Les convictions sans concession

2 219 vues

L'egalite des taches sans concessions, que ca soit sur le menage, le rangement, la sante des enfants ...

Est ce que la credibilite d'une personne est equivalente a la moyenne de la qualite de ce qu'elle dit ou est-elle egale a la qualite de sa plus mediocre declaration?
Perso je penche sur la 2eme, ce qui nous rend si difficile a accorder la confiance et si prompt a la retirer, c'est la qualite de la pire de nos actions. Ici a mon avis son point de vue est eclipse par son "C'est horible ce que j'ai fait, mais c'etait pas mon tour"

Quel est votre avis?

Envoyé par Athran_Zara le 30 octobre 2018 à 05h25

+ 8 -

Kim-Jong-un Vermisseau

Personnellement j'envoie les féministes au goulag. Elles veulent l'égalité avec les hommes, qu'elles commencent à casser les cailloux. En général ça ne dure pas longtemps avant qu'elle ne préfère leur rôle de femmes.
+ 3 -

TheMetroidPrime Verxit

Personnellement, je conchie l'idéologie de la dame.
Je trouve passage où elle parle de l'amour pour ses proche comme d'obstacle à ses principes idéologiques gerbant au possible. Si votre souci de pureté idéologique passe avant vos proches, vous êtes probablement une merde.

Mais en dehors de mes préférences idéologiques, en principe, le conjoint est aussi responsable qu'elle quant au sort du pauvre gamin et de son tympan. Si monsieur a décidé que son gosse souffrirait parce qu'il jouait à qui serait le plus gros con borné avec madame, il est tout autant coupable de négligence.
Après, justifier ce qu'on pourrait identifier comme de la maltraitance par des principes égalitaires passe pour moi comme une apologie de la maltraitance infantile, ce qui tombe, il me semble, sous le coup de la loi.
+ -4 -

hellsfangs En réponse à TheMetroidPrime Vermisseau

Autant je suis d'accord sur la seconde partie, autant pas du tout avec la première. Les principes idéologiques font partie de la personne qu'on est, et y a absolument pas de raison d'aller à l'encontre de ses convictions "par amour", au contraire.
+ 4 -

Vostok En réponse à hellsfangs Vermisseau

Non, il y a justement une limite à se poser. Je suis parfaitement d'accord avec toi que des convictions fortes et travaillées sont primordiales. Mais on doit toujours les mettre en recul avec nos proches (famille, compagnon, enfants) pour assurer une grande qualité relationnelle avec notre cercle intime. Recul, patience, implication, plus de temps de raisonnement, bonnes manières, sang froid et refus d'être désagréable sont des choses à retravailler dans nos familles dans notre pays. C'est difficile parce qu'on passe notre temps avec eux et que l'accumulation de rongeage de frein monte plus et que tout le monde a ses défauts, mais c'est justement parce que c'est difficile que c'est bien que ça n'est pas lache.
A côté de ça, on va prôner la tolérance, la patience avec les amis, collègues et étrangers, toujours être agréable, ne pas juger, pour toujours bien s'intégrer, ne surtout pas passer pour un chieur, ne pas provoquer non plus, par petite trouille de ne jamais savoir vraiment comment l'autre va réagir.
Alors que dans nos familles, on passe notre temps à se manquer de respect, à péter des cables pour un oui pour un non, à provoquer toujours sur la faille qui fait mal, parce que finalement nos proches les plus proches, on les connait suffisamment pour savoir exactement comme ils vont réagir, aucune peur de l'inconnu donc. Facilité, familiarité (dans sons sens péjoratif) exacerbée, défouloir continuel pour compenser le fait de raler mais de ne jamais vraiment oser réagir aux incivilités dans la rue ou au travail. C'est le ciment de beaucoup de familles aujourd'hui.
Avoir un cercle familial sain est IMPORTANT, on n'est pas le 1er pays consommateur d’antidépresseurs et d’anxiolytiques pour rien, bon sang.
Et ça commence par ne pas être un lâche qui fait dans la facilité, et qui utilise ses convictions à tout bout de champ pour gonfler son ego. Mais plutôt quelqu'un de mature, qui sait se tenir, se contrôler, mais quand même fier de ses convictions.
+ 4 -

Limou En réponse à Vostok Vermisseau

C'est surtout que si parmi tes convictions morales il y en a qui vont à l'encontre de prendre soin de ta famille alors que tu en a fondée une volontairement, c'est que t'es un sacré trou du cul.
+ 3 -

Vostok En réponse à Limou Vermisseau

Ça n'existe pas, les convictions morales qui vont à l'encontre de prendre soin de ta famille. C'est juste que tout le monde se trouve toujours auto-justifié dans ce qu'il fait ou ne fait pas, quand il ne réfléchit pas et n'a pas d'auto-critique, et surtout a une grille d'analyse de son environnement digne d'un ado de 17 ans.
Cette dame se trouve sûrement armée des meilleures intentions, comme tout le monde, c'est juste qu'elle est con comme une pelle, n'a jamais su trouver sa maturité et sa dignité, et que, comme on dit, l'enfer est pavé de bonnes intentions. Ce sont les bons raisonnements qui comptent, pas les bonnes intentions et les convictions de coeur, on excuse tout en disant que ça partait d'une bonne intention, mais l'idiotie doit rester un défaut et ne pas être excusée.
C'est pas juste une trou du cul, cette fille, c'est une ado maman idiote auto-justifiée et valorisée dans la presse, ce qui est encore plus dangereux.
+ 2 -

TheMetroidPrime En réponse à Vostok Verxit

"Ça n'existe pas, les convictions morales qui vont à l'encontre de prendre soin de ta famille."
Si si.
Et ça existe même encore en Europe. Les crimes d'honneur par exemple.
+ 0 -

Procrastinateur En réponse à TheMetroidPrime Vermisseau

C'est clair, genre virer de sa maison son enfant ga ou ne pas dénoncer le curé pédophile.
+ 1 -

TheMetroidPrime En réponse à Procrastinateur Verxit

Envoyer sa petite fille de 2 ans en Afrique pour la débarrasser de toute cette chair qui sert à rien au niveau de l’aine.
+ 1 -

Vostok En réponse à TheMetroidPrime Vermisseau

J'ai très mal formulé cette phrase, je n'aurais pas dû la reprendre en l'état comme écrite par Limou (en même temps c'est malin de commencer un com' à 6h du mat...). On s'est mal compris donc, je voulais dire : Les convictions morales prétendent TOUJOURS prendre soin de sa famille (que ces convictions morales soient stupides ou pas).
Exciser sa fille pour son bien c'est prendre soin d'elle malgré la douleur, le viol de son corps et la stupidité de l'acte; protéger le cureton pédo pour protéger la communauté mais aussi pour continuer à se voiler la face pour réussir à garder le curé dans sa cervelle d'adulte-enfant comme un guide pur qui ne peut pas avoir fait ça, c'est forcément l'enfant qui a menti; chasser le démon pédéraste de la maison même si c'est son fils, pour protéger le reste de la famille, et pour se protéger soi-même de l'enfer, à n'importe quelle époque ça marche aussi comme ça; voire même simplement sans convictions religieuses : simplement en étant un parent qui ne sait pas être un parent, qui se comporte et voit son enfant comme un objet, même inconsciemment, et qui passe son temps à décider de sa vie pour lui. Ce faux-parent, ce faux-adulte doit tomber des nues quand son fils lui apprend qu'il est gay, au point de vouloir le chasser de la maison. Combien d'histoires de parents sur-étouffants j'ai entendu, rien qu'au sujet des études ou de la grande conviction morale du travaillisme à la française, qui ont conduit leurs enfants à la névrose profonde ou au suicide, à les fliquer et les oppresser littéralement, pour leur bien forcément.

