Journée internationale contre l'homophobie

Aujourd'hui, c’est la Journée internationale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie. C'est donc l'occasion de ressortir ce dessin de Nawak paru en 2013 lors des manifestations menées par "la manif pour tous" où l'on a pu voir de "vraies belles familles catholiques typiques et conformes à la morale" défiler dans les rues.
5 550 vues

Aujourd'hui, c’est la Journée internationale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie. C'est donc l'occasion de ressortir ce dessin de Nawak paru en 2013 lors des manifestations menées par "la manif pour tous" où l'on a pu voir de "vraies belles familles catholiques typiques et conformes à la morale" défiler dans les rues.

Envoyé par Zgru le 17 mai 2017 à 10h09

+ 24 -

BarneyGumbles Lombric Shaolin

Image de BarneyGumbles
+ -8 -

xzat Jeune lombric

Le néo-nazi
Le curé pédo
Les enfants qui se suiciderons (lol)
La grand-mère (pas de jeune sauf les enfants lobotomisés)

Les bien-pensants imposent leurs idées au nom .. de la liberté. Totalement arbitraire sans argument et inventé, pour le bobo-gauchiste ça suffit. Pendant ce temps, dans la réalité: https://www.you...h?v=9P7UKzSTwgQ .
+ 6 -

Zgru En réponse à xzat La voix de son ver

Ah tiens, ça faisait longtemps!
xzat, toujours près à défendre la veuve, l'orphelin et le cureton!
+ 12 -

JeanGuyLeClassieux En réponse à Zgru Ver-sace

Bah, sans idéologie ou volonté de défendre une confession qui n'est pas mienne, faut avouer que le dessin fait aussi cliché et orienté qu'un texte avec "gauchiasse", "bobo-gauchiste" ou je ne sais quel terme imputé a l'extreme droite dedans.
La caricature est d'une simplicité et d'un cliché assez triste... Réchauffer la même blague encore et encore, ce n'est que pour se conforter dans ses idées. Il y aurait de quoi rire sur le suet, encore faut-t il arriver a faire mieux que le "c d nazi".
+ 8 -

gobes En réponse à JeanGuyLeClassieux Jeune asticot

C'est un peu le principe d'une caricature, d'être caricaturale.
+ 2 -

JeanGuyLeClassieux En réponse à gobes Ver-sace

Merci, mais je n'ai pas de mal avec la définition du terme.
Illustrons vu que tu ne comprends pas ce que j'écris.

"c drol, les juif il aim larjen et il on un gro né lol" -> c'est une caricature. Haha qu'est ce qu'on se marre !

Ressortir des cliché éculés et déjà dessiné 100000 fois, c’est de la paresse et ça ne peut faire rire que ceux qui sont déjà convaincue que les manif pour tous et compagnie sont peuplé de néonazi et que la moitiés des prêtres sont pédophiles. :^)

EDIT : d'autant que le sujet, je m'en fou plus ou moins, je n'aurais aucune raisons de ne pas en rire ou d'être offensé. C'est juste qu'il faudrait un peu de talent et d'originalité pour ça..
Image de JeanGuyLeClassieux
+ 4 -

Kraouch En réponse à JeanGuyLeClassieux Jeune lombric

Mais c'est jf Copé ?
+ 2 -

Offerus En réponse à JeanGuyLeClassieux Ne pas prendre au sérieux

"J'admets qu'on se moque du christianisme, mais pas qu'on se croit original à si bas prix". Nicolas Gomez Davila.
+ 6 -

Zgru En réponse à JeanGuyLeClassieux La voix de son ver

Sauf que les suicides de jeunes gays, le rejet des familles, l'homophobie, les violences et les viols sur mineurs par des représentants de l'église catholique c'est aussi la réalité.
+ 0 -

JeanGuyLeClassieux En réponse à Zgru Ver-sace

Tout autant que les juifs qui doivent avoir réellement un nez proéminent et qui aime bien l'argent !
( ͡° ͜ʖ ͡°)
Bon, la je rigole, mais plus sérieusement, le problème ce n'est pas les fais, c'est la forme. Je dis que cette façon de traiter le sujet est déjà vu, revu et re-revu et que si ce n'est pas pour faire rire et/ou pointer du doigt quelque chose de pertinent, une caricature n'as pas d’intérêt, autant se limiter a des informations classiques.
+ -1 -

