Viens completer ton lombrikodex !

Par JeanGuyLeClassieux
le 21 mai 2017 à 00h03
3 242 lectures
26 réponses

Hors mis l’espèce de ver parasite et faignant que nous sommes, voici des proches cousins. Certains sont connues, d’autre certainement moins..

Commençons par un ver qui contrairement à nous, n’est ni un trou du cul, ni une grande gueule, principalement parce qu’il ne possède ni l’un ni l’autre. C’est le Riftia pachyptila, un ver des fonds marin vivant en colonie près des sources thermales. Ils se nourrissent grâce a des bactéries symbiotiques qui métabolise le sulfure d’hydrogène, le CO² et l’O² capté par les branchies (en rouge sur la photo) en sucres. Il peut faire jusqu’à 2m et on peut trouver jusqu’à 200 individus par m² !



Un autre ver, bien plus connue, le ver de farine ou de son petit nom Tenebrio molitor. Son stade larvaire est assez largement utilisé pour la recherche et la lutte biologique. Mais ce qui est intéressant, c'est que la larve est capable de se nourrir de polystyrène sans danger. Le ver arrive a tranquillement le digérer en CO² et en lipides. Un potentiel futur moyen de recycler ? Il est trop tôt pour en parler, l'article qui met en évidence ce possible régime alimentaire date de 2015, l'espoir est permis ! Le ver a cire, larve d’un papillon tout moche peut lui dégrader le plastique des sacs de supermarché très efficacement !

En haut les ténébrions se faisant une bouffe et en bas le ver de cire.


A gauche l'adulte ténébrion et a gauche le papillon tout nul.


Pour rester dans les vers utiles, voici l'Arenicola marina ou ver de vase. Plutôt bien médiatisé, il représente une possibilité de grande avancé dans la médecine puisqu'une entreprise française développe un transporteur universel d’oxygène a partir de la molécule d'hémoglobine de ce ver. Il n'y aurait plus de problème de rejet, de manque de donneur, il est même possible de lyophiliser le tout et d'avoir juste une poudre permettant le stockage et le transport largement simplifié.


Un jour, son sang coulera peu être dans tes veines !


Voici maintenant le ver des enfers, l'Halicephalobus mephisto. C’est l’organisme multicellulaire qu’on a retrouvé le plus profondément, non pas "dans le cul de ta madre pas loué pas loué », mais sous terre. Sa répartition est estimée entre 900m et 3.6 km ! Des températures proches de 50°c et une pression d’environ 1000 atmosphères dans la gueule. A ce niveau-là, il ne mesure que quelques centaines de micromètre et n’as pas de reproduction sexué.


*laugh microscopically*


Si jamais vous avez des vers cools pour compléter.. :^)

Je serais bien tenté de faire des threads sur de la biologie, genre des espèces avec des enjeux particuliers qui sont pas très connues ou sur les ratés et les forces qui agissent sur la conservation d’espèces / écosystèmes si ça plait.



+ 27 -

Le_rasoir Man Faye Gang Ingénieur Repenti

Il manque le verre d'alcool : Sheitanus completus bourrus
Image de Le_rasoir
+ 1 -

sheitan177 En réponse à Le_rasoir Lombric

Sympa le post. Et marrant.

Le_rasoir, espèce de barge.
Image de sheitan177
+ 0 -

cornichon Vermisseau

Kuphus polythalamia; il ressemble un peu à une grosse bite
article sur http://www.guru...au-gaz-toxique/
Image de cornichon
+ 14 -

emerson En réponse à cornichon Archi-ver

Toi t'as jamais vu de grosse bite...
+ 9 -

Bill En réponse à emerson Vermisseau

Toi, t'as vu trop de grosses bites.
Image de Bill
+ 4 -

emerson En réponse à Bill Archi-ver

Pas en changeant ta couche en tout cas
+ 18 -

Jackyzgood Lombric

J'ai trouvé un verre de terre
Image de Jackyzgood
+ 7 -

jose_cahuette Vermisseau

Ver Neurax, ou petite saloperie manipulatrice issue du jeu Plague Inc. (jeu de simulation et de gestion de pandémie)
Image de jose_cahuette
+ 4 -