C'est bien pour ça que je précise ensuite, sur le commentaire auquel vous avez réagi sur un bout de phrase un peu mal branlé, il est vrai, que ce n'était ni les bonnes intentions, ni les convictions de coeur qui comptaient, qui valaient quelque chose, mais seulement les bons raisonnements. Vous m'avez vraiment lu jusqu'au bout avant de commenter ?

On devrait même arrêter d'utiliser le terme de "convictions morales" pour désigner des actes pareils, mais enfin appeler un chat un chat, et dire que ce sont des déformations, des sous-déchets, produits par les individus les plus stupides se prétendant de la conviction morale (la vraie) en question.
Tout comme ce néo-féminisme éructé par la radasse de la vidéo n'est qu'un déchet du vrai féminisme, celui de De Beauvoir par exemple, qui est un exemple de travail et de lucidité sur la condition de la femme, et de celle de l'homme aussi.
+ 15 -

EatMyTrumpett Vermisseau

♫ Libérééée, délivrééée ♫
Mouais, cette femme semble être aussi immature que fanatisée.
Il suffit de payer quelqu'un pour faire le ménage et voila. Ce n'est pas compliqué, je veux même bien le faire. (mais je ne promets pas de ne pas sniffer ses culottes)
+ 3 -

Athran_Zara Jeune asticot

Merci pour ton avis detaille, J'avais oublie cette partie sur l'amour des proches a l'epreuve de l'ideologie, mais tout son discours est coherent: Rien ne doit faire faillir sa cause, que ca soit l'amour des proches, leur sante, ou l'etat de la maison
Ici tout est mis au meme niveau, selon la meme regle: Une tache menagere doit etre partagee, quitte a tolerer differents niveau de proprete, une tache medicale doit etre partagee, quitte a tolerer differents niveaux de sante. L'enfant est un bien du couple comme les autres qui doit etre entretenu selon les memes regles. Il a des besoins differents, tout comme on ne lave pas le sol et la vaisselle de la meme maniere, mais il semble etre une propriete lui aussi

Le pire, c'est que sa cause est une ideologie. Elle ignore les limites au nom d'un bien superieur. C'est comme l'alcool, sauf qu on met moins longtemps a devenir sobre. Cette ideologie anihile la remise en cause de ses actions. Dans son texte explicatif, elle minimise l impact, se pose en victime, accuse les detraqueurs d'etre les vrais fautifs ici, n'a aucun regret et semble convaincue qu'elle a eu raison, probablement qu'elle le referait si elle savait la suite

Ce qui m'a frappe, c'est de voir certains vieux devenir differents quand ils n'ont plus d'attentes pour l'avenir, plus rien a se battre pour, parce que la conclusion est la et qu il n y a plus rien a gagner. A ce moment ils se retournent sur leur vie et se rendent compte des sacrifices et exigences qu ils ont eu envers les autres. A ce moment la peut etre elle se rendra compte que la souffrance (et peut etre des sequelles) qu elle a inflige a sa progeniture, pour une victoire a la Pyrrhus

Autant pour le revendiquer il suffit d'etre seule, autant pour le faire il faut etre 2, et je salue le pere, medecin imaginaire, qui a du decreter qu il n y avait pas de quoi fouetter un chat. Ici encore, avec la mere qui declare apres coup que c'est pas si grave un tympan perce, ils forment une pair parfaite

EDIT: Et j'oubliais que l'element declencheur, c'est pas la mise en danger de son enfant, c'est les chaussettes sales par terre. L'episode de l'autite est une anecdotes noyee entre la vaisselle qui s'entasse et la proprete du salon
Image de Athran_Zara
+ 5 -

fwan6 En réponse à Athran_Zara cabwL

il y a une faute de frappe dans son texte explicatif, elle a écrit IRL alors qu'une otite, c'est ORL.
+ 8 -

Bellus

Elle n'avais qu'a pas se mettre avec un connard en friedzonnant celui qui ne lui aurai pas fait subir cela.
+ 31 -

Yoshimi LoMBriK addict !

Mouais, vous voulez l'égalité quand ça vous arrange, moi j'ai jamais vu ma copine tondre la pelouse et tailler les haies, couler les fondations du garage avec 3 potes sur tout un weekend (et monter le garage les semaines qui suivent), faire la distribution de cette saloperie de Mégane, réparer les fuites sur le siphon de la douche alors que c'est ses cheveux qui sont coincés dedans, monter sur le toit pour vérifier l'antenne de la télé parce que ça déconne, je l'ai jamais vu faire et je lui demanderai jamais de le faire parce que j'estime que c'est pas son rôle, j'accepte de le faire toujours avec plaisir, et le pire c'est que c'est considéré comme sexiste de le dire... Et plus généralement, je ne vois pas trop de femme éboueur, maçon, électricien, plâtrier peintre, tout ces métiers casse-couilles, physique, où tu vas te geler les noix en hivers et cramer sur place en été, vous en êtes où avec ça? Si tu veux je connais quelqu'un qui cherche un apprenti dans le bâtiment, fais moi passer un CV et on tu viens nous redire de ce que tu penses de l'égalité des sexes et de leur forces / faiblesses respectives face à une même situation.

Après, je dis pas que c'est le rôle de la femme de ramasser les chaussettes, c'est avant tout le rôle de tout le monde de pas les mettre par terre comme des débiles, mais c'est un problème d'éducation et non de sexisme. Si t'as épouser un connard mal élevé c'est pas une bonne raison pour aller faire la révolution. Il y a des problèmes d'inégalités, clairement, mais ce que les féministes en général refusent d'admettre c'est que l'homme et la femme sont différents, pour des tonnes de raison et qu'être différent c'est justement ne pas être égal (putain mais je trouve ça tellement con de devoir le dire, j'ai presque honte ...), la société ne pourra jamais traiter les hommes et les femmes de la même façon (attention, je ne dis pas qu'il ne faut pas leur offrir les mêmes droits), il y aura toujours des choses pour lesquels on privilégiera un homme, et d'autres pour lesquelles on privilégiera une femme (mais pas ramasser les chaussettes sales, on est d'accord) et la façon de mener le combat des féministes n'est pas la bonne, pas avec les bons arguments et tout ce que vous attirez c'est du mépris de la part de ceux qui pourtant sur le principe sont d'accord avec vous.
+ 2 -

jose_cahuette En réponse à Yoshimi Vermisseau

Je dis pas mieux, tu as tout résumé
+ 12 -

Limou En réponse à Yoshimi Vermisseau

Je ne suis pas vraiment d'accord avec ton point de vue.

