Un manque à gagner de plus de 400 milliards non réclamée par l'état?

1 160 vues

Cette histoire d'impunité n'est pas nouvelle mais "Donnette citoyenne" se bat encore et interpelle Macron.
On se lève tous pour Donnette!

Envoyé par AZIMUT le 16 juin 2018 à 10h50

+ 14 -

penfeld LoMBriK addict !

Il est à noter que seules les directives européennes contraignantes pour la population sont appliquées servilement et rapidement par contre les autres...
+ 1 -

feyfey En réponse à penfeld Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Mouais, d'un autre côté faut arrêter de constamment taper sur l'Europe, c'est trop facile.
Les lois et décrets sont appliqués localement. Très localement même. Donc ce qui est appliqué ou non n'est le résultat que d'élus locaux plus ou moins concernés selon les secteurs touchés.
Et le mot à retenir en toute chose : "directive".
L'Europe propose, les états disposent...
+ 6 -

BonPublic Vermisseau

Si les pétitions commence à envahir LLB...
On a déjà avaaz & change.org.
Sur le fond je suis néanmoins ouvert.
+ -10 -

g012 Asticot

Mais elle dit quoi la loi en question ? C'est celle qui limite la taille des supermarchés en ville ? Bah c'est une loi de merde celle là, et elle est très bien appliquée par chez moi malheureusement. Laissez les gens décider où consommer.
+ 11 -

turlututuchapopointu En réponse à g012 Jeune lombric

Woah ce raccourci ! T'es sérieux ?
Dans le cas ou tu troll (je te tend une perche pour que l'un de nous deux paraisse moins con), j'aurai pondu ce pavé pour rien..

Alors dans un premier temps, il ne s'agit de pas "où consommer", mais de comment la grande distribution construit en dehors de toute réglementation amenant à des amendes percevables mais non réclamées.
Il y'en a en effet une quantité astronomique de loi encadrant la construction, quel que soit le type de bâtiment..
Et de comment ce même processus va nuire aux petits commerçant qui n'ont pas d'autre choix que de respecter les lois et donc ont moins de chances de développement que les gros groupes. Quid des droits et de l'égalité ?.

Mais je vais me permettre d’étendre un peu ton commentaire :
On laisse les gens décider où consommer (et donc quoi consommer aussi).. Tu fais appel ici à la liberté de choix de consommation. pas de problème sur la forme, mais sur le fond c'est un peu plus compliqué que ça mon bon monsieur.

Premièrement, ton choix en matière de lieu de consommation est-il réel quand des petits commerçants n'ont pas les même chances d'implantation et de développement que des gros groupes qui bafouent les lois et peuvent s’étendre comme ils l'entendent. (disparité de droits pour eux, donc disparité de choix pour toi.. ta liberté de choix n'est t-elle qu'une illusion de choix ?).

Ensuite, abordons le "quoi consommer", je te donne l'exemple des tomates,
Dans un premier temps, on ne trouve plus nulle part les 3/4 des variétés de tomates qu'on avait il y'a encore 30 ans, pourquoi ?
Tout simplement parce que certaines variétés ne supportent pas aussi bien le transport, ne sont pas calibrées comme les merdes en provenance d’Espagne et d’Israël que tu trouves partout dans tes supermarchés..
Et dans un second temps, quand tu n'as connu que ce type de tomates (car née après 1990) Ton choix en terme de "quoi" consommer est-il réel ? A quel point es-tu réellement au courant de ce qu'il est possible d'acheter étant donné que les grandes surface ne te présentent qu'un certain type de produits et que des petit commerçants qui proposerait des produits locaux (donc variétés locales) n'ont pas les mêmes chances de développement..
Et la je te parle que des tomates..

Je m'abstiendrai sur la dualité liberté de consommation / impact pour la liberté d'autrui (consommer de la merde à tout va, problème de santé, donc coût à la sécurité sociale, donc supplément de charge pour ceux qui ne consomment pas de la merde à tout va.. etc..etc..) (ouai j'ai fais un raccourci horrible, je me fouetterai pour ça)

Et des exemples comme ça, des gens beaucoup plus intelligents et plus qualifiés que moi peuvent t'en sortir des centaines..

