Casser les codes

1 816 vues

Aujourd'hui, dans une fiction, vous pouvez humilier, torturer et tuer à votre guise, sans être inquiété le moins du monde. Mais à aucun moment vous ne pouvez altérer les sujets dits SENSIBLES.

Envoyé par ecilop le 13 octobre 2016 à 17h30

+ 3 -

Yamha Vermisseau

Nope.
+ -6 -

Bellus

J'espère que ceux qui ont fait ce court métrage vont être poursuivi pour ce qu'ils ont fait jouer à cette petit fille. Traiter de la pédophilie ça se fait sans mètre en scène les enfants ou alors on fait des dessins animées.
+ 3 -

Sylfaen En réponse à Bellus Vermisseau

Que dire des inconnus alors qui ont exhibés un gosse à poil devant des millions de personnes dans leur film des trois frères ?
https://www.you...h?v=Z6skT1aGojg
+ 3 -

Bellus En réponse à Sylfaen

La nudité n'est pas gênante pour les enfants ils sont habitué à être nue quand ils se lavent etc... Là ils ont fait jouer à une enfants des scène de violence c'est tout autre chose.
+ 0 -

Tomate En réponse à Bellus Vermisseau

l'enfant est nullement nue ici.
+ 1 -

Tormante Jeune lombric

Mwarf, ça m'a fait marrer perso!
+ 2 -

norbertdeterre Vermisseau

niveau 100e degré atteint
manquerai plus que la voix off soit frédéric Miterrand
+ 2 -

AthranZara Vermisseau

c'est pas une question de sujet, c'est une question de jeu et de profondeur : c'etait pas drole :(
Les blagues sur les religions etaient au niveau de "qu'est ce qu'on a fait au bon dieu", le "jeu" et les situations en moins (la c'est jsute 2 gars qui répetent 3 blagues carambar_des_racistes)

Et le theme sert juste à renverser la responsabilité de l'echec en disant a ceux qui aiment pas que c'est parce qu'ils ne veulent pas casser les codes -> que le probleme est chez eux. Y'a des bons films/histoires avec des personnes "sensibles" qui en prennent plein la figure, mais c'est pas forcement des histoires (qui se veulent) droles.
+ 5 -

john5

C'est pas drôle, et... c'est parfaitement normal. Sur le principe, n'importe qui ayant un tant soit peu de recul peut être d'accord sur le fait qu'un récit de fiction ne peut pas faire de mal. Sauf qu'un tabou n'est pas juste une opinion, c'est un interdit social qui est profondément intériorisé par chaque individu d'une société, et ce dès le plus jeune âge. Ça m'arrive de faire des blagues pédophiles avec des gens que je sais qui ont le même sens de l'humour que moi, que ça ne va pas choquer. Mais regarder ça, hors contexte, joué par des inconnus, ça me met juste mal à l'aise, et c'est sans doute le cas de la plupart des gens. Parce qu'on touche à un tabou. Après, on est à une époque où l'art et les médias s'abreuvent constamment de transgression ; or la caractéristique de la transgression c'est que répétée, elle se banalise, ce qui oblige à aller toujours plus loin, à rechercher des tabous encore plus profonds. À mon avis, la pédophilie fait partie des quelques sujet qu'on peut encore très difficilement abordé avec humour. Peut-être parce qu'on est dans une époque où en occident l'enfance est icônisée, sacrée, au centre de l'attention, bien davantage que par le passé où on ne voyait les enfants que comme des graines d'adultes.
+ 8 -

Jampol3

"Altérer les sujets dits sensibles" ? Mais ça veut dire quoi cette phrase ?!

Pis bon, ça casse ni les codes ni trois pattes à une fière chandelle. C'est pas trois vannes racistes ou pédophiles qui font de toi quelqu'un de subversif trop cool qui en a...
+ 1 -

daPookie Lombric Exclu

SI le contenu était à la hauteur de l'intitulé, pourquoi pas. Mais là c'est nul.
+ 4 -

wizzz Jeune asticot

la fin est pas mal, humour sombre mais sans être malsain... tout le reste est desservi par le fait qu'ils se soient auto-proclamés légitimes pour le faire.
+ 3 -

C0r3nt1n Vermisseau

C'est arrivé près de chez vous l'a fait, et là c’était drole
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
95