L'humour et le point Desproges

4 774 vues

J'ai vu passer cette vidéo sur mon fil facebook. Je précise d'emblée qu'il s'agit d'amis à moi et donc un peu de promo tout de même. Cela dit, je trouve que le sujet est bien traité, que c'est un bon complément à celle de Dave Sheik et que la qualité de la qualité de la vidéo est suffisamment bonne pour être montrée aux Lombrics :)

Envoyé par Nutt le 24 février 2018 à 11h15

+ 1 -

Nutt Vermisseau

La vidéo de Dave Sheik pour ceux qui ne l'ont pas vue : https://www.you...h?v=YWY9mflUhFY
+ 1 -

Arsayne En réponse à Nutt Jeune asticot

C'est drôle parce que j'ai voulu poster la semaine dernière la vidéo de Dave Sheik et Usul, mais j'ai eu deux fois de suite une erreur qui a annulé le post. J'ai fini par baisser les bras, mais du coup merci de donner l'occasion de la voir sur le site quand même ! :)
Je profite de ce commentaire pour, soit dit en passant, faire remarquer que cette blague http://lelombrik.net/105054 et les commentaires qui s'en suivent, sont des exemples typiques de "l'humour" dont on parle dans cette vidéo... À bon entendeur !
+ -4 -

Ced Lombrik

Très très bonne vidéo, merci du partage.
A cela on pourra aussi ajouter que la liberté d'expression concerne bien le fait de proférer des insanités mais en aucun cas d'être attaqué pour les avoir proférés (ce qui n'a rien à voir avec la censure). A bon entendeur! ;)
+ 11 -

Yamha Vermisseau

Sympa. Le son reste à améliorer.
J'ai bien aimé l'analyse du "point Desproges" et la différence avec le prétendu humour de Dieudonné... On voit déjà se profiler les downvotes...
+ 5 -

Darksark En réponse à Yamha LoMBriK addict !

Tout n'est pas tout noir ou tout blanc dans la vie... C'est vrai qu'aujourd'hui les relations de Dieudonné sont discutables (Soral, Faurisson...) ou même se actions "hautement militantes" comme "l'ananassurance" qui est une belle douille par rapport à ce qui a été annoncé au début.... Et bien sûr son obsession vis à vis d'Israël et des sionistes qui seraient partout et controlleraient tout...MAIS !!!
Quand on regarde le sketch pour lequel a été cloué Dieudonné : https://www.you...h?v=nth3jwIHeJs c'est très clairement un sketch contre les sionistes (extremistes juifs) et dire qu'un tel sketch est antisémite...(ce qui a été martelé par les médias) et bien pour moi CA c'est antisémite et un bel amalgame comme musulmans=terroristes.

Tout ça pour dire qu'a la base, Dieudonné était un humoriste très respectable mais pour moi clairement c'est son ostracisation suite à ce sketch qu'il l'a vraiment "cassé" et en a fait cette version dégénérée de lui même qu'il est aujourd'hui... (voir le très bon documentaire "la bête noire" dispo sur Youtube)
+ -1 -

capitaine_rectum Vermisseau

non
+ 4 -

Chaisedejardin Vermisseau

J'ai bien aimé. Le fond, la forme, le rythme, c'est passé crème.
Mais faut vraiment qu'ils améliorent le son.
+ -1 -

Kim-Jong-un Vermisseau

Pathétique.
+ 0 -

Cyrnos Vermisseau

Sympa le tuto, ça manquait sur youtube.
+ 4 -

Dr.Mundo Jeune lombric

Trop subjectif, pour OSS117 notamment, certains qui ont aimés le personnage car ils ont pris ses citations au 1er degré.
+ 7 -

alextazy0 En réponse à Dr.Mundo Asticot

je suppose que c'est exactement ce que voulais dire Desproges en disant son fameux (et bien trop galvaudé) "On peux rier de tout mais pas avec tout le monde" [...] "En un mot comme en cent, chers habitants hilares de ce monde cosmopolite, je répéterai inlassablement qu’il vaut mieux rire d’Auschwitz avec un juif que de jouer au scrabble avec Klaus Barbie.". C'est pas parce que certains cons / racistes / autres -sistes / pédophiles etc, rient au 1er degré d'une blague conne / racistes autres -sistes / pédophiles etc, qu'il faut arrêter d'en faire.
+ 0 -

_pepe_ En réponse à alextazy0

Sauf qu'on est toujours le con ou le diable de quelqu'un.

