Le Reflet, un restaurant nantais pas comme les autres

Chargement du lecteur...
1 635 vues

Un peu de publicité mais c'est pour une jolie histoire.

Envoyé par Ced le 3 février 2017 à 14h40

+ 10 -

Babar Jeune asticot

Bravo pour l'effort parce qu'en plus ça fois vraiment pas être facile à "gérer" comme entreprise!
Maintenant, j'aimerais dans le prochain commentaire une bonne grosse blague légumineuse s'il vous plait.
+ 3 -

duckanard En réponse à jose_cahuette LoMBriK addict !

Tu m'as tué x)
+ 5 -

Babar En réponse à jose_cahuette Jeune asticot

VOILA! C'EST CA QU'ON VEUT ! +10
+ 0 -

capitaine_rectum En réponse à Babar Vermisseau

ahaha josé , c'est l'image que je t'ai envoyé par MMS ^^
+ 0 -

jose_cahuette En réponse à capitaine_rectum Vermisseau

jte l'aie piqué mais faut avoué que là c'était juste trop bien placé
+ 0 -

jose_cahuette Vermisseau

C'est le resto préféré de mon frangin (captain_rectum)
+ 0 -

ptesau LoMBriK addict !

Je viens de remarquer le jeu de mot de France 2 avec le titre du reportage "Cuisine et Indépendance" faisant référence à la célèbre pièce de théâtre "Cuisine et dépendance".
+ 37 -

emerson Archi-ver

Pour l'ouverture le serveur s'est mis sur son 21
---------------->[]
+ 10 -

Thiche En réponse à emerson Vermisseau

Bien joué :D
Image de Thiche
+ 6 -

magnussoren Ver (re-)cyclable

je me souvient m'etre fait allumé grave ici sur un post ou je disais que le handicap en temps que tel n'existe pas, que c'est juste une norme social ( alors oui, je parle pas des hébéphrene qui plafonne a 20 de QI et tu type sous poumon artificiel).
De telle initiative sont a développer, a multiplier..C'est super émouvant de voir ses gens fier d'eux, de ce qu'ils font et leur sourire et ceux de leur parent paye ma journée.
J'essaie de faire la même chose ici autour d'un atelier participatif vélo ( evidemment), c'est super compliqué a mettre en place...
+ 0 -

Ced En réponse à magnussoren Ver de Éire [TL;DR]

Je suis d'accord sur le fond de ton commentaire sauf sur le fait de dire que la trisomie n'est pas un handicap. C'est bien un handicap et elle est reconnue en temps que tel par l'ensemble de la communauté sanitaire et par l'Etat. Par contre, ce n'est pas une maladie. :)
+ 0 -

magnussoren En réponse à Ced Ver (re-)cyclable

mais non, ce n'est pas un handicap...la preuve, dans un restau adapté , ils bossent. C'est la société, la norme qui crée le handicap.
Il y a 30 ans, "l'idiot du village" pouvait trouver un boulot..Aujourd'hui pour aller en esat il te faut presque le bac.
Le jour il il faudra Bac +5 pour etre caissiere a leclerc, on sera quelqu'uns a etre handicapé.Un type en fauteuil roulant est handicapés car rien n'est fait pour lui..Si tu lui mets des trottoirs assez larges, des guichet plus bas, il peut tout a fait faire la même chose que toi ...
+ 4 -

Jampol3 En réponse à magnussoren

Bah, écoute, j'ai un léger handicap : j'ai le bras gauche qui marche plus très bien. Hé ben je peux te garantir que c'est pas la norme sociale qui dit que je suis handicapé puisque ça ne se voit pas vraiment et que je refuse de mon côté l'appellation et les "aides" qui vont avec.
Seulement, au quotidien, à la maison, y a des trucs cons comme mettre la casserole d'eau sur le feu pour faire les pâtes, qui me sont difficiles. Je me débrouille tout seul, et je fais tout comme toi, sauf que je galère un peu.
Et la définition du handicap c'est ça : une limitation des capacités durable dans le temps. Rien de plus. Ton mec en fauteuil roulant, il peut pas courir un 100m, ses capacités sont limitées par son handicap. C'est pas une déviation par rapport à une norme sociale, mais par rapport à une norme médicale.
+ -2 -

magnussoren En réponse à Jampol3 Ver (re-)cyclable

et toi crois qu'on ne pourrait pas inventer un truc qui t'aide pour tes pates? ( un ergothérapeute sert a ça non?)
Pour le 100m....Ok, en fauteuil roulant, tu peux pas courir..Et? Si tous les mecs qui sont pas capables de courir un 100m sont considérés comme handicapé, on est mal....Est ce que ça t'empeche de bosser? de te faire a manger? de faire tes courses?
+ 3 -