Alors non, ça ne se limite pas à "Laissez les gens où consommer", car encore faudrait-il que ce choix existe et que ce ne soit pas qu'une illusion.
+ 2 -

turlututuchapopointu En réponse à Procrastinateur Jeune lombric

sauf pour les fautes et les mots manquants.. j'ai honte :/
+ 1 -

AZIMUT En réponse à turlututuchapopointu Vermisseau

La faute aurait été de ne pas poster ton message.
C'est donc pour moi un sans faute.
+ -4 -

g012 En réponse à turlututuchapopointu Asticot

Mais en fait t'as toujours pas répondu à ma question : elle dit quoi la loi en question, et en quoi exactement ces supermarchés la violent-elles ? Je comprends pas en quoi un gros supermarché empêche un commerçant de s'agrandir aussi, la vidéo n'est absolument pas claire, et donc le message ne passe pas, en tout cas pour moi. Je vois pas l'inégalité.

J'ai simplement donné mon avis sur une loi dont j'avais entendu parler il y a des années, qui dit que dans les villes, c'est interdit de construire des supermarchés trop gros - ce qui expliquait pourquoi seuls des anciens supermarchés étaient gros, mais pas de gros LIDL à côté de chez moi par exemple, que des tous petits (et encore assez loin, mais bon). On trouve des gros supermarchés qu'en campagne ou dans les centres commerciaux. Et t'en pense ce que tu veux, mais perso ça me fait chier : j'ai pas de tune, et j'ai pas les moyens de faire mes courses chez tous les artisans ou au Monoprix hors de prix en bas de chez moi. Au final je me retrouve à devoir demander à quelqu'un de m'emmener ou à prendre bus / métro pour faire mes grosses courses. Je trouve ça aberrant que les villes puissent décider de comment les gens veulent consommer.

Ceci étant dit, je crois pas une demi-seconde que les supermarchés fassent disparaître les petits commerçants, uniquement les abuseurs : en bas de chez moi y'a un grand Monoprix donc (car historique, je pense trop gros pour les nouvelles lois), mais y'a aussi un super boucher juste à côté, et deux boulangeries super réputées à 100m. Jamais ces 3 commerçants ne seront menacés vu la qualité de leurs produits, que je consomme d'ailleurs de temps en temps, mais pas au quotidien, c'est hors de mon budget quotidien. Y'a aussi un énorme marché dans ma rue, l'un des moins chers du coin, et qui attire énormément de monde. Encore une fois je vois mal comment les supermarchés leur causerait le moindre tort.

Maintenant pour le reste de ton commentaire, je suis né avant les années 90, je connais le vrai goût des vraies tomates (vacances en campagne tout ça), pas les crottes modernes pleines d'eau, même si j'en ai pas mangé depuis bien des années : supermarchés, marchés, primeurs bio, aucun ne les vend, c'est introuvable. Imputer leur disparition aux seuls supermarchés est hypocrite et mensonger. Elles ont disparu (et bien d'autres produits encore) en grosse partie à cause de lois françaises, qui interdisent la culture des autres variétés : voir l'histoire kokopelli ( http://kokopell...ue/proces_perdu ). Ce sont ces lois qui sont responsables, pas les supermarchés. Enfin, on est tous au courant des positions dominantes abusives des supermarchés, et c'est là-dessus qu'il faudrait légiférer (répartition correcte des bénéfices, leur limitation) au lieu de vouloir les fermer, alors qu'ils représentent la manière préférée des gens de consommer (faire toutes ses courses au même endroit, ça économise bien du temps pour faire des trucs plus intéressants). Le monde avance, les supermarchés, la vente en ligne, etc. faut arrêter de tout voir comme des ennemis, mais plutôt les faire fonctionner de manière juste pour tous. Il est normal que les anciens métiers disparaissent progressivement, ça touche tous les métiers puisqu'on évolue.

De plus, j'ai vécu des années en Asie, où y'a des supermarchés gigantesques partout sans aucune réglementation, qui côtoient sans souci moultes petits commerçants (bien plus que chez nous) et marchés, et tout le monde prospère, avec 10x plus de variété que chez nous.