Une grande partie de ce qui nous fait rire aujourd'hui au premier ou au second degré sera probablement considéré comme un crime aux bonnes mœurs dans dix ans ou vingt ans (peut-être même avant, au train où les libertés de penser et de s'exprimer s'amenuisent).

Nous adhérons nécessairement (mais pas forcément de façon consciente, délibérée ni militante) à un nombre important de points de vue et de comportements qu'on peut qualifier de « ...-ismes », qui sont aujourd'hui dans l'air du temps, moralement convenables, et quelquefois imposés par les autorités. Mais parce que l'opinion publique officielle évolue au gré des intérêts de ceux qui détiennent le pouvoir de la manipuler, certains de ces « -ismes » finiront un jour par entrer en contradiction avec les idées nouvelles (que ces dernières soient bonnes ou mauvaises pour nous, d'ailleurs). Gênants, ils seront considérés négativement, conspués, parfois combattus par la violence, voire pénalisés. Leur évocation sera reléguée dans l'humour au second degré, avant qu'il ne soit plus permis d'en rire du tout.

Fais une liste de « -ismes » qui sont aujourd'hui moralement et légalement réprouvés, et tu pourras dans la grande majorité des cas remonter jusqu'à une époque où ils paraissaient acceptables, ou bien représentaient la normalité et étaient encouragés (sinon obligatoires). Si tu étudies de près à leur Histoire, objectivement et sans préjugé, tu constateras au passage les glissements sémantiques et les amalgames qui ont facilité la diabolisation de ces termes dans notre langage moderne (ou notre novlangue, devrais-je dire).

Pour reprendre ta citation, évoquer l'idée de « rire d'Auschwitz » vaudrait aujourd'hui (surtout à ceux dont on ne reconnaît plus le droit de faire de l'humour) d'être poursuivi par des associations bien-pensantes, ce qui n'était pas encore le cas il y a un peu plus de 30 ans, du temps de Desproges.

Comme toi, je souscrits parfaitement à cette citation. On ne dois pas interdire de faire de l'humour quand bien même certains prennent au premier degré ce qui se voulait être du second degré... et j'ajouterai, même si ça ne fais pas rire grand monde mais grincer les dents de beaucoup.
+ -2 -

Ced Lombrik

Tiens, ça me fait penser à une blague qu'on m'a racontée hier:

Quelle est la différence entre les Juifs et les chaussures?

...

...

...

...

Aucune, il y en a toujours eu plus en 39 qu'en 46.
+ 3 -

gneeeh En réponse à Ced Vermisseau

les escarpins!!! ça n'a aucun sens sinon
+ 2 -

AlrX02 En réponse à gneeeh Vermisseau

Oh je peux te confirmer que ça marche bien pour les chaussures aussi, je chausse du 46
+ 3 -

gneeeh En réponse à AlrX02 Vermisseau

oui enfin en chaussure de mec le 39 c'est pas super courant non plus
+ 0 -

Ced En réponse à gneeeh Lombrik

Ah?! Bah c'est ma pointure et j'ai jamais de problème pour en trouver... :/
+ 2 -

HoltManiaK Vermisseau

Pas mal comme vidéo, la dernière blague est amenée finement haha. Attention à certains plans (genre on voit trop que la scène n'a pas été tournée à la suite).
Bien joué c'est rare qu'une première vidéo réussisse a plaire du premier coup sur LLB ^^
+ 6 -

