Le programme du FN pour les Nuls

Résumé en une image
2 999 vues

Résumé en une image

Envoyé par Sylfaen le 24 octobre 2016 à 23h10

+ 25 -

phil_good Ver singe (et torix)

C'est un gars de la Marine ?
+ 7 -

Procrastinateur Vermisseau

Ha merde, le fn veux retourner en Afrique, dans le désert, pour leur expliquer par la violence que c'est chez nous ?
+ 4 -

Pirate63 En réponse à Procrastinateur LoMBriK addict !

C'est la dune du Pilat.
+ 1 -

le-long-brick En réponse à Pirate63 Longbric

Voire la pine du Dulat...
+ 1 -

phil_good En réponse à le-long-brick Ver singe (et torix)

Voire la pine à Dudule, qui court et qui embulle ?
+ 12 -

Poulet-carotte Lombric

Le programme de Sarko pour les nuls ?
Image de Poulet-carotte
+ 2 -

john5 En réponse à Poulet-carotte

Mais non, depuis 2016 l'expression "roman national" a perdu son caractère péjoratif ! Aujourd'hui on peut parfaitement assumer de raconter n'importe quoi aux enfants tant que c'est patriotique... Enfin, c'est ce qu'on m'a dit.
+ 9 -

Henry_Hill Ver macht addikkkt

+ 2 -

tomteub Vermisseau

C'est marrant, ce sont ceux qui invoquent le plus la france et la république qui en respectent le moins les valeurs fondatrices.
(Vous savez, la déclaration des droits de l'homme, l'esprit de tolérance des lumières, la fraternité entre les peuples, etc.)
+ 5 -

Thiche En réponse à tomteub Lombric Chaolin

Valeurs fondatrices de quoi ? La déclaration des droits de l'Homme ... et du citoyen de 1789 ... , qui concerne donc, d'un point de vue juridique, la constitution française et les français. Pour le côté universel, ça montrera toutes ses limites sous Bonaparte. L'esprit de tolérance des lumières, c'est même pas sur le papier, parce que là aussi, factuellement, c'est un autre histoire (voir les saillies misogynes, racistes ou exclusives de Voltaire, Montesquieu, Diderot ou Rousseau et l'amorce du système capitaliste par ce même faisceau de lumière tout pourri qui aura mis au travail et tué des millions d'enfants à travers toute l'Europe. En d'autres termes, le passage d'une noblesse d'épée à une noblesse de salon, pour aboutir à une noblesse du pognon qui a tous les oripeaux comportementaux de la noblesse de salon. C'est la même actuellement : petites trahisons, petites intrigues, petits arrangements entre "amis" et petits dîners du siècle tous les mois dans les salons parisiens, sous invitation et loin de cette fétide populace).
La fraternité entre les peuples, on attend toujours et les nègres marrons antillais, les algériens du FLN ou les indépendantistes kanaks, par exemple, sont passés à côté. Au mieux, avec ses voisins limitrophes ... et encore.

Ce que je vois dans les faits, c'est surtout le remplacement d'une idéologie dogmatique par une autre, avec la même verve qu'on nous aurait servi quelques siècles plutôt les dix commandements pendant une messe du dimanche : en théorie, c'est supposément universel mais dans les faits, et quand le texte fondateur est bien compris, ça ne concerne que le "peuple élu".
+ 1 -

Yamha En réponse à Thiche Vermisseau

Concis et cinglant quoique que, le bébé étant jeté avec l'eau du bain, c'est peut être aussi un chouïa radical ?
+ 5 -

Thiche En réponse à Yamha Lombric Chaolin

Ma foi, ce qui me semble radical, c'est de considérer l’appellation "siècle des lumières" comme une sorte de parangon de la tolérance ou de confondre la déclaration de 1789 avec celle de 1948. Si en plus, on omet tout ce que ça a pu historiquement charrier d'inégalités et d'injustices, juste parce qu'on nous a expliqué de manière manichéenne qu'avant ça, c'était pas génial à cause des "méchants catho-royalistes" et qu'après, c'était le pied total grâce au "rayonnement universel des lumières", il y a lieu de mettre un peu les choses en perspective.
+ 3 -

tomteub En réponse à Thiche Vermisseau

Tu as tout à fait raison. De tout temps, la classe dominante a invoqué des idéaux pour mieux les trahir et assoir son pouvoir, de Napoléon (qui a rétabli l'esclavage) à la 3e république et son nationalisme belliqueux (construit sur le sang des Communes de toute la france), sans oublier De Gaulle et son patriotisme meurtrier (algérie et "maintien de l'ordre").

Et ça ne change pas aujourd'hui. Tout ce que je voulais dire c'est que ce sont ceux qui en parlent le plus qui s'en éloigne le plus.

Un peu comme ces flics qui manifestent pour plus de fermeté de la justice sans respecter la loi qu'ils appliquent aux autres, qui chantent l'hymne des révolutionnaires de La République (qui avait vocation a être universelle, à la base, selon la DHC de 1793) en étant nationaliste, etc.
+ 1 -

john5 En réponse à Thiche

Peut-être que ce qui importe, c'est moins la réalité historique de la déclaration des droits de l'homme que la manière dont elle s'entend communément dans la tête de la majorité des français...
+ 0 -

Thiche En réponse à john5 Lombric Chaolin

Bien vu. Pourtant, je pense que c'est une erreur. Pour faire dans l'anecdotique, je me souviens d'une discussion avec un étudiant en économie (?) sur les théories keynésienne et le libéralisme aux USA. A ma grande surprise, je pus constater qu'il confondait différentes acceptions du termes, selon que l'on parle du monde économique anglo-saxon ou du reste du continent européen. En d'autres termes, un libéral aux USA serait considéré comme un "démocrate" (donc plus enclin à appliquer une économie keynésienne et en opposition aux conservateurs), alors qu'en Europe, il serait considéré comme situé dans l'aile droite de l'échiquier politique (moins d'interventions de l'état dans une économie qui se régulerait d'elle-même). Bref, il était question d'un contexte politique et historique différent, avec une définition différente du terme "libéralisme". Au même titre que les termes "liberté", "égalité" ou "fraternité" peuvent signifier différentes choses pour chacun si on ne les situe pas dans un contexte historique précis.
+ -3 -

Super_King Lombric Shaolin

En Algérie on te donnes pas des tapes sur le cul, on te coupe les couilles et on te les fout dans la bouche... #MODELEDEDEMOCRATIE*
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
137