le cycliste ( une pub suisse)

4 370 vues

Envoyé par magnussoren le 23 avril 2017 à 16h12

+ 18 -

sandrine65100

ce n'est pas une pub mais un message à caractère informatif de la prévention routière suisse
+ 18 -

Nap En réponse à sandrine65100 Vermisseau

Attention, ce flim n'est pas un flim sur le cyclimse
+ 4 -

Black Lombric

Mouais.. et dans l'autre moitié des cas, le cycliste fait tout très bien mais les automobilistes ont trop d'arrogance et pas assez de neurones...
+ 4 -

fwan6 En réponse à Black cabwL

Compliqué parfois de regarder la route sur son gps(sisi,aussi sur le trajet maison /bureau....) ET dans son rétro. ..
+ 1 -

Ezellar Lombric Shaolin

Ca tue quand même !
+ 27 -

john5

« Dans près de la moitié des cas, les cyclistes sont fautifs »... Autrement dit, les automobilistes sont fautifs dans la majorité des cas.

L'art de prendre les gens pour des cons.
+ 14 -

AthranZara En réponse à john5 Vermisseau

Etant donné la différence de potentiel nuisible, tu pourrais t'attendre à ce que les cyclistes soient des victimes innocentes. Ici c'est pas pour dédouaner les voitures (ce qui serait une mauvaise chose vu les merdes que je les vois faire) mais pour rappeller que les regles c'est + pour la sécurité que pour faire chier ^^
+ 13 -

jul En réponse à AthranZara Lombric

Quand je respectais le code de la route, les voitures respectait le code du plus fort, j'ai eu 10 accidents sur les 10 ans où j'étais sage et j'ai failli y passer.

Depuis que j'ai arrêté d'attendre que le système veulent bien gentiment pensé à nous et que je fais ce qu'il faut pour survivre ce qui inclus de violer sciemment des règles du code de la route, j'ai bien moins d'accident.

Obéir et mourir, ou désobéir et survivre.
+ 0 -

AthranZara En réponse à jul Vermisseau

je te contredirais pas la dessus ^^
+ 11 -

jul En réponse à AthranZara Lombric

J'ai oublié, ça fait 35 ans que je roule à vélo. En banlieue, à Paris, en province, à l'étranger.

Les règles et routes actuelles on dirait qu'elles sont faites pour nous faire comprendre où est notre place: pas sur la route, pas sur le trottoir, ni sur les pistes/parking cyclables, ni en ville ni en campagne, ni dans les trains quand c'est utile ou les bus.... un bon cycliste qui respecte la société, c'est un cycliste qui roule pas, sauf quand les villes sécurisent 1 ou 2 tronçon pour faire des belles photos pour leurs plaquettes.
+ 11 -

john5 En réponse à jul

En tant que cycliste quotidien, c'est exactement mon impression...
+ 3 -

jul En réponse à john5 Lombric

merci je me sens moins fou dans mon ressenti
+ 3 -

MattRR En réponse à jul

En tant qu'automobiliste je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'une majorité écrasante d'automobilistes n'ont aucune considération pour les vélos et font de la merde. Mais ça marche aussi dans l'autre sens: on a une majorité de con qui ne respectent rien des deux côtés.

Les vélos que je remarque moi c'est ceux qui roulent sur la route alors qu'il y a une piste cyclable, ou bien sur le trottoir alors qu'il y a une piste cyclable (continuel juste devant ma porte) ou qui passe les intersections où ils n'ont pas la priorité (feux, stops, cédez le passage...) sans s'arrêter ni regarder. Dernièrement j'ai été surpris à côté de mon boulot (coin blindé de rues à sens uniques sans exception vélo) par la catégorie "je prends la rue en sens interdit et je fait gaffe à rien".

C'est parce qu'individuellement on fait gaffe et qu'on voit les erreurs d'une autre catégorie qu'il faut s'imaginer que SA catégorie fait gaffe comme nous-même. Les automobilistes ne considèrent pas les vélos et leur roulent presque dessus, les cycliste se croient invincibles et roulent n'importe comment comme si rien ne pouvait leur arriver et qu'ils en avaient le droit. La première affirmation ne me correspond pas, la deuxième ne te correspond pas, mais comme généralisation sur les catégories "automobiliste" et "cycliste", c'est la triste vérité.
+ 5 -

