Un point de vue

Chargement du lecteur...
1 829 vues

qui laisse perplexe.

Envoyé par Tabernakos le 12 février 2017 à 17h00

+ -3 -

HoltManiaK Vermisseau

Euh... Ok?
+ -5 -

trucmoi Ver d'os

Image de trucmoi
+ 24 -

Nutt Vermisseau

Il a bien changé Francis Lalanne
+ 1 -

Tabernakos En réponse à Nutt Vermisseau

Nous avons un autre modèle à Montréal, députée de Québec Solidaire. Une bonne personne.
http://quebecso...e-s/manon-masse
Image de Tabernakos
+ 4 -

Nutt En réponse à Tabernakos Vermisseau

Mon dieu ! Les reptiliens ont réutilisé le même moule plusieurs fois !
+ 0 -

Bobbybat Vermisseau

Ba ça dépend comment il fonctionne...
Si c'est un revenus de base en plus du salaire ou si c'est uniquement sans activité... déjà.
Après dans le second cas, 800e et suppression des retraites par exemple...
...
+ 1 -

Fagus En réponse à Bobbybat Vermisseau

Ca dépend, ça dépasse!
+ 18 -

emerson Archi-ver

C'est marrant car il y a une sacrée différence entre le "revenu de base" (une sorte de RSA amélioré, financé par les départements, en partie sur leurs fonds propres et en partie sur les subventions que leur donne l'État) et le "salaire à vie" (plus conséquent, financé en prolongeant les charges sociales (cotisations) jusqu'à la totalité du salaire pour créer une grande caisse et où chaque personne serait payée en fonction de son grade, de sa formation), deux mécanismes totalement différents donc, et pourtant je n'entend pratiquement jamais parler du salaire à vie lors de débat télévisé/politique, très rarement en fait... Si vraiment le salaire à vie était une idée stupide, elle serait au minimum tournée en ridicule; Là elle est juste comme étouffée, ignorée...(je ne sais pas pour vous, mais pour moi c'est lourd de sens...)
J'ai comme l'impression que ça arrange certaines personnes que la confusion soit entretenue.

En tout cas, plus qu'avec nos dirigeants ou ces vautours du MEDEF qui tentent (et réussissent de plus en plus) à privatiser les services publics, NOS services publics qu'on a durement gagné, je mise beaucoup d'espoir sur l'éducation populaire remit au goût du jour par Franck Lepage, j'ai beaucoup de respect pour ce type.

Sinon, je m'écarte du sujet du fichier mais si quelqu'un a deux heures à perdre (à gagner je dirais), il y a cette très instructive conférence gesticulée sur les écoles d'ingénieurs et les méthodes qu'on y trouve depuis que le MEDEF y fourre son nez (on peut limite faire un parallèle avec les récits d'étudiants français qui vont en Corée du Nord...) https://www.you...h?v=cRdw9Wy2ViE
+ 5 -

Yamha En réponse à emerson Vermisseau

Merci pour le lien. J'en gesticule de plaisir !
+ 0 -

Fagus En réponse à emerson Vermisseau

Moi je suis plutôt d'accord avec la dame du fichier, et avec toi sur certains points.

La différence entre un salaire de base et un revenu de base est (pour moi) essentiellement la même que la différence entre le capitalisme et le communisme. C'est à dire une croyance, fondamentale, que le moteur évolutionnel (oui, de Darwin... la pression de sélection et tout le bazard ; étant donné que dieu fut remplacé par la théorie de l'évolution) est basé sur la compétition et non la coopération.

La différence n'est pas "étouffée, ignorée". La preuve, tu connais la différence!
Mais il est difficile de changer de cadre de lecture. D'autant que le système actuel, n'est mieux qu'un autre, uniquement parce qu'il est déjà en place.

Je ne sais pas si je suis bien clair, alors je passe.

- J'ai entendu récemment, et sur radiofrance (hein!), qu'on pourrait financer ce bouzin via une taxation des flux financiers.

- Je n'ai rien entendu à propos de l'inflation qui pourrait être induite par un tel bouzin.
+ 10 -

emerson En réponse à Fagus Archi-ver

"La différence n'est pas "étouffée, ignorée". La preuve, tu connais la différence!"

