Pôle Nord : évolution de la banquise de 1985 à 2019...

1 570 vues

Ça a fondu, c'est clair. Mais je crois que ça se refroidit bel et bien depuis 2016. ^^"

Envoyé par Libel le 14 novembre 2019 à 09h37

+ 10 -

Spardhas Asticot

Image de Spardhas
+ -2 -

le-long-brick Longbric

Mouais, c'est quand même pas demain que la voie du Nord deviendra une route maritime au trafic intense.
+ -4 -

Libel En réponse à le-long-brick Vermisseau

Ben oui, ça se refroidit... minima autour de 2013 comme le montre la vidéo ^^
+ 3 -

_pepe_ En réponse à Libel

La vidéo ne risque pas de montrer de refroidissement, puisqu'elle ne montre aucune mesure de température, juste l'évolution de l'étendue et de l'âge de la glace polaire mois après mois. (Il serait d'ailleurs assez difficile de définir une température pour un océan Arctique inhomogène de 14 millions km² et pour les glaces qui s'étendent sur les autres océans. Et ce ne sont quoi qu'il en soit pas les évolutions constatées sur quelques années qui importent, mais plutôt les tendances sur le long terme.)

En revanche, la vidéo montre bien le recul de la banquise au fil des années (y compris après l'année 2013) et montre que la surface actuelle est sans commune mesure avec ce qu'on connaissait il y a quarante ans.
Image de _pepe_
+ -5 -

Libel En réponse à _pepe_ Vermisseau

"elle ne montre aucune mesure de température" ...
Hum hum, l'eau gèle à 0°C sous condition de pression normale, tout ça.

Sinon, j'ai fait aussi une compil' de cartes : 2012, 2019, septembre. ^^

Mais, on verra en septembre 2020 ! ;)
Image de Libel
+ 3 -

_pepe_ En réponse à Libel

En toute rigueur, le fait que l'eau douce fonde à 0°C ne permet pas de déterminer la température dans un milieu très étendu et soumis à des conditions très inhomogènes. Pour une même surface de glace, la situation est assurément différente quand la température de la glace à -1°C et quand elle est à -10°C, quand la température de l'eau est à +1°C et quand elle est à +10°C, quand l'épaisseur de la banquise fait 1 mètre et quand elle fait 10 mètres, etc. .

Si toutefois l'on considère que la surface de glace à un moment donné de l'année est représentative d'une certaine température moyenne (ce que je peux tout-à-fait admettre), alors c'est potentiellement bien un réchauffement qu'on constate durant ces dernières année.

En effet... quand on poste deux captures d'écran dont la comparaison est censée appuyer ses arguments, il n'est pas très malin d'en supprimer une information essentielle qui tend justement à prouver l'inverse de ce qu'on souhaite démontrer (en l'occurrence une réduction de la surface de glace prise en référence par l'étude) :
Image de _pepe_
+ -1 -

Libel En réponse à _pepe_ Vermisseau

Et inversement on peut écrire :
"Si toutefois l'on considère que la surface de glace à un moment donné de l'année est représentative d'une certaine température moyenne (ce que je peux tout-à-fait admettre), alors c'est potentiellement bien un ___refroidissement___ qu'on constate durant ces dernières années."
^^

Et désolé d'avoir coupé sur mes captures d'écran la mesure de "l'emprise de la banquise âgée de plus de quatre années'. Mais son aspect essentiel m'avait échappé et m'échappe encore. Pourquoi ne pas considérer la banquise âgée de plus de 8 années ? Ou de plus de deux années ? A défaut de pouvoir interpréter cette échelle, j'ai préféré me contenter de l'emprise globale.

Mais bizarrement, on remarquera qu'au lieu de donner dans ce petit graphe l'emprise totale de la glace année par année, ils ont préféré mettre celle âgée de plus de quatre années. Catastrophisme (cf. tes flêches rouges) ?

En tout cas, voilà le graphe du minimum d'emprise, bien plus parlant que leur carte dynamique. Comme je l'ai dit, cela s'est bien réchauffé, pas de doute, mais le minimum a été en 2012... Il y a aussi un tableau dans l'article source au lien ci-dessous : 2019 est dans un mouchoir de poche avec 2007 et 2016.

source :
http://nsidc.or...cenews/2019/09/

Mais bon on verra ça l'année prochaine !
Image de Libel
+ 0 -

_pepe_ En réponse à Libel

L'explication est dans le premier paragraphe de mon précédent commentaire.

Selon son ancienneté, une même surface banquise ne renferme pas le même volume de glace. La banquise récente est encore assez fine (elle n'atteint pas 2 m en hiver), alors qu'au bout de 4 ans elle est devenue très épaisse (même en été elle dépasse 4 m).

Considérer bêtement la superficie totale de glace n'aurait donc pas de sens.

Pour se faire une idée plus juste de ce qui se passe, il faut prendre en considération les différentes teintes de gris sur l'animation (plus une zone est foncée, moins elle contient de glace). Si l'étude montre la surface de la glace vieille d'au moins 4 ans, c'est parce que cet indicateur est beaucoup plus pertinent pour appréhender le phénomène de fonte.

Globalement, entre septembre 2012 et septembre 2019, la surface occupée par la banquise a peu changé, mais le volume de glace correspondant, lui, s'est fortement réduit. La glace a donc bien fondu.