Tormante En réponse à JeanGuyLeClassieux Jeune lombric

Tu as l'air d'avoir un problème avec le fait de "traiter un sujet". Ici il n'y a pas d'argument, seulement une caricature. Le but n'est de convaincre personne, mais de faire rire, et effectivement, la plupart des blagues fonctionnent si la personne en face a la culture adéquate pour se marrer. On ne traite donc pas ce sujet.
+ 0 -

JeanGuyLeClassieux En réponse à Tormante Ver-sace

Tu es sérieusement en train de me dire que la caricature la n'est pas positionné politiquement ? Qu'elle ne véhicule pas de message particulier outre la rigolade, la blaguounette ??? Mais... Elle traite quelle sujet la caricature au juste ? Rien de spécial ? Juste une situation comique a ton avis ?

Non parce que la j'aimerais que tu me le dise.. La description nous donne le contexte de la sortie du dessin : "2013 lors des manifestations menées par "la manif pour tous" " et selon toi, c'est un hasard, le mec a dessiné ça pour la blague, rien contre les manifs, un hasard du calendrier, en dessinant ca avec un pédophile, un nazi, et des vieux il voulait juste faire rire ceux qui ont la culture adéquate ?
Outre les 3 meilleurs ressorts comiques de l'humour que je connaisse, tu tiens la, au choix, une sacrée mauvaise foi, un message que je n'ai pas compris sans doute a cause de ma culture limité ou des œillères de compétitions pour penser que cette caricature n'as pas d'arguments...

C'est sur que le but n'est pas de convaincre, c'est exactement ce que je dis, le traitement du sujet est trop basique et simpliste pour toucher un large public, ici seul ceux qui ont les opinions politiques de l'auteur vont rire. Je suis bon public sur les caricatures, mais les "c'est des nazi" comme ici, ou "taubira mange des bannanes", "les juifs ont un gros nez", "prêtre=pédophiles", "arabes=terroriste" et compagnies, bon, si t'arrive a défendre que c'est pour l'humour, rien de politique, bien joué... Mais c'est un peu le cimetière de l'humour, malgré que ce soit des caricatures, la forme n'excuse pas la paresse et la médiocrité d'un dessinateur..
+ 0 -

Tormante En réponse à JeanGuyLeClassieux Jeune lombric

Reste zen, je ne dis pas que le dessin n'est pas ancré culturellement, je dis juste que ça m'étonnerait que l'artiste, si on lui posait la question, réponde: "ah oui, j'avais envie de convaincre les membres de la manif pour tous de leur connerie, à mon avis ce dessin est la meilleure manière de les faire changer d'avis!"
Il n'y a pas de traitement du sujet parce qu'il n'y a pas d'argument ici: le propos est de dénoncer, pas d'argumenter. Comme toute caricature cela oscille entre la moquerie, le fait de faire rire ses potes, en l’occurrence là ses potes politiques, et tout un tas d'autre chose que ne retrouve pas dans ce dessin que je ne trouve pas d'une grande qualité au demeurant.
Ce n'est pas parce que ce dessin va contre la manif pour tous qu'il propose un discours qui est plus qu'une blague: cette dernière est de même nature que les vannes racistes de Le Pen père ou les blagues sur les blondes, elle ne tape juste pas sur les mêmes personnes. Perso je suis bon publique (sauf les blagues sur les blondes, elles ont toutes été faites mille fois), vanne raciste, bouffe-curé, homophobe et j'en passe, si le jeu de mot est présent ça me va. Mais putain, c'est fou comme les gens s'énervent et s'excitent autour d'une simple blague!
Bref, non il n'y a pas d'arguments là, le discours de fond est inexistant (ce qui ne veut pas dire que le dessin ne véhicule pas de message contre la manif pour tous, mais tout objet, et plus particulièrement les communications humaines, véhicule une idéologie quel qu'elle soit), DONC cela doit être une blague qui ne fait sûrement rire que les gens de gauche (et très bon publique pour le coup...). Rien de plus rien de moins, faut il vraiment en faire tout un foin?
+ 0 -

xzat En réponse à Zgru Jeune lombric

La même avec les roux, gros ou handicapés, pourtant, on les entends jamais, contrairement aux homos, ils sont pourtant surement bien plus nombreux que les homos.
+ 11 -