john5

Analyse non dénuée d'intérêt mais simpliste et faussement didactique.
Pour commencer, les points nommés "idées reçues" ne sont pas des idées reçues mais des opinions. Les nommer "idées reçues" suggère qu'elles sont fausses alors qu'elles répondent simplement d'un point de vue différents. Il devrait pourtant être évident qu'on ne peut pas trancher sur un sujet aussi vaste et abstrait que la liberté alors que c'est sans doute un des sujets les plus débattus en philosophie. Les limites de la liberté ne sont pas conscrites par la définition d'un dictionnaire mais bien par un faisceau subjectif de valeurs et de conceptions de la morale et du juste.
Même remarque sur l'interprétation d'un discours, qu'on parle d'humour et d'autre chose. Ici il est suggéré qu'il n'existe qu'une seule "bonne" lecture possible du premier et du second degré, et au sens plus large des intentions de l'auteur d'un discours. Il est bien naïf d'imaginer pouvoir produire un manuel de décryptage des symboles et des sous-textes, à une époque ou les systèmes de pensées et de culture n'ont jamais été aussi hétéroclites, vivants et changeants. L'exemple donné avec Desproges amène d'ailleurs un paradoxe dans l'argumentaire : ils prétendent établir que l'humour de Desproges est "sain" en vertu du fait que les discours racistes ne sont pas corroborés par le comportement ou la vie de l'auteur hors-scène, ce qui est tout à fait pertinent puisque le sens est effectivement contingent du contexte ; mais cela annihile totalement l'hypothèse suggérée ici qu'un discours aurait une lecture unilatérale puisque dans ce cas, la bonne interprétation est entièrement dévolue à la quantité de données accessible à celui qui juge. Dans l'exemple évoqué, Desproges s'est produit a une époque où il était plus facile/usuel pour les artistes de séparer vie privée et vie de scène alors qu'à l'heure des réseaux sociaux cette séparation s'est fortement ténue. Il était forcément moins jugé sur ses opinions que Dieudonné par exemple, pour la bonne et simple raison qu'il avait moins l'occasion de les donner.
Il va sans dire qu'on peut difficilement parler "d'interprétation vraie", quand la quantité d'information pour juger peut totalement retourner la conclusion émise.
+ 3 -

S8N En réponse à john5 Asticot

ceci me pose aussi problème c'est le délit de fréquentation,
tu es raciste et négationniste car tu parles avec Mr. LEPEN et Mr. FAURISSON
pour moi c'est totalement FAUX,
tu peux parler avec des gens qui ont une pensée différente que la tienne et heureusement
mais plus on avance, plus on se regroupe entre gens avec la même pensée que sois pour avoir ce biais de confirmation car l'opposition n'est pas vraiment confortable psychologiquement
et ceci n'est pas bon, car cela va créer des violences.
+ 2 -

Nutt En réponse à S8N Vermisseau

Le problème, ce n'est pas qu'il s'affiche avec ces gens là, le problème c'est qu'il s'affiche avec eux et qu'il tienne un discours ouvertement antisémite dans ses spectacles. La frontière entre le personnage publique et l'homme privé n'existe plus et du coup, il y a confusion.
+ 1 -

Kim-Jong-un En réponse à Nutt Vermisseau

Cela serait bien de remettre les choses dans l'ordre :

-Dieudonné soutenait SOS racisme, la gauche, luter contre l’extrême droite et faisait des sketch régulièrement avec un juif nommé Elie Semoun.
-Il a fait son sketch anti-sioniste.
-il a été ostraciser par les médias.
-il a rejoint Alain Soral et c'est réconcilié avec Lepen.

Donc son problème c'est quoi déjà?
+ 2 -

Nutt En réponse à Kim-Jong-un Vermisseau

Ce n'est pas cela que je remets en question. Dieudonné s'est fait lâcher de partout et je pense c'est son ostracisation qui est l'origine de ce "glissement"
+ 1 -

Kim-Jong-un En réponse à Nutt Vermisseau

Tu dis que le problème c'est son discours+ses fréquentations. Hors si tu regarde son historique, tu vois qu'avant ses fréquentations étaient différentes mais que c'est son discours qui a posé un problème.

On en conclu que c'est le discours qui pose problème, et pas la combinaison du discours+frequentation.