Enfin, l'argument du coût pour la sécu, on peut l'appliquer à tout : l'obligation vaccinale, le tabac, les limites de vitesses, sortir de chez soi, bref tout ce qu'on veut. Foutons un peu la paix aux gens et laissons-leur le choix de traiter leur corps selon leurs désirs. Je préfère être libre et sans sécu que dans une cage dorée avec une sécu utilisé comme argument totalitaire.
+ 1 -

turlututuchapopointu En réponse à g012 Jeune lombric

exemple : https://www.cap...illegaux-573818
L'inégalité si en lisant l'article tu ne la percois pas, je te propose un test :
Essayes de construire quelque chose sans autorisation, sans appui financier et politique, et ensuite dis moi combien de temps ca mettra avant qu'on te fasse fermer ou detruire ce que tu as construis. La creation d'un supermarché dans une zone, a également un impact sur les paysages autour..
Heureusement qu'on peut pas construire des supermarchés n'importe où, a coté d'un batiment classé du 18eme par exemple, sinon en face du chateau de Fontainebleau t'aurai un Carrouf depuis 20 ans..

Concernant le cout : Arguments fallacieux, depuis que je ne fais plus mes courses au supermarché, mais chez des producteurs locaux, je mange mieux et pour moins cher, encore faut-il avoir envie de se bouger le cul, de faire la cuisine et d'aller faire ses courses plutôt que de rentrer a 18h chez soi pour se coller devant la tele (ou autre). Comprends bien que quand tu achètes quelque chose, c'est le temps de quelqu'un d'autre que tu payes avec ton argent (sur le principe), donc si tu decide de faire toutes tes courses au même endroit et/ou d'acheter des plats tout fait pour gagner du temps, ca aura un impact en terme de cout.. Donc la c'est plus un problème de choix de gestion de ton temps qu'autre chose.. TU décides que ça t'emmerde de passer 3 heures à faire les courses et que tu préfères le faire en 30mn dans une entreprise qui te vends de la merde et se fout de toi. C'est TON choix, TA responsabilité, TU AS d'autres façon de consommer, mais TU AS choisi celle la.

Pour les boulangeries, il y'a ce que tu semble croire et la réalité.. J'attire ton attention sur le fait qu'en France la baguette est quelque chose de culturel chez nous et que jusqu'alors, nous n'avions pas de pain en grande surface (comme avant, nous n'avions pas de rayon boucherie en grande surface).
Maintenant il y'a du pain de merde cuit sur place et il me semble que bon nombre de boucherie ont disparues.

Un autre élément qu'il faut prendre en compte c'est l’éducation psychologique du consommateur, quand ça fait 20 ans qu'on te montre du tarama tout rose en supermarché et que t'en as jamais fais toi même. Pour toi, le Tarama, c'est rose, et si il est pas rose, tu te dis qu'il est passé, pas bon, etc.. Je te laisse regarder à quoi ca ressemble du tarama maison (et même en faire, c'est délicieux), mais c'est pas rose ;) C'est pareil pour les tomates. Quand t'as habitué un consommateur à croire qu'une tomate c'est rond et ça fait 8cm de diamètre. Il va instinctivement rejeter ce qui ne ressemble pas à ça. Et ce mécanisme aura lieu sans même que tu t'en aperçoive, c'est du conditionnement.

Ensuite, la loi de ton article date de 2009, ca faisait deja plus de 10 ans qu'on trouvait plus de vraies tomates en supermarché.
La vérité étant la perte de rentabilité que présente la vente de biens qui tiennent moins longtemps que d'autres, donc suppression de ce type de produit et donc à terme conditionnement du consommateur. Carrouf est la pour gagner de l'argent et pas participer à la biodiversité .. Il supprime ce qui est moins rentable pour lui.

Concernant l'asie, il me semble que niveau législation, c'est le far west hein ..
Comparons ce qui est comparable, en terme de lois, de charges sociale, de modes de consommation, d'education, de culture..
Bref viens pas mettre sous le nez du PQ en me faisant croire que c'est la soie.