Ton dernier graphe, lui, donne juste une indication sur la *surface*.

Par ailleurs, c'est la tendance sur le long terme qu'il faut considérer, parce qu'elles sont plus représentatives des évolutions climatiques. Sur cette question, les variations sur quelques années ne sont pas très significatives, parce qu'elles sont plus en relation avec la météo. (Il est donc quoi qu'il en soit inutile d'attendre que 2020 nous révèle ce qui se passe.)

Il ne suffit pas de faire des mesures exactes et des études rigoureuses. Il faut également savoir les analyser correctement pour en tirer des conclusions (ou pas). En l'occurrence, les éléments présentés ici ne permettent assurément pas de conclure que « ça se refroidit depuis 2013 ».
+ 0 -

Libel En réponse à _pepe_ Vermisseau

Ah mince. Ne pas considérer l'épaisseur de glace serait vraiment "bête" alors ?! Mais alors le "National Snow and Ice Data Center", c'est vraiment des débiles !?

En fait non, car l'épaisseur de glace "mesurée au printemps" donne une idée de son évolution pour "l'été suivant" et c'est tout. En l'état actuel de la Science évidemment !
https://nsidc.o...-ice-thickness/

Et pour cause avec l'hiver et la dérive de la banquise l'épaisseur de glace, ça devient vite n'importe quoi (cf. l'image jointe, pour juste quelques mois). Elle vient du lien précédent.

Au passage, ils utilisent l'âge de la glace, comme proxy de son épaisseur... c'est sujet à caution rien que pour ça...

Et tu pourras chercher "thickness" dans le lien ci-dessous, il s'agit d'un bilan de l'évolution de la banquise (mise à jour pour 2019). Pour l'instant ils n'en font vraiment pas grand chose de l'épaisseur. Mais bon ils travaillent dessus. Donc pour moi, à part alimenter le catastrophisme, cette donnée – l'épaisseur de la glace – n'amène rien de probant pour l'instant.

https://nsidc.o...tc/sea_ice.html

Bon, je vais me répéter, mais on pourra voir ça l'année prochaine !
Image de Libel
+ 0 -

_pepe_ En réponse à Libel

Il n'en reste pas moins que l'évolution de la surface de glace récente (et donc fine) d'une année sur l'autre n'a rien à voir avec le climat.

Quant au National Snow and Ice Data Center, son travail est de fournir des données. Leur analyse et les conclusions qu'on peut en tirer à propos des changements climatiques sont une toute autre affaire.

En l'occurrence, ce que je conteste ici, c'est TA conclusion suggérant que ça se refroidissait depuis 2013.

Au risque de me répéter, ce n'est pas parce qu'on a des données sur l'évolution d'une situation qu'on peut en tirer bêtement des conclusions (qui plus est en se basant sur une durée d'observation de seulement quelques années alors qu'on s'intéresse à un phénomène beaucoup plus lent).

Quoi qu'il en soit, ce qui soulève quelques inquiétudes concernant les données présentées dans ce fichier, c'est que l'ampleur du phénomène de disparition de la banquise observé DEPUIS PLUS 40 ANS. Et ça, il faudrait vraiment être aveugle ou de mauvaise foi pour ne pas le voir.
+ -2 -

MonVeloooo Vermisseau

oui mais je crois que ça reviens a partir de 2020...
+ 1 -

g012 Asticot

Vous voyez pas qu'elle souffre ? Achevons-là bordel !
+ 1 -

MessiaH Lombric Shaolin

Tout ça à cause des éruptions solaires ...
+ 0 -

glurp En réponse à MessiaH LoMBriK addict !

Ce qui est sûr c'est que ce n'est pas causé par les voitures des français, ni même celles de tous les européens réunis...
+ -1 -

MessiaH En réponse à glurp Lombric Shaolin

C'est un complot des reptiliens sionistes
+ 0 -

Libel Vermisseau

[mince, aurait dû être en réponse de _pepe_, sorry, si un admin peut effacer ce post, merci... Sorry !]

Ah mince. Ne pas considérer l'épaisseur de glace serait vraiment "bête" alors ?! Mais alors le "National Snow and Ice Data Center", c'est vraiment des débiles !?

En fait non, car l'épaisseur de glace "mesuré au printemps" donne une idée de son évolution pour "l'été suivant" et c'est tout. En l'état actuel de la Science évidemment !
https://nsidc.o...-ice-thickness/

Et pour cause avec l'hiver et la dérive de la banquise l'épaisseur de glace, ça devient vite n'importe quoi (cf. l'image jointe, pour juste quelques mois). Elle vient du lien précédent.

Au passage, ils utilisent l'âge de la glace, comme proxy de son épaisseur... c'est sujet à caution rien que pour ça...

Et tu pourras chercher "thickness" dans le lien ci-dessous, il s'agit d'un bilan de l'évolution de la banquise (mise à jour pour 2019). Pour l'instant ils n'en font pas vraiment pas grand chose de l'épaisseur. Mais bon ils travaillent dessus. Donc pour moi, à part alimenter le catastrophisme, cette donnée – l'épaisseur de la glace – n'amène rien de probant pour l'instant.

https://nsidc.o...tc/sea_ice.html

Bon, je vais me répéter, mais on pourra voir ça l'année prochaine !
Image de Libel
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
80