On est d'accord que l'homme et la femme sont différents. L'homme est en général plus fort physiquement que la femme, parmi d'autres différences. Ceci dit c'est juste une tendance générale.
Moi je suis plus forte que mon compagnon. Du coup le jardinage, le bricolage, la plomberie, c'est moi qui fais à la maison. Lui est plus précis et plus patient que moi, donc c'est lui qui fait la couture par exemple. Nous fonctionnons sur un principe de compétences : celui qui s'en sort le mieux fait. Le problème, c'est que c'est limite perçu comme "c'est madame qui porte la culotte" par notre entourage, alors qu'on prend nos décisions de manière concertée.

Pour moi c'est là qu'est le problème : dès que tu sors un peu des rôles stéréotypés homme/femme, c'est moqueries pour Monsieur (parce que oui une femme qui se prend pour un homme de nos jours tout le monde s'en fout, par contre un homme qui se prend pour une femme c'est marrant), et tu as une vrai autocensure des femmes pour les "métiers d'hommes". Toutes les femmes ne font pas 1m50 et ne galèrent pas à soulever un pneu. Il y en a qui ont la capacité physique de bosser dans le bâtiment, tout comme certains hommes ne l'ont pas. Pour moi ces stéréotypes desservent autant les hommes que les femmes, car ce dont on parle moins, c'est qu'il y a aussi une vrai autocensure des hommes pour les "métiers de femme", par peur du ridicule. La sage-femme la plus passionnée par son métier que j'ai croisé dans ma vie était un homme, le seul de son service, évidement. À côté de combien de personnes passionnées passe-t-on par peur du ridicule ?

Les dames comme celles-ci font autant de mal au féminisme que notre moitié libanais préféré pour les LGBT. Le féminisme, ça ne devrait pas être montrer ses seins en exigeant une égalité de droit qu'on a presque réussi à obtenir, à quelques vaches prêt. Ça peut être aller dans les classes de lycéens pour montrer par sa présence qu'une femme peut monter une entreprise, par exemple. C'est ce que j'ai fait l'an dernier. Je ne sais pas si ça va lever des préjugés, mais je l'espère.
+ 0 -

Yoshimi En réponse à Limou LoMBriK addict !

Mais je suis d'accord avec ce que tu dis, je ne dis pas qu'il faut cantonner les hommes ou les femmes à des rôles spécifique, je dis qu'à cause des différences naturelles qui existent entre les deux sexes toutes les femmes ne peuvent pas faire des métiers dit "d'homme", et vice-versa, et que le mouvement féministe en général trouve sexiste de juste le constater et qu'ils luttent de la mauvaises façon, pour de fausses bonnes idées.
+ 10 -

Limou En réponse à Yoshimi Vermisseau

Toi tu mets en avant le fait que les hommes et les femmes n'ont pas les mêmes caractéristiques intrinsèques. Je suis d'accord avec toi qu'il y a des choses qui sont plutôt féminines et d’autres plutôt masculines, et je suis d'accord aussi que le "mouvement féministe" a tendance à les passer sous le tapis, à tort, car elles sont importantes.

Mais moi je pense que le carcan des stéréotypes qui pèse sur les deux sexes est bien plus fort que le poids de ces différences physiques et de tempérament. Quand tu parles d'aller réparer le siphon de la douche, par exemple, en quoi ta demoiselle en est physiquement incapable (je pars du principe qu'elle est en bonne santé, ce que je vous souhaite bien sûr) ? Ok on est penché en deux et c'est marrant pour personne, mais une femme peut physiquement le faire. Elle n'a probablement pas, par contre, les compétences pour le faire. Et ça a priori c'est juste qu'elle n'a pas appris à le faire, pas qu'elle est trop con pour l'apprendre ^^ Si toi tu as appris à le faire et pas elle, pour moi il y a là une différence due à un stéréotype. Je suppose que la réparation des siphons n'est pas la passion qui te fait vibrer le matin quand tu te lèves, et que tu l'as juste appris par nécessité. Pourquoi pas elle ?
+ 1 -

Benestcon En réponse à Yoshimi Asticot

Quelles sont les différences qui empêchent une femme de faire un métier d'homme ? Les différences physiques telles que la carrure ?

D'abord je pense que c'est un peut difficile à voir mais en regardant les chiffres attentivement (excusez, les premiers que j'ai trouvé datent de 1980 : https://www.eps..._1981_132_3.pdf page 8 du pdf) il semblerait que pour 100 hommes, environ 83 font plus de 1m65, (82.8%) et que sur 100 femmes 28 font plus de 1m65 (28.2%) ce qui fait que si la carrure devait être le facteur prédéterminant pour un emploi dans le BTP disons, on devrait avoir une proportion hommes-femmes de 83/28 soit environ 3 fois plus d'hommes. Donc 3/4 hommes et 1/4 de femmes, or ce n'est pas ce qu'on constate.
Même en prenant plus de 1m70 on tombe sur un rapport de 1 à 10. Encore une fois on est loin du rapport de 1 à 100 constaté.

De plus la carrure, la taille n'est pas forcément liée à la condition physique, d'ailleurs l'obésité touche bien plus les hommes que les femmes.

De plus les critères de beauté que l'on retrouve dans les publicités, les films et autres ont tendance à nous donner l'image-type d'une femme qui est bien loin de la moyenne réelle. Ce qui fait qu'on a tendance à considérer les femmes bien plus frêles qu'elle ne le sont.
Je vais peut-être un peu loin sur ce dernier exemple, je fais de la socio à la louche. Mais c'est pour dire que l'argument comme quoi les femmes "ne sont pas faites" pour les métiers manuels même s'il est valable pour une partie de la population ne me semble pas recevable pour justifier un tel écart dans les faits.

Pour moi, il y a une discrimination c'est clair et net. Encore une fois je ne pense pas qu'il faille installer de parité en effet ce serait débile, mais déjà changer d'état d'esprit me semble un minimum. Une fille qui dépose un CV dans une boite de BTP si elle a pas fait 8 ans de judo, de rugby et d'haltérophilie on ne la rappelle même pas. C'est ça qui est dur pour qu'une femme : pour faire sa place dans un milieu d'homme on ne lui demande pas d'être acceptable ou juste un peu meilleure, on attends d'elle qu'elle soit extraordinaire, largement au dessus de la moyenne, elle doit sans arrêt se justifier auprès de critères qu'on de demanderait pas à un homme.