ÇA ! En réponse à xzat Lombric

Et comme on a vu plein de manifs pour empêcher les roux, les gros et les handicapés de se marier, ton argument est tout à fait pertinent !
+ -6 -

xzat En réponse à ÇA ! Jeune lombric

Change pas de sujet, hein. Je parle de violence, de rejet et de suicide.
+ 0 -

Zgru En réponse à xzat La voix de son ver

Etant moi même roux, jpeux t'assurer que question rejet et racisme ordinaire, t'es complètement à côté de la plaque. Ce n'est pas parce qu'on ne manifeste pas qu'on ne souffre pas.
+ 6 -

ÇA ! En réponse à Zgru Lombric

Il me semble que l'idée principale du dessin - qui est malheureusement étouffée par tous les clichés représentés inutilement - est de mettre en avant le problème des enfants dans les manifs. Ces enfants qui pour un certain nombre se découvriront homo dans une famille manifestant contre. C'est tout ce que je soulevais. Il me semble que cette situation est nettement plus rare chez les roux, les gros et les handicapés. À moins que ta famille te rejette pour ta couleur de cheveux ?
Cela ne remet pas en question le rejet et racisme ordinaire que ces gens subissent.
+ -1 -

xzat En réponse à ÇA ! Jeune lombric

La famille peut rejeter pour un handicap, oui. Un roux, un handicapé ou un gros peuvent se taper, pendant toute la scolarité (pour commencer) des moqueries et insultes qui poussent au suicide, c'est très loin d'être rare.
Je m'occupe souvent d'handicapé et, en pleine ville, je ne supporterais pas 5min les regards que les passants posent sur eux. C'est un exemple parmi tant d'autres et pourtant les seuls qu'on entend, encore et toujours, c'est les homos.
+ 0 -

Zgru En réponse à xzat La voix de son ver

Faut-il en arriver au suicide pour que ça soit digne d'intérêt et considéré comme grave?
Parce que des parents qui se suicident parce que leurs gamins sont gays, j'en ai pas vu beaucoup. Par contre, pour gueuler que "c'est pas naturel", "c'est pas ce que dieu veut", "les pd y z'ont qu'à aller se faire enculer", y en a un paquet!
+ 2 -

ÇA ! En réponse à ÇA ! Lombric

Pour préciser ma pensée, il y a à mon avis une différence entre subir le rejet et le racisme ordinaire, et se découvrir homo dans une famille qui manifeste ouvertement contre. Dans le deuxième cas, il y a de fortes chances pour que tu caches ton homosexualité à ta famille et à tes proches, ou que tu la refoules. Ce qui peut rapidement amener au suicide. C'est plus compliqué à cacher ou refouler chez les roux, les gros et les handicapés (qui eux par contre subiront le racisme et le rejet de plein fouet, mais ce n'est pas le propos du dessin).
+ -4 -

Ced En réponse à Zgru Ver de Éire [TL;DR]

Surtout qu'en plus, tu es gros et handicapé. Autant de tares en un être humain, c'est simplement pas humain!

:D :D
+ 1 -

Zgru En réponse à Ced La voix de son ver

Oui bon, j'avoue, j'ai pris un peu de poids...
+ 1 -

feyfey En réponse à Zgru Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Tu serais pas gay aussi ?
Tant qu'à faire autant cocher toutes les cases. ;)
+ -3 -

_pepe_ En réponse à Zgru

Sauf que les pratiques que la loi Taubira autorisent ou appellent (pourtant dénoncées par certains homosexuels) provoquent tout autant de suicides (et j'en ai connu) chez ceux qu'on a intentionnellement privés de racines pour satisfaire les envies personnelles de certains, au nom d'un droit acquis par la particularité de leurs pratiques sexuelles.