Oui mais je suis au chômage moi ^^
Donc, je ne dis pas que les gens sont cons mais pendant qu'ils passent 8 heures au boulot et qu'ils doivent s'occuper de leurs enfants arrivés à la maison, moi j'ai le temps de me consacrer en parfait égoïste à ce genre de choses, vérifier les contenus des conférences gesticulées, apprendre à saisir en temps réel les formules et les mots trompeurs employés par nos dirigeants, comprendre l'économie, le mécanisme de la création monétaire confiée au banques privées (quand j'en parle autour de moi, je me rend compte que très peu de personnes savent comment ça se passe réellement), l'apparition de l'impôt sur le revenu, lire tout ce que je trouve sur la révolution française et le système éducatif, l'arnaque de l'art contemporain, les dysfonctionnements dans la santé, l'histoire de familles encore aujourd'hui surpuissantes comme les Rothschild, ou les Rockefeller et leur fondation soi-disant créée pour assurer le bien-être de l'humanité qui ont fait fortune pendant la seconde guerre mondiale, et ont à l'occasion avancées approuvé et financées des théories eugénistes. Des articles sur ce très discret "groupe Bilderberg" que je ne connaissais pas non-plus, la Réserve Fédérale qui n'est juste qu'une gigantesque arnaque pour piller un pays, je lis un peu de Pierre Bourdieu aussi.
Là, je suis plongé dans "L'homme unidimensionnel" De Herbert Marcuse, c'est passionnant. Pour tout ça je trouverais difficilement le temps si j'étais au boulot. L'école ne m'a pas rendu heureux, ni les missions interims à la con, mais là je suis épanoui comme jamais puisque enfin je peux prendre tout le temps que je veux pour étudier ce qui m’intéresse vraiment :)
Malheureusement, ce n'est pas le cas de tout le monde, loin de là. Le nombre de gens qui n'ont comme connaissances politique que ce qu'ils lisent dans le canard ou voient au JT... je trouve ça extrêmement insuffisant.
C'est pas pour me vanter mais en quelques mois j'ai dû en apprendre plus que mes parents dans toute leur vie... et c'est pour ça que l'éducation populaire comme fait Franck Lepage me semble très importante, il est grand temps de nous occuper de nous-même sinon on cours à la catastrophe, mais même avec ça j'ai du mal à faire des émules autour de moi, certain préfère regarder Hanouna... :/
+ 7 -

Arsayne En réponse à emerson Jeune asticot

Si je pouvais te plussoyer plusieurs fois, je le ferais.
+ 0 -

Fagus En réponse à emerson Vermisseau

Le prosélytisme c'est mal (m'voyez?)

Mais sinon (-:
+ 5 -

daPookie En réponse à emerson Lombric Exclu

Ah bah je suis totalement dans le même cas ! J'ai bossé pendant prêt de 9 ans et j'ai décidé d'arrêter de moi même. J'avais un salaire correct, des conditions de travail correctes quoi que insuffisamment bonnes à mon goût. Mon travail s'est au fil du temps délesté de son intérêt, mon patron avait une vision extrêmement court-termiste, ne respectait ni ses salariés, ses clients (on vendait de la merde dans un cadre joli mais dont la décrépitude avançais à grand pas). D'un côté ma situation était relativement confortable mais je ne trouvais pas que l'on créait de la richesse. Certes, on générait du chiffre d'affaire, on répondait à une demande, mais vendre de la merde à base de produits de merde en donnant l'illusion de vendre un truc correct (et l'illusion prenait rarement plusieurs fois) ce n'est pas une vision à laquelle je pouvais adhérer plus longtemps.
Depuis que j'ai cessé mon activité, j'ai du temps libre, beaucoup, énormément, et je peux prendre le temps de penser, à tout et à rien ! J'ai pu mettre des mots sur ce qui me dérangeait dans mon travail, et après le boulot, on veut pas se prendre la tête, on veut s'amuser, se divertir, voir les gens qu'on aime, se reposer, c'était donc inconcevable (pour moi) avant !
En quelques mois, je me suis mis à lire, m'informer, rejoindre une association et je me rends compte que le fait de rendre le travail indispensable en terme de survie ET de valeur est une belle saloperie !
Bref, je rejoins tes propos, et je pense que prendre le temps de se poser, ne plus "travailler" un moment fait un bien fou, le temps que je n'ai pas passé sur des bancs d'école, de fac, je le passe maintenant à m'instruire par moi-même en développant mon esprit critique, en multipliant et en croisant mes sources, et ça me fait un bien fou !
+ 2 -

