Une ancienne couverture

De Métal Hurlant.
4 526 vues

De Métal Hurlant.

Envoyé par Offerus le 12 mars 2017 à 19h28

+ 10 -

Thiche Vermisseau

Et ça, c'est de la merde ? ... Actuellement en lecture gratuite chez mon dentiste.
Image de Thiche
+ 1 -

gramournooby En réponse à Thiche Vermisseau

Ton dentiste a des magazines qui datent de plus de deux ans ? C'est un clodo ?
+ 1 -

ouimaisnon En réponse à gramournooby Vermisseau

C'est un "sans-dent".
+ 1 -

Longtarin En réponse à Thiche Ver balisé

la disposition des images me fait rappeler le roman photo live des nuls. https://www.you...h?v=RaY-zen33hg
+ 4 -

Tezota Lombric

au moins, comme disait Yvonne, quand il fait ces conneries, il n'est pas au bar du coin.
+ 1 -

penfeld LoMBriK addict !

Sauf que De Gaulle n'était pas sur le terrain mais faisait de la radio à Londres. On ne peut pas vraiment dire qu'il se soit réellement mis en danger.
+ 1 -

OuicheLorraine En réponse à penfeld Vermisseau

Cinq fois ça suffit :

" La Première guerre mondiale éclate en août 1914. Pour le lieutenant Charles de Gaulle, c'est le baptême du feu. Blessé trois fois, il est laissé pour mort à Verdun en 1916. Fait prisonnier, il est conduit en captivité en Allemagne d'où il tente de s'évader à cinq reprises. A chaque fois, il est repris. Il ne sera libéré qu'avec l'Armistice de 1918."
+ 0 -

_pepe_ En réponse à penfeld

Blague mise à part, je ne connais pas d'armée où l'on met les généraux en première ligne. Et comme le monde était en guerre, compte tenu de sa position il n'était en sécurité nulle part, pas plus à Londres sous les bombardements qu'en France face aux snipers... ni même en compagnie des dirigeants "alliés" qui voyaient en ce militaire un danger pour leurs intérêts, parfois même pour leur personne (lors des premiers contacts, leur sécurité avait consigne de le buter au moindre signe de menace).
+ 1 -

Libel En réponse à _pepe_ Vermisseau

Well, c'est clair... mais tout de même, il y a eu Abbeville 1940...
... où il compris que les blindés français n'arrêteraient pas les nazis, tout comme les tranchées de la première guerre ou tout ouvrage défensif (Maginot anyone ?)... concluant que seul le Channel arrêtera les allemands... ou une paix séparée avec l'Angleterre ^^' (Rudolph Hess inside !) ... mais Churchill veillait au grain ... et c'était bien quasi le seul à ce niveau là de l'état britannique !

[oups le reply aurait dû être sur le post d'origine... sorry !]
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
102