Magnu mode torpille

Chargement du lecteur...
Rejouer
Fermer
1 462 vues

Même pas peur...

Envoyé par Snake21 le 18 mai 2019 à 22h00

+ 2 -

Pepette Vermisseau

le mec accélère en arrêtant de pédaler ?
ça sent le moteur électrique, non
+ 9 -

pYranha En réponse à Pepette Lombreek

Ou juste la descente?
+ 1 -

hellsfangs En réponse à pYranha Vermisseau

Bon bon bon mon p'tit pYranha, j't'aime bien, mais va falloir arrêter de poster les mêmes trucs que moi en même temps que moi hein, ca fait 2 fois déjà!
+ 2 -

pYranha En réponse à hellsfangs Lombreek

2 fois? Avec toi?
C'était quand la précédente?
+ 1 -

hellsfangs En réponse à pYranha Vermisseau

un message sur la conservation de l'adn, la démocratie, un truc dans l'idée la
+ 1 -

_pepe_ En réponse à pYranha

Mais s'il y a une descente, alors elle reste la même pour tous les coureurs. Ce n'est donc pas elle qui peut expliquer une différence de vitesse entre celui qui s'allonge et ceux qui continuent de pédaler.
+ 1 -

pYranha En réponse à _pepe_ Lombreek

La descente explique l'accélération sans pédaler. La différence dans l'aérodynamisme du fait qu'il s'allonge explique son avantage sur ceux qui restent en position assise.

L'accélération est la somme des forces s'exerçant sur un vélo et son cycliste, divisée par la masse du tout. En approximant que tous ont une masse égale, on peut supprimer ce paramètre et ne s'intéresser qu'aux forces s'appliquant sur les cyclistes.

On a d'une part:
-La composante du poids du vélo+cycliste et de la réaction du sol, disons F(pente).
-L'effort musculaire fourni par les cyclistes "assis", disons F(muscle)

Et d'autre part:
-Les frottements des roues, du cadre, la résistance de l'air sur le vélo. Disons F(velo)
-La résistance de l'air sur les cyclistes assis, disons F(assis)
-La résistance de l'air sur le cycliste alongé, disons F(superman)

Toutes sont colinéaires.

Pour un cycliste assis, la somme des forces (et donc l'accélération) à un moment donné sur cette portion de piste est donnée par:
F(total_assis)=[F(pente)+F(muscle)] - [F(velo)+F(assis)]

Pour le type allongé, la somme des forces est donnée par:

F(total_allongé)=[F(pente)] - [F(velo)+F(superman)]

Donc il suffit que la valeur F(muscle)-F(assis) soit négative (i.e. la force du pédalage à cette vitesse ne suffit pas à compenser la résistance de l'air sur le cycliste) ET supérieure en valeur absolue à F(superman) pour que le cycliste couché accélère plus vite que ses compères à un instant donné.

Sachant qu'ils vont tous très vite, ça me parait loin d'être improbable. D'une part, la résistance de l'air est beaucoup plus importante à des vitesses élevées, et d'autre part, les vitesses de leur vélo ne leur fournissent plus nécessairement la démultiplication correcte pour pédaler efficacement (on peut facilement pédaler dans la choucroute dans les descentes, même avec le plus gros plateau et le plus petit pignon).
Image de pYranha
+ 1 -

_pepe_ En réponse à pYranha

J'ai déjà donné des explications physiques ici dans un autre commentaire.

L'accélération du coureur allongé PAR RAPPORT AUX AUTRES COUREURS ne s'explique pas par la pente, qui n'intervient pas dans l'équation.
+ 1 -

pYranha En réponse à _pepe_ Lombreek

OK, donc t'as même pas pris la peine de me lire au-delà de la première phrase?

Moi dire:

Accélération sans pédaler --> parce-que pente

Accélération plus vite que les autres --> parce-que résistance de l'air.

Ce qui correspond exactement à ce que tu dis dans le deuxième paragraphe de ton commentaire.

Le reste de ton argumentaire repose sur le fait que tu arrive à juger de façon quantitative la vitesse et l'accélération du type juste en jetant un œil à cette vidéo.

