À 20 km d'une centrale ? Profitez d'une petite pilule gratuite...

1 766 vues

Monde-de-merde ou actus ? J'ai hésité. Mais vu que ça concerne directement sûrement pas mal de lombrikiens...

Passage de 10 à 20 km pour la distribution de pilules d'iodes autour des centrales... Ça (sur)chauffe là-dedans !
:/
... pilule gratuite et pas démocratique ! ^^'
Je vous conseille de tout regarder de la vidéo, mais surtout le passage devant nos beaux députés de la Ve république du fait-accompli de la nucléarisation de la France, c'est dans les 2/3 minutes après ce passage.
Mais pour les impatiens, le lien direct :
https://youtu.be/znrhDcPXlzk?t=1680

Envoyé par Libel le 25 septembre 2019 à 09h39

+ -1 -

Libel Vermisseau

Ah oui, pour ceux qui n'ont pas vu passer l'info source :

https://www.fra...heim-1568839393

https://www.usi...cleaire.N885119
+ 1 -

ptesau En réponse à Libel LoMBriK addict !

Lien usine nouvelle : La suite de cet article est réservée aux Abonnés.
+ 4 -

norbertdeterre En réponse à Libel Vermisseau

l'article précise bien qu'il s'agit d'une uniformisation européenne et non d'un risque accru des centrales
+ -2 -

Maurice Suce pour un titre

Je vais me regarde ça ce matin, merci du partage.
D'autant que c'est la parisienne libérée, allez voir ses météos nucléaire ça envois ! Cette journaliste bosse ou a bossé avec Médiapart.
+ 27 -

815 Vermisseau

Sans même regarder la vidéo, j'y travaille et oui je viens de recevoir mon bon gratuit pour des pilules d'iode et je trouve ça juste bien, ça fait longtemps que l'on dit que 10km c'est trop peu (en même temps et pour rajouter un peu de drama parce que je suis taquin, Tchernobyl ... 10km de plus ou de moins, il n'en avait rien à foutre). Mais pourquoi faire encore une polémique d'une sécurité supplémentaire et grandissante?

Mais merde, on est arrivé dans un monde où si l'on ne fait rien, on se fait cracher à la gueule parce qu'on ne fait rien. Si l'on essaie de faire mieux, on se fait cracher à la gueule parce qu'on ne l'a pas fait avant. Si l'on essaie de faire quelque chose, on se fait cracher à la gueule parce qu'on ne l'a pas encore fini. Et pas que pour le nucléaire.

Maintenant je regarde.
+ 15 -

MattRR En réponse à 815

En plus de ça le nucléaire est la méthode de production d'électricité qui dégage le moins de CO2 à l'heure actuelle (devant le solaire et l'éolien!) et les groupes qui militent le plus contre le nucléaire sont les écolos qui ressemblent de plus en plus à des rassemblement de défenseurs des "sciences alternatives"! (Bataille contre les "ondes" du Linky, défense de l'homéopathie, bataille contre le nucléaire au point de le remplacer à moyen terme par des énergies fossiles,...)

Et moi aussi je suis dans le nouveau rayon où on a droit aux pilules, la différence c'est pas que la centrale est plus dangereuse qu'avant. C'est que maintenant on reconnaît que je cours un risque en cas d'accident.
+ 7 -