Et pour la secu, oui on peut appliquer l’argument à tout, et c'est justement le problème..
A quel moment ta liberté de consommation s’arrête quand elle empiète sur ma qualité de vie ? A quel moment ta liberté ne rentre pas en contradiction avec notre égalité ou avec ma liberté à moi ? A quel moment tu continues à faire tes courses au supermarché parce que ça t’octroie plus de temps (pour faire d'autre truc intéressant selon tes propos) mais que en finançant des groupes pareils qui se foutent de tout et de tout le monde ça empiète sur ma qualité de vie à moi?

Et surtout, je finirai sur ça, à quel moment tu prends tes responsabilités par rapport aux choix que tu fais ?
Essaye de voir les choses de facon plus large, de noter quels sont les différents impacts de telle ou telle decision plutot que de les limiter à ce que ca t'apporte à toi et à toi seul ;) Mais la on s’écarte du sujet initial qui était que ces gros groupes avec les moyens politiques, financier, avocat peuvent prendre des decisions qu'ils ont les moyens financier de gerer derrière.. même si ça prend 10 ans de procès sans fermeture administrative en attendant (le petit commerçant non).
+ -2 -

g012 En réponse à turlututuchapopointu Asticot

* lire le message pas en réponse avant, ça dépasse *

T'as vaguement regardé le sommaire sans rien lire. Premier paragraphe : "Il lui était reproché d’avoir commercialisé des semences de variétés non inscrites au Catalogue Officiel, en violation des dispositions du décret du 18 mai 1981 notamment."
Date de création du Catalogue Officiel interdisant des semences : 1932 ( https://fr.wiki...i%C3%A9t%C3%A9s ). Ça fait donc presqu'un siècle que _l'Etat_ a décidé d'interdire la biodiversité, pas les supermarchés. Et même si les supermarchés décident de faire de la sélection pour la rentabilité, le primeur du coin est libre d'offir de la biodiversité légale et goûteuse, ce qui lui assurerait sa survie face au supermarché (qui de toutes façons pourrait en offrir aussi si ça se vendait assez).

Justement pour l'Asie étant le far west, c'est exactement ce que je voulais montrer : sans législation sur la surface ou le lieu d'implantation, ils ont plus de commerçants locaux, plus diversifiés, et très rentables. Elle sert à quoi exactement notre loi ?
Pas certain de voir ce que tu considères être du PQ, mais bon voici un exemple : le gars en bas de mon boulot cuisinait 4-5 plats seulement dans un bibouï de 9m2, super bon, de qualité et pas cher (même pas le tiers d'un mac do). Découvrant que j'étais français, il m'a vanté les mérites de Chamonix où il partait tous les ans avec sa famille nombreuse (uniquement grâce à ce petit business). Inutile donc de te dire qu'il pouvait s'acheter un contrat de santé en béton, ce que je ne pouvais pas faire avec mon salaire moi... Donc ouais c'est de la soie, et qui pourrait marcher en France. Oh aussi, y'a des supermarchés publics, en concurrence avec les privés, et ça marche très bien. Bref des solutions y'en a, pour faire marcher les supermarchés, les commerçants, ET pour permettre aux gens qui ont pas le temps ou ne veulent pas cuisiner de le faire, sainement et sans engraisser des véreux, en plus de réduire le chômage. Une loi qu'interdit des gros supermarchés, ça résoud rien et ça fait chier tout le monde. Ah et puisqu'on mentionne le coût pour la sécu... manger des plats cuisinés devant toi pour un prix très raisonnable, très bon, ça limite extrêmement l'attrait pour les saloperies (barres chocolatés, chips, etc.), et donc améliore la santé de toute la population et baisse le coût pour la sécu. Donc j'irai jusqu'à dire que ne pas vouloir cuisiner, peut entraîner un modèle de société où on mange mieux, pour moins cher, en meilleur santé, et en réduisant le chômage. Donc non, je ne me sens pas coupable ne pas avoir envie de passer ma vie à cuisiner 3x par jour pour 4.