Et quid des métiers ne nécessitant pas de condition physique particulière ? Comme les métiers "spécifiques au femmes" pourquoi n'y observe-t'on pas plus d'hommes si ce n'est à cause du fait qu'on les considère comme des tâches pour femmes ?

Je ne critique pas le fait que tu sois "en train de constater" le fait que les hommes soient différents des femmes, je critique le fait que tu justifies la situation par ces différences, alors que selon moi cette situation s'explique par des discriminations et des aprioris tels que ceux que tu tiens.
+ 7 -

krondor En réponse à Yoshimi Vermisseau

le problème en une phrase "que j'estime que c'est pas son rôle,". Il est là le féminisme...
+ 3 -

krondor En réponse à Yoshimi Vermisseau

En fait c'est très dangereux ce raisonnement. Mais vraiment. C'est un de ces argumentaire qui justifie les inégalités au nom de la différence. Parce que oui, celui qui dit "être différent c'est justement ne pas être égal" ne peut qu'être un vrai connard, excusez moi de l'expression (ou pas). J'aimerais comprendre avec plus de détails en quoi une différence créer une inégalité. Parce que du coup, les pauvres sont différents, les riches aussi... les indous sont différents, l’entièreté du continent africain est différent. Beaucoup de comportement borderline est justifiable du coup.Les femmes sont différentes des hommes, elles nous sont donc supérieurs ? Non parce que justement, quand on parle d'inégalité... il faut définir... et les indous, nous sont supérieurs parce qu'ils sont différents ? Ou c'est nous qui sommes totalement supérieur parce que différent des indous donc inégal ? Là faut qu'on m'explique. Inégal en quoi et pour qui de quel point de vu ? Sur quelle valeur ?
Il faut aller dans le conditionnement qui fait qu'un homme se sent supérieur et plus légitime de parler en public.
Il faut aller dans le conditionnement qu'une mère de famille est mère au foyer et qu'un père de famille n'est pas un père au foyer...
Il faut aller dans le conditionnement finalement très sociologique de Pierre Bourdieux qui veut qu'on soit tous le soumis d'un groupe de population ou le dominant d'un autre groupe de population au nom de l'ordre hiérarchique... de nos sociétés.

Et ça, c'est pas les gens, qui pensent que la différence crée l'inégalité, veulent un changement.
+ 2 -

Kudsak En réponse à krondor Vermisseau

Être inégaux, est-ce que ça impose forcément une relation de supériorité ? En mathématiques peut-être, mais là je vois pas bien pourquoi...
+ 4 -

Cham En réponse à Kudsak Lombric

en mathématiques il existe l'ordre partiel dans lequel deux éléments non identiques ne sont pas forcément comparables, c'est à dire qu'aucun n'est supérieur à l'autre.
+ 2 -

Kudsak En réponse à Cham Vermisseau

En plus ! Alors si même en mathématiques la relation de supériorité n'est pas obligatoire... Le problème ça n'est pas de dire "différent veut dire inégal" mais "inégal veut dire inférieur/supérieur"...
+ 1 -

Ezellar En réponse à Cham Lombric Shaolin

En mathématiques, -1 est inférieur à 100 pourtant, multiplie -1 par 100 et ça fait -100.
Être plus petit ne veut pas toujours dire avoir moins d'impact.
+ 1 -

tametame En réponse à Ezellar Jeune lombric

J'essaie de comprendre ton point et j'ai l'impression que tu t'est perdu.
+ 2 -

Sahno En réponse à Yoshimi Vermisseau

Sort de chez toi... Je suis une femme je m'occupe aussi du jardin et des bricoles à la maison.... Il y'à aussi des femmes dans le bâtiment ou le paysage... Peut être aussi qu'à une époque les femmes n'étaient pas forcément acceptées dans des métiers dit "d'homme" ce qui explique peut être que tu n'en voyez pas beaucoup?
+ 2 -

munch.imp En réponse à Sahno Vermisseau

bon sang les gens.....les exceptions! à l'expliquer sur un forum évidemment qu'on va prendre des raccourcis pour définir les capacités des hommes est des femmes! mais ds la vie, bien-sur que le postulat de depart sera les préconçus mais il y aura aussi en tres grande part l’appréciation physique directe.
Si je vois un bonhomme aussi large que haut ac des mains qui pourraient me briser le crane n'importe qui te dirait que c'est la bonne personne pour du terrassement ou la légion étrangère mais pas préparer de la verrerie en labo!
Si je vois une petite midinette toute fluette personne ne l’enverrai faire de la maçonnerie ou vider la fosse septique mais plutôt si ca se présente l'envoyer faire les choix de déco en magasinet hors exception je pense que ça l’arrangera aussi!
Et inversement, j'aurai aucune honte à me faire aider par une femme ds des travaux lourds si je vois que son gabarit est compatible et honteux de demander à un intello malingre ne serai-ce que de changer une roue!
Tout le reste c'est pareil même les cas les plus floues...avant d'etre des jugements arbitraires c'est avant tout juste de....la bienveillance!
Hommes et femmes sont majoritairement différents, en situation on démarre sur des bases connues mais on reste ouvert aux "surprises"!
+ 4 -

Benestcon En réponse à Yoshimi Asticot

"Et plus généralement, je ne vois pas trop de femme éboueur, maçon, électricien, plâtrier peintre, tout ces métiers casse-couilles, physique, où tu vas te geler les noix en hivers et cramer sur place en été, vous en êtes où avec ça?"

L'argument en carton. Les gens qui disent ça, vous vous êtes jamais dit que cela pourrait être dû au moins en partie aux employeurs ? L'accès au marché du travail pour les femmes est plus difficile que pour les hommes peu importe le domaine, car les employeurs ont tendance à voir d'un mauvais oeil les employés susceptibles de pouvoir prendre des congés maternité ou autres raisons sexistes...
Il est normal que dans ce contexte peu de femmes candidatent pour des postes traditionnellement "masculin", quand on est discriminé de base on va pas se lancer dans une carrière encore plus discriminante.
Tout n'est pas noir ni blanc, les mentalités évoluent et depuis plus de 30 ans la ségrégation homme-femme à l'emploi ne fait que diminuer ( Cf https://dares.t...df/2013-079.pdf ).

Je suis d'accord pour dire que les femmes devraient continuer de lutter pour faire tomber la ségrégation de genre à 0, mais utiliser ce ton paternaliste de merde : "les femmes vous voulez l'égalité quand ça vous arrange" c'est d'une connerie étouffante digne d'OSS 117 "on en reparlera quand il faudra porter quelque chose de lourd".

C'est dingue d'en arriver à tenir les même arguments qu'un personnage parodique.


