C'est bientôt la fin

4 201 vues

Objectif : Trouver Sarah Connor

Envoyé par Deodorant le 12 octobre 2018 à 15h43

+ 11 -

turlututuchapopointu Jeune lombric

Alors je sais si c'est parce que je suis de la génération Terminator.. mais perso, ça me fait plus flipper qu'autre chose..
On se gargarise avec ce qu'on arrive a inventer, machine learning, IA, robotique, ordinateur quantique, etc.. Mais franchement, ça va nous péter a la gueule sévère à un moment donné ou à un autre :D
ou ptet qu'on sera déjà mort à cause de l’écologie ou des lasagne de cheval :/
+ 1 -

OuicheLorraine En réponse à turlututuchapopointu Vermisseau

Tout dépends d'un seul facteur :
qui prends la décision au final ? Un humain ou une machine.

Et il faut se méfier de la plupart des appellations.
Exemple : une ville intelligente = une ville avec le wifi et/ou la fibre.

Autrement, Terminator, Robocop etc c'est de la fiction.
Mais je pense surtout à ceux touchés par un handicap voire ceux qui ont la perte d'un (ou plusieurs) membre(s)

Autre exemple : Robert Downey Junior qui apporte une prothèse à un garçon à qui il manque un bras :

https://youtu.be/WUwiu0YU3WM?t=83
+ 7 -

Nutt En réponse à OuicheLorraine Vermisseau

Pas sur que le fait que ce soit malgré tout un humain qui prenne la décision soit fondamentalement une meilleure chose.
+ 0 -

turlututuchapopointu En réponse à OuicheLorraine Jeune lombric

C'est justement la que je veux en venir, c'est bien l'humain qui prend la décision d'inventer, (que ce soit par défi, par envie, par idéologie ), des machines de plus en plus performantes, de plus en plus capable de faire ce que l'humain fait, mieux, plus vite, plus fort, tout le temps..

L'idée derrière tous ces films de SF à la I-Robot, Matrix, Terminator, c'est l'idée d'une invention purement humaine, construite dans un but précis, qui se retrouve à être autonome échappant au contrôle de ses inventeurs.

Ensuite, le concept de ville intelligente est un peu plus compliqué que "c'est une ville avec la fibre"..
Alors oui, y'a internet, la fibre, c'est beau, mais il y'a surtout un ensemble d'objet capables de communiquer via internet (ou d'autres réseaux).
Que ce soit des capteurs de température ou de pollution, des camera vidéos, des voitures, des contrôleurs industriels, des radars etc.. Tous ces "objets" captent de la donnée et la transmettent, permettant ainsi de gérer les différents éléments de la ville via les services concernés.
On a donc déjà un pied dans cet élément récurrent de la SF qui est qu'une prise de controle de l'ensemble des machines par une IA s’opère parce que toutes les machines sont connectées sur un même réseau.. (Et c'est le cas, que ce soit tous les équipements téléphonique reliés physiquement par des cuivres, ou bien ces "objets" reliés ensemble via internet).

Puis on a le machine learning, les moteurs de regles, les calculateurs quantiques etc..
Alors on en est encore loin de Matrix hein et il faut pas confondre algorithmie, deep learning et intelligence, mais on y vient, petit à petit.

Bien sur, je le redis, mon propos relève plus de la science fiction qu'autre chose hein et je suis pas du tout réfractaire à l'avancée technologique, (au contraire), ce qui me fait peur c'est la capacité de l'homme à inventer des choses (magnifiques en soi) pouvant malheureusement être détournées de leur but premier et créer désastre et désolation.

On a bien réussi à faire avec le nucléaire ce qu'on sait.. alors pourquoi pas des conneries similaires (voulues, ou non) avec l'IA.
+ 1 -

Patate-A-Eau En réponse à turlututuchapopointu

Te rappeles-tu aussi du vieux film Amerloc ^ WAR GAMES ^ ?

Bande annonce =
https://www.you...h?v=wQodhtYNbXI
Image de Patate-A-Eau
+ 2 -

Gali En réponse à Patate-A-Eau Ver à dents

Mes hommages professeur Falken.
+ 2 -

_pepe_ En réponse à turlututuchapopointu

Malheureusement, le but avoué est bien de faire quelque chose qui ressemble aux « Terminators ».