815 En réponse à MattRR Vermisseau

Non mais regarde le reportage, j'ai commencé à vomir du sang à partir de 09:30, c'était la goutte d'eau. J'ai envie mais pas trop le courage de me lancer dans la dénonciation des conneries qu'elle peut dire pour préparer la vente de son bouquin mais ça me prendrait un livre à écrire aussi dans lequel je pourrais dire clairement "OUI ce qu'il se passe dans une usine nucléaire ne quitte pas l'enceinte de cette usine" et c'est vrai. Si t'as bouché les chiottes parce que t'as trop bouffé de chili la veille, ça ne fait pas la une des journaux. On ne va pas non plus pleurer parce qu'une pompe est à remplacer sur un circuit. Mais tout incident nucléaire est diffusé sur le site de l'entreprise en question et sur le site de l'ASN au pire quelques jours plus tard ! Le moindre blessé et toutes les entreprises, même celle qui fout les pieds une fois par an sur cette usine, est au courant et se doit de faire passer le message à ses employés de ce qu'il s'est passé et des nouvelles mesures à prendre pour l'éviter. Ça représente combien d'employés? des centaines de milliers mais la presse serait mise à l'écart? Juste que la presse nationale s'en fout comme de l'an 40 tant que ça ne fait pas un scoop !
+ 1 -

tomteub En réponse à MattRR Vermisseau

Tu comptes le bilan énergétique de la construction/déconstruction de la centrale dans ton coût en kg de CO2 /kWh ? Le coût énergétique du stockage ? Genre un Bure, ça coûte rien énergétiquement et écologiquement ? Le coût écologique des accidents rapportés au nombre de centrales ?
+ 2 -

pYranha En réponse à tomteub Lombreek

Oui. Plusieurs (dont L'IPCC) ont fait des bilans complets, et ceux-ci son globalement en bon accord:
https://en.wiki..._energy_sources

Le nucléaire est tout en bas de la liste, ex-aequo avec l'éolien terrestre.
+ 0 -

gwen En réponse à pYranha Vermisseau

Oui mais il n'y a moins de déchets radioactifs pour l'éolien.

Ça me rappelle le débat sur les véhicules, thermiques pendant des années on a dit que les diesels polluaient moins, on a même donné des primes pour en acheter. Parce qu'il y avait peu de co et co2. Maintenant on comprend qu'il y a aussi le nox et que les fap ne fonctionnent qu'à chaud..
+ 2 -

pYranha En réponse à gwen Lombreek

Certes, mais Tomteub parlait spécifiquement du CO2.

Ensuite, l'éolien est une énergie intermittente. En l'absence (pour l'instant) de méthode de stockage satisfaisantes (non sans coût écologique d'ailleurs), il ne peut donc entièrement se substituer au nucléaire.

Le nucléaire est surtout en concurrence avec le charbon (bien pire tant du point de vue du CO2 que des autres polluants et déchets (oxydes de souffre, NOx, particules, et métaux lourds en tout genre)) et l'hydroélectrique, qui n'est pas sans ses problèmes écologiques non plus, et dont l'installation est de toutes façon physiquement limitée par géographie des lieux.

Je suis entièrement pour le passage aux énergies renouvelables hein!
Mais vouloir précipiter l'abandon du nucléaire risquerait au mieux de retarder l'abandon des énergies fossiles, au pire d'en causer une recrudescence.
+ 9 -

Rex En réponse à 815 Jeune asticot

Ouai, c'est juste le plan particulier d'intervention qui a été étendu à 20km, rien de plus à dire. Quand on écoute certains, on voit un monde avec 8 milliards d'habitants, chacun sa bagnole électrique son méga smartphone et sa tv écran plat de la mort, mais sans charbon pétrole gaz ni nucléaire. Du renouvelable avec des champs de batteries à perte de vue pour pouvoir réguler l'équilibre production consommation? Bien sûr que le monde sans nucléaire est imaginable, mais à un moment il va falloir choisir on pourra pas tout avoir.
+ 0 -

tomteub En réponse à Rex Vermisseau

Et se passer d'une société entièrement militarisée, numérisée, robotisée, pour une moins mobile, mais plus libre, démocratique et écologique, c'est pas une solution envisageable ?
+ 1 -

pYranha En réponse à Rex Lombreek

C'est surtout une question de court terme vs long terme.