Comme je viens de le dire, c'est pas le modèle supermarché le problème, le groupe qui se fout de tout etc., c'est la façon de le faire. Et c'est là-dessus qu'il faut légiférer :
* ouvrir des supermarchés public pour les produits de nécessité
* contrôler la répartition des bénéfices entre producteurs et supermarchés
* limiter les marges
Interdire les supermarchés, c'est débile. Tu demandes à quel moment ça empiète sur ta qualité de vie, OK, mais votons. J'en ai marre des gens qui veulent nous faire revenir au moyen-âge sous prétexte qu'ils pensent que c'est mieux pour tous. Flash news : la majorité des gens ne veulent revenir en arrière, parce l'organisation moderne est plus efficace et permet à l'ensemble de moins travailler. Si l'implémentation laisse à désirer, le modèle en lui-même n'est pas mauvais.

Je te retourne la suggestion : essaie également de voir les choses de façon plus large, pas juste sur la conséquence immédiate de la consommation dans le système actuel, mais sur comment un modèle de société complet peut marcher, plus efficacement et pour le bénéfice de tous. Les supermarchés, l'automatisation, la vente par correspondance, peuvent permettre ça. Il faut juste le faire correctement et justement. Au lieu de militer pour la fermeture de supermarchés, il vaut mieux militer pour des idées comme le salaire à vie.
+ 1 -

turlututuchapopointu En réponse à g012 Jeune lombric

Alors non, j'ai pas uniquement regardé le sommaire, j'ai lu le texte et je suis même aller chercher des infos ailleurs en plus pour comprendre mieux..
Il y'a 491 variétés de tomates inscrite sur ce catalogue (juste pour la france) et plus de 3000 pour le monde, pourquoi on en retrouve que 3 à carrefour, alors qu'elles sont à l'inverse de ce que tu affirmes, légalement commercialisables ?

Le catalogue de 1932 n'interdit rien, il était fait pour éviter que différentes variétés soient vendues sous le même nom, ou qu’une même variété ait des appellations différentes.
C'est à partir de 1981, que celui-ci est devenu restrictif pour la vente, donc pas du tout presque 100 ans comme tu l'affirmes..
Je citais 2009 car c'est à ce moment la que la directive à été mise à jour pour elargir le catalogue, mais je te l'accorde celui-ci était plus restrictif avant.
Par contre je n'ai pas lu que les règles étaient différentes pour les supermarchés / primeurs.. tu as une source ?

La raison principale de cette non commercialisation par les GS, c'est que les variétés produites et vendue en grosse quantité se doivent de respecter certains critères : murir de facon homogene (pour la récolte), être calibrée (pour le stockage et le transport), et se conserver dans le temps (pour l'aspect et la vente), etc..
Donc NON, même si les clients achetaient des tomates qui ne sont pas calibrés, ils n'en vendraient pas, il y'a trop de perte à l’échelle de supermarché..
Ce n'est absolument pas un problème de lois, c'est un problème de FRIC .. rien de plus, rien de moins. Et si tu veux me convaincre va falloir que tu mettes autre chose sur la table qu'un lien à la con d'une banque de graine.

Ensuite, attention, la façon dont je m'exprime peut peut-être te faire croire que je juge ou que je te demande des comptes, mais ce n'est pas le cas, chacun fait ce qu'il veut tant qu'il n'est pas malhonnête de sa pensée et de ses propos.
Concernant le coût, c'est toi qui évoque le fait que tu n'as pas les moyens, mais dans un même temps tu me parles de monoprix ensuite de Picard, moi quand j'ai pas les moyens, je vais pas chez Picard (et je les ai toujours pas) et perso j'ai jamais vu de Monoprix à Belleville, Stalingrad ou la goutte d'or quand j'habitais Paris, t'es donc pas dans en quartier super degueux.
Et en plus quand tu annonces que tu fais largement plus que 35h, j'en conclue que t'es pas au smic (cadre peut être ?).
Mais tes finances ne me regarde en rien, je ne fais que t'exposer que l'argument du cout (que TU as avancé) n'est pas valable pour justifier de l'intégralité de ses achats en supermarché.
De plus moi aussi j'ai des gosses (3, avec des jumeaux en plus tu vois, donc du taff) et j'ai aussi un travail très très prenant (dans le domaine du net, donc pas du tout réfractaire au progrès et à la vente en ligne, etc..), seulement j'ai décidé d'enrichir le moins possible ces gros groupes que sont les grandes surfaces, et ça passe automatiquement par un sacrifice quelque part et dire qu'on ne le fait pas a cause du coût n'est pas valable (tu as d'ailleurs fini par admettre que c'est parce que ça te faisait chier de faire la cuisine, les courses, etc..) ça n'a donc rien à voir avec l'argent ;).