john5 En réponse à MattRR

Je suis cycliste ET automobiliste donc je pense que je suis bien placé pour juger. Je pense que Jul a résumé tout le problème. Quand on ne fait pas de vélo on ne se rend pas compte à quel point rien n'est prévu pour les cyclistes. Par exemple tu me parles de piste cyclable, ça semble évident que les vélos devraient rouler dessus... sauf qu'en non, parce que la piste cyclable ben...
* en fait elle est partagée par les bus et taxis ; alors le mec qui a eu cette idée il mérite des baffes parce qu'il y a pas plus dangereux pour les vélos que les bus - qui te voient pas - et les taxis - qui s'imaginent que la rue leur appartient et que le code de la route ne s'appliquent pas à eux
* elle est occupée par un connard en double-file qui pense que c'est une voie de stationnement
* elle est bloquée par le camion des travaux qui se dit que si les vélos peuvent plus passer c'est pas grave
* elle s'arrête brutalement au milieu de nulle-part, démerde-toi pour continuer
* elle passe parfois sur la route parfois sur le trottoir
etc.
Autre exemple, les feux que les automobilistes se plaignent qu'on grille, ce qu'ils réalisent pas c'est que ça améliore la circulation et la cohabitation voitures/vélo, pour une raison simple : quand je grille le feu en vélo (en faisant évidemment très attention que je peux le faire sans risque), je peux garder une distance avec les voitures, éventuellement rejoindre une voie plus adaptée ou simplement prendre de l'avance jusqu'au prochain feu... pourquoi ça ? Parce que si je roule dans la circulation, j'ai deux choix :
- soit je serre à droite et je frôle une crise cardiaque permanente parce que la majorité des auto. ne respectent pas la distance de dépassement
- soit je reste au milieu de la route et je bloque tout le monde, prenant également le risque qu'un mec pète un câble et dépasse n'importe comment (ça m'est arrivé).

Le problème c'est pas que les cyclistes ne respectent pas le code, c'est que le comportement général de tous les autres (automobilistes comme piétons) t'oblige à ne pas respecter... De toute façon il suffit de circuler un peu en ville pour voir comme tout est totalement bordélique et aléatoire pour les cyclistes : tantôt on doit rouler sur la route (parce qu'il n'y a pas de trottoir ni piste cyclable), tantôt on doit rouler sur le trottoir (parce que le piste cyclable ou la route sont trop dangereuses/étroites) tantôt si on peut, on doit rouler sur la piste cyclable... mais en devant composer avec les véhicules en double file, les piétons inattentifs, les bus, les taxis, les véhicules qui se croient le droit d'utiliser la voie même si c'est pas le cas (sisi il y en a) les trottinettes, les skateboard, etc.
+ 1 -

Gring En réponse à john5 Lombric Shaolin

Rien ne vaut une généralisation d'après une anecdote :)

En voiture, je fais toujours très attention aux vélos, par exemple, je change totalement de voie pour doubler, et si je ne peux pas, je roule derrière, en maintenant une grande distance, le temps d'avoir une occasion.

L'autre jour, petite frayeur avec un cycliste dans Paris, qui a essayé de me doubler par la droite alors que j'étais en train de faire un créneau, signalé par le clignotant. Heureusement que je fais toujours des contrôles rétros.

Il m'a jeté un regard de tueur, même après avoir compris qu'il était en tort, par principe "anti bagnoles". Il faut dire que les militants cyclistes aboient fort en ce moment, ils doivent se sentir en force.

Dans ce cas précis, il aurait dû prendre une seconde pour évaluer la situation avant de s’engouffrer.

Ces cyclistes urbains sont aujourd'hui dans la même phase que les automobilistes des années 80 et leur "Ah bah moi je peux rouler plus vite que les limitations de vitesse, parce que contrairement aux autres, je maîtrise."
+ 2 -

john5 En réponse à Gring

Je ne généralise pas d'après une anecdote, je donne des exemples emblématiques de ce que je vis au quotidien. Que l'espace urbain soit mal conçu pour les vélos ce n'est pas une anecdote, c'est une réalité constatable facilement par n'importe qui (encore faut-il s'y intéresser). D'ailleurs tu réponds à une anecdote par une autre... Si tu es vraiment automobiliste, je pense que tu seras d'accord que l'essentiel des conneries qu'on voit sont des conneries d'automobilistes, ne serait-ce que pour la simple raison qu'ils sont plus nombreux sur la route. Sauf que ces conneries sont beaucoup plus difficile à tolérer lorsque tu risques ta vie à chaque fois.

Au fond, ma critique n'est pas dirigée contre les automobilistes (il y a des cons partout, à vélo comme à pied comme en voiture...) mais plutôt contre les pouvoirs publics qui ferment les yeux sur un problème qui prends de plus en plus d'importance (puisque le nombre de cycliste augmente).
+ 0 -

Gring En réponse à john5 Lombric Shaolin

Euh, non, c'est moi qui généraliste d'après une anecdote, ma phrase était une annonce :)

C'est vrai que c'est d'autant plus grave de faire une connerie avec une voiture, mais cela n'empêche pas de s'attaquer parallèlement au comportement dangereux (surtout pour eux mêmes) de certains cyclistes.
+ 1 -

jul En réponse à MattRR Lombric

Les pistes cyclables? C'est des parking pour voiture cyclables, à Montréal, Paris, Pontoise, Argenteuil, Montpellier.

