Nigel John Stanford - expériences musicales en images

2 861 vues

Nigel John Stanford est un artiste néo-zélandais qui verse dans la musique électronique.

Nigel John Stanford est un artiste néo-zélandais qui verse dans la musique électronique qui

Je vous invite à parcourir la section behind the scenes qui accompagne ses titres Automatica et Cymatics et qui illustre le lien particulier qui lie la science à la musique. Enfin pour moi.

Au départ, je voulais mettre un lien directement vers son site plutôt qu'une vidéo en particulier, mais vu que je ça me met lien introuvable... je me rabats sur le clip de Cymatics.

Le lien vers le site : https://nigelstanford.com/

Envoyé par PsychoQuark le 13 octobre 2017 à 00h51

+ 5 -

Nap Vermisseau

pour ceux qui ne savent pas vraiment ce qu'ils regardent, il s'agit de figures d'interférences, qui sont dûes à la vitesse de propagation des ondes dans le matériau et dans l'air (de la vitesse du son donc), qui font que certaines oscillations vont d'additionner, ou se soustraire, mais en amplitude ça correspond à la même chose. Cependant, des ondes "positives" peuvent partir, et se refléter sur un bord, elles repartent donc dans le sens opposé, et dans ce cas, elles peuvent rencontrer une onde "négative" et s'annulent (une sinosoide pure oscille entre 1 et -1, d'ou mon apellation de positive et négative, rien a voir avec les mecs avec du papier alu sur le crane).

ça forme des harmoniques, en mécanique vibratoire on apelle ça des modes de vibration, et en gros, il existe le mode principal, et une série de fourrier de modes additionnels, dont l'occurence va décroitre en fonction du nombre de modes.

En 2D sur une plaque, ça fait des jolies figures comme ce qu'on voit dans la vidéo, on peut également modéliser ça en 1D, comme dans le cas du jet d'eau distordu par les ondes sonores.

la fréquence de vibration d'un matériau, c'est racine(raideur / masse) pour un objet volumique, et f= racine( tension/(masse linéique* longueur²)) pour une corde (de guitare par exemple), pour leurs modes propres d'ordre 1, soit leur harmonique fondamentale, celle qui a le plus de chances de se produire quand on a une excitation avec un dirac (un choc, comme avec un diapason)
+ 2 -

desBranchies En réponse à Nap Vermisseau

J'espère que dans la v3 on pourra enfin intégrer des formules latex à nos commentaires.. et là, là on aura la grande classe !
+ 0 -

maht Vermisseau

C'est super beau, mais la musique, je suis loin d'être fan.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
134