Ensuite, l'asie, stp... On parle de supermarché vs petit commercant et la tu derives sur un bouiboui qui fait la bouffe (on appelle ca un restaurant, rien a voir donc).
Et quand je dis PQ c'est pour imager le fait que tu tentes d'argumenter avec deux choses qui ne sont pas comparables.. c'est tout.
Par contre, je veux bien que tu m'expliques dans quel pays tu étais, parce que le gars dans un bouiboui de 9m² avec une famille nombreuse qui vient passer ses vacances a chamonix tous les ans en vendant de la bouffe à des locaux principalement.. La j'ai envie de croire que tu te fous clairement de ma gueule..

Pour finir, c'est justement parce que j'essaie (à ma juste mesure) de voir les choses plus larges que j'ai décidé de changer ma façon de consommer, et je n'ai jamais militer pour la fermeture des supermarchés (encore une fois tu fais des raccourcis) par contre on est entièrement d'accord sur un point, les groupes derrière ces enseignes sont de véritables enculés, mais dans tous les cas, la loi, c'est la loi, si tu veux vivre en société t'es obligé de la respecter. Et ces enseignes ne les respecte pas .. au detriments des plus petits qui N'ONT PAS les moyens de faire de meme..

Sur ce, je te souhaite bonne continuation, je pense qu'on est d'accord sur le fait qu'on est pas d'accord.. (mais si tu veux qu'on aille boire un verre pour débattre de tout ça a la sortie du taff, je veux bien :D)
+ -1 -

g012 En réponse à turlututuchapopointu Asticot

Non j'ai jamais dit que les règles étaient différentes entre les supermarchés et les primeurs, j'ai juste dit que les primeurs peuvent très bien proposer ces fameuses 491 variétés de tomates, même un peu plus cher. Or, ils ne le font pas. Pourquoi ? Parce que les gens n'ont soit pas les moyens, soit qu'ils n'en veulent pas. Et des tomates viables commercialement et goûteuses, y'en a, mais encore là l'Etat l'interdit ( https://www.nou...ologistes.html) : "Le principe c’est qu’on ne nous autorise à vendre que les graines qui donnent des fruits qui sont tous pareils et qui donnent les mêmes résultats à chaque endroit."
Je persiste, le responsable numéro 1 de cette uniformité c'est l'Etat (et les lobbys bien sûr), pas les supermarchés directement.

On cuisine facilement 50% de nos repas nous-mêmes, avec des produits frais. Ça nous prend la majorité de notre temps libre (et ça nous fait grave chier), et le reste c'est qu'occasionnellement à Picard. J'habite pas à Paris, mais en banlieue, et je paie pas d'impôts - ça va je suis assez pauvre pour toi ? On peut faire plus de 35h sans gagner grand chose, c'est la magie de l'entreprenariat. Et visiblement tu connais pas bien Paris, voilà un Monoprix à Belleville : https://www.mon...e-paris-75019-s . Ouais je préfèrerais largement habiter à Belleville ou Stalingrad tu vois.

Je vois pas comment tu peux cuisiner chaque repas, en achetant tout au jour le jour, pour 5, tout en ayant un travail très prenant. À moins vraiment de finir de cuisiner à minuit tous les jours ou de simplement manger des légumes bouillis.

Le commerçant en question était à Singapour, et c'est totalement véridique. Mon beau-père fait un métier manuel en Malaisie (bien plus pauvre que Singapour) et gagne bien plus (en absolu, même pas en relatif) qu'un cadre ici. Donc non je me fous pas de ta gueule, je donne une solution. Et c'est pas des restos justement, c'est de la mise en commun : c'est des gros carrés de tables avec des petites cuisines ouvertes de 9m2, chacune étant tenue par un cuisto indépendant qui fait que 1 à 3 plats. On vient se servir, et une personne collecte les assiettes sales dans la salle, une autre les lave et les redistribue aux cuistos. Efficacité, prix réduit, bonne et saine nourriture, temps gagné, des queues énormes... et ils n'achètent pas au supermarché, ils achètent frais au marché juste à côté qui est ouvert tous les jours.