L'humour en France a toujours permis de poser les problèmes de société et est donc politique. Le problème de ce genre de vidéo, c'est que la question posée pourrait se résumer à : Peut-on parler ouvertement des problèmes/dérives/tabou de notre société ou doit-on s'autocensuré. La réponse est claire : autocensure. Et un problème non réglé finit toujours mal.
+ 1 -

gwen En réponse à Kim-Jong-un Vermisseau

Juste pour info, avant son sketch polémique en 2003, il avait déjà des soucis: chronologiquement 2000 : le Centre national de la cinématographie (CNC) lui refuse une aide à l’écriture pour un projet de film sur l’esclavage. Dieudonné accuse alors les « sionistes du CNC » de «sacraliser l'holocauste juif mais de fermer les yeux sur la traite négrière »
29 janvier 2002 : « Le racisme a été inventé par Abraham. « Le peuple élu », c’est le début du racisme. Pour moi, les juifs, c’est une secte, une escroquerie. C’est une des plus graves parce que c’est la première. » (Lyon Capitale) pour moi le virage est officiel
12 octobre 2002 : « Les juifs sont un peuple qui a bradé l’Holocauste, qui a vendu la souffrance et la mort pour monter un pays et gagner de l’argent (…) Maintenant, il suffit de relever sa manche pour montrer son numéro et avoir droit à la reconnaissance». (Blackmap.com) et après tout s'est enchaîné rapidement.
Au moment de ce sketch il était déjà sur cette pente depuis un moment.
La polémique liée l'a certainement fait évoluer mais ce n'est pas un élément déclencheur de son desamour des juifs.
+ 8 -

BonPublic En réponse à S8N Vermisseau

Ouais, mais bon, de là à en faire le parrain de sa fille !!!
Je veux bien qu'on échange des idées, mais là ça dépasse un peu du cadre.
+ 6 -

_pepe_

L'humour, « la première ligne de défense des oppresseurs » ... ?

Pour info, c'est également et surtout la dernière ligne de défense des OPPRIMÉS.

On peut dont raisonnablement se demander quel est l'objectif réel de ces jeunes youtubeurs, d'autant qu'ils prétendent pouvoir traiter un sujet dont ils ne justifient apparemment d'aucune expertise particulière ni expérience significative, et qu'au passage ils s'autorisent à nous dire ce que serait ou ne serait pas de l'humour et qui aurait ou n'aurait pas droit au titre d'humoriste, en s'appuyant sur des arguments aussi lapidaires que tendancieux.

Leur prestation, bourrée de raccourcis et d'exemples caricaturaux avec des conclusions parachutées sur le mode "nous on a tout compris et on vous explique ce que vous devez penser", est plus encline à susciter ou conforter des préjugés sous prétexte d'en démonter d'autres qu'à appendre à mener de véritables réflexions.

Plutôt que ce bibelot youtubesque (encore un !) assez orienté, je vous invite par exemple à visionner la longue entrevue de Rowan Atkinson réalisée il y a quelques années par la BBC, dans laquelle il expliquait de façon magistrale tous les ressorts de l'humour, y compris ceux auxquels il n'a pas eu l'occasion de recourir durant sa longue et fructueuse carrière. [J'ai pu revoir cette vidéo récemment dans une médiathèque, mais mes recherches sur Youtube et Dailymotion sont à ce jour restées infructueuses -- j'y ai juste trouvé une série d'émissions sans grand intérêt car bien moins détaillée et non exhaustive.]

La connaissance de ces techniques et de leurs tenants et aboutissants représente certainement un moyen plus sûr et efficace pour que tout un chacun, indépendamment de sa sensibilité personnelle, puisse juger PAR LUI-MÊME et au cas par cas de la nature humoristique d'un discours (même maladroit) et parvienne à en découvrir les objectifs sous-jacents.
+ -2 -

TheMetroidPrime Verxit

Diantre. Encore une vidéo de Youtubeurs qui prennent leur opinion pour des faits.

Je suppose que le public d'Usul, Madmoizelle et Tumblr appréciera. Pas moi. La rhétorique marxiste est déjà présente dès les 10 premières secondes, et la vidéo de présentation de la chaine (qui porte très bien son nom) le confirme très bien. La chaine s'appelle SSJW, et pas ironiquement.

Bref, je conchie, en particulier en tant qu'absolutiste de la liberté d'expression.
Au passage, pousser à l'autocensure, c'est s'attaquer à la liberté d'expression.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
27