Mais là, c'est forcément être homophobe que de s'y opposer, hein ?!

La caricature n'excuse pas les amalgames ni la stigmatisation, d'où qu'ils viennent.
+ 1 -

Zgru En réponse à _pepe_ La voix de son ver

Peut être qu'il est plus facile de changer une loi que de changer le point de vue des gens. De plus, croire que, parce-que l'on a fait une loi, ça va miraculeusement résoudre tous les problèmes, c'est être plus que candide. Et puis avec les insultes qui ont été entendus pendant ces manifs sont tout à fait homophobes.
Enfin, cette discussion me permet de démontrer une fois encore qu'attribuer a l'ensemble d'une population, les excès de quelques uns de ces représentants, est totalement stupide.
+ -6 -

_pepe_ En réponse à Zgru

Cette loi, portée par (la séparatiste) Taubira, est dans la droite ligne des dispositions visant à briser méticuleusement toutes les institutions sur lesquelles reposent la résilience de la nation. Car une populace d'individualistes égocentriques, sans famille (si tant est que ce terme puisse avoir encore une signification dans le novlangue actuel) et désensibilisée à la marchandisation de l'humain, n'a que peu de chance de résister à la dictature néolibérale notamment portée par l'UE et les gouvernements actuels.

Loin de régler les problèmes que je viens d'évoquer, cette loi n'a fait que les exacerber en offrant le prétexte de la légalité à ceux qui piétinent les droits humains de leurs victimes.

Les médias aux ordres ont passé sous silence les véritables enjeux de cette loi, tandis qu'ils caricaturaient ceux qui tentaient de les exprimer afin de les discréditer et de les rendre inaudibles. Ce n'est pas sans raison qu'on s'est intéressé aux propos déplacés, soigneusement sélectionnés, de quelques individus, en éludant intentionnellement les arguments de tous les autres.

Et ce fichier va aussi dans ce sens, en stigmatisant surtout les seconds sous prétexte de cibler les premiers. Ce qui ressort clairement du dessin n'est pas ce que tu prétends, mais plutôt que les opposants à la loi Taubira seraient des tous des fascistes, des pédophiles ou des homophobes... ce qui du reste est le discours habituel de l'individu haineux et en manque d'arguments qui en est à l'origine.
+ 3 -

Arsayne En réponse à _pepe_ Jeune asticot

C'est qui les "'individualistes égocentriques, sans famille" dont tu parles ? Les homos qui souhaitent justement se marier et, éventuellement, avoir des enfants ? C'est pas un peu paradoxal ? (si tant est que ce sont bien eux que tu désignes par cette périphrase)
De même que, dans ton commentaire précédent, je m'interroge sur "ceux qu'on a intentionnellement privés de racines pour satisfaire les envies personnelles de certains, au nom d'un droit acquis par la particularité de leurs pratiques sexuelles." Tu parles des enfants adoptés là ? Si oui, c'est une généralité qu'on peut étendre à tous les enfants adoptés (donc pas seulement par des couples homo').
J'ai l'impression que tu ce que tu dis sans nommer clairement (mais dis-moi si je me trompe sur le fond de ton propos) c'est que la légalisation du mariage homosexuel rompt avec une institution nationale, en l'occurrence le mariage, et donc fragilise la structure de la nation. Si c'est bien là ce que tu entends, je vois mal comment on peut à la fois étendre le champ d'application d'une institution à une partie de la population qui jusque là en était exclue, et dans le même temps briser, ou fragiliser, la-dite institution. À moins que tu ne vois pas les choses sous un rapport purement quantitatif, mais aussi qualitatif : ce qui reviendrait à dire que les couples du même sexe sont des moins bons couples que les couples aux sexes différents ?? Empiriquement, je garantis que c'est faux.
Ensuite, tu dis que les médias ont passé sous silence les vrais enjeux de la loi Taubira (qui oui, était séparatiste) : lesquels selon toi ? S'il s'agit de cette "fragilisation" des institutions, ça me semble un peu léger, pour les raisons que j'ai citées.
Tu parles d'individualisme et d'égocentrisme, mais comment le fait de vouloir avoir un-e conjoint-e légal-e et des marmots peut-être plus individualiste (ou égocentrique ? ) pour un-e homo que pour un-e hétéro ?
J'essaie d'engager la conversation avec le moins de préjugés possible sur ta position, mais j'avoue que (pour l'instant) je vois mal comment on peut se prononcer contre le mariage pour tous et ne pas entretenir les discours homophobes. (Là, vous pouvez sortir les petits cailloux)
+ -4 -

