Une journée en enfer

Cette carte recense les incendies qui ont eu lieu le 24 août 2019 dans le monde. Elle a été réalisée grâce au programme EOSDIS (https://worldview.earthdata.nasa.gov/), qui donne accès à une impressionnante quantité de données satellite de la NASA. J'ai ici utilisé les filtres "Fires and Thermal Anomalies".
Certains points rouges traduisent des anomalies thermiques ; il s'agit notamment du lac de lave du mont Erebus, en Antarctique, ou encore des nombreux puits de pétrole au Moyen-Orient. Mais les feux de forêts constituent de très loin la majorité des événements répertoriés. On constate que nombre d'entre eux se concentrent dans les forêts tropicales du Brésil, du bassin du Congo et d'Indonésie, qui disparaissent progressivement sous la pression des activités humaines.
4 605 vues

Cette carte recense les incendies qui ont eu lieu le 24 août 2019 dans le monde. Elle a été réalisée grâce au programme EOSDIS (https://worldview.earthdata.nasa.gov/), qui donne accès à une impressionnante quantité de données satellite de la NASA. J'ai ici utilisé les filtres "Fires and Thermal Anomalies".
Certains points rouges traduisent des anomalies thermiques ; il s'agit notamment du lac de lave du mont Erebus, en Antarctique, ou encore des nombreux puits de pétrole au Moyen-Orient. Mais les feux de forêts constituent de très loin la majorité des événements répertoriés. On constate que nombre d'entre eux se concentrent dans les forêts tropicales du Brésil, du bassin du Congo et d'Indonésie, qui disparaissent progressivement sous la pression des activités humaines.

Envoyé par Lampyre-des-sens le 25 août 2019 à 09h51

+ 8 -

Crontch Vermisseau

Ça manque de cercles rouges quand même !
+ 37 -

gloupi Lombric Shaolin

Image de gloupi
+ 2 -

BonPublic Vermisseau

Merde j'avais oublié mon barbecue dans le jardin.
+ 4 -

_pepe_

Il faut quand même relativiser la portée de l'information fournie par cette carte. Une anomalie thermique ou un feu ne correspond pas nécessairement à un incendie de forêt. Par ailleurs, les points à l'échelle de la carte mondiale ne rendent pas compte de la taille réelle des anomalies.

Pour avoir une idée de ce qui se passe réellement, il faut se rendre sur le site web et utiliser l'outil sur des zones visualisées à faible échelle.

NB: je n'ai pas réussi à retrouver l'anomalie thermique qui semble se situer du côté de la région parisienne.

Je me méfie de la couverture médiatique actuelle des feux de forêt en Amazonie. Indépendamment de sa réalité, de son étendue et de ses conséquences, il semble qu'on assiste actuellement à une manipulation politico-médiatique du phénomène. Macron a notamment pris ce prétexte pour annuler la signature d'un traité commercial avec le Brésil, en illustrant par ailleurs le problème sur les réseaux sociaux à l'aide d'une photo d'incendie... qui s'avère dater d'au moins 16 ans (le photographe qui l'a prise étant mort en 2003).
+ -2 -

paukulus En réponse à _pepe_

tu m'étonne. ce traitement médiatique du feu de foret en amazonie est complétement délirant. je lisais il y a quelques jours un article alarmant a ce sujet, indiquant qu'il y avait déjà plusieurs centaines, voir millier d'hectares de foret partis en fumée. un millier d'hectare c'est la superficie du parc de Versailles. même a l’échelle d'un département Français c'est peanuts !
en comparaison, plus de 10 millions d'hectares ont brulés en Sibérie cette année (soit 1000 fois plus), mais on en as a peine entendu parler.
+ 3 -

Lampyre-des-sens En réponse à paukulus Vermisseau

Non, non, non et 1 000 fois non !

Entre le 1er janvier et le 31 juillet 2019, l'Amazonie a perdu 18 629 km2 de forêt en raison des incendies, soit 1,5 fois la superficie de l'Île-de-France.
Durant la même période, le Brésil a perdu 57 827 km2 de forêt, soit la superficie de la Croatie.

Et c'est loin d'être terminé, car les feux sont plus nombreux entre les mois d'août et d'octobre, période de plantation du maïs et du soja.
Pas besoin d'être mathématicien pour comprendre qu'à ce rythme, l'Amazonie aura disparu dans moins d'un siècle, entraînant la mort d'un écosystème vieux de 55 millions d'années et la désertification du continent sud-américain.

Source : Institut National de Recherche Spatiale du Brésil (INPE)
Image de Lampyre-des-sens
+ 0 -

TheMetroidPrime En réponse à Lampyre-des-sens Verxit

Je sui curieux d'avoir la source de ces chiffres en Français et l'article d'où le tableau sort. Parce que ça, ça ne me dis rien. Si c'est la surface consumée par des incendies en 2019, alors ça englobe aussi les incendies d'écobuage, les débroussaillages par le feu de champs, etc.
+ 2 -

Lampyre-des-sens En réponse à TheMetroidPrime Vermisseau

Je suis allé chercher ce tableau à la source ultime, puisqu'il s'agit d'une capture d'écran issue du portail Queimadas ("feux de forêts") de l'INPE : http://queimada...eimadas/aq1km/. Ces feux concernent aussi bien des zones qui avaient préalablement été déboisées (défrichement) que des zones de forêt tropicale intacte.
Toutes les études sur l'Amazonie sont alarmantes à court terme, même celles de la Banque mondiale, qui n'est pas réputée pour être un repère de militants écologistes. Surtout, pour ceux qui ne croient que ce qu'ils voient, les images satellites réalisées depuis des décennies sont sans appel : l'Amazonie recule d'année en année à un rythme très rapide. Encore plus grave, elle se morcelle, ce qui rompt le cycle hydrologique nécessaire à son humidité et la transformera inexorablement en savane, sans même qu'il ne soit nécessaire de recourir au feu.
+ 0 -

TheMetroidPrime En réponse à Lampyre-des-sens Verxit

Autant je comprends et suis d'accord avec le cœur du discours (l'Amazonie est en danger, etc), autant, une nouvelle fois, le moyen que tu utilise pour en parler est, à nouveau trompeur.