Si la transition aux énergies renouvelables est très bien pour le long terme, on est maintenant dans une situation où on doit absolument réduire aussi nos émissions à court terme. Et là-dessus, le nucléaire est incontournable.
+ 6 -

Ezellar Lombric Shaolin

Je ne sais pas si je vais regarder. Mais globalement, le rayon a été étendu à 20km. Voila, C'est tout.
Le gens ont peur du nucléaire, mais, en France, combien de morts ? Sérieux, combien ?
Il n'y a eu que Tchernobyl et combien de morts ?
Une vidéo intéressante sur le sujet : https://www.you...h?v=smGve9f6kpQ
Si j'ai 1h30 à tuer pour regarder un truc partisan j'y jetterai un oeil.
+ 1 -

dhyb En réponse à Ezellar Vermisseau

C'est une vidéo qui a probablement été faite en lien avec le mouvement de grève (https://blogs.m...umping-social).
Après il y a des choses inquiétantes dans le fonctionnement des centrales malgré l'indépendance et le pouvoir de l'ASN et notamment sur la gestion du risque vs l'optimisation économique de fonctionnement. Si tu as 1h30 à perdre il y a un doc qui avait été fait ( bon il y a 7 ans maintenant mais le problème semble rester le même aujourd'hui): https://www.you...h?v=9k86thPOa7c et si tu as 2 min à perdre regarde à 24:20.
+ 1 -

tomteub En réponse à Ezellar Vermisseau

Fukushima nan ? Pas de soucis ?
+ 0 -

Ezellar En réponse à tomteub Lombric Shaolin

Ben regarde dans la vidéo. 1 mort à Fukushima à cause des radiations. 2000 morts à cause du séisme et de l'évacuation. Très peu de morts à craindre à long terme.
+ 0 -

pYranha En réponse à tomteub Lombreek

Combien de morts dans les mines de charbon et les exploitations pétrolières sur le même laps de temps?
Combien d'asthmatiques et de cancers du poumon chez ceux qui vivent à proximité des centrales qui brûlent ces combustibles fossiles?

Sans même parler des conséquences du réchauffement climatique...
+ 3 -

Grand_Ma Vermisseau

Toute une polémique pour une plaquette de pilule à 10 balles.
+ 13 -

_pepe_

Cette vidéo me laisse la désagréable impression d'assister à une discussion entre des enfants qui viennent de découvrir qu'on tuait des vaches pour faire les steaks, mais qui ignorent encore nos besoins biologiques (il faut manger pour vivre) et la dangerosité du monde (manger ne suffit pas à garantir sa survie) et qui se proposent de bouder devant leur assiette.

La « Parisienne Libérée » (dont on ne saura pas le nom mais juste le prénom), confortablement installée, éclairée, chauffée et nourrie grâce aux frasques de la 6ème des puissances mondiales (dont 5 des 7 premières sont des puissances nucléaires, les deux autres devant leur place au soutien de la première), se révolte en découvrant notre Histoire (qu'on connaissant déjà il y a plus de trente ans) et, très partiellement, la façon dont les choses fonctionnent (mais que les gens préfèrent oublier ou ignorer pour leur tranquillité intérieure, tant que tout paraît bien aller).

En conclusion, elle voudrait substituer le principe de « risque acceptable » à celui de « danger », qui aurait l'avantage de pouvoir être mis en avant par des gens qui n'y comprennent rien, mais qui aurait aussi de mon point de vue l'inconvénient de nous précipiter vers des dangers d'ampleur équivalente, cela revenant à soumettre nos décisions et nos actions à la peur plutôt qu'à la raison.

Même si le nucléaire est une belle saloperie, le fait est qu'on l'a aujourd'hui sur les bras et qu'on doit faire avec. Le plus grand danger serait de s'en débarrasser n'importe comment, juste par principe, sans évaluer les risques quant à la façon de procéder et aux conséquences du choix des solutions de remplacement, ou de non-remplacement.

