La politique sur internet

J'avais fait ce mème lors de la campagne présidentielle américaine. Je pense qu'il est plus que jamais d'actualité.
1 669 vues

J'avais fait ce mème lors de la campagne présidentielle américaine. Je pense qu'il est plus que jamais d'actualité.

Envoyé par Tzeenchy le 19 février 2020 à 23h11

+ 1 -

Linfkael Vermisseau

Les gens normaux sont les macronistes ?
+ 2 -

Tzeenchy En réponse à Linfkael Vermisseau

Bha bien sûr, si t'as pas voté macron, alors t'es un bobo islamo-gauchiste, ou un néo-nazi fasciste. C'est facile à retenir.
+ 3 -

glurp LoMBriK addict !

En 2020, si tu pètes un peu fort en soulevant la fesse droite tu es automatiquement qualifié de nazi SS.
Par contre tu peux porter un T-shirt de Che Guevara dans la rue sans problème...

Je pense que ça démontre que chez nous le "centre" du spectre politique n'est pas au centre, sans doute parce que nos anciennes générations ont plus souffert du nazisme que du communisme.
Allez dire à un ukrainien que le communisme c'était pas si mal...
Image de glurp
+ 7 -

_pepe_ En réponse à glurp

Concernant les Ukrainiens, on peut raisonnablement se demande si ceux qui se font aujourd'hui bombarder par les troupes gouvernementales ou persécuter par la police politique ne pensent pas plutôt que c'était mieux du temps de l'URSS (outre le fait qu'on peut se demander si l'URSS était vraiment un régime communiste). Et si les exactions nazies commises il y a huit décennies ne semblent pas trop avoir marqué les esprits, c'est surtout parce que les victimes qui ont survécu sont rares.

Sinon, on t'accuse aussi d'être communiste dès que tu pètes un peu fort en soulevant la fesse droite dans de nombreux pays qui n'ont pourtant jamais connu ce régime (e.g. les USA). Cela suggère que les opinions politiques médiatisées, et plus particulièrement la propagande officielle, prennent aussi une grande part dans la désignation par l'opinion publique du mal supposé.

Il se trouve qu'en France, les Communistes sont à l'origine de la plupart des avancées sociales dont nous profitons encore aujourd'hui et qu'ils ont largement pris part à la Résistance et la Libération. Mais cela n'empêche pas certains chez nous de les désigner comme le mal à combattre, et de présenter par ailleurs sous un jour favorable un modèle politique reprenant de nombreux principes des programmes fascistes d'avant-guerre... ce qui ne les empêche pas de traiter leurs adversaires de nazis.

Il est malheureusement plus simple de confondre (avec raison) les adorateurs du Che qui appartient à un passé révolu que de le faire avec les fanatiques de l'UE.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
33