Dans ton commentaire initial, tu nous explique que le Brésil a perdu >50000km² de forêt, ce qui est purement et simplement faux d'après ta source elle-même.

Ta source reprends la surface totale de tous les feux par zone géographique et ne fait pas la distinction entre feux de forêt et tout le reste, qui est pourtant non-négligeable car il s'agit ni plus ni moins que la majorité des feux considérés (cf l'article NYT que tu connais déjà).

Je ne peux plus blairer les alarmistes qui ont recours à la tromperie pour parler de climat et environnement. Vous faites plus de tord que de bien, parce que votre discours peut être démoli par le premier connard dans mon genre qui exposera vos arguments fallacieux -à juste titre- et s'en servira pour discréditer tout votre discours, aussi fondé soit-il à la base.
+ 0 -

Lampyre-des-sens En réponse à TheMetroidPrime Vermisseau

Il s'agit bien de déforestation, puisque les feux concernent aussi bien la forêt elle-même que les zones qui ont été préalablement déboisées à coups de tronçonneuses et de bulldozers (les défrichements sont les cas les plus fréquents, puisque le bois est une ressource qui rapporte gros). Je maintiens que mes chiffres sont corrects et qu'en sept mois l'Amazonie a perdu 1,5 fois la superficie de l'Île-de-France.
+ 0 -

TheMetroidPrime En réponse à Lampyre-des-sens Verxit

Ça impliquerait que le Brésil ne soit qu'une immense forêt des Andes à l'Atlantique et du Vénézuela à l'Uruguay, ce qui est risible.

Mais somme toute, oui, l'Amazone a perdu 1.5 fois l'île de France en surface.
+ 0 -

paukulus En réponse à Lampyre-des-sens

je n'ai pas prétendu le contraire, je parlais d'un article lu (et du traitement médiatique actuel), pas de la situation globale.
+ 0 -

Apk En réponse à paukulus Vermisseau

Un hectare = 10 000 m²
Pour avoir fait le tour du parc de Versailles avant-hier, je t'assure qu'il fait pas un millier d'hectares :))

Pour en revenir aux médias, oui les infos sont souvent inexactes. Et ça ne va pas en s'arrangeant.
+ 0 -

paukulus En réponse à Apk

effectivement tu as raison, après vérification il fait 800 hectares. comme quoi il faut toujours prendre plusieurs sources.
+ 2 -

titouille En réponse à _pepe_

La déforestation de l'Amazonie est un problème ancien. Depuis 1970, 20% de la surface totale de la forêt Amazonienne a disparu.

Mais ça ralentissait depuis 2005, sous la pression internationale. La raison pour laquelle on a ce battage médiatique actuellement, c'est que le phénomène est en forte croissance. Le président élu se fiche complètement de préserver cette forêt et encourage au contraire au développement de l'agriculture.

C'est bien sûr politique... Mais c'est surtout un bras de fer entre l'idéologie libérale et l'écologie, sur le terrain des médias.
+ -1 -

BonPublic En réponse à _pepe_ Vermisseau

https://lelombrik.net/116328
Toujours en contrepoint de l'information.
C'est bien!
Quand ce n'est pas couvert c'est qu'on nous cache quelque chose, quand on nous en parle trop c'est qu'on veut nous cacher quelque chose.
Évite quand même de faire ces commentaires de manière aussi rapproché, ça se voit trop maintenant.
+ 1 -

_pepe_ En réponse à BonPublic

Pour connaître le monde qui nous entoure et le comprendre, il faut pouvoir prendre connaissance de l'actualité afin de l'analyser. Mais cela ne consiste pas à s'arrêter aux apparences et passer à côté des éléments d'information importants, ni à gober tout ce qu'on nous dit, ni à ignorer ce dont on omet ne nous parler.

En l'occurrence :
- La déforestation amazonienne est un phénomène récurrent, mais plonger une grande ville dans le noir en pleine journée est exceptionnel. Il paraît donc surprenant que la presse française ne nous parle pas d'un événement marquant, particulièrement lorsqu'il est spectaculaire, alors qu'elle n'hésite pas à nous servir quotidiennement de l'information-spectacle sans importance.
- Il est inquiétant de voir des hommes politiques de premier plan justifier des décisions à l'aide d'éléments d'information falsifiés, d'autant plus quand ceux-ci sont aisément vérifiables.

Même si ces deux informations ont un point commun évident, elles ne portent pas sur les mêmes sujets et appellent des réflexions différentes. La première questionne les choix de notre presse nationale (ou les motivations de la poignée d'hommes qui la dirige), la seconde l'intelligence et l'honnêteté de nos gouvernants (ou la sagacité de ceux qui les écoutent et leur font confiance).

Ta remarque sur mes interventions manque donc de pertinence.
+ 0 -

BonPublic En réponse à _pepe_ Vermisseau

Merci Monsieur le Professeur d'Analyse du Monde !
+ 7 -

Lampyre-des-sens Vermisseau

À propos de l'Amazonie, un article du NYT explique en quoi les incendies sont bien liés à la déforestation et aux activités agricoles : https://www.nyt...-fire-maps.html
Image de Lampyre-des-sens
+ 4 -

Darksark LoMBriK addict !

Image de Darksark
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
148