Kan une néo-féministe prend reçoit une leçon

1 702 vues

Absolument délicieux!

Pardon pour les non-anglophones, sur ce coup vous ratez qqch et j'ai aucune solution à vous apporter!

Envoyé par munch.imp le 23 août 2019 à 01h06

+ 2 -

Necropaf LoMBriK addict !

Je n'ai pas vu quelqu'un prendre recevoir autant depuis longtemps :p
+ 10 -

Ahhhhhhminimi Asticot

Mouais, je trouve ça un peu facile à 4 contre 1 avec 2 filles au ton hyper agressif et un mec qui se fout d'elle en permanence.
+ 2 -

Ezellar En réponse à Ahhhhhhminimi Lombric Shaolin

Ben après, c'est elle qui interrompt les 4 protagonistes. Quand tu lâches un lapin dans une cage remplie de loups affamés, faut pas pleurer le lapin et faut pas accuser les loups.
Le problème, c'est que la femme du public intervient alors qu'elle n'a clairement que le discours à asséner. Rien de plus. Elle n'a aucun argument à faire valoir à part des exemples.
Et comparaison n'est pas raison. J'ai beau être un homme blanc, je ne suis pas JJ Goldman ou Roger Federer pas plus que je suis Epstein ou Kavanaugh.
+ 2 -

Grand_Ma Vermisseau

J'ai beaucoup aimé le passage sur Brett Kavanaugh (juge à la cour suprême des USA) à partir de la 14eme minute (pour les anglophobes):

-L'homme blanc: Brett Kavanaugh était un homme honorable
-La féministe : Non c'était un homme horrible. Un violeur !
-L'homme blanc: Prouve le.
- Féministe: Il l'a violé, [la victime] l'a dit
-La noire : Parce qu'elle l'a dit ? Il n'y a même pas eu de procès. Pourquoi il n'y a pas eu de procès ? Parce qu'elle n'a pas porté plainte. Il n'y avait aucune preuve.
- L'homme blanc: Elle n'arrivait même pas à se souvenir de la date, l'heure, l'endroit et aucun témoin.
- Féministe : Mais c'est parce qu'on a cette culture toxique où les femmes ne sont pas cru.
- Le noir : [...] On a besoin de faits/preuves, sinon on ne peut pas accuser comme ça.
- La noire : Crois-tu que les femmes devraient être cru sur parole, sans aucune preuve si elles disent avoir été violées et violentées ?
- Féministe : Non [elles ne devraient pas être cru sans preuve] , mais on devrait avoir confiance [dans leur parole] quand un homme/femme dit que quelque chose leur ai arrivé.
-Les 2 : Pourquoi elle n'a pas déposé plainte? Il n'y a pas de limite de temps, elle peut encore le faire.
-Féministe : Mais parce qu'on ne n'aurait pas cru ! On a une culture de la méfiance.
-L'homme : Mais elle ne l'a pas fait. Parce qu'il n'y a aucune preuve, parce qu'elle a tout inventé.
-Féministe : Non elle a rien inventé!
-L'homme : Pourquoi elle ne connait ni le lieu, l'heure la date, pas de témoins, son histoire a changé 8 fois. Aucun de ses amis ne dit qu'elle leur en aurait parlé. Toute l'histoire de sa vie a changé 6 fois et 2 des femmes qui étaient venus pour appuyer ses dires on était condamné pour avoir tout inventé. Elles ne l'avaient jamais rencontré auparavant. C'était une affaire politique.