Ce dont je doute.
+ 0 -

_pepe_ En réponse à pYranha

La caméra se déplaçant avec les coureurs, c'est surtout l'accélération par rapport à la route qui ne peut être évaluée que de façon quantitative. L'accélération du coureur allongé par rapport aux autres, elle, est objective, parce que le premier dépasse effectivement les seconds après les avoir suivis à une vitesse égale, voire légèrement inférieure. Or, cette accélération relative entre les coureurs, en admettant qu'elle ne provienne que d'une différence d'aérodynamisme, dépend juste de cette différence et de la vitesse acquise par le peloton, mais pas de la pente.

Ce n'est donc pas la pente qui peut expliquer le dépassement, puisqu'IL AURAIT TOUT AUSSI BIEN PU SURVENIR DANS UNE LÉGÈRE MONTÉE.

La pente pourrait juste expliquer que le coureur allongé continue de rouler à vive allure après plusieurs minutes sans pédaler. Et encore, là on parle juste de la pente moyenne, la route pouvant très bien monter et descendre légèrement selon les endroits.


Ce qui suggère que le vélo pourrait être équipé d'un moteur, c'est que l'accélération du sujet PAR RAPPORT AUX AUTRES COUREURS (qui elle, peut être objectivement constatée) ne correspond pas vraiment à un changement de sa position sur le vélo. C'est d'ailleurs très net quand il double le coureur de tête.
+ 0 -

pYranha En réponse à _pepe_ Lombreek

"Ce n'est donc pas la pente qui peut expliquer le dépassement"
OUI. JE SAIS. JE SUIS D'ACCORD.

"La pente pourrait juste expliquer que le coureur allongé continue de rouler à vive allure"
LA AUSSI JE SUIS D'ACCORD. C'EST CE QUE JE ME TUE A TE DIRE. HELLSFANGS AUSSI.

Relis mes commentaires!

J'ai JAMAIS dit que la pente explique le dépassement!

J'ai TOUJOURS dit que le DÉPASSEMENT est du A LA DIFFÉRENCE DE RÉSISTANCE DE L'AIR!
PAS LA PENTE!!!
(Et qu'il n'y a du coup pas besoin d'invoquer un moteur électrique)
+ 9 -

hellsfangs En réponse à Pepette Vermisseau

je sais pas trop, en pente en minimisant la prise au vent ... ca ne me semble pas totalement impossible

cela dit, le plus sympa c'est la réaction du mec en scooter pour moi
+ -1 -

Magret En réponse à Pepette Vermisseau

Ah ? il est dans son cul le moteur vu la taille du cadre ? Mais du coup ce n'est pas électrique, c'est gaz-o-trique.
+ -1 -

_pepe_ En réponse à Magret

Si l'on exclut l'usage d'un réacteur à méthane alimenté par les fayots ingurgités la veille, on arrive depuis plusieurs années à faire tenir des batteries et un moteur électrique miniature d'une puissance notable dans des engins encore plus fins que la plupart des vélos de course haut de gamme. Il y a déjà eu plusieurs reportages, vidéos et articles de presse à ce sujet.

Par exemple : https://www.mat...ctrique-discret

La pente de la route n'a bien évidemment rien à voir là-dedans, sinon les autres cyclistes devraient également en profiter.

Ce qui suggère que le surcroît de vitesse n'est pas dû au seul gain aérodynamique de la position allongée, c'est que le bonhomme semble contrôler sa vitesse et son accélération pour effectuer les dépassements.
+ 3 -

hellsfangs En réponse à _pepe_ Vermisseau

Rien n'indique que les autres cyclistes ne profitent pas de l 'accélération due à la pente, la différence de prise de vitesse venant aussi de sa position qui limite beaucoup la prise au vent. Je ne mettrais pas ma main à couper qu'il y ait un moteur sur son vélo en tout cas (bon, tout comme je ne suis pas sûr non plus qu'il n y en ait pas)
+ -1 -

_pepe_ En réponse à hellsfangs

Justement.