Boston Dynamics développe des robots à usage militaire, comme ce robot humanoïde Atlas destiné à la DARPA, une agence du département de la Défense des États-Unis. À terme, il est prévu que ces machines puissent être armées et effectuent des missions de façon autonome.

L'essentiel des recherches est axé sur la mobilité dans des conditions difficiles. Quant à sélectionner automatiquement des cibles et tirer dessus, ça fait déjà quelques décennies qu'on sait faire.
+ 34 -

Cyrnos Vermisseau

Ok pas mal, mais peut il faire caca et troller sur twitter en même temps ?
+ 0 -

Oblivionis Taret

Ce qui m'impressionne le plus, c'est quand je repense au tout début du truc, il y a quelques années, c'était un quadrupède a moitié con qui tenait a peine debout ... Ce monde évolue trop vite pour moi je croit :(

Ah oui, pour ceux qui pensent a terminator ou autre, un truc marrant a savoir, boston dynamics ( les gars qui ont fait ca ) ben il bosse pas mal pour l'industrie militaire, et je me dit que s'il montre ca, c'est qu'ils doivent avoir pas mal de truc en avance qu'il n'ont pas encore communiqué ^^

Je connait un ancien militaire qui m'a toujours dit qu'en général, l'armée a entre 10 et 20 ans d'avance technologique sur les civils...
+ 2 -

BonPublic En réponse à Oblivionis Vermisseau

Et merde, au début j'avais lu: 10 à 20 fois l'intelligence des civils....quel con.
+ 1 -

Oblivionis En réponse à BonPublic Taret

Non non, faut pas déconner, ils sont pas tous payer pour réfléchir, mais l'état a une bonne méthode pour avoir accès a des travaux scientifique gratuitement :

En effet, pour chaque dépôt de brevet, le texte passe devant une commission qui juge si l’invention a un intérêt ou non pour la nation. Si oui, le brevet est mis au secret et son inventeur est dépossédé de son idée au profit de l'armée.

http://www.legi.../septembre.html
+ 1 -

BonPublic En réponse à Oblivionis Vermisseau

On en apprend tous les jours, merci.
+ 1 -

pYranha En réponse à Oblivionis Lombreek

Houla, c'est loin d'être aussi manichéen que tu le dis!

Je cite ton propre article :

"Dans de *rares* cas, le titulaire peut se voir exproprié de sa demande. Toutefois, les expropriations sont généralement converties en convention de coopération entre le titulaire et la Défense Nationale.

Cependant, le Ministère de la Défense Nationale peut revenir sur sa décision et autoriser l’exploitation de l’invention à tout moment. Une interdiction d’exploitation, peut être synonyme d’un manque à gagner pour le titulaire. Dans ce cas, le code de la propriété industrielle prévoit, à l’article L.612-10, une indemnisation, généralement sous forme d’indemnité financière.

L’indemnité est déterminée à l’amiable entre les parties ou, à défaut d’accord, par le tribunal de grande instance de Paris."

Bref, un brevet est par nature quelque-chose de public, si tu met au point un truc militairement très utile, il veulent pas nécessairement que ça soit visible de tous y-compris de potentiels ennemis.
Donc si tu met au point une méthode d'enrichissement d'uranium simple et compacte, 'faut pas t'étonner si ils aiment pas que tu la rende visible aux yeux de tous...
https://www.las...tion-risks.html
+ 0 -

Oblivionis En réponse à pYranha Taret

Oui, j'ai généralisé le truc un peu, mais c'est quand même plus manichéen que tu n'a l'air de le penser ^^
+ 5 -

pallmallroll Jeune lombric

Trop bien, vivement qu'ils nous remplacent au boulot ; on pourra tous vivre comme Triskel^^
+ 2 -

magnussoren En réponse à pallmallroll Ver (re-)cyclable

sans compter que tu pourra meme en avoir un qui fait le menage chez toi..
+ 0 -

trilouli Vermisseau

Ça me court sur le système
+ 0 -

magnussoren Ver (re-)cyclable

je trouve que ça se voit trop qu'il y a un mec dedans..
+ 0 -

Patate-A-Eau En réponse à magnussoren

Change de "PUSHER" veux-tu...
+ 0 -

Leyriane Vermisseau

Image de Leyriane
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
107