Travailler - La Modernité #8 / Passé sauvage

1 431 vues

Depuis quand travaille-t-on ? Quelle place dans nos sociétés a le fait de travailler ? Et surtout pourquoi ? Pour qui ?

Envoyé par krondor le 22 octobre 2019 à 18h17

+ 1 -

BonPublic Vermisseau

C'est quoi l’étymologie du mot travail déjà ?
+ 3 -

Moossman LoMBriK addict !

mouais...
+ 4 -

AchkaeL Vermisseau

Captain obvious fait des vidéos
+ 5 -

Potiche Super vilain

Sur les premières seconde j'ai cru que c'était une vidéo de Triskel
+ 3 -

trucmoi En réponse à Potiche Ver d'os

Pareil à cause de la voix. J'ai eu le réflexe direct de regarder la note du fichier car flemme de prendre le risque d'aller plus loin dans la vidéo et de le voir manger.
+ 2 -

alextazy0 Asticot

Naaan, mais si faut aussi nourrir les vieillards et les artistes on s'en sort plus!
+ 2 -

john5

Quelle fainéantise intellectuelle... Suggérer que les besoins humains se résument à la nourriture ; youpi les chasseurs cueilleurs, le mythe du bon sauvage dans son paradis d’Éden, libre de travailler 3 heures par jour mais de mourir le lendemain d'une mauvaise grippe, quand même les plus fervents conservateurs ont le bon goût ne pas bouder leur lave-vaisselle. Le mythe aussi de croire que le monde entier n'aspirerait pas à la vie pépère les doigts de pieds en éventail, chacun espérant que les corvées de merdes seront réglées par son bon samaritain de voisin. Le comble et la naïveté d'imaginer un monde ou la production matérielle est assurée par des robots, à savoir les produits de l'activité la plus abstraite et éloignée des besoins primaires à laquelle on suggère à demi-mot de réduire l'activité humaine. Bien sûr, les authentiques décroissants partisans d'une vie simple et authentique il y en a et c'est tout à leur honneur. Si élever des chèvres en mangeant des topinambours qu'ils chieront dans la cabane au fond du jardin leur convient, il convient tout autant de considérer que le mec qui leur fournit leur médicament contre la galle il risque pas d'aller bien loin si il doit sacrifier la moitié de sa journée à gambader dans la forêt pour chasser son sanglier à la sagaie. Après, chacun sa vision d'une société idéale, j'ai quand même du mal à voir en quoi la mise en cause de notre société de services ou le fantasme sur une régression sociétale ou le progrès technologique est confusément amalgamé à la tyrannie capitaliste est vraiment un avenir souhaitable pour l'humanité ; pas moins qu'une société inévitablement de privilège où certains travaillent pour le bien commun tandis que d'autres végètent selon un ordre arbitraire qui vient remplacer la loi de l'ordre et la demande pourtant la seule par laquelle la production de richesse est entièrement et directement la résultante des besoins réels de la population.
+ 1 -

krondor En réponse à john5 Vermisseau

t'es con :d t'as pas vu la vidéo toi :D
+ 0 -

john5 En réponse à krondor

Je ne réponds pas aux insultes, si tu as un argument à proposer je t’écoute sinon je te renvoie à ta vulgarité.
+ 1 -

MindBlown En réponse à john5 Jeune asticot

"[...] la production de richesse est entièrement et directement la résultante des besoins réels de la population."
Tu parle de qui au juste? Des infirmier(e)s qui travaillent des heurs pas possible pour sauver des vies et gagnent a peine de quoi vivre correctement? Des hommes et femmes politique qui sont payés a prendre des décisions pour le bien d'un peuple qu'ils sont sensés représenter mais dont ils profitent cyniquement? Des "YouTubeurs" (comme on les aime) qui sont payés à faire ce qui leur plais?

Perso suis pas "décroissant" et je ne pense pas que ce sois la solution, mais je ne suis pas certain que l'on puisse dire que la repartission des richesses soit proportionnel à combien le travail d'une personne subvient au besoin "réels" de la population.
+ 0 -

john5 En réponse à MindBlown

J’ai dit SI on suit la loi de l’offre et la demande, ce qui n’est pas totalement le cas dans une économie sociale. Si les infirmiers sont mal payés c’est justement parce que la santé en France ne suit PAS la loi de l’offre et la demande.
+ 0 -

krondor En réponse à john5 Vermisseau

Dis moi que tu troll mec, parce que c'est très con comme intervention...
+ 0 -

Nesposoben En réponse à krondor Vermisseau

ben non, john5 est juste de droite, tendance extrême, comme la majorité active sur ce site.
+ 0 -