-La noire : [confirme l'affaire politique]. Je ne pense pas que tu changeras d'avis [sur le féminisme] et moi non plus. Mais il faut éclaircir le point de croire les femmes sur parole parce que nous les minorités noires américaines l'avons déjà subis. La chose le plus proche que j'ai vu du suprémacisme blanc est le féminisme radical. Parce qu'une femme blanche dit que quelque chose c'est passé, on est supposé le croire comme par enchantement. Nos ancêtre ont été chassés et lynchés à cause de ces femmes blanches qu'on devait croire sur parole. Alors JAMAIS je ne soutiendrais un mouvement radical qui demande de croire les femmes jusque parce qu'elles pleurent. [Elle cite l'affaire Emmett Till, un jeune noir de 14 ans lynché sans jugement parce qu'une femme blanche l'a accusé. Même pas un mois après l'accusation un tribunal l'innocentait, mais bon il était déjà mort. Beaucoup plus tard, la femme avoua avoir tout inventé]
+ 0 -

Zbouboss En réponse à Grand_Ma Vermisseau

D'ailleurs la femme qui accusait le juge Kavanaugh de viol a depuis admis que c'était un mensonge proféré dans le but d'empêcher ce vilain conservateur d'accéder à la cour suprême
+ 1 -

eyhtern En réponse à Zbouboss

Bon, indépendamment de l'affaire spécifique qui m'intéresse assez peu, je suis perturbé par ton raisonnement : tu la crois sur parole ou pas ? Est-ce qu'il faut qu'on l'écoute, ou pas ? Parce que, qu'elle dise : "il m'a agressée", ou qu'elle dise "j'ai menti", si tu ne la crois pas sur parole aucune de ses deux remarques n'a d'importance. Il faut des faits pour corroborer les dires. Et à propos de parole et de vérité, as-tu une source non-partisane qui apporte une preuve à son aveu de mensonge ? J'ai un peu cherché mais rien trouvé si ce n'est https://www.fac...inst-kavanaugh/ qui (bien qu'un peu démocrate) infirme ce supposé aveu, et https://rwnoffi...nder-oath-yuge/ qui est beaucoup plus sibyllin et me semble encore moins neutre que mon premier lien
+ 1 -

Zbouboss En réponse à eyhtern Vermisseau

Judy Munro-Leighton qui accusait le juge Kavanaugh de viol a admis avoir tout inventé. D'ailleurs ton second article en parle. Ce qui n'est pas le cas de Christine Ford, qui elle l'accuse d'agression sexuelle.
Sur ce qu'il faut croire ou non c'est très simple :
Dans toute l'europe à partir du début XIIIe et des premières constitutio criminalis, le système inquisitoire a petit à petit remplacé le système accusatoire. Concrètement on est passé d'un système judiciaire où on accusait un individu sur qui reposait la charge de prouver son innocence sans quoi il serait condamné, à un système où on mène une enquête et où on ne condamne pas sans preuve considérée comme juridiquement valide (les juristes d'alors se servant de ces textes pour justifier la torture, puisque l'aveu est une preuve valide mais ça n'est pas du tout le sujet).
Mon point était de dire que ve changement a été une révolution, un énorme progrès au service de la justice. Et aujourd'hui les systèmes judiciaires du monde civilisé sont tous inquisitoriaux. Perfectionnés depuis le xiiie évidemment, et encore perfectibles, mais ils amènent à traiter les accusations de la sorte : on ne croit personne tant qu'il n'a pas apporté une preuve solide de ce qu'il affirme. Exactement comme tu l'as fait en me demandant d'où je sortais la rétractation de la Judith Machin-Chose.
Et considérer qu'un type est un délinquant sexuel sur une simple accusation, c'est terrible, c'est la porte ouverte à tous les abus, et c'est une arme permettant de flinguer des politiques (de droite essentiellement)
+ 1 -

eyhtern En réponse à Zbouboss

Yep je pense qu'on est d'accord sur l'idée :)
(et il y a encore dans ta réponse un truc qui m'étonne : j'entends souvent parler d'une comparaison Europe vs États-Unis pour dire qu'ici il y a présomption d'innocence et là-bas présomption de culpabilité... Est-ce que ça nuance ta remarque ou c'est une info distincte de ce que tu disais ?)
+ 1 -

