Les droits et devoirs du monopole de la violence volontaire ...

1 692 vues

... aussi nommée la police.
Je suis sûr qu'il vous suffit d'allumer la TV pour avoir le point de vue contraire ;)

Envoyé par Athran_Zara le 11 janvier 2019 à 00h15

+ 12 -

Terdr Verdtr

J'étais parti avec pas mal d'a priori : le média est par sa nature, peu à même d'être objectif (média de gauche, "antisystème"), le journaliste est spécialisé dans la violence policière (et donc susceptible d'être à charge -sans jeux de mots-), et le fait qu'ils prêchent un convaincu (j'essaye d'être plus exigeant envers les argumentaires qui vont dans mon sens).Autant la journaliste du média, oriente beaucoup les questions et valide plutôt mes craintes mais à une place très limitée, autant le travail du spécialiste nuance davantage quitte à la reprendre plusieurs fois. On sent que son travail est sourcé et né d'une analyse des deux côtés avec pour but d'alerter mais surtout de comprendre dans son ensemble le pouvoir, les manifestants, les policiers et les médias.En bref, du très bon boulot qui a mon sens explique très bien aussi le ras-le-bol envers les médias traditionnels : C'est ce type de travail, par forcément parfait, mais intelligent et poussant à la réflexion qu'on attend du journalisme aujourd'hui. Pas "la bataille des cagnottes en ligne", Merde quoi.
+ 1 -

Jean_Galfione En réponse à Terdr Jeune asticot

Terdr président !
+ 0 -

Libel Vermisseau

Très bon !
Félications à ce journaliste...
Je pense que dans ces structures publiques, la notion d'héritage "culturel" est beaucoup plus forte qu'on ne le pense : par exemple, les RG "supprimés" qu'en 2008...
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
123