_pepe_ En réponse à Arsayne

Arrête de faire une fixation sur les homos et relis-moi.

La "populace d'individualistes égocentriques, sans famille et désensibilisée à la marchandisation de l'humain" dont je parle, c'est ce vers quoi l'ensemble de la population française est poussée par la politique menée depuis plusieurs décennies et le bourrage de crâne médiatique qui l'accompagne.

Je ne vais pas refaire le débat qui a déjà rempli ces colonnes à l'époque de la loi, et dont tu pourras facilement retrouver mes interventions si mon opinion t'intéresse. Je rappellerai juste qu'on mettait en garde contre la PMA, la GPA, la marchandisation de l'humain (ventres et enfants) et la fabrique intentionnelle d'orphelins sous prétexte que n'importe quel regroupement provisoire de personnes constituerait une "famille" (terme qui à l'évidence ne correspond plus à l'institution qui a représenté l'un des principaux piliers des sociétés fortes durant des millénaires). Ces pratiques qui étaient interdites ou moralement répréhensibles sont aujourd'hui soutenues par la législation ou en passe de l'être (jurisprudence favorable) et érigées en modèle par certains. Note que l'homosexualité des "parents" n'a rien à voir dans l'affaire, puisque la question porte plus généralement sur les enfants, leurs droits et les liens avec leurs racines. Les homos ne sont donc pas les seuls concernés, même si ce sont les premiers auxquels on pense.

D'ailleurs la loi Taubira ne fait référence à l'homosexualité que pour indiquer une modification du droit du travail relatif au refus d'une mutation géographique par les salariés. Mais le matraquage médiatique a réussi à créer l'amalgame entre l'homophobie et la contestation de cette vision politique.
+ 1 -

Arsayne En réponse à _pepe_ Jeune asticot

Je ne fais pas une "fixation" sur les homos, mais tes commentaires précédents y faisaient directement référence : "un droit acquis par la particularité de leurs pratiques sexuelles", je suppose que par "pratiques sexuelles particulières" tu désignais bien les homosexuel-les, non ?
Ensuite, si ta croisade s'érige contre l'adoption en général, et toutes les formes de procréation assistée, alors merci de ne pas "faire une fixation" sur les homo, qui ne sont pas les seuls bénéficiaires de ces droits, et à qui on ne les a ouverts que très récemment.
Et d'ailleurs, comme bien souvent en droit, ça ne fait que légaliser une pratique déjà répandue officieusement : si tu crois que les personnes homosexuelles ont attendu la loi Taubira pour avoir des enfants, tu te trompes lourdement. Simplement, il n'y a pas besoin de cadre légal pour demander à une bonne amie de porter ton enfant quand tu es un homme, ou à un pote proche de te faire un don de sperme si tu es une femme. Je ne dis pas que ces problématiques sont simples, et évidemment que la loi doit impérativement protéger l'enfant (ce qu'elle fait déjà plutôt bien en France, le problème étant alors son application concrète et les moyens qui y sont investis). Mais malgré les risques, et la complexité du sujet, pointer du doigt les cas d'adoptions ou de procréations assistées seulement lorsqu'il s'agit de couples homosexuels, c'est de la discrimination.
Quant à la sacro-sainte structure familiale, "un des principaux piliers des sociétés fortes durant des millénaires" : mouais... Quelles sociétés fortes ? Quelles familles ? Le patriarcat ? Non merci. Le matriarcat ? Ça ne me tente pas non plus. Parce qu'en fait, je pense qu'il n'y a pas beaucoup de ces "piliers" qui font des "sociétés fortes" qui me vendent beaucoup de rêve. Pas par individualisme, hein. J'ai rien contre vivre avec des gens, simplement j'aimerai qu'on évite de me les imposer (j'irai pas vivre avec ma famille par exemple). Et puis, je crois que j'ai pas très envie non plus de vivre dans "une société forte", mais ça, ça dépend de ce que tu entends par là. Je précise tout ça parce que tu glisses cette phrase pépouze entre le fromage et le dessert, alors que c'est une représentation très "particulière", loin d'être valable universellement, et qui modèle beaucoup nos avis sur la question.
+ 1 -