Pour clore mon paragraphe je vais revenir sur la vidéo : cette femme est une connasse et on doit lui retirer son permis de parentalité, voire la stériliser si elle ne suit pas des cours de réhabilitation. Mais son mari aussi! Parce que tout le monde se lâche sur cette ânesse mais l'autre con est tout aussi responsable qu'elle. Donc les deux : hop hop hop direction le goulag de la rééducation.

Bisous.
+ -1 -

Yoshimi En réponse à Benestcon LoMBriK addict !

C'est absolument pas de la caricature, et c'est pas de la discrimination non plus, je l'ai pas fait, j'ai pas de source, mais je suis persuadé que si tu récupères tous les CV dispo dans le batiment, t'as moins de 5% de candidature féminine, et c'est pas parce qu'elles ont peur du ridicule, de la discrimination, etc, c'est qu'elles ne se projettent pas dans ce genre de métiers, je dis pas qu'elles en sont pas capable mais qu'elles en ont pour la plupart pas envie. Après on est d'accord que c'est sans doute dû au conditionnement général de la société, mais les différences existent, que ça soit entre homme et femme, entre homme et homme, entre femme et femme, les nier c'est juste avoir de la merde dans les yeux et je ne vois pas ce qu'il peut y avoir de choquant dans le fait de se dire "bah je suis pas pareil que lui ou elle, j'aspire pas au mêmes choses donc je ne fais pas les mêmes choses".

Après effectivement je généralise, bien entendu qu'il y a des femmes maçon, éléctricien, mécanicienne, tout comme il y a des hommes "sage-femme" (je demande en passant une mobilisation général pour obtenir le droit de les faire appelé "sage-homme"), et je suis persuadé qu'ils font aussi bien leur métier que le genre opposé. Je dis juste que dans l'ensemble, les hommes seront plus à même de faire certaine taches, et les femmes préféreront en faire d'autres, et je ne vois pas en quoi c'est un problème du moment qu'à la base tout le monde à fait ses choix.
+ 3 -

Athran_Zara En réponse à Yoshimi Jeune asticot

C'est sage-femme meme pour les hommes parce que la "femme" dont on fait reference ici est celle qui accouche, et non pas la personne generalement une femme qui l'assiste
+ 1 -

Limou En réponse à Athran_Zara Vermisseau

Ouaip, sage-femme = qui connaît les femmes, pas qui est une femme sage. Y'a eu la proposition aussi de "maïeuticien", la maïeutique étant l'art de l'accouchement. Je crois que ça a pris en Suisse mais en France les hommes sage-femmes devaient en avoir marre d'expliquer leur métier...
+ 0 -

Benestcon En réponse à Yoshimi Asticot

Passons sur les chiffres à la louche et non-sourcés, tu plaques sur l'ensemble des femmes (ou au moins la majorité des femmes) une volonté correspondant à ta vision de ce que les femmes pourraient penser. Même si tu étais une femme tu ne pourrais pas te permettre de généraliser ainsi les motivations qui poussent les femmes à ne pas postuler pour des métiers "masculins".
Il faut sortir de sa vision étriquée des choses qui consisterait à penser que les gens pensent comme ci comme ça par qu'on le pense soi-même.

Alors, je ne nie pas qu'il y a des différences physiques entre une femme moyenne et une homme moyen. Sauf qu'on est tous des individus et qu'une moyenne ne représente jamais un individu.
Ce que je dis, c'est qu'avec des raisonnements moyenâgeux comme celui que tu tiens, la candidature d'une femme à un métier manuel sera immédiatement écartée avant l'entretien d'embauche de par sa condition de femme. Ce qui soit-dit en passant, est dommage pour les "5%" de femmes qui postulent qui auraient peut-être été plus adéquates qu'un homme (personnellement, avec mon endurance qui me permet de courir sur 5 mètres sans être trop essoufflé je me demande si je serais plus efficace qu'une femme athlétique). Face à un tel taux d'échec on se demande pourquoi les femmes préféreraient d'autres carrières.
+ 1 -

Kim-Jong-un En réponse à Benestcon Vermisseau

Toi tu n'es jamais aller dans une classe de BEP/BTS electricité ou maçonnerie pour tenir ce genre de discours. C'est normal qu'il n'y a pas de femme dans ces postes la car de base, il n'y en a aucune dans ces filières. Et tu peux pleurer à la discrimination des patrons, c'est un faux argument.
+ 4 -

Limou En réponse à Kim-Jong-un Vermisseau

C'est parce que c'est en amont qu'il faut informer les jeunes filles, avant l'orientation dans ces filières. Je ne suis pas pour qu'on ait 50 % de femmes dans tous les métiers de manière stalinienne hein, mais je suis persuadée que beaucoup de jeunes filles s'autocensurent parce qu’elles vont passer pour "bizarres" auprès de leur entourage si elles partent dans des "métiers d'homme". C'est en cercle vicieux en plus : moins tu connais de femme plombier par exemple, moins tu vas y penser comme carrière possible pour toi.
Puis depuis tout à l'heure on parle de métiers pénibles physiquement pour les hommes, mais quid des aide-soignantes, nounous et autres femmes de ménage ? Ça casse certainement pas le dos comme porter des sacs de ciment et de farine, mais ce n'est pas vraiment de tout repos non plus ...
+ 2 -

Kim-Jong-un En réponse à Limou Vermisseau

"Bla bla,je suis convaincu que [...]" regarde en suède c'est ce qu'ils ont fait, résultat les filles cela ne les intéressent pas plus.

Et pour les métiers d'aide soignant,en tant qu'homme, je préférerais toujours faire un métier pénible physiquement plutôt que psychiquement. Porter des trucs lourd, c'est relativement facile, ça m'évite d'aller à la salle de sport après et on peut boire des bières avec les copains après (ou pendant) dans une ambiance de camaraderie. M'occuper de radoteurs, je n'ai pas la patience pour cela, cela me rendrait fou ou finirai en maltraitance envers les vieux.

Tu aimes des trucs d'homme, très bien, tu es en dehors de la norme. Arrête de vouloir changer les normes pour satisfaire ton conformisme et prend le plutôt comme une fierté d'être capable de faire se que d'autres femmes ne peuvent/veulent faire.
+ -1 -

Benestcon En réponse à Kim-Jong-un Asticot

Si les femmes ne veulent pas faire certains genres de métiers c'est à cause de connards dans ton genre.

Bisous.
+ 0 -

Kim-Jong-un En réponse à Benestcon Vermisseau

Oui et j'ai même influencé tous les animaux de la terre pour qu'ils aient un comportement différents en fonction de leur sexe. Comme les lions, je leur ai dit que les lionnes devaient chasser pendant que le mâle se touche la crinière. Et j'ai appris aux oiseaux mâles a chanté pour attirer les femelles. Même les missiles je les ai fait en forme de chibre pour assurer la dominance des mecs. Et tout ça pour instaurer la domination du phallus sur la planète. Au lieu de m'appeler connard, appelle moi Dieu.
+ -4 -

Benestcon En réponse à Kim-Jong-un Asticot

Bel appel à la nature, tu m'as convaincu. Si tu te penses pas meilleur que des animaux sauvages comme des lions ou des chimpanzés qui jouent avec leur merde tant mieux pour toi. Excuse moi d'avoir des ambitions un peu plus supérieures pour l'espèce humaine.