Mais quand je te dis qu'il y a plein de commerçants, je parle évidemment également de petits magasins comme chez nous, et y'en a absolument partout dans toute l'Asie, même à côté des plus gros hypermarchés que tu peux imaginer. Et ils en vivent tous, et les locaux y consomment régulièrement parce qu'ils vendent pas la même chose, ou de meilleurs produits.

Vouloir interdir les supermarchés en centre-ville ou restreindre leur surface par habitant, c'est bien militer contre les supermarchés. Et bien sûr comme je l'ai dit dans le message pas en réponse, ils doivent bien évidemment respecter la loi et c'est anormal (corruption) qu'on le fasse pas. Je préfère qu'on supprime cette loi en tout cas, qui ne résoud absolument rien.
+ 2 -

magnussoren En réponse à g012 Ver (re-)cyclable

je m’émisse : nous sommes une famille de 5, bon, 3 maintenant, les 2 grands sont parti...ma femme et moi bossons,ben, tu va pas me croire je n'achete quasi jamais de produit transformé..oui, nous avons toujours cuisiné tous les 2 ( évidemment, y'a des exception hein..) et non, nous ne passions pas notre vie a la cuisine..nos avons meme des loisirs ( ciné, vélo, bowling,lecture, serie...)
+ 0 -

g012 En réponse à magnussoren Asticot

Oui évidemment, tout dépend de ce qu'on est prêt à manger. C'était pareil dans ma famille. Puis adulte, je suis allé en Asie, et j'ai découvert que j'avais mangé des légumes bouillis toute ma vie alors que y'avait tellement de plats géniaux - en gros j''ai découvert la cuisine. J'ai jamais eu envie de revenir en arrière.
+ 1 -

magnussoren En réponse à turlututuchapopointu Ver (re-)cyclable

t'es mon héros mec..j'admire ta patience ( et je pense comme toi )
+ 1 -

magnussoren Ver (re-)cyclable

en region PACA.....
huhuhu.....
+ 10 -

U.Bot Lombric Shaolin

"Les banquiers la déteste ! Cette méthode bizarre vous fera gagner 400 milliards d'euros par région !"
+ 1 -

Ticks Vermisseau

Je ne juge ni les gens sur leurs apparences, ni sur leurs ages, mais dans cette société aveuglée par le superficiel, j'aurai opté pour que ce message (louable !) ait le plus large impact, une diction plus fluide et percutante.

Respect total néanmoins à cette dame, d'avoir porté ce message de fond, face caméra.
+ 0 -

turlututuchapopointu Jeune lombric

J'en profite pour signaler un bug, en cas d'erreur lors d'un post en reponse a quelqu'un et si on revient en arriere, on revient sur le form, prérempli, mais en tant que nouveau message
+ 1 -

g012 Asticot

Tu vois, ça aurait été beaucoup plus clair de poster cet article directement plutôt qu'une vidéo peu claire avec un titre putaclic (qui va croire ici que les-dits supermarchés paieraient 400 milliards si on leur donnait cette amende ? Ils fermeraient en faillite pour rouvrir derrière avec la bonne surface). Donc d'accord, c'est pas bien qu'on les laisse violer la loi ; par contre je maintiens mon opposition à cette loi de restriction de surface de supermarchés. C'est pas le rôle de l'Etat de légiférer là-dessus (hormi les points évidents de bâtiment classé ou autres exemples que tu donnes qui sont un peu hors sujet).

Ouaip, c'est ton avis que le coût est un argument fallacieux. Tu vis peut-être en campagne, où tu peux aller voir les producteurs locaux, mais en région parisienne tu vois c'est impossible. Y'a bien des paniers locaux via des commerçants locaux, si t'es OK de manger du panais tout l'hiver, mais ça reste sensiblement plus cher que les promos de supermarché, sans être forcément bien meilleur. T'as peut-être envie de faire tes courses tous les jours et de cuisiner chaque repas, c'est pas le cas de tout le monde, et je vois pas pourquoi quiconque aurait à justifier son choix là-dessus ; mais pour te faire plaisir sur mon cas : j'ai deux enfants en bas âge, je suis loin de faire 35h, donc on pas le luxe de rentrer chez nous à 18h et de faire des courses et cuisiner tranquillous - oh, et on a pas de télé.