emerson En réponse à daPookie Archi-ver

Et là, je me dit que ces jeunes qui adhèrent à l'islamisme radical doivent quelque-part être éclairés par le même sentiment d'illumination, sauf que c'est dans le mauvais sens et par un autre processus. Je pense sérieusement qu'il s'agit du même mécanisme psychique, et je me dis que dé-radicaliser un jeune dans ce cas-là doit être aussi compliqué que de nous faire abandonner nos idées actuelles sur ce fameux "néo-libéralisme" qui nous pourrit tant la vie...
Si on leur dit que se faire péter au milieu d'une foule c'est mal, ils doivent percevoir ça comme une forme de langue de bois qui n'a pas de sens et avoir encore plus la haine.

Je suis mal-à-l'aise avec cette idée, mais c'est parce qu'elle m'oblige à me mettre à la place d'un bourreau; Il ne faut pas oublier que la moral est une chose construite et pas automatique. Je compte lire prochainement "Les Bienveillante" de Jonathan Littell et je sais que c'est écrit à la 1ère personne, le point de vu d'un officier SS, limite je suis en train de me préparer psychologiquement pour ne pas subir le poids de ses actes...:/
+ -18 -

itdaboyz Lombric Shaolin

S'il peut juste fermer sa gueule, qu'il le fasse alors.
+ 3 -

Fagus En réponse à itdaboyz Vermisseau

"peignons ces roses en rouges, du plus éclatant des rouges"
+ 0 -

g012 Asticot

Je vois pas comment ça permet de baisser les salaires, si c'est financé par des charges sur les salaires.
+ 6 -

emerson En réponse à g012 Archi-ver

Financé avec l'argent des impôts, pas par nos cotisations.

En gros, actuellement le RSA est géré par la CAF mais contrairement à ce qu'on pourrait croire ce n'est pas la ligne "solidarité" ou "assurance chômage" des cotisations sur la fiche de paie qui finance ça, mais principalement les impôts. Les deux trucs que je cite c'est ce qu'on touche de Pole Emploi quand on perd son taf, pas Le RSA. C'est trompeur mais c'est sans-doute un peu le but.

Et le revenu universel serait donc une sorte de RSA revu à la hausse, et versé à tout le monde: Ceux qui bossent, ceux qui ne bossent pas, ceux qui ne bossent pas encore, et ceux qui ne bossent plus car ils sont en retraite. Pour ça qu'ils ne savent pas encore comment payer tout ça... :)
+ 4 -

Yamha En réponse à g012 Vermisseau

Il n'y pas de charges sur les salaires, il y a des cotisations. Seuls les néo-libéraux parlent et parviennent, par abus de langage (proche de la novlangue) bien organisés, à faire parler de "charges" et de "coût du travail". Et seuls les cons pensent que relever cela est le simple fait des gauchistes.
+ 2 -

magnussoren En réponse à Yamha Ver (re-)cyclable

tout à fait, des cotisations sociales, ou encore plus parlant : du salaire indirect
+ 0 -

emerson En réponse à magnussoren Archi-ver

On en parle de la victoire des marins du Guilvinec ? :D
+ 0 -

g012 En réponse à Yamha Asticot

Charge, c'est une dénomination comptable, qui permet de calculer la "trésorerie" (le salaire net de tout autre prélèvement) disponible à la fin. Ça inclut les cotisations, les taxes, impôts, contributions, ... qui viennent bien tous en déduction du montant disponible à la fin du mois. Aucun jugement de valeur sur les charges en question ou de remise en question de leur légitimité, c'est purement comptable. Les cotisations qui financent plein de services publics sont bien des charges (fixes), comptablement parlant, au même titre que ton loyer qui te permet d'avoir un toit ou que tes dépenses au supermarché pour manger. Peu importe leur finalité, les payer est obligatoire pour être encore là le mois suivant.
+ 2 -

Yamha En réponse à g012 Vermisseau

Et tu crois que le pékin moyen qui n'a pas la moindre idée du vocabulaire comptable va faire ce rapprochement ? Demande-lui, au pékin moyen, la différence entre passif et actif, demande-lui ce qu'est un produit d'exploitation et si, en gestion comptable, c'est bien celui qui paye ses dettes qui s'enrichit ? Des bons moments de rigolade en perspective, n'est-ce pas ?
"Charges" et "coût" dans la bouche des politiques et financiers qui abusent de ces mots, sont des éléments de conditionnement qui, semble-t-il, marchent plutôt bien puisqu'ils sont devenus les leitmotivs des tenants de la déréglementation et du néo-libéralisme, repris - quasiment en s'en excusant d'en être la source - par ceux qui produisent de l'économie réelle. Et encore je ne parle pas du coût de ces parasites que sont les chômeurs, les malades, les vieux, les jeunes,...
+ 5 -

Fagus En réponse à g012 Vermisseau

Ca permettrait de faire baisser les salaires via les négociations avec les partenaires sociaux.