Jampol3 En réponse à magnussoren

Je crois que tu mets une charge péjorative trop importante sur le mot. Avoir un handicap c'est avoir quelque chose qui t'empêche de vivre normalement ou te limite dans certaines tâches, c'est rien de plus.
Donc oui, un mec en fauteuil est handicapé au sens qu'il ne peut pas faire certaines choses à cause de son handicap. Oui, un trisomique est handicapé dans la même acceptation du sens du mot.
Après, on est d'accord, ça les empêche pas de bosser, ni d'être quelqu'un de bien.

Mais ce sont bel et bien des handicapés. Si on doit les aider ou adapter des choses, c'est bien parce qu'il y a quelque chose à pallier. Et heureusement qu'ils sont appelés "handicapés", ce mot est aussi dans certains cas un précieux sésame qui ouvre les portes de ces aides et adaptations. D'ailleurs dans la législation on n'est pas "traité" d'handicapé, on est "reconnu" handicapé.

Dans mon job, je vois tous les jours des gamins qui mériteraient cette "étiquette". Des gosses qui galèrent comme c'est pas permis mais à qui on n'offre aucune aide parce qu'ils (ou plus souvent les parents) refusent ce qu'ils sont : handicapés.Ils préfèrent parler de "difficultés", ce qui n'ouvre droit à rien. Alors qu'en enlevant cette connotation négative au mot, ils pourraient monter un dossier MDPH et obtenir des aides aussi bien matérielles, qu'humaines ou financières.

Dans mon cas personnel, tu me suggères l'ergo. Bon, en vrai, j'en ai pas vraiment besoin, y a bien deux trois trucs qui me font galérer mais c'est finalement pas grand chose. Et puis, pour y avoir droit, il faudrait que mon handicap soit reconnu, sinon, ça risque de me couter un bras (uhuh). Or, je n'ai pas fait les démarches de reconnaissance, pas parce que je ne veux pas être "traité" d'handicapé, mais plutôt parce que je vois tous les jours de gens qui en ont vraiment besoin et que je ne veux pas profiter de quelque chose qui aurait pu aider quelqu'un qui en a plus besoin que moi...
+ 1 -

Maedrey En réponse à magnussoren Vermisseau

je pense que dire que l'handicap n'est qu'une norme créée socialement est faux. Les handicapés ont réellement des difficultés et ont des besoins particuliers. Et je pense que pour leur apporter ce dont ils ont besoin il faut déjà reconnaitre leur différence (d'ailleurs ça s'applique à tout le monde, pas qu'aux handicapés).
+ 0 -

jul En réponse à Maedrey Lombric

okay, magnu a raison.

Pour faire simple, la différence, c'est genre la trisomie ou que t'es une femme ou un facho ou un gaucho

Le handicap c'est le regard de l'autre.

magnu y dit, ben oui, y'en a qui en chie parce qu'ils sont différents, mais ça vient pas de leur différence, car dans des bonnes conditions, ils font des bonnes graînes (et il a raison). Ça vient de comment on les regardes. C'est pas le monde ki faut changer, mais les yeux.

Mais la plupart des gens ça les fait chier, car il préfèrent se branler sur un mannequin de 14 ans anorexique hard core junky que de de faire une éjac facial dans la tronche de leur mie car elle a un bourrelet en trop.
+ 2 -

Maedrey En réponse à jul Vermisseau

ai-je dit qu'un handicapé n'était capable de rien?
j'ai juste dit qu'ils avaient des besoins différents des gens "normaux" et qu'oublier ça c'était pire que de les stigmatiser.
Et la définition d'un handicap, c'est quelque chose qui t'empêche de vivre "normalement". Et ce n'est certainement pas le regard des autres qui empêche un trisomique d'être absolument autonome
+ 0 -

magnussoren En réponse à Maedrey Ver (re-)cyclable

t'as pas de bras, tu peux pas conduire de bagnole.;sauf si on te fait une voiture adaptée..
On pourrait resumer le handicap par un manque d'autonomie, mais l'autonomie ne n'est pas savoir faire tout tout seul, c'est savoir demander de l'aide a la bonne personne....
+ -1 -

