après il existe plusieurs méthodes pour les couches d'acier pour un katana
Image de hellsfangs
+ 0 -

Oblivionis En réponse à hellsfangs Taret

Il me semble que tu est dans le vrai, je rajouterait même que faut non seulement un statut particulier pour y accéder, mais également un statut spécifique pour le faire, ainsi que des contraintes très strict , comme par exemple le fourneau doit être chauffer avec du charbon fabriqué a partir d'une essence de chêne bien spécifique qu'on ne trouve que dans certains endroits du japon.
+ 0 -

MuletPower En réponse à Oblivionis Vermisseau

C'est pourquoi, à défaut, mais avoir une belle lame,et originale, faire un damas pour le Katana....
+ 0 -

campafap Lombric

Prochain post : la planche à pain et le fromage ?
+ -1 -

MuletPower Vermisseau

Documentaire sur la fabrication traditionnelle du katana au Japon, à pleurer tellement c'est beau :
https://youtu.be/F7oftv5_rWA
+ 0 -

trucmoi Ver d'os

Ce que je trouve incroyable avec cet art, c'est de voir que tu arrives à redonner une nouvelle vie à un simple bout de métal qui était devenu inutile. Du coup avec ce ressort, tu vas pouvoir faire une vingtaine de couteaux ?
+ 0 -

Oblivionis En réponse à trucmoi Taret

Ca dépend du type de couteau et de sa taille, mais oui, pas loin de 15 à 20 couteaux en fonction des dimensions de chacun, et du boulot qu'il y aura dessus.
+ 0 -

Acide Doublombrik

Content de voir que ma suggestion de création de post ait bien marché, grand merci!

Cela t'a prit combien de temps?
Que deviens le gros bout du manche que tu as raccourcis?
Quel est la focntion de ce type de couteau (ça me parait un peu grand 29cm pour un couteau à beurre?
+ 0 -

Oblivionis En réponse à Acide Taret

Environ 16-18 heures pour le tout ( étuis compris ) mais fragmenté sur plusieurs jours.

Ce qu'il reste du manche, c'est environ 5 cm. Vue la section je peux toujours en tiré une petite lame ( genre opinel ) ou comme souvent, en faire un outil qui me serra utile, comme un petit tranchet d'enclume, etc. J'ai aussi la possibilité de l'intégrer une fois retravaillé à un autre projet, comme par exemple en le transformant en pommeau.

La fonction, tout ce qu'on veut en faire ou presque, il peut aussi bien servir juste en objet de décoration, s'intégrer a un costume médiéval,être utilisé pour du camping ou du outdoor ( bien qu'il soit lourd ). Trés souvent, la principale fonction d'un couteau, c'est le propriétaire qui la définie.
+ 0 -

Lolololol Vermisseau

Tu peux me le passer ? C'est pour tuer les enfants des voisins qui font que gueuler depuis toute à l'heure
+ 0 -

Oblivionis En réponse à Lolololol Taret

Pour les enfants, je peux faire un modéle avec mickey ou dora, comme ca, ils ont moins peur et s'enfuit pas.

Ou j'ai le modéle pour rhinocéros
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer une réponse
107