Nesposoben En réponse à john5 Vermisseau

excuse moi, il est vrai que l'on ne se connait pas, mais pour encore croire au 21ème siècle à des fadaises comme la "loi" de l'offre et de la demande, faut être un peu de droite quand même. Et il semble me souvenir d'un poste où tu parlais de ton admiration pour Marsault, donc...
Il peut aussi s'agir d'un troll de haute volée, du coup mea culpa.
+ 0 -

john5 En réponse à Nesposoben

La loi de l'offre et la demande est un modèle économique, pas une religion. Comme la plupart des modèles, ils ont des avantages et des inconvénients. J'ai défendu Marsault, méa culpa, j'ai le mauvais goût de préférer la philosophie à l'idéologie donc je défends au cas par cas des idées et des valeurs en argumentant et en évitant comme beaucoup trop de gens comme toi de résumer l'intervention de chacun dans tout débat en jaugeant en quatre secondes chrono l'alignement idéologique des gens sur son petit baromètre du Bien et du Mal (à ajuster selon son propre alignement) parce que c'est plus simple de réduire les gens à un modèle prépensé que d'essayer d'affiner sa vision du monde par le dialogue.
+ 0 -

Nesposoben En réponse à john5 Vermisseau

j'avais l'impression qu'on dialoguait pourtant. Pour Marsault, je dois avouer que je connais peu. J'ai lu quelques planches, certaines marrantes, les autres moins (les goûts et les couleurs) et j'ai consulté sa page wiki où j'ai lu qu'il se présente comme droitard et réac. L'économie n'est pas une religion, mais y'a quand même difficilement plus idéologique comme matière. Quant à juger les gens 4 secondes chrono, comment dire, tu fais pareil vu que tu m'associes directement à un groupe ( beaucoup trop de gens comme moi). Finalement, désolé si tu t'es senti agressé par mon commentaire, je répondais juste à Krodor qui avait l'air sérieux dans son questionnement. Y'a pas de soucis à être de droite, vous êtes l'écrasante majorité sur terre, je sais garder ma place.
+ 0 -

john5 En réponse à Nesposoben

Mais je ne suis pas de droite. Je me considère de centre gauche. Mais on vit dans une époque où la plupart des gens sont incapables de nuances. Soit d’être d’extrême-gauche soit d’extrême-droite et toutes les opinions intermédiaires n’existent pas. Et il suffit de donner un avis sur un sujet ou d’oser mettre les pieds dans un débat un peu sensible pour que tous les bas du front se jettent à ta figure, comme krondor qui se prend pour un héros d’internet mais n’est pas capable de faire le moindre commentaire constructif. En l’occurrence j’aime bien débattre d’un peu tous les sujets mais en ligne ça devient impossible de le faire posément à cause de cette radicalisation des idées.
Ben sincèrement, ça me gonfle et c’est pour ça que je continue de troller.
+ 0 -

john5 En réponse à krondor

Ça fait deux fois que tu m'insultes et toujours aucun argument constructif. J'en déduis que tu n'as rien à dire et que tes attaques n'ont pour seule fin le réconfort d'un égo défaillant.
+ -1 -

krondor En réponse à john5 Vermisseau

t'es trop con :D je reprend ta première phrase de ta première intervention : "Quelle fainéantise intellectuelle..."
Tu insultes qui là ? L'ethnologue ?
Regarde ta poutre dans ton oeil...
et je vais reprendre une deuxième citation de ta part "Je ne réponds pas aux insultes"
Alors tais-toi :D Même pas foutu de respecter tes propres règles :D
+ 0 -

MindBlown En réponse à john5 Jeune asticot

Perso j'ai plutôt l'impression que on suis bien la loi de l'offre et de la demande, c'est juste que plus tu as de l'argent plus ta demande est prise en compte, même si cette demande ne découle pas d'un besoin "réels". Alors que si ta demande est le résultat d'une nécessité de survie, si t'as pas d'argent tu peut toujours courir.

Encore une fois je suis d'accord avec ton opinion sur une potentiel régression sociale; je me demande juste si la loi de l'offre et de la demande est encore valable quand ceux dont on écoute les demandes sont ceux qui ont le moins de besoins.
+ 1 -

bebabeloola Asticot

Sait-on depuis quand "travail" est devenu un gros mot ?
+ 0 -

krondor En réponse à bebabeloola Vermisseau

Il a changé de sens. Il n'est plus un service mise en commun. Le gros mot c'est la façon dont travailler est perçue. Bullshit job résume en 400 pages la théorie https://journal.../lectures/29421
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
92