Enlever un tatouage

Chargement du lecteur...
1 713 vues

Fallait réfléchir avant...

Envoyé par vwseb le 6 juillet 2017 à 12h53

+ 3 -

phil_good Ver singe (et torix)

Présenté comme ça, l'efficacité est plutôt impressionnante, je suis curieux de savoir combien de temps le faisceau reste sur chaque zone pour faire son effet.
Et il me semble aussi que le résultat est rarement parfait, si quelqu'un a des infos à ce sujet ?
+ 1 -

Zgru En réponse à phil_good La voix de son ver

Jcrois que ça coûte un bras, que ça fait mal et que l'on garde une sorte de cicatrice genre brulure. En tout cas, on ne récupère pas totalement la peau.
Fallait y penser avant.
+ 2 -

Henry_Hill En réponse à phil_good Ver macht addikkkt

"Avec le Q Switch, compter de 5 à 15 séances espacées de deux mois. La grande majorité des tatouages demande moins de 10 séances. De 150 à 300 € la séance.
Avec un laser picoseconde, compter un peu moins de séances pour un même tatouage (par exemple 12 plutôt que 15 en Q Switch), espacées d’un mois. De 300 à 400 € la séance."
http://www.sant...aser-74482.html

Je crois qu'il vaut mieux se le faire recouvrir quand il ne nous plait plus.
+ 3 -

Sioux7 En réponse à phil_good Vermisseau

C'est la réaction de la peau au laser, le même genre de trace blanchâtre apparaîtrait aussi aux endroits sans encre...
Une fois cette réaction passée, c'est toujours aussi noir qu'avant ou presque!

Si un tatouage "reste" normalement, malgré le renouvellement des cellules etc, c'est parce que les molécules d'encre sont à la fois très stables, et trop grosses pour que les macrophages ne les bouffent efficacement!
Certes, avec les anées, ça pâlit un peu, ça bave parce-que ça migre un chouilla (lors du remplacement des cellules par de nouvelles), mais ça reste!

Le laser de détatouage "casse" les molécules d'encres pour faciliter le boulot au corps, mais encore faut il que les macrophages aient le temps de digérer et d'évacuer les fragments d'encre!
Additionnellement le tatouage n'est pas une couche uniforme d'une épaisseur d'une molécule à une profondeur fixe, du coup, les molécules d'encre les plus profondes sont à l' "ombre" de celles juste au dessus.
Du coup elles sont moins ou pas dégradées lors des premiers passages, en conséquence les macrophages ne les éliminent pas ou les éliminent moins, et elles ne deviennent vulnérables au laser que quand celle qui était plus en surface à déjà bien jarté, du coup, faut plein de séances, bien espacées!

DTC avait fait une bonne vidéo là dessus!
(le mec s'est fait tatouer sur le cul le portrait d'Hannoutruc là,, exprès pour pouvoir le faire retirer et faire une série de vidéos sur le sujet (Admirez le dévouement à la science, ou pas... en tout cas pour l'instant il s'assied dessus, c'est déjà ça!)
Pour le moment il en est à plusieurs mois depuis le début des séances, et sur la dernière vidéo, le motif "crétin du P.A.F. " est à peine atténué...
+ 12 -

Necropaf LoMBriK addict !

Faut que je me fasse un pense-bête pour me rappeler de ne pas me faire tatouer.
Et je vais me le faire tatouer, tiens, ainsi je suis sûr de ne pas le perdre.
+ 4 -

Perfo Vermisseau

"J'AI TESTÉ: LE DÉTATOUAGE AU LASER" - Dans Ton Corps
https://youtu.be/pm5euWeQwMk
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
129