Le petit chimiste

2 679 vues

AR chemistry et une application du développeur Arloon (espagnole) qui se sert de la technologie de la réalité augmentée pour aider les étudiants (enfants/ados) a mieux comprendre la chimie et l'interaction des molécules.
Je n'ai pas trouvé beaucoup d'articles qui en parlaient plus pour vous en dire plus, mais ça a l'air bien rigolo...

Envoyé par Dvil38 le 14 août 2019 à 09h13

+ 17 -

Nap Vermisseau

DU MONOXYDE DE DIHYDROGENE
FUYEZ!!!
+ 1 -

Keidan Vermisseau

C'est génial !
+ 34 -

Ezellar Lombric Shaolin

Sauf que l'eau n'a pas cette forme là en "3D". Les atomes H ne sont pas d'un côté et de l'autre du "diamètre" de l'oxygène.
D'ailleurs c'est cette forme qui lui permet de dissoudre le sel : en n'étant pas symétriquement reliés à l'oxygène, les 2 atomes d'hydrogène créent un "pôle" positif qui attirent les ions négatifs (genre CL-) et l'oxygène qui partage 2 de ses électrons crée un "pôle" négatif qui attire les ions positifs (genre Na+).
Si on veut faire des applis qui apprennent des choses, ce serait bien qu'elles apprennent des choses correctes.
+ 11 -

Ombreloup En réponse à Ezellar Lombric Shaolin

Je me suis fait exactement la même réflexion. C'est moche ces réflexes de geek chimiste :p
+ 0 -

Agamemnon En réponse à Ezellar Jeune asticot

C'est fou. Ce n'est pas le premier programme de ce genre qui oublie la forme coudée de l'eau. Tout n'est pas aussi droit que le CO2 ! Diantre
+ -4 -

procureur En réponse à Ezellar Lombric

Faut toujours que tu ramène ta fraise...
+ 12 -

pYranha Lombreek

Super idée, très mauvaise exécution.

Quand t'as un moyen d'afficher les trucs en 3D VR, le minimum, c'est de respecter les géométries correctes.
Surtout que là y'a carrément moyen de représenter les orbitales en transparence!

Pareil pour NaCl, qui n'est généralement pas un composé diatomique comme représenté, mais un cristal constituée de la répétition de plein de Na+ et Cl- cote à cote. Encore une fois, y'avait carrément moyen de représenter ça.

La vulgarisation scientifique, c'est un de ces trucs qu'il vaut mieux ne pas faire que de mal faire.
+ 2 -

Dvil38 Asticot

Ha bah merde ça gâche le plaisir de savoir ça :( ça paraissez super mais c'est sur que si c'est pour apprendre de travers c'est moins cool... mais c'est quand même un bon début, oui j'ai tendance à être positif ;)
+ 0 -

Ezellar En réponse à Dvil38 Lombric Shaolin

L'idée est excellente et c'est d'autant plus dommage d'avoir fait des inexactitudes comme ça.
+ 2 -

_pepe_ En réponse à Dvil38

Comme disait Rabelais, « science sans conscience n'est que ruine de l'âme ». Et par extension, ce n'est pas parce qu'on sait faire quelque chose qu'il est raisonnable de le faire.

En l'occurrence, le fichier présente une application *possible* de la réalité augmentée, ce qui ne veut pas dire qu'il soit *souhaitable* de l'utiliser, surtout n'importe comment (c.f. mon autre commentaire). Ce point de vue n'est bien évidemment pas celui de nos grands esprits capitalistes, qui pensent qu'on peut mettre n'importe quoi sur le marché dès lors que ça leur rapporte.

