KO le plus rapide de l'histoire de l'UFC

Ce contenu contient des scènes violentes et pourrait heurter votre sensibilité. Vous devez être majeur pour y accéder. Cliquez ici pour afficher le contenu.
13 614 vues

jorge Masvidal vs. Ben Askren , le KO en 5sec de match coup de genou fatal

Envoyé par capitaine_rectum le 24 juillet 2019 à 00h16

+ 7 -

StarKoala Vermisseau

Quel beau sport de merde.
Ça doit etre très enneigé un scanner du cerveau de ces gens là.
Dans quelques années on fera du air soft balle réel pour le fun.
+ -13 -

capitaine_rectum En réponse à pYranha Vermisseau

mais ferme laaaaaaa StarKoala
+ 3 -

Jomba En réponse à capitaine_rectum Vermisseau

mais pourquoi tant de haine (c'est pas un troll, c'est une vrai question)
+ 3 -

hellsfangs En réponse à StarKoala Vermisseau

D'un autre côté, tu prends 2 personnes qui aiment ça, je ne vois absolument pas le mal à ce qu'elles se tapent dessus sur un ring. C'est exactement la même chose que tous les sports de combat. Si on enlève l'imagerie de la cage, le mma n'est ni plus ni moins violent que la boxe ou autre
+ 4 -

pYranha En réponse à hellsfangs Lombreek

" le mma n'est ni plus ni moins violent que la boxe ou autre"

Apparemment si:

"In a recent meta-analysis of the available injury data in MMA, the injury incidence rate was estimated to be 228.7 injuries per 1000 athlete-exposures (one athlete-exposure is defined as one athlete participating in a single fight). The estimated injury incidence rate in MMA is greater than in other full-contact combat sports such as judo (44.0 injuries per 1000 athlete-exposures), taekwondo (79.4 injuries per 1000 athlete-exposures), amateur boxing (77.7 injuries per 1000 athlete-exposures), and professional boxing (118.0-250.6 injuries per 1000 athlete-exposures)"

Pour les "deux personnes qui aiment ça", reste à savoir si elles sont réellement conscientes du degré auquel elles s'exposent à une encéphalopathie, et les conséquences que ça implique (démence, dépression, suicide, etc...).
https://en.wiki..._encephalopathy
Image de pYranha
+ 1 -

hellsfangs En réponse à pYranha Vermisseau

Ok pour les blessures, c'est plus risqué ... mais ca ne m'enlève pas l'idée de base que si 2 adultes consentants ont envie de se taper dessus, qu'ils mettent leurs santé en danger ou pas, pour moi ils sont libres de le faire. Si j'allais au bout de ma pensée, si ils voulaient aller se battre à l'épée et que le combat fini au premier mort ...ma foi, qu'ils le fassent, ils sont libres de leur vie (et de leur mort :D ). Surtout que je pense (j’espère du moins) que si ils passent professionnels ils connaissent les risques - rien que sur les contrats qu'ils signent je suppose que c'est précisé et que pour se dédouaner les clubs dans l'a lignée de l'UFC leurs font signer des clauses spécifiques

Je dis pas que je trouve ca intelligent, mais j'ai du mal à comprendre en quoi ca peut gêner en fait. Je préfère de très loin que ceux qui ont des envie de violence règlent ca entre eux sur un ring, que dans la rue sur les premiers venus ou dans un bar quoi.
+ 1 -

trucmoi En réponse à hellsfangs Ver d'os

"tu prends 2 personnes qui aiment ça, je ne vois absolument pas le mal à ce qu'elles se tapent dessus sur un ring"

Sauf que les personnes en question lorsqu'elles sont blessées, elles réquisitionnent du personnel de santé qui eux sont déjà ultra débordés dans les urgences. Sans compter que c'est la sécu, et donc tout le monde, qui payent une partie des frais. De plus, ce sont souvent les membres de la famille potentiellement attachés à ces personnes qui souffriront de leur situation qui devront être là pour les se rétablir en cas de blessure handicapante (et non l'arbitre, le coach, ou le public).
Quand tu as un travail à gérer+souvent de gosses+ un mari/enfant handicapé temporairement ou non, une tension physique et nerveuse s'installe souvent et les collègues au travail+famille en souffre aussi.
Tout cela à un coup humain et financier qui est non négligeable et qui peut être facilement évitable.
+ 2 -

hellsfangs En réponse à trucmoi Vermisseau

Donc on ne fais absolument plus rien qui puisse représenter un risque pour l'intégrité physique et qui ne soit pas indispensable à la survie parce que ça coûte des sous à la Secu et que potentiellement la famille s'occupera d'un handicapé?