JeanGuyLeClassieux En réponse à jose_cahuette Ver-sace

Tu sais que ça existe plus ou moins ? ^^
Spinochordodes tellinii infecte les sauterelles et les crickets quand il est encore a l'état larvaire, s'y développe et une fois qu'il est prêt, il produit des neuromédiateurs qui vont induire un comportement suicidaire pour l'hôte, les sauterelles vont
sauter a l'eau puisque le vers adulte se reproduit et vit dans l'eau.
Le documentaire a une voix off un peu perché et il est un peu long mais il montre comment ca se manifeste,tu vois le vers bien long sortir lentement de la sauterelle se noyant.
Y a une autre espèce de ver (dans le docu aussi, mais j'ai pas le nom) qui quand elle se fait bouffé par une grenouille secrète aussi un composé qui modifie le comportement et oblige a ouvrir la gueule de laquelle le ver va tranquillement ressortir ^^

http://www.univ...nemato-721.html
+ 4 -

jose_cahuette En réponse à JeanGuyLeClassieux Vermisseau

À la belle saloperie
+ 13 -

Bill Vermisseau

"Hors mis"
+ 5 -

Daddy En réponse à Bill Vermisseau

J'ai tenu jusque " faignant". Quelle horreur!
Image de Daddy
+ 16 -

JeanGuyLeClassieux En réponse à Daddy Ver-sace

Je suis pas venue ici pour souffrir, ok ?
Image de JeanGuyLeClassieux
+ 6 -

kouatzal Lombric

Le ver lacet (Lineus longissimus) est un ver du phylum des némertes, ou "vers rubans". C'est le plus long des animaux connus avec une longueur maximale enregistrée de 60 m.
Image de kouatzal
+ 2 -

Guaruda Asticot

Ouais, moi je dit pas nom pour d'autre sujet de ce genre, limite une rubrique qui n'inclut pas que les vers comme ça je participerai aussi.
+ 0 -

JeanGuyLeClassieux En réponse à Guaruda Ver-sace

Je suis pas du tout un spécialiste des vers hein !
La c’était juste parce que j'avais entendue parlé et lu quelques trucs sur des vers cool, je me suis dit que ca ferais une rubrique sympa, le gros des info reste pomper sur wiki. :^)
+ 0 -

Guaruda En réponse à JeanGuyLeClassieux Asticot

Oui mais c'est pas grave ça. Justement si on veut des explications plus précise ont sait tous que Google est notre ami, sauf que il y a tellement de choses de ce genre à découvrir qu'en mettre certaines sous les projecteurs est toujours intéressant.

Je ne suis pas spécialiste des panda pourtant je peut te dire que si ils ont ce régime alimentaire si particulier c'est parce qu'une mutation spontané à fait qu'il n'éprouve plus aucun goût pour la viande (c'est con pour un animal appartenant à l'ordre des carnivore) et comme il y a pas mal de bambou dans son environnement... L'évolution à fait le reste, ceux qui digérait le mieux le bambou ont survécu, perpétué les différents gènes, etc.

Bon tout ça c'est qu'une hypothèse (que j'ai simplifié) mais qui se valide de plus en plus avec les différentes découvertes à vous de trouver des articles plus complet si le sujet vous plait.
+ 6 -

pYranha Lombreek

Megascolides Australis, un ver de terre pouvant atteindre les 3 mètres :
Image de pYranha
+ 7 -

jose_cahuette Vermisseau

Le ver de Tremor
Image de jose_cahuette
+ 3 -

Oblivionis Taret

Minuscule a coté de Shai-Hulud
+ 3 -

gneeeh Vermisseau

la larve de Piophila casei alias mouche du fromage (et oui le casu marzu ça se mange comme ça)
https://www.you...h?v=K7S95d_CCt0
+ 1 -

Gring Lombric Shaolin

SURTOUT, quoi qu'il arrive, ne faites pas de recherches sur les "mango worms". (Larves de mouches qui poussent sous la peau, par centaines, pour finalement remonter à la surface et sortir dans un cauchemar trypophobique.

J'ai vu ce truc, et je regrette de ne pas pouvoir le dé-voir.
+ 1 -

jose_cahuette En réponse à Gring Vermisseau

j'ai vu la vidéo ou ils pressent une jambe de chien infestée et ça sort comme du dentifrice, j'ai vomi !
+ 1 -

gwen Vermisseau

Il ne faut pas oublier le patrickus qui fonctionne par deux.

Il etait parfois montré en star dans des films des années 80.

Le bien connu patrickus dewaere :
Image de gwen
+ 0 -

DiarheeFeroce Vermisseau

C'est vertigineux !
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer une réponse
65