Mais le fait que l'angle entre les liaisons O-H dans la molécule d'eau soit incorrect reste de l'ordre du détail. Quoi qu'il en soit, une illustration est toujours fausse à partir d'un certain point. C'est la raison pour laquelle elle devrait toujours être accompagnée d'explications afin de préciser les limites de ce qu'on a effectivement souhaité représenter. En l'occurrence le dessin en 3D ne figure pas plus l'angle entre les liaisons qu'il ne figure les distances relatives au sein de la molécule, mais ce n'est pas grave tant qu'on sait que ce n'est pas ce qu'on se proposait de montrer.

Le problème est donc plutôt cette absence d'explication dans tous ces outils modernes censés faciliter la diffusion des connaissances : ils donnent souvent juste l'impression de savoir, tout en occultant des détails parfois essentiels à la maîtrise des sujets abordés. C'est le mirage de l'éducation moderne, qui prétend pouvoir transmettre en quelques heures (voire quelques minutes) des savoirs qui nécessitaient auparavant des années d'études... ce qui est bien évidemment impossible.
+ 2 -

_pepe_

En effet, c'est (juste) amusant.

En chimie, on utilise des logiciels qui permettent de visualiser en 3D des molécules complexes, afin par exemple de comprendre les aspects purement mécaniques de certaines réactions (ou d'absence de réaction). De ce point de vue, la fonction de visualisation est utile car elle apporte des informations peu évidentes.

En revanche, mettre ce genre de fonction à la portée d'élèves et de jeunes étudiants pose des problèmes, dans une phase de leur cursus où il est plus important de développer des mécanismes intellectuels de base, en l'occurrence d'apprendre à faire un effort d'imagination personnelle plutôt que de se voir juste imposer une représentation mentale particulière, forcément limitative (et en toute rigueur potentiellement fausse), des thèmes enseignés.

J'userai d'une métaphore en disant qu'on n'apprend pas à marcher avec des béquilles sous peine de ne plus savoir marcher seul par la suite.

Plus généralement, chercher à épargner des efforts intellectuels (notamment par la mise à disposition précoce d'esclaves numériques ou l'allègement des programme scolaires) est dommageable pour les capacités intellectuelles des intéressés, particulièrement à des âges où leur cerveau peut encore être aisément façonné.

On a d'ailleurs déjà dûment constaté les dégâts causés sur les esprits (notamment chez les jeunes embauchés dans les entreprises) par les soi-disant révolutions technologiques et pédagogiques de ces dernières décennies (baisse du QI, baisse des niveaux scolaires, difficultés à s'exprimer convenablement et à mener des raisonnements, incapacité à faire des recherches documentaires sans Internet, incompétences dues à des connaissances trop superficielles, etc.).
Image de _pepe_
+ 1 -

Agamemnon En réponse à _pepe_ Jeune asticot

Je dois avouer que j'ai pas mal appréhendé à utiliser ce genre de programme avec mes élèves. Seulement, il est parfois presque obligatoire de passer par certaines représentations 3D (par exemple avec l’excellent molview.org) pour permettre aux élèves qui ont le plus de difficultés à franchir le cap de la modélisation 3D.

Et finalement, quand on dessine les molécules au tableau, il y a déjà une forme d'aide qui est donné. Il ne faut pas oublier que ce qui est demandé aux élèves doit être accessible de sorte qu'ils ne soient pas démotiver dès le départ et qu'ils puissent apprendre le plus efficacement.
+ 0 -

_pepe_ En réponse à Agamemnon

Pour ma part, ce que j'ai constaté, c'est que lorsque le cours était illustré par des dessins à main levée (par exemple avec des gros points ou des patatoïdes pour représenter des atomes), les gamins étaient beaucoup moins tentés de prendre les caractéristiques de ces dessins pour des informations significatives, et étaient par la suite plus attentifs et curieux à propos de ces informations qui pour eux étaient encore inconnues, même dans leur ordre de grandeur.

À l'inverse, j'ai vu des raisonnements et des réponses à des exercices largement faussés parce que les caractéristiques des représentations informatiques « bien propres » du cours avaient été prises pour argent comptant, comme s'il s'agissait de photos ayant valeur de preuve.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
52