Genre:
Medef: "bon, du coup, maintenant qu'il y a le revenu de base, on peut faire un contrat "0 heures"
Cfdt: "euh si on a toujours nos chèques vacances, oui, c'est bon"
Medef: "bon, du coup, maintenant qu'il y a le revenu de base, on peut payer les heures sup' à 5%?"
Cfdt: "euh si on a toujours nos chèques vacances, oui, c'est bon"
Medef: "bon, du coup, maintenant qu'il y a le revenu de base, on peut supprimer les indemnités de licenciement?"
...
+ 0 -

Ezellar En réponse à Fagus Lombric Shaolin

Sauf que si on n'a plus besoin de travailler, on peut dire au patron d'aller se faire voir et ne pas accepter n'importe quelle condition.
+ 1 -

Fagus En réponse à Ezellar Vermisseau

D'où la différence entre revenu de base et salaire à vie.

Le premier, t'es à la limite du seuil de pauvreté (donc dans la négo, t'es en chien) dans le second, t'es au dessus (et tu peux "dire au patron d'aller se faire voir")
+ 3 -

Bellus

Le revenue de base ça permet de vivre sainement comme un hippie. Après c'est cool d'être un hippie d'aller s'installer dans la creuse, faire pousser ses légumes élever quelques bestioles se rapprocher de la nature et apprécier des choses simples sans stress.
Mais on ne peux pas imposer ça à tout le monde car il faut avoir un état d'esprit particulier.
Perso si ma femme n'était pas contre je pense que je l'aurai déjà fait.
+ 4 -

emerson En réponse à Bellus Archi-ver

Si je sais brasser de la bière, distiller de la gnôle, faire des petits fromages de chèvre et faire pousser des trucs qui rendent la musique plus cool, tu vois un inconvénient à m'avoir comme voisin ? :)
+ 1 -

Fagus En réponse à emerson Vermisseau

"Géraard! Il faut que j'te parle..."
+ 0 -

Bellus En réponse à emerson

Non pas dutout, tu m'apprendra à faire tout ça comme ça si parfois tu peux pas le faire je prendrai le relais. On tuera nous même les quelques animaux que l'on mangera, ça ne ferai qu'une viande par semaine mais c'est largement suffisant pour la santé.
+ -2 -

Ezellar Lombric Shaolin

C'est marrant parce que les mecs t'expliquent un jour que le travail, c'est le mal et le lendemain que si on supprime l'obligation de travailler pour gagner de l'argent, c'est le mal aussi.
J'ai vu des trucs de lui où c'était intelligent... mais là, il est à côté de la plaque.
Il oublie juste un truc : c'est que l'argent "ça pousse pas sous le cul d'un cheval" et que, pour qu'on puisse distribuer un revenu base, il faut taxer ailleurs.
Quant aux inégalités, on ne supprimera jamais les inégalités entre ceux qui osent et ceux qui attendent. Et heureusement. On a fait le test pendant 70 ans en URSS grandeur réelle. Ca marche pas.
+ 1 -

Fagus En réponse à Ezellar Vermisseau

Taxer les flux financiers?
En plus de calmer la spéculation, c'est reconnaître le travail de la consommation...

Mais après, si tu penses que le système économique, politique et social actuel permet "d'oser" plus de choses qu'à l'époque de l'URSS, tu peux.