Zbouboss En réponse à eyhtern Vermisseau

Yes tout à fait.
Les présomptions sont un mode de preuve (la définition en droit en étant : déduire un fait inconnu d'un fait connu) donc confirment que le principe est que celui qui affirme doit prouver (actori incumbit probatio comme on dit).
D'ailleurs, je t'avoue mon ignorance pour ce qui est des USA ou des autres pays d'Europe, mais en France il y a plein de cas de présomptions de culpabilité.
Par exemple si une voiture se fait flasher, c'est le titulaire de la carte grise qui sera présumé coupable jusqu'à preuve du contraire
+ 10 -

Agamemnon Jeune asticot

Je n'aime pas trop ce genre de débat où il n'y a pas débat. Turning Point U me fait penser aux créationnistes qui invitent un pauvre scientifique qu'il vont assaillir de questions et de réflexions idiotes.
Au final, l'effet souhaité est bien de prouver leur point de vue conservateur et en aucun cas de se remettre en question...
+ 4 -

Ezellar En réponse à Agamemnon Lombric Shaolin

Le but d'un débat n'est jamais de faire changer de conviction ceux qui débattent. A-t-on déjà vu quelqu'un dans un débat s'arrêter et dire "vous avez raison, j'abandonne" ?
Non, le but d'un débat, c'est de faire changer d'opinion ceux qui écoutent.
+ 14 -

AZIMUT Vermisseau

C'est juste un simulacre de débat, un spectacle vide de sens, bêtement manichéen, sans nuance ni complexité,... un peu comme "c'est mon choix" mais en pire car les sujets abordés peuvent être intéressants mais la façon de les appréhender est totalement puérile et n'amène pas vraiment à la réflexion.
+ 1 -

Ezellar Lombric Shaolin

En même temps, la féministe récite son discours appris par coeur et quand on lui demande des faits, des chiffres, elle n'en a aucun. Parce qu'elle recrache juste la soupe qu'on lui a servie, une soupe qui s'appuie comme le dit l'intervenante de droite sur des émotions, du pathos et l'immédiateté de l'information.
+ 3 -

Leyriane En réponse à Ezellar Vermisseau

Cela me rapelle mes premières etudes en architecture de Jardin: A l'époque, mes professeurs a Gembloux, avaient invités deux intervenants: deux jeunes de Greenpeace (anti-OGM) et un gars de la filliale belge de Monsanto, justement pour discuter des OGM et de tout ce que cela impliquait. J'ai encore souvenirs de mon professeur qui posa une question a un des deux jeunes venus défendre la position Anti-OGM: c'etait de l'appris par coeur, ils ont donc été diablement pris de cours par les questions de mon prof qui demandait justement les etudes sur lesquels les gars se basaient, des chiffres, des éléments concrets. Alors qu'en face: bah le mec de Monsanto etait venus avec des videos, des etudes, des diagrammes, tout un panel de machins bio-chimiques et de statistiques. C'etait très convaincant, beaucoups plus que Greenpeace. Mon prof a donc été convaincu par eux, meme si elle restait méfiante sur le sujet, mais ca a convaincu d'autres. En général, en débat, c'est le truc le plus ravageur face a l'opinion de ceux qui écoutent: si t'es incapable de répondre (meme de noyer le poisson correctement), t'es foutu et ton adversaire gagne. J'ai changé d'etudes par la suite pour preferer le social, mais je garde un sacré souvenirs des mecs de Monsanto venu a Gembloux, face a Greenpeace qu'avaient l'air de hippies new-age a cotés et franchement peu professionnels et axant leurs discours sur la peur, sur l'ignorance et la méconnaissance qu'on avait a l'époque (et possiblement encore maintenant) sur les OGM, et ca a pas joués en leurs faveurs le discour limite culpabilisant sur l'avenir de la planète.
+ 0 -