Donc on ne prends plus la voiture pour se balader, fini la moto (même le vélo ou tout moyen de transport si c'est pas pour une raison utile), le parapente, on ne grimpe pas à un arbre, on ne boit plus d'alcool au passage ... on reste enfermé chez soit parce que quand même on risque plus de finir handicapé bougeant qu'en restant à la maison (mais on monte pas sur l'escabeau à la maison non plus hein? faut pas déconner )
+ 1 -

pYranha En réponse à hellsfangs Lombreek

1) La question vis a vis du consentement des personnes est avant tout de savoir si elles sont pleinement conscientes de ce à quoi elles s'exposent.
J'ai peur que ce ne soit souvent pas le cas lorsqu'on s'embarque dans ce type de sport. C'est ensuite difficile, voir impossible de faire marche arrière lorsqu'on y a dédié des années de sa vie voir en a fait sa profession.

2) "Donc on ne fais absolument plus rien qui puisse représenter un risque pour l'intégrité physique et qui ne soit pas indispensable à la survie parce que ça coûte des sous à la Secu et que potentiellement la famille s'occupera d'un handicapé?"

Hooo, le bel homme de paille!

Personne n'a jamais dit ça. C'est juste la question du risque raisonné vs. déraisonné.
Il y a beaucoup de zones grises, mais généralement, quand le risque est établi, qu'il est significatif, et que des alternatives adaptées existent, on se doit de les employer.

Perso, décourager la frappe au visage dans les sports de combat me parait pas déconnant.
+ 0 -

hellsfangs En réponse à pYranha Vermisseau

Ca n'est absolument pas un homme de paille, je réfutais juste l'argument "puisque ca coûte des sous à la Sécu on devrait l'interdire. Je n'ai pas créer un argument que je détruis pour le décrédibiliser, j'ai juste poussé le raisonnement par hyperbole, avec d'autres "hobbies" ou "activités" augmentant potentiellement le risque d'accident.

Le point ou je suis d'accord avec toi, c'est sur le doute de si ils sont oui ou non conscient des risques.

Par contre de moment qu'ils sont conscients des risques, qu'ils sont consentant et libre de leurs jugement, et qu'ils ne risque que leurs intégrité physique à eux, c'est leurs vies, leurs envies, personne n'a à décider pour eux de si ils doivent ou non le faire. Que ca soit absurde certes, mais se détruire soit même est une liberté. Et même sans ca, qui fixe et comment on fixe la limite de la violence acceptable? Qui va décider que je sais pas moi, 30% de risque de commotion cérébrale c'est pas acceptable, mais 5% si ? (je prends des chiffres au pif, parce que si on veut légiférer sur ce genre de chose, il faudra bien fixer des "quotas" de risques acceptable, y en aura toujours pour qui il faudra les monter, d'autre pour qui il faudra les descendre). Dans ces cas là pourquoi ne pas tout simplement bannir tous les sports de combat? Se blesser au judo est il moins grave que se blesser à la boxe ou au mma?

Après je veux bien discuter de l'information des participants, parler d'éthique à rémunérer des gens à se taper dessus ... y a plein de points discutables mais pas la liberté d'une personne informée à faire ce qu'elle veut de son corps. D'autant plus qu'il ne faut pas rêver, interdire les combats de mma ne les arrêtera pas. D'ailleurs on parle en ce moment (2019) de légaliser le mma en France ... malgré le fait qu'il n'y ait pas de fédérations existante en France, que ca ne soit pas encore "légal" , crois tu vraiment qu'il n'y a pas de pratiquants?
+ 0 -

pYranha En réponse à hellsfangs Lombreek

"je réfutais juste l'argument "puisque ca coûte des sous à la Sécu on devrait l'interdire""

Ce n'est pas le propos que Trucmoi tenais, et donc bel et bien un homme de paille.