Je ne décide pas d'acheter de la merde, et c'est vraiment de la mauvaise foi de dire que tous les plats préparés sont de la merde (j'ai un Picard en bas de chez moi et j'en suis bien content). NON, je n'ai pas d'autres façons de consommer _qui me prennent pas 2h par jour_ OU _qui ne soient juste des légumes bouillis_. Désolé mais j'ai vu d'autres organisations en Asie qui donnent le meilleur des deux mondes - on y vient après.

Donc selon toi, les boulangeries sont sur la sellette car les supermarchés vendent du pain de merde ? J'attends fortement de voir. Le Monoprix chez moi vend du pain, et les 2 boulangeries de qualité à côté ont des queues jusqu'au milieu de la rue tous les jours. La boucherie qui jouxte le Monoprix offre de la viande qui n'a strictement rien à voir en qualité, et a une fréquentation du tonnerre, alors que le Monoprix en question propose de la viande depuis toujours. Donc je maintiens mon opinion : les seuls commerces qui disparaissent face aux supermarchés, ce sont les obsolètes, comme le montre bien ton article (les mini supérettes plus chères qui ferment aux mêmes horaires, les commerçants qui vendent pas de meilleure qualité que le supermarché, etc.). Donc si bon nombre de boucheries ont disparu (j'en ai encore 2 dans rue à 50m l'une de l'autre hein), c'est bien qu'elles ne proposaient rien de mieux que le supermarché, et je vois pas pourquoi on forcerait les gens à payer plus cher pour les maintenir ouvertes avec des lois liberticides. Ça marche de toutes façons pas, comme on le voit bien - la loi est tout de même respectée dans les grandes villes, et ces commerçants obsolètes disparaissent quand même. On est les spécialistes de lois multiples et contraignantes qui ne portent pas leurs fruits.

Perso j'achète jamais de tamara et je regarde tous les ingrédients de ce que j'achète. Le tamara rose se trouve aussi en mini supérette ou chez un commerçant local, ça n'a vraiment rien à voir avec les supermarchés, et l'éducation se fait en famille et à l'école. La plupart des biscuits bio vendus en petit magasin local bio contiennent de l'huile de palme par exemple. Les supermarchés n'ont pas habitué les consommateurs à des tomates de 8cm de diamètre et bien rondes, ce sont les consommateurs qui ont tendance à plus acheter celles-là dès le départ. Si les tomates difformes et pas rouges se vendaient mieux, ils vendraient que ça. Les gens sont pas fut-fut' depuis le début, c'est pas les supermarchés qui rendent con. Et y'a des magasins bio qui vendent ces tomates, et même certains supermarchés qui en remettent en étal maintenant que c'est la mode (le carrefour market (ex-dia, ex-ed - merci l'inflation) pas trop loin de chez moi en a depuis quelques années maintenant).

* à suivre, limite atteinte *
+ -1 -

g012 En réponse à frizygirl Asticot

Ouais c'est bien la preuve que je mange jamais de tarama... !

Je vais quand même donner un exemple parce que je vois bien le message sur "manger que des légumes bouillis" mal compris.
Voici le genre de truc qu'on appelle "préparer à manger" chez moi (par opposition à "cuisiner"), et qu'est typiquement ce que je mangeais chez mes parents :
* pâtes à la sauce tomate
* courgettes sautées à l'aïl
* patates sautées
* viande / poisson à la poële
etc. Que des plats faits en moins de 30 minutes (sans compter le temps pour acheter les ingrédients), simples.
Avec une organisation à l'asiatique, pour 0 secondes de préparation, et pas plus cher que d'acheter juste les ingrédients des plats ci-dessus toi-même :
* crumble aubergine et canard
* cassoulet, bäckeoffe, kig ha farz frais
* osso bucco de veau et riz
* tartiflette fraîche
etc.

Et en quoi c'est lié aux supermarchés ? Ben c'est simple : si personne a besoin de cuisiner, 9 supermarchés sur 10 vendent plus de nourriture et ferment, comme on peut l'observer en Asie où c'est comme ça.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
96