Et encore, tu vois les zolis arbres pour faire beau dans les trucs modernes? Les racines défoncent les pistes cyclables au bout de 10 ans les racines des platanes fait par des architectes fumeurs de moquette deviennent des casseurs de jantes, exploseurs de chambre à airs. Et t'as autre chose à foutre que passer 3€ et 10 min à changer une chambre par jour.

Une voiture tous les X kms tu vas dire c'est pas grave.

Si c'est grave.

Comme les piétons quand je dois aller à Paris en passant par le pont de Gennevilliers qui me disent va te faire enculer dans leurs idiomes si j'ose utiliser une sonnette pour leur demander de me laisser un peu de place. Où quand tu dois aller à ton taffe que ton vélo c'est le seul véhicule que tu peux acheter, que les transports en commun sont à chier et que t'as les putains de bobos et de wesh qui roulent à 3 de front et refusent de te laisser passer parce que les règles c'est pour les autres. Ou quand tu t'aperçois que les pistes c'est fait pour 2 vélos pas plus (tu peux pas doubler), et qu'au tournant, ils ont pas prévu qu'on se penche, ou que les piétons préfèrent la piste et le trottoir et t'engueulent quand tu roules sur la piste cyclable.

Les pistes cyclables sont tellement mal branlées qu'elles en sont dangereuses, j'ai appris à les éviter pour éviter les accidents. Et au moins sur la route je peux rouler à 70.
+ 0 -

titouille En réponse à jul

70 km/h?? Faut quand même un peu descente et un bon vélo pour y arriver.

Sinon, en effet, la route et le code de la route son généralement pas bien conçu pour la cohabitation vélo/voitures. D'autant qu'avec l'augmentation du trafic et de la taille des voitures, c'est devenu toujours plus dangereux.

Mais bon, y'a eu de l'amélioration dans les 30 dernières années, du moins dans certains pays (Allemagne, Suisse). Les feux spécial cyclistes qui passent au vert avant les voitures, ça existe. Il y a toujours plus de bande cyclable, le top restant des routes larges avec la bande sur la route ou la piste piétons/cyclistes bien séparée (n'essaye pas de marcher sur la partie cycliste en Allemagne, tu te fais très vite engueuler).

Au final, c'est surtout une question de respect entre les usagers de la route qui assure un bon fonctionnement. Donc avoir une vitesse adaptée, signaler clairement ce qu'on fait, prendre garde à tout ceux qui nous entoure, anticiper ce qui peut se passer. Faut pas être stressé et pester contre ce qui nous ralenti, mais faire avec. Sinon, tu prends le bus.
+ 1 -

Swarmadd En réponse à jul LoMBriK addict !

Tu as malheureusement parfaitement raison.
+ 0 -

Gring En réponse à john5 Lombric Shaolin

Pas nécessairement, il y a aussi les accidents avec les bus, les trams, les piétons, etc ...
+ 0 -

le-long-brick Longbric

Lambert power !!!
+ 0 -

pYranha Lombreek

C'est les mêmes qu'avaient fait ça:
https://www.you...h?v=k8c2hjiTDPo
+ 0 -

Heretron Vermisseau

C'est pas la voiture qui est en tord ici ? Le mec en voiture se déporte alors qu'il était en train de se faire dépasser...
+ 0 -

Gring En réponse à Heretron Lombric Shaolin

La voiture et le vélo commencent leur manœuvre de dépassement au même moment. Ça serait donc objet à débat, mais l'objet du spot est que justement on s'en fout, le cycliste est mort, et il fera moins le malin maintenant, qu'il ait eu raison ou pas.
+ 0 -

vivouille Dresseur de lombriks

L'évolution naturelle de notre société éliminera les conducteurs de voitures.

En les culpabilisants, les sur-taxent, puis en les ostracisant, les isolants enfin en rendant la pratique interdite.
Un peu comme les fumeurs de cigarettes sont en cours d'ostracisation.
Ou les gens qui battent leur femmes ou leur enfants qui sont devenu des pratiques interdites.

Manger de la viande est sur la liste ;)
Rassurez-vous je m'en réjouis d'avance \o/
+ 0 -

Gring En réponse à vivouille Lombric Shaolin

Dans les hyper-centres des grandes villes. Peut être. Mais dans les 99% restants du territoire, ce n'est pas près d'arriver.
+ 0 -

pYranha En réponse à Gring Lombreek

https://en.wiki.../Autonomous_car

-ça boit pas
-ça s'endort pas au volant
-ça envoie pas de texto en roulant
-ça a des réflexes de l'ordre de la microseconde
-ça te dépose et va se garer tout seul
-ça nécessite pas de permis
-tu peut jouer sur ton smartphone/pioncer tout le long du trajet
-un retraité myope et parkinsonien roule aussi bien avec qu'un pilote de course.
-ça marche déjà.