Zgru En réponse à _pepe_ La voix de son ver

oO
C'est quoi les véritables enjeux de cette loi selon toi?
+ 3 -

Offerus En réponse à Zgru Ne pas prendre au sérieux

En tant qu'homosexuel refoulé qui fait une dépression et ne parle plus à ces parents, je préfère encore ne rien dire.
+ 1 -

Zgru En réponse à Offerus La voix de son ver

Saches que tu n'es pas seul et que l'on peut guérir de cette maladie. Car la dépression est une maladie.
J'espère sincèrement que tu puisses t'épanouir pleinement sentimentalement et sexuellement quelque soient tes préférences, entre adultes consentants et responsables.
+ 4 -

Offerus En réponse à Zgru Ne pas prendre au sérieux

Merci. en fait, je suis tombé fou amoureux de mon père il y a cinq ans. Ma mère nous a surpris au lit et, enfermée dans de vieux préjugés moraux cis-genre sur le "couple" le "sexe exclusif" et la "monogamie". Depuis, toute la famille nous a rejeté. Nous avons du changer plusieurs fois de quartier, car c'est toute la société hétéro-patriarcale qui nous vomit jour après jour sa violence fasciste au visage. J'espère que la lutte contre l'homophobie, soutenue par tous les médias, les artistes, et l'Etat, finira par faire que les gens aient l'esprit plus ouverts et ne rejettent plus les gens "différents" en leur refusant le droit de s'aimer. #LoveBetterThanHate #unZesteDeCitron.

http://www.lemo...90045_3224.html
+ 0 -

Zgru En réponse à Offerus La voix de son ver

Le parallèle entre homosexualité et inceste est un peu déconnant quand même, non?
+ 1 -

Offerus En réponse à Zgru Ne pas prendre au sérieux

Il n'y a pas à faire de parralèle. La seule chose qui compte est l'amour. L'amour seul, entre adultes consentants et responsable. De quel droit la société viendrait juger l'amour profond et sincère d'un fils pour son père, d'un frère pour son frère, d'une soeur pour sa nièce? Parce que pendant 2000 ans, le catholicisme nous a matraqué une vision étriquée de l'amour et de la famille? Rien que la notion de couple est rétrograde. Pourquoi ne pas penser l'amour à 3, à 4, à 12? Sachons ouvrir nos coeurs et nos âmes à la différence et au progrès.

http://www.slat...y/99439/trouple
+ 0 -

Sioux7 En réponse à Offerus Vermisseau

Soyons tous Philandrin Coupleux!
http://www.dail...risexualite_fun
+ 2 -

Zgru En réponse à Offerus La voix de son ver

Bah oui, qu'est ce qu'il y a de mal à se faire un plan à trois ou plus?
+ 0 -

Offerus En réponse à Zgru Ne pas prendre au sérieux

Ne sois pas vulgaire, je ne parle pas de "plan à trois" mais bien d'amour à trois. Je parle d'enfants qui ne peuvent pas hériter de leurs trois parents, qui se font voler leur droits. Je parle d'enfants brimés à la cour de récré par la haine monogamique et incestophobique qui infeste notre société. Je parle de parents qu'on renvoie des réunions parents-profs, parce "on ne peut pas recevoir trois personnes". Je parle de la souffrance de dizaines de milliers de personnes. Il faut faire changer la loi, et accepter la nécessaire évolution des moeurs, pour que la société reconnaisse enfin les amours pluri-partenaires ou intra-familiales.
+ 3 -

Tormante En réponse à Offerus Jeune lombric

C'est marrant, je suis tout à fait d'accord avec ton discours.
+ 1 -

gobes En réponse à xzat Jeune asticot

En théorie, on a d'un coté ceux qui disent "Ceux qui se comportent différemment sont anormaux", et de l'autre "Foutez-leur la paix"... le camp de la "liberté" se voit facilement, là.