Non, évidement que t'es pas le seul c'est pour ça que je parle de connardS dans ton genre. Au pluriel.

Bisous.
+ 4 -

Limou En réponse à Kim-Jong-un Vermisseau

Tu veux dire qu'ils ont fait une loi qui a d'un coup supprimé plusieurs milliers d'années de conformisme social ? Ils sont forts ces suédois quand même ^^

Je n'aime pas faire des "trucs d'homme". J'aime faire des trucs, et certains (pas tout le monde) pensent que c'est la chasse gardée masculine.
+ -2 -

Benestcon En réponse à Kim-Jong-un Asticot

Ah ça non c'est pas la faute au gentil patron.
https://fr.wiki...A0_l%27embauche
Pour les femmes avec enfants la discrimination existe pour tous les types d’emplois en étant plus forte pour les emplois ouvriers.

Ce que certains d'entre vous n'avez pas l'air de comprendre c'est que penser tel ou tel métier comme étant "typiquement masculin" ou "typiquement féminin" est ce qui amène à ces discriminations.
Et ce n'est pas du "féminisme primaire" que je fais là, ce que je dis s'applique dans les deux sens : les discriminations des hommes dans des métiers dit "pour femmes" est plus forte que celle des femmes dans la situation inverse. Je parle là d'égalité, il n'y a pas de raison qu'untel ou unetelle se voit refuser un emploi à cause d'aprioris sur son genre.

Et vous, là avec votre crasse sur les parois du crâne, vous véhiculez ces aprioris, vous les maintenez dans cette normalisation. Il ne faut pas au contraire féliciter une femme d'avoir suivi un parcours professionnel de bonhomme, il faut banaliser ceci.

Mais non, ici vous êtes fiers de dire que bobonne elle s'occupe des gamins, des courses, du ménage, de la vaisselle et de la cuisine qui sont des tâches quotidiennes pendant que monsieur fait le bricolage et la mécanique une fois tous les 3 mois et tout le monde est content parce que c'est équitable. Vous avez complètement craqué, j'ai l'impression d'être dans les années 50.

Sérieusement, vous vous en rendez pas compte et je pense que vous êtes persuadés d'être dans le vrai, mais vous puez du cul. Vous puez du cul très fort.

Bisous.
+ -2 -

Zgru En réponse à Yoshimi La voix de son ver

T'as jamais vu ta copine faire plein de trucs mais ça ne veux pas dire qu'elle est incapable de les faire.
+ 2 -

Yoshimi En réponse à Zgru LoMBriK addict !

Encore une fois, c'est pas ce que je dis, mais je suis persuadé que si je lui dit : "Viens je t'apprend à déboucher le siphon de la douche" elle me répondra que ça l’intéresse pas (et moi non plus ça m’intéresse pas en vrai), mais j'aime bien réparer les trucs, bricoler, etc, c'est dans mon tempérament et c'est pas dans le sien, je prend des raccourci parce qu'on est sur LLB et que j'ai pas le temps d'écrire une thèse la dessus. On a tous des affinités avec tel ou tel truc et ça régie nos vies et nos choix. J’empêche personne de faire le choix qu'il veut au contraire, mais refuser d'admettre que devant un choix à faire les hommes et les femmes ne feront pas le même choix je trouve ça très con.
+ 0 -

Zgru En réponse à Yoshimi La voix de son ver

Nan mais c'est dans le choix des mots que ça fout le doute. Vous vous êtes organisé peut être inconsciemment ou après discussion, d'une façon qui vous convient et c'est très bien. Le truc qui me gêne un peu c'est la généralisation que tu en tires et le rôle supposé que tu donnes à ta copine. Ce qui semble évident pour toi ne l'est pas forcément pour les autres.
+ 2 -

Yoshimi En réponse à Zgru LoMBriK addict !

Effectivement en me relisant on comprend un peu que c'est une putain de feignasse qui glande rien et ne sait rien faire, mais c'est pas le cas et c'est pas ce que je veux dire xD.
+ 0 -

Zgru En réponse à Yoshimi La voix de son ver

Nan mais on est tous d'accord pour dire que, globalement, elles n'en branlent pas une hein.
:)
+ 1 -

gloupi Lombric Shaolin

J'ai l'impression que cette dame vient de faire une (petite) crise de bon sens dont elle devait cruellement manquer.

C'est bien mignon de faire des phrases mais dans la vie de tout les jours tout dépend du caractère.

Effectivement si tu supporte pas qu'il y ait 3 miettes de pain sur le sol de la cuisine, tu va dégainer l'aspirateur dès que quelqu'un va couper du pain. Si d'un côté ça te soule, dis toi aussi que tu soule les autres qui prennent ça pour de la maniaquerie parce que "ho c'est pas si sale que ça, faut pas exagérer". Après on peut aussi respecter son foyer, pour reprendre l'exemple des chaussettes de la dame et pas tout crader pour le plaisir d'être crade.

Le ménage doit être un vrai sujet et on doit se disputer sur ça. Okay donc le seul moyen de légitimer un truc dans un couple et pourquoi pas de changer quelques habitudes c'est de se disputer. Le respect des autres, écouter les gens et leur parler sans crier ni s'enerver c'est possible aussi.

Pour être entendu j'ai laissé mon enfant souffrir jusqu'au tympan percé... Faut y aller quand même. Du coup qui est le plus irresponsable, le père qui ne s'occupe de l'éducation du gamin que jusqu'au coït initiale (en tout cas c'est ce que laisse supposer la vidéo) ou la mère trop conne qui laisse son gosse malade parce qu'elle veut à tout prix avoir raison.

Je vais passer en mode extrémiste mais c'est quand j'entends ce genre d'abruti que je me dis qu'il faut instaurer un permis pour faire des gosses avec un examen qui implique castration immédiate en cas de note trop basse. Sans déconner c'est pas à tes gosses de payer tes crises existentielles... Et elle lâche ça pêle-mêle à côté des chaussettes sales et du père qui refuse de laver la douche en se mettant à quatres pattes.
Au milieu de la vidéo je me suis dit qu'elle aurait peut-être bien fait de réfléchir un peu plus avant de faire des gosse avec un connard irrespectueux mais au final ils se sont tout les deux bien trouvé.

En conclusion, encore un bel exemple d'abrutie en mode 3615 mylife. Je suis encore plus peiné que ce soit servie par un magazine, ça veut dire qu'il y un minimum de moyen derrière ainsi que des gens et que personne ne s'est dit que c'était de la merde... A la limite si madame avait fait sa petite vidéo devant sa webcam dans son salon à côté de ses chaussettes sales, j'aurai mieux compris.

