L'autisme vu par la psychanalyse

1 150 vues

Réalisé par Sophie Robert, ce film expose le point de vue psychanalytique sur l’autisme, par la bouche de dix psychanalystes et d’un pédiatre proche des cercles lacaniens. C'est une science bien scientifique qu'elle est bien et qu'elle aide les gens (si si, c'est écrit dans un bouquin).

Envoyé par Mesemb le 20 novembre 2019 à 10h21

+ 7 -

gneeeh Vermisseau

putain ces mec ne comprenne pas ce qu'est la méthode scientifique c'est du même niveau que l’homéopathie en mode en mode oui ça a marcher avec un tel du coup c'est vrai , bref en gros c'est négliger la complexité de l’être humain
+ 0 -

Graouh Asticot

Je trouve que la psychanalyse c'est une méthode intéressante pour traiter des pathologies ou de l'anxiété lorsqu'elles sont d'origine psychique, induite par un environnement social. Et là dessus elle a une vraie activité de recherche - pas scientifique, non, mais qui a fait de l'épistémologie sait que certaines disciplines qu'on qualifie de science aujourd'hui ne sont pas parfaitement dans les clous de sa définition -. Par contre certaines pathologies relèvent du corps et là dessus la psychanalyse devrait assumer que c'est hors de son champs de compétence.
+ 1 -

Mesemb En réponse à Graouh Vermisseau

Possiblement, le problème c'est qu'actuellement en France, ce sont des psychanalystes qui sont amenés à donner leur expertise lorsqu'un enfant est diagnostiqué autiste et que les personnes qui sont censés prendre en charge les familles, les assistants sociaux sont eux aussi formés à la psychanalyse ce qui fait que les décisions prises par la justice concernant le placement des enfants est directement influencée par une pseudo-science.
Pour plus d'information sur le sujet, il y a sur la même chaîne youtube la vidéo qui s'appelle Maternphobie https://www.you...h?v=SbvdX5OGuzQ )
+ 0 -

Graouh En réponse à Mesemb Asticot

Oui oui je crois que globalement on est d'accord. Je trouve que dans ce genre de discipline à la croisée du social et de la biologie (la biologie intégrant elle même un nombre monstre de sciences), il faudrait faire intervenir plusieurs spécialistes, tout simplement, lorsqu'il s'agit de prendre une décision juridique, politique, une intervention journalistique etc. Quand on a ouvert le mariage et l'adoption aux couples de même sexe c'est ce qui avait été fait pendant la phase d'audition et ça avait été intéressant ; pour le coup, les dogmes aussi avaient eu droit à la parole il me semble.

Après pseudo science comme je te dit, y a déjà un débat entre épistémologues pour savoir si la théorie de l'évolution peut être dite scientifique avec comme problématique : peut on réaliser une expérience où cette théorie a la possibilité d'être mise en échec. (Ou bien le résultat de l'expérience qui est supposé invalider la théorie de l'évolution est-il encore explicable par la théorie elle même). Pourtant elle se base sur des observations, des mesures et fournie une explication du réel convaincante - et la psychanalyse aussi se base sur de l'observation, des mesures, des théories qui proposent une explication convaincante à ce qu'on observe, est discutée avec des pairs etc. Dans la théorie de l'évolution comme avec la psychanalyse, on est dans l'image que faisait Einstein d'une montre fermée dont on doit imaginer le mécanisme sans pouvoir ouvrir la montre et en se basant uniquement sur le mouvement des aiguilles qu'on peut voir.
Tout ça pour redire que la science n'est pas un concept parfait et virginal - d'ailleurs on a fait bien de la merde avec la science par le passé et il n'y a pas de raison que les générations futures ne regardent pas certaines de nos productions scientifique avec mépris ; il ne faut pas croire qu'on soit à la pointe de l'objectivisme et des théories fondées et que les générations passées étaient des trou d'balles et qu'on est préservé de l'erreur. "Quand il se présente à la culture scientifique, l’esprit n’est jamais jeune. Il est même très vieux car il a l’âge de ses préjugés." dit Bachelard pour expliquer que la science est une histoire et que cette histoire limite notre aptitude à l'observer (la science) d'un œil neutre/objectif.
Je trouve qu'avec la psychanalyse on est pas dans la science mais on est pas non plus dans une pseudo science type la radiethésie & co qui n'a fait aucune découverte scientifique et c'est tranquillement accaparée les concepts d'ondes et d'énergie pour se légitimer. A ce titre je trouve quand même que la psychanalyse a une proposition à formuler dans la sphère publique MAIs comme il y a plusieurs disciplines et écoles en psychologie/développement/neurologie, il faut la confronter à ces dernières.

Voilà pour décrire un peu plus mon opinion si tu souhaites mieux la comprendre :)
+ 0 -

Mesemb En réponse à Graouh Vermisseau

Pour répondre à la première partie de ta réponse : Faire intervenir ne serait-ce qu'UN spécialiste serait en effet une bonne chose, or, en France, ce n'est pas le cas, et j'insiste sur le "en France" car c'est, à quelques exceptions près une pratique qui n'a plus lieu nulle part dans le monde. Il existe aujourd'hui des traitements liés à l'autisme qui ont largement fait leurs preuves concernant les bénéfices qu'elles apportent aux patients. La psychanalyse elle, comme il est dit dans le documentaire d'ailleurs de 44:48 à 45:32, de la bouche même de psychanalystes, ne peut aucunement apporter un effet bénéfique aux autistes. Ma question est donc : pourquoi ont-ils un avis a donner en tant qu'expert sur le sujet alors que ce ne sont visiblement pas des experts.
Je pense et j'espères que personne ne demande son avis à son boulanger si il a une maladie dont il voudrait guérir.

Pour la seconde partie de réponse : L'argument ici peut être utilisé pour absolument toutes les pseudo-sciences est n'est donc pas pertinent. Toutes se basent sur des observations mais qui sont souvent biaisées.

"Je trouve qu'avec la psychanalyse on est pas dans la science mais on est pas non plus dans une pseudo science". Faut il relever ?

Pour finir, je dirais que quand on entend ce qui est dit à 33:07 par une psychanalyste et que ça fait pas tiquer, c'est qu'il y a un problème.
+ 4 -

magnussoren Ver (re-)cyclable

la psychanalyse c'est mignon, un peu comme la poésie, mais c'est pas fait pour soigner..
Aucune base scientifique, aucune échelle,
inattaquable, comme la religion, sinon, tu te fais tomber dessus par ceux qui t'expliquent que si tu as des pb avec la psychanalyse c'est que tu n'a pas réglé tes problèmes..
la psychanalyse c'est les témoins de jéhova de la psychiatrie..
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
29