La dernière chose dont on a besoin, c'est bien que des niais agitent les foules décérébrées. Informer c'est bien (encore qu'il faille que le public soit d'abord suffisamment instruit), mais ce n'est pas le rôle d'un journaliste de faire des propositions politiques (ni même juste de la propagande), surtout quand il ne semble pas avoir de vue d'ensemble sur les questions essentielles dont son sujet n'est qu'un des éléments.
+ 0 -

TheMetroidPrime En réponse à _pepe_ Verxit

Le plus grand danger serait de s'en débarrasser.
Point. Pas besoin d'aller plus loin.

Le nucléaire est de loin l'énergie la plus saine et la moins destructrice de l’environnement par KWh produit.
+ 2 -

_pepe_ En réponse à TheMetroidPrime

Qu'il s'agisse d'arrêter ou de continuer le nucléaire (d'ailleurs pas forcément avec les filières uranium/plutonium), il serait excessivement dangereux de faire n'importe quoi.

Notamment, soumettre une part du cycle de vie des centrales et du combustible au mercantilisme (comme le préconise l'idéologie dominante actuelle) pourrait aboutir à des accidents industriels catastrophiques ou à des pénuries dommageables pour la population.

Centrales au bord de la rupture parce qu'on rogne sur la maintenance, risques d'accidents par manque de compétences des employés (c.f. l'accident de Tchernobyl), menace d'arrêt de l'approvisionnement en eau de refroidissement (conséquence possible de la session au privé de nos barrages hydroélectriques), déchets radioactifs rejetés dans la nature par accident ou par mesure d'économie ... Depuis les années 70, on a identifié une quantité de problèmes potentiels qui suggèrent qu'on a tout l'intérêt à maintenir l'ensemble des filières nucléaires sous le contrôle de l'État, et à s'assurer que l'État reste suffisamment puissant et indépendant pour contenir les risques qui leur sont inhérents. Cela inclut bien évidemment les opérations de démantèlement de nos centrales (particulièrement les plus vieillissantes qui ont dépassé depuis longtemps leur date théorique de péremption) et de stockage/recyclage des déchets.

Je crains malheureusement que nos gouvernants, et plus généralement nos élites, soient de moins en moins à la hauteur des enjeux.
+ 1 -

TheMetroidPrime En réponse à _pepe_ Verxit

Je suis plutôt d'accord. J'ajouterais que la recherche et le développement de nouveaux réacteurs sont des choses capitales.
Malheureusement, la France abandonne, laissant le domaine à des acteurs moins recommandables tels que la Russie et la Chine.
https://www.lem...04233_3234.html
+ 0 -

gwen En réponse à TheMetroidPrime Vermisseau

Pas selon le lien de pYranha, en terme de co2 c'est pas le meilleur : (mais c'est le 2ème)

https://en.m.wi..._energy_sources

Après si tu as d'autres sources je suis preneur.
+ 0 -

TheMetroidPrime En réponse à gwen Verxit

Par plus saine je voulais parler de nombre de mort et malades.
Sinon oui, l'hydro est mieux niveau bilan carbone.
Mais les ruptures de barrage sont largement plus fréquentes que les catastrophes nucléaire et leur bilan en terme de victimes plus aste.
+ -1 -

tomteub En réponse à _pepe_ Vermisseau

"Faut manger pour se nourrir" : du coup on ne peut manger que du boeuf ? Pas de légumes ? (Me parle pas de protéines : légumineuses, noix, tout ça tout ça ...)

En fait c'est fou comme là on voit vos discours bien normés sur le nucléaire, "indépendance énergétique" "énergie propre" "risque mesuré" etc. J'ai l'impression de voir un gars de chez Areva en direct sur France2 après une fuite à Fessenheim ... Plus conservateur tu meurs.

J'ai pas encore regardé le docu, mais le nucléaire déjà faut prendre en compte tous les coûts écologiques annexes à la production (cf autre com'), et puis surtout, ça justifie la répression de toute remise en question de l'organisation étatique, de toute révolution, de tout changement dans l'organisation de la propriété. Le nucléaire c'est la chape de béton sur l'organisation sociale, et le tir à vue si t'y touche (à l'organisation)...