bipede33 En réponse à Ezellar Jeune asticot

C'est d'autant plus dommage qu'elle a de quoi, assez facilement, trouver des contres exemples à ceux cité par les 4 personnes assises. Taux de suicide des hommes vs Femmes victimes de violence, ou autre.
J'ai juste l'impression qu'elle refuse d'admettre les difficultés rencontrées plus facilement par les hommes (si on croit les chiffres des 4, que je n'ai pas vérifié, mais ça me semble cohérent).
Bref, ça manque de chiffre, de préparation, de tout.
Cela me rappelle ce collectif féministe "La Barbe", qui s'était fait invité au Petit Journal, et s'était fait allumer sur place, avec le sourire (comme le type tout à gauche finalement), sans rien répondre d'autre que "ah bah euh mais heuuu". Sans préparation.
+ 2 -

Thiche Colonel Chat-Ver

Faut savoir aussi que Candace Owens et son patron, Charlie Kirk, les deux intervenants les plus prolixes sur scène, font partie du think tank conservateur "Turning Point USA", créé par Charlie Kirk et qui a permis à Candace Owens de faire autre chose que de l'animation sur sa chaîne YouTube. Notons que Charlie Kirk est le fils Robert W. Kirk, directeur du bureau d'architecture et chef des projets immobiliers de Donald Trump ... du coup, comme on ne crache pas dans la gamelle qui t'a permis d'être un gosse de riche... on peut penser que ça manque d'objectivité dans le discours, ou du moins, que c'est très très orienté. Raison pour laquelle Owens et Kirk seraient capable d'expliquer, la bouche en cœur, que l'Amérique est, à l'heure actuelle, la plus belle nation au monde, le parangon de la liberté d'expression, l'épicentre des libertés individuelles et la seule nation capable de proposer un modèle de société viable. Mouais ... quand tu te fous l'histoire de ce "grand pays" dans le cul, ça peut éventuellement le faire. Perso, je trouve tout ce petit monde, d'un côté comme de l'autre, extrêmement manichéen.

Sinon, histoire que tout le monde puisse se faire sa propre opinion et pour ceux que ça intéresse malgré des lacunes en anglais, la traduction complète de la vidéo ( mais compulsée à l'arrache, ce qui fait que vous m'excuserez si ça foire par endroit ) :

https://photos....R9YPKHXSZ6uyjjW

(Là encore, désolé si ça passe par un lien, mais la traduction est placée sur un document qui fait quasiment 2 mètres de long avec une police de 12 pt, ce qui nous donne un JPEG de plus de 200 Mo )
+ 2 -

modul En réponse à Thiche Vermisseau

Chez moi le lien me renvoie une erreur 404
+ 1 -

Thiche En réponse à modul Colonel Chat-Ver

Essaie ceci ( sans le HTTPS :// ) : photos.google.com/photo/AF1QipM2T4zs5rJAcjt1sL_FYR5RIR9YPKHXSZ6uyjjW
+ 1 -

modul En réponse à Thiche Vermisseau

Pas mieux
+ 1 -

Thiche En réponse à modul Colonel Chat-Ver

Puis merde ! Je t'envoie ça sur Discord. C'est toi et moi contre le reste du monde ! Qu'ils aillent tous se faire enculer, les autres !
+ 3 -

BonPublic En réponse à Thiche Vermisseau

Des promesses, toujours des promesses....
+ 1 -

Thiche En réponse à BonPublic Colonel Chat-Ver

Demande à Modul qu'il t'envoie un copié/collé depuis le Discord LLB. Là, j'en peux plus de cette traduction de merde !
+ 1 -

BonPublic En réponse à Thiche Vermisseau

Ah non, mais je parlais pas du lien grand fou !
+ 1 -

Thiche En réponse à BonPublic Colonel Chat-Ver

Aaaaaaaah ok ! J'avais pas pigé ! Du coup, clique sur le lien et dis-moi si tu as une images de 20 km, stp. Je n'ai pas du tout confiance en l’appréciation de Modul sur l’efficience de mon lien Google.

...Et promis, après je t'encule personnellement !
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
72