Et donc oui ma grande, le partage des tâches ménagères, tout comme de l'éducation des mômes c'est du bon sens et si certaines personnes l'ont pas encore compris alors qu'ils commencent déjà à se multiplier ben c'est bien triste.

Je permet également de faire remarquer que le seul moment ou je parle d'homme ou femme c'est juste pour le couple en question dans la vidéo parce que tout ce que j'ai dit est valable pour tout les humains qui sont en âges de donner leurs avis et surtout capable de recevoir ceux des autres.
+ 1 -

munch.imp Vermisseau

ma contribution a ce fichier: il me parait évidant que la force de la parentalité soit l'amour inconditionnel porté à ses enfants.
Du reste je vous sait tous avec suffisamment de logique et de bon sens pour ne pas avoir à en rajouter!
C'est d'une tristesse ce massacre en règle de toutes les conventions au nom du progrès...
+ 18 -

Offerus Ne pas prendre au sérieux

Image de Offerus
+ 3 -

magnussoren Ver (re-)cyclable

une gentille jeune fille m'a demander si elle pouvait ouvrir l'atelier aso de vélo pour un atelier "féminin et trans"...
Etant progressiste, je lui ai aussitôt répondu par l'affirmative..Vous me connaissez..
Si j'ai bien compris, elle trouve le comportement de certains hommes de l'atelier ( j'ose croire pas de tous) condescendant envers les femmes...
A y mieux regarder, car je sais me remettre en question : j'ai mis une fois +1 a un commentaire de Ced, elle confond tout....Elle voit le monde avec son prisme "féministe"..Effectivement, il arrive à certain gars le prendre les choses en main parce qu'il voit quelqu'un galérer, mais pas parce que c'est une femme, juste parce que c'est quelqu'un qui galère, et que, bien souvent, ça va plus vite a faire soit même que d'expliquer....De la à y voir de la condescendance..
D'ailleurs, le gars qui file un coup de main, peux tout a fait etre une fille...
En famille, c'est plutot moi qui m'occupe de la santé des p'tits , c'est mon boulot, je fais aussi la bouffe, parce qu'il y a des trucs que je réussis super bien et que pendant longtemps c'est moi qui était présent à midi, pour debarasser la table, ranger ses fringues, les mettre au sale, on est tous autonome, pour le ménage, c'est souvent ma femme, parce que ma tolérance au bordel est bien plus élevé que la sienne, mais il arrive bien souvent qu'elle me demande de le faire ou de lui filer un coup de main...Pour les trucs physiques c'est plutot moi...
Ah oui, sinon, pour en revenir a la dame de la vidéo ( qui s'appelle Lecoq, si c'est son nom de mariage, mort de rire), je me disais que c'est pas à elle que je proposerais une levrette...
+ 0 -

Ced En réponse à magnussoren Lombrik

J'étais un peu comme toi au début quand on a ouvert les premiers ateliers maniv'ELLES, ne comprenant pas franchement pourquoi on devait arriver à cela. J'ai fait la réflexion à ma meilleure amie et sa réaction a été de me répondre en disant simplement de venir avec elle pendant un mois animer tous les ateliers puis de faire aussi une tournée des magasins de vélos quand on avait besoin de pièces pour nos biclous. J'ai très vite compris : (1) dans les ateliers, femmes et hommes ne me demandaient qu'à moi alors que c'est Mimi qui a le plus de connaissances et de loin, et (2) chez l'extrême majorité des vélocistes, on ne s'adressait qu'à moi et quand elle l'ouvrait, son avis n'était pas pris en compte ou elle était systématiquement coupée.

Du coup, ça ne veut pas dire forcément qu'on est de connards irrespectueux mais que les choses viennent peut-être de plus loin. Et, pour le coup, si elles se sentent mieux entre elles pour bricoler leur biclou ou toute autre chose, et bien je ne vois pas quel peut-être le problème.

Au final, je me dis qu'il n'y a pas pire de juger quand on n'est pas concerné et qu'on ne veut pas s'y sentir non plus. En quoi est-ce la mort qu'elles demandent à être entre elles quelques heures? A moins qu'on n'est peur du complot et qu'il ne faille les diriger AU CAS OU...

Du coup, ton commentaire me fait que cela t'affecte au point de lâcher un commentaire ici pour explique ce que se vaut être LA norme à tes yeux. Peut-être devrais-tu tout simplement demander à cette femme de ton atelier pourquoi elle a voulu faire cela et de regarder les choses factuellement plutôt que de rabaisser son action et ne pas te remettre en question en la faisant passer pour une conne qui ne veut pas se mélanger... 'fin bon, je dis ça, j'dis rien. Et tu as sûrement de la lessive à faire aussi plutôt que de répondre!
+ 4 -

Limou En réponse à Ced Vermisseau

Je me suis aperçue que la facture des garagistes avait tendance à bien baisser quand je me pointais avec un homme au garage, que celui-ci s'y connaisse en mécanique ou pas.

Dans son dernier mail, adressé à moi qui gère les relations avec le proprio, ce dernier demandait si "mon compagnon pouvait poser la nouvelle boîte aux lettres". Je lui ai répondu que c'était moi qui bricolais à la maison et que ça ne posait pas de problèmes. Quand il est venu pour nous l'apporter, il a donné ses instructions à mon compagnon sans m'adresser la parole alors que nous étions présents tous les deux.

Quand ma mère était hospitalisée quand j'étais petite, tout le monde louait mon père pour son courage de s'occuper de ses 3 enfants sans femme à la maison (il est instit', pas vraiment noyé sous le travail, et nous avions entre 5 et 10 ans). Quand mon compagnon a fait 3 semaines d'hp lorsque le petit avait 8 mois et que j'avais repris le travail (en libéral, 40h/sem minimum), tout le monde m'a demandé de ses nouvelles.
+ 3 -

Thiche En réponse à magnussoren Lombric Chaolin

"D'ailleurs, le gars qui file un coup de main, peux tout a fait etre une fille.." - Magnussoren - 30/10/2018.


... 'Tain, que c'est beau !
+ 5 -

john5

Si il y a une journaliste que je ne peux pas saquer, c'est bien Titiou Lecoq (qui écrit également régulièrement pour Slate.fr). Elle est l'incarnation parfaite (si on peut dire) d'une catégorie très particulière de féministe bête et imbue d'elle-même qui ne réfléchit pas, ne sait rien analyser autrement que très superficiellement et via le prisme de son idéologie et passer des coups de gueules stériles et malhonnêtes. À chaque fois que je lis trois mots d'elle, je dois m'arrêter parce que ça me fout en vrac pour la journée.
+ 3 -

gwen Vermisseau

Il est 11 heures, je suis en vacances, je vais m'ouvrir une bière, ma chérie est avec ma petite en train de faire les courses.
Je me suis occupé de la voiture et installerais une salle de bain bientôt. Pendant qu'elle, elle s'occupera de la petiote. Ça nous va très bien comme ça.
+ 1 -

gobes En réponse à gwen Jeune asticot

C'est ce que je dis toujours : chacun peut faire ce qu'il veut tant qu'il ne fait pas chier les autres.

