Quand la police vient perquisitionner Mélenchon

Chargement du lecteur...
Rejouer
Fermer
1 778 vues

La République, c'est Lui !

Envoyé par Ezellar le 17 octobre 2018 à 16h21

+ 4 -

TheMetroidPrime Verxit

C'est dommage. Parce que Jean-Luc a raison sur le fond au sujet des perquisitions. Son attitude est en revanche ridicule et complètement hypocrite. Le mec était bien content que la même arrive à Fillon, Sarko ou Le Pen et a même fait campagne là dessus.

Quand on fait son lit...
+ 3 -

desBranchies En réponse à TheMetroidPrime Vermisseau

Il a raison quand il dit quoi ? J'ai pas suivi désolé..
+ -3 -

Ced En réponse à desBranchies Lombrik

Bah en fait, tout le monde s’excite sur une phrase qu'il a sorti "Personne ne me touche, ma personne est sacrée, je suis parlementaire". Il a dit cela alors qu'il y avait une perquisition chez lui, chez d'autres membres de la France Insoumise et au local de leur parti. Ca fait suite aux enquêtes sur les comptes de campagne (la Présidentielle) et des emplois supposés fictifs pour des assistants parlementaires européens.

En fait, Mélenchon a raison constitutionnellement avec sa phrase... Et il semblerait que les flics soient partis avec des documents et des ordinateurs sans notifier ni faire signer un PV, ce qui est aussi contraire à la loi et rendrait la perquisition caduque. Et, pour ajouter de la guignolade à la situation : la France Insoumise a quand même réussi à filmer et retransmettre en direct une perquisition.

Bref, moi, je trouve cette histoire plutôt assez drôle en fait.
+ -4 -

johnnyq En réponse à Ced Vermisseau

Oui c'est drôle quand un parti d'opposition se fait perquisitionner sans raison.
Est ce que ce sera aussi drôle quand un leader d'opposition se fera assassiner, ou emprisonner sans raison.
Désolé mais moi la dictature j'aime moyen et on dirait qu'on y va à grand pas.
+ 0 -

Ced En réponse à johnnyq Lombrik

Je ne suis pas sur que tu aies vraiment compris mon commentaire... ;)
+ 4 -

Ezellar En réponse à johnnyq Lombric Shaolin

Sans raison ? C'est ce que dit LFI.
Il y a une enquête en cours et une enquête, c'est une bonne raison pour faire une perquisition. Même si ça ne débouche sur rien, c'est une enquête.
Soupçon d'emplois fictifs, y en a d'autres qui ont été perquisitionnés pour ça aussi, sans citer uniquement Fillon et MLP, le MODEM, pourtant allié à LREM, l'a été aussi. 3 ministres ont même dû démissionner.
Une vraie dictature, c'est ça :
https://www.cne...t-de-la-musique

Merci de ne pas l'oublier.
+ 4 -

Ezellar En réponse à Ced Lombric Shaolin

C'est faux : en tant que parlementaire sa liberté ne peut être restreinte, c'est-à-dire qu'il ne peut pas être placé en détention : ni garde à vue, ni emprisonnement sauf flagrant délit.
En revanche, rien ne dit qu'il est intouchable : s'il gêne la police, elle a le droit de l'écarter voire de le plaquer au sol ou de le retenir.
Faut pas déconner non plus, l'écharpe, c'est pas le totem de Koh-Lantha.
+ -3 -

Ced En réponse à Ezellar Lombrik

Je pense que tu as sauté une marche : il dit cela parce qu'il se fait bousculer, pas parce qu'il se fait perquisitionner. Et non, la police n'a pas le droit de toucher un individu s'il n'est pas menaçant ou bloque le passage, que ce soit dans la rue ou chez elle - elle doit d'abord demander le passage puis effectuer les sommations d'usage dans le cas d'une perquisition. Les élus de la République sont aussi à l’abri là-dessus, et encore plus quand il s'agit de personnes morales (par exemple un siège de parti). C'est du droit, c'est tout. Et c'est pour cela que la police se fait autant poursuivre en ce moment aussi (cf observatoire des violences policières, IGPN, rapports ON, etc...).