L'accélération est la somme de l'accélération due à la pente, l'accélération due à l'effort musculaire (pour ceux qui continuent de pédaler) et la décélération due à la résistance aérodynamique (qui est plus faible pour celui qui s'allonge). La variation de vitesse relative entre celui qui s'allonge et ceux qui pédalent est indépendante de l'accélération due à la pente : s'il y a une pente, alors prise isolément elle accélère autant le premier que les seconds.

En l'absence de moteur électrique caché, il peut paraître tout-à-fait normal que celui qui s'allonge prenne de la vitesse si la réduction de ses forces de frottement aérodynamique est supérieure à la force de pédalage des autres coureurs.

Mais dans la vidéo, l'accélération censée résulter de cette différence de forces semble exagérément élevée. De plus, elle devrait survenir dès que le coureur prend la position allongée, et la vitesse atteinte après quelques secondes devrait rester constante tant qu'il ne change pas pas position. Or, on observe que les accélérations ne correspondent pas aux changement de position : la première accélération semble ne survenir que plusieurs secondes après que le coureur se soit allongé, et surtout on voit nettement celui-ci ré-accélèrer pour doubler le coureur de tête sans rien avoir changé à sa position.

Sans être catégorique, je dirais qu'il y a de fortes présomptions pour que le vélo soit équipé d'un moteur.
+ 3 -

Clando-2-point-zero En réponse à _pepe_ Vermisseau

On s'en bat les nouilles frère.
+ 2 -

pYranha Lombreek

Si il se mange l'asphalte à cette vitesse et dans cette tenue, je donne pas cher de sa peau.
Littéralement!
+ 5 -

Glloq Lombric Shaolin

Je pige pas trop pourquoi le pédalier bouge tout seul ...
+ 2 -

Krogoth En réponse à Kudsak LoMBriK addict !

Houla non, Sur du vélo de route tu vas pas avoir de pignon fixe. Tu va réserver ca uniquement à de la piste.

Ici le phénomène est expliquable simplement par le fait qu'il y a quand même un peu de friction et a cette vitesse sans du tout toucher les pédales ca finit par faire tourner les pédales. Met ton vélo sur la selle, les roues en l'air et fait tourner te roues (dans le sens ou normalement c'est pas censé faire bouger le pédalier). Si ton pédalier est pas trop rouillé il va se mettre à tourne rlui aussi.
+ 2 -

Kudsak En réponse à Krogoth Vermisseau

Ma théorie, aux vus de mes observations sur la vidéo et de ma lecture de l'article Wikipédia:
1- il s'agit d'un entraînement sur route un très beau jour d'hiver (wiki: "Certains coureurs routiers s’entraînent en hiver avec un pignon fixe pour améliorer la vélocité. Le pignon fixe contraint le cycliste à pédaler sans s'arrêter."). Il ne s'agit pas d'une course puisqu'il y a de la circulation.
2- le pédalier n'est pas en roue libre, car, à la fin, il vise le bon moment pour remettre ses pieds sur les pédales.
Conclusion: c'est un livreur Uber Eats !
+ 5 -

Acide Lombric Shaolin

vieux doublon (supprimé)
https://lelombrik.net/97341
+ 1 -

trucmoi Ver d'os

C'est pourtant simple. Il a une deuxième paire de jambes invisible. Sisi, regardez bien.
+ 2 -

Zebulon Man Faye Gang Bang Addict

C'est cool quand même les vélos électriques, hein ?
+ 1 -

magnussoren Ver (re-)cyclable

il est effectivement en pignon fixe , c'est ce qui explique que les pedales tournet..un vélo de course avec une roue libre ( contraire de fixe donc) n'entraine pas le pédalier..
c'est visible car il ralenti le vélo avec ses semelles juste avant de "trouver" les pédales...
ce qui fait qu'il va plus vite que les autres : ben son élan, son poids, sa position aérodynamique et la qualité des roulements de ses roues ;)
+ 1 -

gneeeh Vermisseau

a la base c'est un vidéo de démonstration de moteur dissimulé pour faire réagir les gens qu'ils comprennent que c'est possible!!
+ 0 -

Actarus Vermisseau

Et la pointe des pieds, bordel ! On a dit tendue la pointe des pieds.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
34