Mais dans la pratique, les deux camps sont dans le premier. Les bien-pensants sont partout, ils rodent dans nos campagnes...
+ 1 -

Offerus En réponse à gobes Ne pas prendre au sérieux

Bien d'accord. La police des braguettes, qu'elle soit de droite ou de gauche est profondément chiante.
+ 8 -

Vanaleth En réponse à xzat Lombric Shaolin

Ah, ces saletés de bobo-gauchistes qui imposent leurs idées de liberté, c'est horrible! Je vais de ce pas aller manifester pour qu'on refuse des droits aux gens qui ne sont pas "comme nous"!!!
+ 2 -

Sylfaen En réponse à xzat Vermisseau

Pendant ce temps dans ma réalité la télévision couleur a été inventé et cohn bendit a pris un sacré coup de bouteille... Mais ça ne signifie pas que je dit que les gens de la manif pour tous n'ont pas évolués en même temps que notre société...
+ 3 -

titouille En réponse à xzat

C'est marrant, parce qu'en fait le ton de Cohn-Bendit est résolument ironique dans cet extrait vidéo. Il n'a jamais abusé de gamins, mais dénonce en fait la bien-pensance de l'époque qui tolérait cette pédophilie en jouant un rôle de pervers sexuel. Le choc, c'est les réactions des autres personnes du plateau face à ce qu'il dit.

En attendant, tous les partis d'extrême droite ont repris cette vidéo sans la comprendre, ni son contexte. Des gens comme toi continue de la relayer sans plus la comprendre.

On va pas protéger des connards de nazis, curés, bien pensants qui veulent pas entendre parler de tolérance et respect envers 10% des français parce qu'ils sont trop cons pour comprendre.
+ 1 -

Sioux7 En réponse à titouille Vermisseau

Ouais, enfin blague, blague, il l'à refaite un certain nombres de fois, il n'y à pas que le passage tv des années 80.

"Il m’était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais : 'Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi m’avez-vous choisi, moi, et pas d'autres gosses ?' Mais s’ils insistaient, je les caressais quand même". "J’avais besoin d’être inconditionnellement accepté par eux. Je voulais que les gosses aient envie de moi, et je faisais tout pour qu’ils dépendent de moi ".
Extrait de "Le Grand Bazar", de Daniel Cohn-Bendit, publié en 1975 chez Belfond, perso, je n'y lis pas de "ton ironique"...
J'aimerais aussi que vous m'indiquiez quelles personnes sur quel plateau trollait il au moment d'écrire ça!

Perso, même s'il n'y avait pas tout le côté pédo sauce j'y peux rien, c'est le gosse qui m'à forcé, rien que les phrases ""J’avais besoin d’être inconditionnellement accepté par eux" et "je faisais tout pour qu'ils dépendent de moi",je trouve ça déjà HYPER malsain...


Malheureusement, il n'y à pas eu enquête judiciaire, mais à mes yeux, ça aurait à priori un peu plus de valeur que des dénégations en mode "excepté une fois au Chalet", au sujet d'un truc désormais totalement inavouable, et donc forcément nié, et ce que ce soit bien qu'il soit vrai ou nié car il n'était que fantasmé pour "provoquer le bourgeois"!

Ps: dans le bouquin, il y'à d'autres passages, moins explicites mais assez "douteux" aussi...

