On gèèère !

1 984 vues

Et un tour de manège !
Ça a l'air follement réactif ce petit truc.
Après, j'ai jamais fait de cata avec des foils (les ailerons sous les coques qui font que le bateaux flotte en l'air) mais il me semble que ce dessalage spectaculaire aurait pu être évité :
1) Le cata au vent qu'on voit dans la première seconde de vidéo est en train de virer il me semble. Du coup, au moment de la reprise de vent, il va créer un "vide" derrière lui (effet toujours ressenti quand on passe sous le vent d'un autre bateau). C'est ce qui fait qu'il mettent le cul à l'eau, par "perte d'appui" sur le vent (désolé pour la terminologie foireuse).
2) Le barreur aurait pu anticiper ça et passer un peu plus au large. Il aurait surtout pu s'y préparer et fléchir sa jambe arrière pour pouvoir se rapprocher et être prêt à rentrer.
3) Pareil pour l'équipier.
Si un voileux veut se fendre d'un commentaire pour m'expliquer la différence de maniement entre un cata classique et un à foil, ou son analyse de la situation, je suis preneur. (J'ai maté 15 fois la vidéo pour comprendre, je vois pas autre chose ...)

Envoyé par tomteub le 24 octobre 2019 à 23h54

+ 16 -

trucmoi Ver d'os

C'est l'une des rares personnes pouvant se vanter d'avoir fait de la chute libre et de la plongée, en voulant faire du voilier.
+ 2 -

Cloudh En réponse à trucmoi Vermisseau

Les passagers du Titanic en sont les pionniers !
+ 1 -

feyfey En réponse à Cloudh Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Y avait pas beaucoup beaucoup de voiles sur le Titanic.
+ 3 -

jose_cahuette Vermisseau

la voile....les meilleures sensations qui existent ! Et je pèse mes mots !
+ 7 -

Kudsak En réponse à jose_cahuette Vermisseau

A ne pas confondre avec LE voile...
+ 4 -

Rodrigo Jeune asticot

Non ce n'est pas ça.

Le cata est au près, les 2 équipiers sont en trapèze, il y a beaucoup de vent.

Sauf que ce con de skipper vire un chouilla à babord, ce qui a pour effet de perdre le près pour se trouver vent de face (comme un virage de bord). Pas de vent dans les voiles, donc plus rien pour maintenir le poids des 2 équipiers en trapèze ce qui crée un déséquilibre et le cata penche.
Le skipper, pour rattraper le coup, a le réflexe de virer à tribord mais il le fait trop large, la voile bordée à bloc reprend le vent à fond les ballons et le cata s'envole.

Ils ont l'air d'avoir eu la chance de ne pas s'être pris un câble ou de ne pas être restés accrochés en trapèze.
+ 10 -

tontontiery En réponse à Rodrigo Vermisseau

Le cata penche et le cata pulte aussi.
+ 1 -

tomteub En réponse à Rodrigo Vermisseau

Nan, la perte de vent est avant qu'il remonte au vent. Je sais bien qu'il sont au près, et au contraire le gars à le bon réflexe de remonter le vent encore plus pour se mettre en panne, et même créer un mouvement du bateau qui pourrait permettre à son équipier de rentrer si ce dernier était pas en traction sur son câble de trapèze comme une merde. Il abat involontairement au moment de la reprise de vent quand lui aussi perd ses appuis, et effectivement se retrouve plein travers, enfourche de l'avant etc, mais là ça fait déjà longtemps que c'est game over ...
+ 2 -

Rodrigo En réponse à tomteub Jeune asticot

Bah en soit, ça peut être 3 choses :
- Il voulait virer de bord ou se mettre en panne avec un mec en full trapèze et c'est con.
- Il fait une mauvaise manip et remonte trop au près.
- Un vent irrégulier et l'équipier n'est pas en appui. Mais il me semble que les safrans font quelques à-coups à bâbord au début.

Dans tous les cas, le taquet c'est le mal. Je me demande même s'il tient sa voile.
+ 0 -

tomteub En réponse à Rodrigo Vermisseau

Ouais l'équipier n'a pas l'air super bon, et lâche son écoute (au taquet) au moment où il commence à avoir le cul dans l'eau.
Le barreur est en train de border sa voile le plus à plat possible, et clairement elle est au taquet.
Après c'est le problème, quand tu bordes et que t'es au rappel ou au trapèze, t'es toujours obligé de sortir l'écoute du taquet. Et effectivement Il aurait dû la choquer complètement en abattant.
Mais clairement ni l'un ni l'autre ne sont au taquet. (Hohoho.)
+ 7 -

yosegaman Jeune lombric

ça passait, c'était beau...
+ 4 -

fwan6 cabwL

Rien à voir avec le 1er cata. Juste un vent irrégulier, nos acrobates passent dans une dévente, le barreur surpris se raccroche comme il peut, malheureusement le seul truc qu'il a sous la main c est la barre, ce qui le fait abattre (s éloigner de l axe du vent), et il reprend la risée (survente) dans un axe pour lequel sa voile n est pas réglée. Et bardaf, c est le embardée.
+ 0 -

tomteub En réponse à fwan6 Vermisseau

Ouais la dévente et reprise de vent j'avais bien vu, peu importe la raison finalement. En fait en rerere-etc-regardant la vidéo, j'ai l'impression qu'une fois que la coque au vent est au contact de l'eau, le foil sous le vent agit comme un point de résistance. Parce que tu vois le barreur essayer de remonter, et malgré ça le bateau abat ... Et là effectivement il se rattrape au manche de son safran et sa part encore plus en zgeg.
+ 3 -

magnussoren Ver (re-)cyclable

et merde, c'est la cata...
+ 3 -

Henry_Hill Ver macht addikkkt

C'est pas très populaire et anticapitaliste ce sport.
+ 1 -

tomteub En réponse à Henry_Hill Vermisseau

Tu sais la mer, c'est comme la montagne, y'a les gens qui y vivent et les touristes.

Un peu comme le trollage, y'a des gens qui maîtrisent et d'autres qui font de la peine quand ils essaient ...
+ -1 -

Henry_Hill En réponse à tomteub Ver macht addikkkt

C'est vrai que tu fais de la peine, mais c'est sans rapport avec le fait que ce sport soit un sport de rupins capitalistes.
+ 2 -

FengShuiBoy Vermisseau

Décollage façon Windsurf ou Kite !

Passer du Près au Grand largue sans choquer les voiles par vent frais (voire grand frais) sur un cata ou une embarcation avec ce rapport poids/surface de voilure c'est forcement sport.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
155