Vous avez trouvé un équilibre qui vous convient, c'est pas donné à tout le monde de nos jours... Surtout du point de vue des féministes extrémistes qu'on se traîne ces dernières années... Mais au moins, ne vous disputerez pas pour savoir qui fait le ménage, et c'est cool :-)
+ 4 -

Limou En réponse à gobes Vermisseau

Parfaitement d'accord. Ce que je n'aime pas avec le "mouvement féminisme" c'est que ces dames veulent remplacer une idéologie patriarcale par une autre idéologie. Moi je veux juste qu'on soit libre de faire ce que l'on veut, sans limites idéologiques débiles. Que ce soit devenir femme au foyer pour élever ses enfants ou devenir astrophysicienne. Ou élever ses enfants en étant astrophysicienne.
+ 0 -

Ced En réponse à Limou Lombrik

Il n'y a pas de "mouvement féminisme" comme tu dis mais pleins de mouvements féministes différents, et peut-être autant que de femmes et d'hommes qui ouvrent la bouche sur le sujet en fait. Dans le lien ci-dessous, au chapitre "courants de la pensée féministe", tu peux commencer à avoir un aperçu sur le sujet : https://fr.wiki.../F%C3%A9minisme

C'est un peu comme les religions, il y a plein de préceptes différents et à peu près autant chez ceux qui les rejettent que ça en devient aussi une religion.

Pour le reste de ton commentaire, je partage ton point de vue.
+ 4 -

Limou En réponse à Ced Vermisseau

Bon je reformule => "mouvement féministe médiatisé extrémiste qui décrédibilise les femmes qui veulent juste qu'on leur foute la paix" :p
+ 0 -

Ced En réponse à Limou Lombrik

C'est mieux! :)
+ 3 -

chlabelek Jeune asticot

Tout à fait d'accord avec la description sur le "c'était pas mon tour".
Si son pantouflard de mari voulait bien se sortir les doigts et lui mettre une bonne claque.
+ 1 -

punk80sBIS Vermisseau

j'ai jamais vu de féministes protester (a l'époque) parce que le service militaire était pas obligatoire pour les femmes. ni parce que certaines boites de nuit sont gratuites certains jours pour les filles.... bizarre.
+ 2 -

Benestcon En réponse à punk80sBIS Asticot

Quelle époque ? Début du 20ème ou de nos jours ? Parce qu'en fait ca ne change rien :
https://www.nou...armee-rate.html
https://www.20m...niste-integrale

Et peut-être que le progrès ce serait que le service militaire ne soit obligatoire pour personne, non ?
Faut arrêter de réfléchir à l'envers.
+ 0 -

punk80sBIS En réponse à Benestcon Vermisseau

ben le service militaire a été supprimé y a un bail, non?
+ 0 -

Limou En réponse à punk80sBIS Vermisseau

Moi j'ai jamais vu d’hommes protester pour l'allongement du congé paternité de 11 jours. C'est bizarre aussi.
+ 6 -

sandrine65100

j'ai eu un tympan perforé à l'age de six ans suite à des otites à répétition. Les voyages en avions ne peuvent se faire qu avec un traitement de 3 à 5 jours avant le départ. Les petits week-end improvisés à Paris ou Palma, tu oublies. Même le trajet jusqu'à Hautacam, à une demi-heure de chez moi, et un supplice. J'espére que son fils verra cette vidéo dans quelques années et qu'il comprendra bien qui lui a pourri la vie. La meilleure période serait pendant l'adolescence, pour les voyages scolaires à la montagne.Je souhaite à cette femme beaucoup de plaisirs familiaux pour les années à venir......
+ 4 -

Funstrip Asticot

Je ne connais aucun père qui considère que la santé de ses enfants n'est pas son rôle et qui refuserait d'emmener l'enfant chez le médecin sous ce prétexte...
C'est pas tant un problème de féminisme que le fait qu'elle soit maquée avec un gros abruti.
+ 5 -

Ticks Vermisseau

Avec toutes ces discussions polémiques, me voilà bouleversé dans ce qui fait de moi, l'homme que je suis.
J'essaye de prendre du recul sur les différents éléments apportés par chacun et médite avec le propre de ma raison, sur le fait de savoir si l'on peut dire qu'un pénis est dépressif quand il est au fond du trou ?
+ 2 -

Foxsking Lombric Shaolin

J'ai jamais vu une vidéo avec autant moins faire autant de commentaires argumentés OO
+ 4 -

punk80sBIS En réponse à Foxsking Vermisseau

ah, ya une vidéo?
+ 4 -

Ezellar Lombric Shaolin

Quand tu laisses ton enfant souffrir et terminer avec un tympan percé juste pour tes convictions, c'est pas que tu es féministe. C'est que tu es égoïste. C'était pas ton tour ? Y a des tours d'être un bon parent alors ? Et y a des vacances aussi, ça se passe comment ? Ton enfant qui souffre tu t'en occupes en 3x8 et les 2 autres tours, c'est le mari et la grand-mère ? Un week-end sur deux et pour les vacances on fait comment.
Ca me fout hors de moi. C'est pas mon échelle de valeur. Si tu fais des enfants c'est pas pour en faire une arme de négociation entre ton mec et toi. C'est le même raisonnement que le mari violent qui colle des gosses à sa femme pour pas qu'elle se casse.
Les chaussettes dans le salon, t'as pas à les ramasser, c'est vrai parce qu'elles n'ont rien à faire là. C'est pas une question de féminisme, mais d'éducation. Ton mec, c'est un blaireau et tes enfants, ils l'imitent parce qu'il n'ont pas de raison d'être mieux éduqués que le moins bien éduqué de vous deux.
Mais on a ce qu'on mérite : si tu comptes tes efforts, alors sois prête à ce que les autres comptent les leurs.
C'est pas du féminisme : c'est de l'égoïsme.
+ 0 -

Cham Lombric

Commentaire n°69 : pour l'égalité et le partage !
+ 2 -

Oblivionis Taret

J'ai la flemme de regarder la vidéo et plus encore de faire un pavé pour expliqué ce que je ressent, pense et ai constaté ( ce qui intéresserait du monde sachant que moi, j'ai travaillé dans le bâtiment et les métier manuel justement )

c'est grave ?
+ 1 -

tametame En réponse à Oblivionis Jeune lombric

Je suis intéressé, donc oui.
+ 0 -

eyhtern

"Ils faut qu'ils voient leur père à quatre pattes (...) et je trouve ça très excitant"
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
75