Bref, personnellement, quand on parle d'écologie pour les générations futures, et qu'on me sort le nucléaire (durée de vie des déchets supérieure à 100 000 ans) comme solution, j'ai juste envie de frapper, de vomir ou d'hurler, voir les trois en même temps.

Après oui, faudra faire des choix, et se passer de choses, ce que beaucoup de gens ne sont pas prêts à faire.
Tant que gégé voudra pas se passer de son SUV et de son 4k et de ses vacances en thaïlande et de sa PS4 et de sa pizza surgelée et ... bah ouais, on aura besoin du nucléaire ouais, pour faire tourner toutes ces merdes.
+ 1 -

_pepe_ En réponse à tomteub

Ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dit.

Mon image ne portait pas sur l'usage du nucléaire, mais seulement sur le discours des intéressés, et notamment sur le fait que les tenants, les aboutissants et tous les les sujets connexes essentiels à la question du nucléaire y sont totalement ignorés. En particulier, pour vivre, tout comme l'individu a besoin de manger, notre société a besoin d'énergie, qu'elle soit d'origine nucléaire ou pas.

Ma métaphore s'arrête donc là. Pour décrire au plus juste la question particulière du nucléaire, il faudra certainement en trouver une autre.

Il n'en reste pas moins qu'en l'état, arrêter le nucléaire pour se lancer dans le tout-pétrole ou retourner au tout-charbon ne serait pas non plus écologiquement ni économiquement acceptable

Or, je doute que cette « Parisienne Libérée » soit prête à abandonner le niveau de vie et tous les privilèges que lui procure (certainement sans qu'elle s'en rende vraiment compte) l'industrie étatique qu'elle combat. Les solutions alternatives existent, mais leur adoption exige tout à la fois de gros sacrifices et un certain nombre de préliminaires. L'absence de leur évocation tend à démontrer un profond manque de réflexion sur la question.

Quand bien même il serait justifié, ce n'est pas le discours de reproches et de peur tenu dans cette vidéo qui permettra de régler les problèmes liés à nos besoins énergétiques et aux solutions choisies pour y répondre. En revanche, à l'extrême il pourrait déboucher sur des décisions irréfléchies et dommageables voire excessivement dangereuses pour tout le monde.
+ 1 -

tomteub En réponse à _pepe_ Vermisseau

C'est plus clair, merci.
+ 3 -

Talpinae Vermisseau

Cette heuuuu vidéo heuuu et trop heuuu longue heuuu a heuuu démarrer heuuuuuuuuu
+ 0 -

JouzCouille Vermisseau

moi ce qui m'éclate c'est qu'on ne parle jamais des progrès que la science fait tout les jours afin de tenter de réduire la durée de vie des déchets nucléaire.
+ 0 -

Libel Vermisseau

En même temps, je ne polémiquais pas sur la distribution de la petite pilule ! C'est même très bien. Mais qu'est-ce que l'on fait quand on est à 20,1 km ? Ou que l'on est à 19,9 km, mais en Allemagne...

La question est la responsabilité... Et sur ce point la France est tellement irresponsable que c'est quasi à mettre le pays sous tutelle internationale ! Quand je pense que le Macron accable le Brésil pour l'Amazonie. Mais le Niger, M. le Président ?

La polémique est là : l'énorme responsabilité de l'élite française qui a décidé hors de tout cadre démocratique de nous fourguer ces bouzins à vapeur. Merci les politiques, les militaires (le Niger, il faut bien y être pour le bon Uranium), Polytechnique, Mines, Pont, Centrale... Enfin la fine épique habituelle... Et la population trinquera, fleurs au fusil comme en 14 !

Ceci dit qu'est-ce que l'on fait maintenant ? Et bien ça vous dit de prolonger de 30 ans des réacteurs conçu pour durer trente ou quarante années maximum !? Ça tombe bien vous n'avez pas le choix... Allez une petite pilule et au lit ! ^^
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
49