Que ce soit Mélenchon ou un autre, on s'en contrecarre en fait. La seule question à se poser est de savoir si le droit a été respecté ici. C'est le principe même de la Constitution.
+ 3 -

Ezellar En réponse à Ced Lombric Shaolin

Oh là là, la bousculade, il le pousse bien de 3 à 4 centimètres, quelle violence !
C'est ici à 1min15 :
https://www.fac...89245074542796/
Déjà, ce n'est pas un policier, c'est le procureur et il lui dit, "Ecoutez Monsieur Mélenchon" puis quelque chose que je n'arrive pas à entendre en le poussant légèrement et l'autre vache sacrée il se prend pour un demi-dieu avec son écharpe et lui pond un flan à l'ego.
Quant à dire si les règles ont été respectées, si JLM n'avait pas donné son accord, ils ne seraient pas rentrés dans son domicile sauf avis d'un juge (juge, encore une fois) des libertés.
Le siège ce n'est pas "chez Mélenchon" c'est chez LFI et c'est Bompard le directeur de l'association et, selon La Dépêche, il était présent au début et est parti quand Mélenchon est arrivé pour son show (c'est toujours comme ça, quand la vedette arrive, la première partie sort de scène.
Enfin, bref, s'il n'avait pas fait son show ça se serait passé comme au MODEM, c'est juste le Mélenchon Show.
+ -3 -

Ced En réponse à Ezellar Lombrik

Rassure toi, beaucoup de FI (je ne suis pa FI mais j'ai écouté les informations) trouvent son intervention un peu démesurée.

Pour ma part, je suis plus de l'avis du Syndicat de la magistrature que tu peux lire ici: https://www.fra...J9eDKIBQjGF381M

PS.: de ce dont je me souviens, il n'y a pas à avoir de contact entre un flic ou un procureur et la personne perquisitionnée. C'est tout.
+ 4 -

damdie En réponse à Ezellar Vermisseau

Il fait la même remarque à un policier qui surveillait la porte sur le palier pour ne pas les laisser entrer. Il lui hurle dessus à 3 cm de son visage et quand le policier fait un léger geste pour l'écarter il hurle de plus belle de ne pas le toucher parce qu'il est parlementaire.
Et après les politiques viennent se plaindre qu'il n'y a plus de respect pour la police et l'autorité. N'importe qui ferait le quart de ça à un policier dans la rue il finit au poste direct.
+ 0 -

TheMetroidPrime En réponse à TheMetroidPrime Verxit

Mélanchon a raison de protester de manière générale contre les perquisitions telles qu'il les a subit. Les gens dont elles émanent ont beaucoup trop de pouvoir et ne font l'objet d'aucun contrôle démocratique. Ils ne rendent de comptent à personne, hors il est de mon avis que si ce genre de perquisitions extrêmement intrusives (pour ne pas dire douteuses quant à leur réel objet) ne mènent à rien, les gens qui les ont planifiée devraient se voir infligé un blâme. A mon sens, on ne devrait pas perquisitionner des élus ou anciens élus importants sans une très, très bonne raison, à savoir des soupçons de crimes graves déjà appuyés par une série d'éléments corroborant les soupçons. Sans même compter les violations du droit à la vie privée, on peut très bine voir cela comme de l'intimidation politique, et cela peut même menacer la sécurité de l'Etat si des éléments confidentiels sont récupérés et potentiellement leakés chez des gens tels que des anciens présidents ou autres hauts fonctionnaires.

C'est un réelle dérive autoritaire.

Mélanchon était, en revanche, jusqu'a cette semaine, très complaisant avec cette dérive autoritaire (comme avec bien d'autre pourvues qu'elle bénéficient son camp), et il en fait lui-même les frais. Jouissive ironie. J'espère qu'il mesurera la portée de sa position sur le sujet et la reconsidérera.
Si jamais, voici un très bon article dont je partage en majorité l'opinion sur le sujet. J'en conseille la lecture: http://www.vudu...r-de-melenchon/
+ 1 -

Ezellar En réponse à TheMetroidPrime Lombric Shaolin

Je l'avais déjà lu il y a quelques jours et il y avait un truc qui m'avait choqué : "La justice s’arroge le droit de contrôler la façon dont les partis d’opposition utilisent leur argent et leurs ressources" Leur argent ? C'est l'argent des Français quand les comptes de campagne sont remboursés. C'est l'argent du peuple quand ils emploient les assistants parlementaires européens pour travailler à leurs élections.
De la part d'un membre du PCF, j'aurais cru que la notion de propriété collective lui aurait mieux parlé à l'avocat qui a écrit ça.
+ 9 -

sandrine65100

son statut de député le protége de la garde à vue mais pas des perquisitions à son domicile ou dans son entreprise. Il pourra faire l'objet de poursuites pour outrages sur personnes dépositaires de l'autorité.

https://www.lem...32_4355770.html

d'autres partis ont subit des perquises, il faut arrêter de le victimiser. Les "Caliméro" et les "Panou-Panou" me gonflent les burnes que je n'ai pas.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
37