Thiche En réponse à magnussoren Vermisseau

"t'as pas de bras, tu peux pas conduire de bagnole ; sauf si on te fait une voiture adaptée" ... Si on pondère les choses sur cette base, on peut aussi dire qu'on n'a pas d'ailes, on ne peut pas voler, sauf si on construit un véhicule adapté. C'est d'ailleurs là que ce situe la principale caractéristique humaine : sa capacité à transcender un état initial de nature. Ontologiquement, il est bien question de normes biologiques et physiologiques : un état de normalité pour l'Humain est d'avoir deux bras. Si ce n'est pas le cas, on n'est plus dans la norme physiologique humaine (je suppose que les parents qui voient leur nouveau-né sans bras ne se disent pas : "Cool, il est tout à fait à l'image de ce qu'on attendait" ... ce qui, bien entendu, n'invalide pas l'idée qu'ils puissent l'aimer, pas plus que celle que cette enfant puisse s'adapter en transcendant un état de nature initial qui n'est pas la norme). Enfin, pour ce qui est de bosser, tu le dis toi même : le restaurant (ou mieux dans ce cas, l'encadrement) est adapté. Sans ce contexte de travail particulier, géré par des personnes valides, et en dehors de la norme des autres restaurants, ce serait vite le bordel.
+ 0 -

Jampol3 En réponse à jul

Mais, si ça vient juste de la façon dont on les regarde, pourquoi on s'emmerde à mettre des rampes d'accès partout alors ? Si le handicap n'est que dans les yeux de celui qui le regarde, alors un mec en fauteuil prendra les escaliers, comme tout le monde. Non ? :)

Ce qu'il faut changer c'est justement ça : le fait de dire que tout le monde il est pareil. C'est juste faux, y a des mecs, y voient rien, y en a d'autres, ils peuvent pas marcher, y en a d'autres qui ne comprendront jamais le principe de la multiplication... Ben faut déjà les reconnaitre pour pouvoir leur adapter les choses. Si on ne les reconnait pas, on ne fait rien pour eux, et là, ça devient dramatique.
+ 0 -

Yamha En réponse à magnussoren Vermisseau

T'es-tu rapproché d'un ESAT ?
+ 0 -

magnussoren En réponse à Yamha Ver (re-)cyclable

pas encore, j'essaie de faire un truc par rapport a l'endroit ou je bosse..mais je pense que ça va se finir comme ça oui...
+ 0 -

Chaque_Jirac En réponse à magnussoren Mervisseau

Tu m'enlèveras pas de l'idée que j'irai jamais manger dans un restaurant où le chef a un anus artificiel.






Blague à part, +1. Et finalement, on peut étendre ça à autre chose que le handicape. A des personnes socialement considérées comme marginales, à des prolos, à des aveugles, à des noirs, à des jaunes etc.. Notre société qui se veut inclusive est hélas catégorisante et exclue de fait certaines "catégories" de population de certains jobs voir de tous. Du coup, généralement, on va employer ces personnes pour des jobs qui s'adressent à ces mêmes-personnes. On ne crée pas de mixité, on crée du ghetto, au sens large du terme. Une illustration avec ce reportage génial, qui montre des gens géniaux, mais qui hélas sont cantonnés à des activités relatives à leur propre handicap : https://www.you...h?v=bl3nN314Rh4
+ 0 -

Ced En réponse à Chaque_Jirac Ver de Éire [TL;DR]

Un jour, les noirs ils seront même présidents des Etats Unis.
Et les oranges aussi.
+ -2 -

le-long-brick Longbric

En dessert, y'aura-t-il des yoyourtes mongols ?
+ 2 -

jose_cahuette En réponse à le-long-brick Vermisseau

Nan mais il y aura à la place de la .....TARTE AUX CONCOMBREEES Ggggnn !!!
+ 0 -

Snark LoMBriK addict !

Ils peuvent même devenir président, comme Downald Trump !
+ 7 -

Bellus

C'est bien les triso ça ne compte pas ses heures puisqu'ils ne savent pas compter.
+ 0 -

Potiche Super vilain

Ils sont forts ces bretons
+ 0 -

jose_cahuette En réponse à Potiche Vermisseau

Nantes c'est pas en Bretagne, mais les Nantais aimeraient bien ^^
(Nuke Troll===> allez y défoulez vous sur moi rrraaaahhhh !!!!)
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
35