Dilemme du tramway remis au goût du jour.

3 893 vues

Envoyé par marmelade2 le 6 décembre 2020 à 14h03

+ 6 -

yosegaman Jeune lombric

ça dépend des gens sur les rails si ils ont un casier judiciaire ou pas...
+ 2 -

le-long-brick En réponse à yosegaman Longbric

...d'autres feraient dépendre du type caucasien ou non...
+ 30 -

kolamye En réponse à le-long-brick Lombric

C'est ce qu'il vient de dire.
( ͡° ͜ʖ ͡°)
+ 6 -

le-long-brick En réponse à kolamye Longbric

Excellent, je plussoie !
+ 16 -

tigana Vermisseau

Suffit de brancher les rails sur la foudre et atteindre les 88 miles à l'heure.
+ 4 -

SpHeRe Asticot

Ce dilemme est au coeur des AI des véhicules autonomes... J'ai lu un jour un article qui parlait de ça. A un moment la voiture va devoir choisir entre foncer sur un groupe de piéton et les tuer inévitablement, ou tourner et se prendre un mur en tuant les passager du véhicule. Les programmeurs sont devant un sacré choix....
+ 0 -

marmelade2 En réponse à Boozy Vermisseau

Tout de suite plus simple quand on fixe un critère non subjectif.
Image de marmelade2
+ 0 -

Ced En réponse à SpHeRe Lombrik

Sinon, ils peuvent essayer de mettre une option frein, nan?! :/
+ 3 -

Gu0sur20 En réponse à SpHeRe Vermisseau

Non pas du tout, c'est un délire de journalistes qui prétendent que l'on peut donner une quelconque éthique à un assemblage de métal, de verre et de plastique.

Dans la vraie vie, que ce soit un piéton, un camion, un mur, un cycliste, un lapin, un ravin, etc, ta bagnole cherchera toujours à l'éviter (active safety). Si malgré tout il y a situation de crash alors d'autres mécanismes prendront le relais comme la déformation de la carrosserie (passive safety) pour sauvegarder la vie humaine. Dans cet unique but une voiture est conçue pour s'auto-détruire de façon maîtrisé composant après composant (logiciel embarqué inclus).
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
94