Bref, une fois légalisé (et les assurances militeront pour), ça va éliminer les conducteurs dans les 99% restants du territoire.
+ 0 -

Gring En réponse à pYranha Lombric Shaolin

Les pilotes automatiques d'avion n'ont pas mis fin aux pilotes. C'est pareil pour les pilotes auto de voiture, il faudra toujours quelqu'un pour surveiller et intervenir dans 0.1% des cas. Ne serait-ce que dans ces moments ou il faut forcer un peu et chercher l'approbation visuelle de l'autre conducteur pour nous laisser passer.

Désolé les gars, faudra quand même aller passer votre permis.
+ 0 -

pYranha En réponse à Gring Lombreek

Ce n'est pas comparable, les pilotes "automatiques" pour avion n'ont rien à voir avec ceux de voitures.

D'une part à cause du contexte dans lequel ils fonctionnent :
-Les enjeux humains ne sont pas les mêmes (4 occupants vs 500 passagers)
-Les enjeux économiques ne sont pas les mêmes (8000 avions dans les airs à un moment donné vs ~51 000 000 de voitures, soit 16000 pilotes/copilotes vs 51 000 000 de conducteurs)

Et surtout:
-Les enjeux techniques ne sont pas les mêmes. Les pilotes automatiques d'avions de ligne ne sont pas encore capables de gérer le décollage de l'avion. Ce à cause des enjeux économiques en question : le nombre de pilotes nécessaires à faire voler la flotte aérienne mondiale étant relativement faible (comparés aux conducteurs de voitures), la motivation économique pour développer un système les remplaçant est également faible. Les pilotes automatiques d'avions sont donc aujourd'hui bien moins avancés que ceux de voitures, et requièrent encore l'attention constante des pilotes. Pour citer l'un d'entre eux :

Patrick Smith is an active airline pilot who has been flying commercially since 1990. He told CNBC that the traveling public tends to imagine a pilot reclining back, reading a newspaper, while the autopilot does all the work. The reality is actually quite different, he said.

"The auto flying system does not fly the airplane," he said. "The pilots fly the plane through the automation."

The cockpit can still be a very busy place he said. Pilots are consistently having to command, manipulate and manage various parts of the computer system which requires their full attention. In addition about 99 percent of landings are manual and 100 percent of all takeoffs must be done manually by the pilot. There is not yet such a thing as an automated takeoff.
http://goo.gl/ubVBrr

(sans parler des difficultés intrinsèques au développement d'un pilote réellement automatique pour avion capable de décoller et atterrir : crasher une voiture sur un circuit de test passe encore, un 747 pas tellement)
+ 0 -

Gring En réponse à pYranha Lombric Shaolin

Les pilotes auto des voitures existants sont déjà impressionnants, mais ils sont au mieux fiables à 99,9%. Pour se passer d'un conducteur, ils devraient être fiables au moins à 99,99999% (3 9 vs 7 9). De tels systèmes ne seront pas développés et démocratisés avant au moins 30 ans (le sans pilote commencera en environnement restreint).

Et avant ça, il y aura des barrages politiques (la conduite concerne énormément d'emplois).

Donc tous ceux qui s'imaginent ne pas avoir à passer leur permis se trompent, cela concerne les gens qui naissent maintenant.

Allez les parigots assistés, on va à l'auto école !
+ 0 -

pYranha En réponse à Gring Lombreek

(Du coup, mon commentaire d'en-dessous se voulait en réponse au tiens...)
+ 1 -

pYranha Lombreek

"ils sont au mieux fiables à 99,9%. Pour se passer d'un conducteur, ils devraient être fiables au moins à 99,99999%"
Et ils sortent d'où tes chiffres? 99.9% de quoi?

"Et avant ça, il y aura des barrages politiques (la conduite concerne énormément d'emplois)"
Y'aura également énormément de lobbying de la part des boites qui ont beaucoup à y gagner. (précisément parce-que ça permet de se débarrasser d'énormément d'emplois.)
Plus les travailleurs ciblés protesteront et se mettront en grève, plus ça motivera à se débarrasser d'eux.
Et dés que c'est accepté dans un pays développé, n'importe lequel, tous les autres seront forcés de s'y mettre si leur économie veut avoir la moindre chance de rester concurrentielle.
+ 1 -

magnussoren En réponse à pYranha Ver (re-)cyclable

euh..'as raison....la liberté c'est le vlo
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
26