De mon côté, je n'ai eu que l'occasion de vivre parmis les années de "néolibéralisme" (j'ai pas connu l'URSS, mais on m'a dit que le front populaire était plutôt sympa) et je n'ai pas l'impression de crouler sous les innovations.
+ -2 -

Ezellar En réponse à Fagus Lombric Shaolin

Je déteste le mot néolibéralisme, car ça voudrait dire qu'il y a du libéralisme. Or, c'est faux. Où on a vu qu'un Etat était libéral avec 56% de taxes, impôts et assimilés ? Une Europe libérale : le Royaume Uni va devoir faire disparaître 80 000 pages (80 000 PUTAIN !) de textes de lois européens et ils n'étaient pas dans Schengen ni dans l'Euro.
Notre monde est tout sauf libéral.
+ 0 -

Arsayne En réponse à Ezellar Jeune asticot

"56% de taxes, impôts et assimilés" : c'est quoi ta source ???? Tu vois ça où ???? Parce que moi je vois ça : (source : http://www.faki...-pied-du-sapin)
Image de Arsayne
+ -1 -

Ezellar En réponse à Arsayne Lombric Shaolin

Ca, c'est l'impôt sur les sociétés. Il reste la TVA, les charges sociales, l'impôt sur le revenu, la CSG, la CFE... etc.
Au final, on arrive à 53% (pas 56 en fait) de taxes, impôts et assimilés, bref, de ce que l'Etat prend pour redistribuer après.
Source : wikipedia "En 2014, les dépenses publiques de l'ensemble des administrations françaises a atteint 57,5 % du PIB, contre 53,6 % pour les recettes publiques, dont 44,9 % pour les prélèvements obligatoires" Et ça a augmenté depuis.
Et de toutes façons, ça fait 40 ans qu'on n'a pas équilibré un budget en France, donc chaque année, il faut dépenser plus que l'année précédente pour rembourser la dette contractée. Et comme, encore une fois, l'argent ça pousse pas sous les sabots des chevaux, eh bien il faut taxer ou dévaluer. Mais on est en zone euro. Donc il ne reste que les taxes.
+ 1 -

Fagus En réponse à Ezellar Vermisseau

Binaire cette observation
+ 0 -

jul En réponse à Ezellar Lombric

Ben l'argent arrivera plus vite si on ose coller un pain à ceux qui nous volent de nos salaires, hein?

On pourrait convoquer le tiers état pour les problèmes d'inéquité fiscale, exiger de l'état qu'il aille parcourir les bases de fuites publiques sur les paradis fiscaux pour récupérer les 80MM d'euros de manque à gagner, et proposer que si les gens veulent pas payer, y perdent leur nationalité, ce qui inclus leur droit à se prévaloir de leur propriété nationale?

Et peut être que si on vire à coup de pied au cul les malfaisants qui saignent la collectivité en ayant comme seul mérite la naissance on aurait une société où le mérite serait valorisé, et que notre économie serait enfin capable de produire des choses que les gens veulent acheter sur le territoire et à l'étranger?
+ 2 -

Cyclomore Vermisseau

Je met ça
http://lelombrik.net/77223
avec plein de trucs brillants, mais quand même deux remarques:
-La santé ça marche bien, c'est sûr, mais par contre, les aides soignants, les infirmières les docteurs, si ils ne travaillent pas, ils n'ont pas de salaire.
-En Russie, en Chine et dans pas mal d'autres endroits, il on essayé des trucs et puis ils ont fait marche arrière. Ya peut-être une raison.
et puis ça aussi
https://youtu.be/WUtjf5dXuig
que moi j'aime bien, et oui j'avoue, lelombrik me sert souvent de documentation
+ -3 -

HoltManiaK Vermisseau

Enfin je suis désolé mais bon c'est un peu limite les arguments de chaque côtés sur LLB en ce moment.

Ok c'est une période électorale mais c'est pas une raison de partir dans la démagogie ou l’extrémisme tout le monde et puis je pense qu'on passe à côté du principe du site. Oui on peut parler politique mais pas obliger de rabaisser l'autre en lui répondant et être arrogant comme pas deux,

Sur ce, bonne soirée ^^
+ 0 -

Fagus En réponse à HoltManiaK Vermisseau

C'est drôle parce que "rabaisser l'autre en lui répondant et être arrogant comme pas deux" n'a pas l'air de te déranger sur d'autres sujets (comme l'orthographe...)

Mais on t'écoute, où vois-tu de l'extêmisme, de la émagogie?
+ 0 -

HoltManiaK En réponse à Fagus Vermisseau

rabaisser ? Hmmm on a pas la même définition alors, etre sarcastique c'est totalement, différent et, de plus, par sur les même sujets.

Le rapport avec l'orthographe ?
+ 0 -

Fagus En réponse à HoltManiaK Vermisseau

Euh... Ok?
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
96