Par ailleurs, si mes souvenirs son bons, "Dany" à par ailleurs été assez proche de feu Me Thierry Lévy, qui lui s'était illustré en plaidant de manière répétée pour la décriminalisation de la pédophilie, jusques et y compris quand ce n'était pas le sujet, sur un plateau TV!
(Simple exercice d'avocat, testant ses effets de manche sur les plateaux TV en milieu hostile, pour tester sa capacité de convaincre? Me Levy à aussi tenu des propos ambigus sur la "beauté" qu'il y'avait à ce genre de pratiques, donc, oui, il défend ça purement par exercice, pas pour lui même, hein...)
+ -1 -

titouille En réponse à Sioux7

Ok, je me plante probablement et les propos du mec n'étaient pas destinés à dénoncer un climat ambiant tolérant la pédophile, mais juste à exprimer publiquement des sujets qui étaient tabous, mais néanmoins pratiqués et auxquels il a pratiqué. Cela semblait tellement gros que j'y voyais de la caricature. Mais c'est juste le regard de notre époque.

C'est un peu comme quand tu imagines que dans les années 50, tout le monde fumait des cigarettes dans les hôpitaux. C'est inconcevable aujourd'hui, et quand on voit des images d'archives, ça surprend. Pourtant, c'était parfaitement normal!

Peut-être que dans 40 ans, la société sera choquée de voir la manière dont on tolère l'homosexualité actuellement.
+ 4 -

Jean_Galfione Jeune asticot

Encore un combat ou les 2 cotés m'exaspèrent...
+ 1 -

Ced En réponse à Jean_Galfione Ver de Éire [TL;DR]

Doit-on conclure que tu n'aimes ni les nichons ni les fesses?
Désolé, mais tu tends la perche!
+ 0 -

Sekhmet En réponse à Ced Vermisseau

Ah, je savais qu'il t'exciterai.... xD
+ 0 -

JeanEude Vermisseau

Je mets ça là

http://www.libe...torisent_898327

Une vrai plaie cette église catholique ...
+ 2 -

Ced En réponse à JeanEude Ver de Éire [TL;DR]

Ce n'est pas l'Eglise catholique qui est la plaie mais une certaine idée de la religion quelqu'elle soit et de moralité induite. Je remarque cependant que des pays où la religion est encore inscrite dans la constitution (p.ex. l'Irlande ou le Portugal), l'adoption du mariage homosexuel n'a pas fait autant de vagues qu'en France où les églises et l'Etat sont clairement séparés.

Ceci me pousse à conclure que, d'un côté, il y a une recherche vers un absolu laïc et, de l'autre, un retour d'une certaine forme d'obscurantisme. Je ne sais pas si j'ai raison ni ne sais trop comment l'expliquer en France autrement que par une certaine valeur morale qui était définie par la religion avant 1905 et l'absence de remplacement de cette brique une fois les lois de laïcité passées. La transition en Irlande ou au Portugal, par exemple, est certes plus lente mais peut-être aussi mieux réfléchie du fait de cette lenteur.
+ 2 -

Kraouch En réponse à Ced Jeune lombric

Hmmmmm au Maroc, en Arabie saoudite ou au Quatar la religion est aussi inscrite dans la constitution mais on attends toujours de voir un mariage gay.

Je suis un partisan de l'équité des religions monothéiste en terme d'obscurrentisme. Parlons en mais avec justesse et exactitude.

Pour rappel, en France etre gay ne te fait pas perdre la tête.

Et bonne journée bien sur !
+ 2 -

THM077 Lombric

Çà ma fait marrer de re entendre parler du refuge, c'est super assoc qui fricote avec menace, drogue, pédophilie et j'en passe...
http://tempsree...-unanimite.html
Ils on vraiment besoin de ce genre d'assoc les homo...
+ 1 -

Biskouaz Asticot

En tous cas, je vois que le sujet fait toujours parler...
+ 4 -

Super_King Lombric Shaolin

Les PD moi je les encule!
+ 4 -

Offerus Ne pas prendre au sérieux

En cette journée de lutte contre l'homophobie, ayons un souvenir ému pour Wilfred, agressé sauvagement par quatre skinheads catholiques intégristes, devant un kebab du XIXème arrondissement.
Image de Offerus
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
55