Ce que disait Trucmoi, c'est qu'il faut aussi tenir compte du fait que ton état de santé a un impact sur tes proches, et la société en général.

Dire "c'est ma santé, je fais ce que je veut" n'est plus entièrement valide lorsque d'autres vont devoir s'occuper de toi, voir en souffrir émotionnellement.

Imagines, tu es marié avec des gosses, et décide d'essayer de te mettre à faire du vélo-fusée, malgré les supplications de ta femme.
De façon prévisible, tu as un accident, fais un coma, puis te réveille en ayant perdu tes facultés motrices, et une grande partie de tes facultés mentales.
Pour ta femme et tes gosses, le "toi" qu'ils ont connu n'existe plus. Tu es, en pratique, mort ce jour là. Mais en plus, ils vont devoir s’occuper quotidiennement d'un légume en fauteuil roulant, résidu aberrant de la personne qu'ils ont connu. Ta femme vivra sans doute ça jusqu'à la fin de ses jours, tes gosses jusqu'à leur retraite.

Qui est responsable? C'est toi. Tu t'es mis volontairement en grand danger, de manière inutile. Tu es le seul responsable du fardeau que ta famille portera pendant plusieurs décennies.

Ici, c'est exactement pareil. Moins soudain, plus insidieux, mais l'encéphalopathie te bouffe quand-même la tête. C'est ta famille qui vivra au quotidien avec un parent, jadis aimant, désormais exécrable, voir abusif.

Peut-être qu'ils te regarderont dégénérer, jusqu'à ce que la démence ne laisse plus qu'une coquille vide.

Peut-être que tu te suicidera avant, et qu'ils en resteront toujours hantés.



Est-ce que ça valait vraiment le coup, pour tes quelques soirées d'amusement?
+ 0 -

hellsfangs En réponse à pYranha Vermisseau

" Sauf que les personnes en question lorsqu'elles sont blessées, elles réquisitionnent du personnel de santé qui eux sont déjà ultra débordés dans les urgences. Sans compter que c'est la sécu, et donc tout le monde, qui payent une partie des frais"

C'était mot à mot le propos de trucmoi dans sa première parti, ca n'est donc définitivement pas un homme de paille.

Pour le reste, je suis d'accord avec toi ...je tiens le même discours que toi en parlant des mecs qui partent faire la guerre alors qu'ils ont une femme, des gosses, etc... (et quand à l'utilité supposée de partir à la guerre, avant qu'on s'engage dans se débat, c'est totalement subjectif)

Encore une fois, je comprends et j'adhère en partie à tes arguments. Il est ridicule de mettre sa santé en jeu quand on a un entourage qui va devoir nous gérer après, mais encore une fois, on ne peux pas l'interdire. Chacun voit avec son éthique et sa morale, et le problème, c'est qu'on en a tous une différente. On ne peux pas non plus demander à tout le monde de faire ses choix de vie en fonction de son entourage ... tout est question d’équilibre entre ses propres envies et son éthique. Le mec qui n'en a rien à foutre des sentiments de ses gosses et de sa femme, est un gros con certes, mais un gros con qui à le droit de l'être. De la même manière qu'un mec qui pour X ou Y raison a envie de se suicider, c'est à lui et à lui seul de peser les conséquences de ses actes, et de faire ou non le choix de passer à l'acte.

J'ai pris volontairement l'exemple de la moto plus haut parce que c'est le même discours que j'entends régulièrement. La moto c'est dangereux, j'ai même déjà fini en sale état à l'hosto à cause de ça. Devrais-je donc arrêter la moto? Moi, j'ai fais mon choix...j'ai repris une moto quelques temps, et j'ai finis par abandonner. Parce que j'ai estimé moi même que le risque était trop élevé pour un plaisir que j'ai estimé trop égoïste . Mais c'est MON choix. Aurait on du m'empêcher de me remettre sur deux roues?
+ 0 -

trucmoi En réponse à hellsfangs Ver d'os

Je rejoins tout à fait l’avis de pYranha.

"Ok pour les blessures, c'est plus risqué ... mais ca ne m'enlève pas l'idée de base que si 2 adultes consentants ont envie de se taper dessus, qu'ils mettent leurs santé en danger ou pas, pour moi ils sont libres de le faire"

Je me permets de aussi tirer cet argument vers l'autre l'extrême, vu que tu t'es permis de le faire.

- Pourquoi ne laisserais t'on pas exister des sports où 2 personnes se tirent dessus avec aucune protection, à la carabine et même au bazouka, si elles sont toutes les 2 consentantes pour le faire ? (et si au passage si il y a un public content qui paye pour ça ?). Après tout, tous ces sportifs ne meurent pas à chaque combat, et ils ne ressortent presque pas tous avec des blessures graves.

-Et pourquoi ne pas laisser 150 personnes se battre régulièrement en battle royal avec des mines, des haches, des mitraillettes, des gourdins, des armes à jeu, si elles sont consentantes pour le faire ? C'est vrai quoi on peut mourir à tout moment, en montant sur un escarbot par exemple, alors autant s'amuser à fond non ? En plus les participant sont bien payés. Et si il y a peu de gens qui veulent y participer, alors on les payera encore plus (et on répercutera cela sur le prix des billets aussi), comme ça il y aura toujours des gens insouciants/ dans la misère/ avec un égo à combler/ en quête d'argent facile, pour venir faire le "spectacle".

Et bien la réponse, c'est qu'à un certain niveau c'est de l'inconscience pure et dure de laisser se genre de "sport" subsister, et il faut bien des limites quelque part. Là on appelle ça de la non assistance à personne en danger.

A propos, les chiffres que donne pYranha plus haut, proviennent de cet article si ça t’intéresse: https://www.ncb...les/PMC4555522/ . Je vais le lire plus en détail plus tard, ça à l'air assez sympa.
+ 0 -

hellsfangs En réponse à trucmoi Vermisseau

Pour te répondre, je cite tout simplement mon premier commentaire:

Si j'allais au bout de ma pensée, si ils voulaient aller se battre à l'épée et que le combat fini au premier mort ...ma foi, qu'ils le fassent, ils sont libres de leur vie (et de leur mort :D ).

Si tu me trouves 200 personnes qui ont envie de s'entretuer, qu'elles le font en toute connaissance de cause et libre de leurs choix (donc là on peut parler du problème de la rémunération) ...je les traiterai de débiles, mais qu'ils le fassent! Ce sont leurs vie qu'ils mettent en jeu.

Et dans tout ce qui est violent, encore une fois, je préfère voir des combats encadrés, avec des règles, et des médecins, que de voir des combats de rue, ou des rencontres de hool dans un stade
+ 1 -

Astre_radieux En réponse à StarKoala Ver luisant

Vu les sommes qui sont en jeu, moi aussi je serai aussi violent dans cette situation.
J'ai pratiqué le sambo global durant quelques années. J'ai déjà combattu des sportifs de mma et d'autres artistes martiaux et je peux te garantir qu'on est très respectueux et soucieux de l'intégrité de son adversaire.
Je ne peux que t'encourager à essayer le mma ou le sambo.
+ 1 -

AliPipo En réponse à StarKoala Vermisseau

Jacques Attali approuve le sport que tu proposes, surtout pour les plus de 65 ans
+ 1 -

Henry_Hill En réponse à StarKoala Ver macht addikkkt

Tu veux compter combien il y a eu de morts au rugby l'année dernière à cause des chocs à la tête ? Tu compareras avec le MMA, toute proportions gardées.
+ 6 -

Myouk Vermisseau

Kan t'es content d'avoir payé 50 boules ta place.
+ -5 -

capitaine_rectum En réponse à Myouk Vermisseau

bah tsai heureusement qu'il ny a pas qu'un seul combat en une soirée de gala mdr
+ 9 -

JouzCouille Vermisseau

Panem et circenses
+ 6 -

Moossman LoMBriK addict !

Je ne suis pas violent, me suis jamais battu mais j'adore regarder ces combats!!! Ca ne s'explique pas.
+ 2 -

Jomba En réponse à Moossman Vermisseau

baston par procuration
+ 1 -

Munch Vermisseau

Si au moins c'était spectaculaire...
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
158