Intérieur du cœur d'un réacteur nucléaire chargé de ses barres de combustibles.

La lueur bleue caractéristique autour du cœur est due à l'effet Vavilov-Tcherenkov (voir le lien ci-dessous)
=> https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Vavilov-Tcherenkov
7 214 vues

La lueur bleue caractéristique autour du cœur est due à l'effet Vavilov-Tcherenkov (voir le lien ci-dessous)
=> https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Vavilov-Tcherenkov

Envoyé par Zebulon le 19 février 2016 à 15h42

+ 17 -

Snark LoMBriK addict !

Le nucléaire est une énergie sûr !
Image de Snark
+ 9 -

pYranha Lombreek

un réacteur similaire, fonctionnant en impulsion :
(une des barres de contrôle est brièvement retirée avec de l'air comprimé. Ce type de fonctionnement permettrait de mener à des produits de fission moins stables, donc avec une durée de vie plus courte)

http://i.kinja-...tv7o6btbzlh.gif
+ 2 -

Almo En réponse à pYranha Vermisseau

Je ne vois pas en quoi cela ferai des produits de fission à vie plus courte. Un lien vers une explication ?
+ 6 -

Uranium En réponse à Almo Vermisseau

Le fonctionnement par impulsion produit un flux de neutrons rapides très important et sur une période très courte (auto-stabilisant par les contres-réactions neutroniques). Il est donc surtout utilisé dans les réacteurs de recherche où l'on a besoin d'un flux élevé, notamment pour tester la tenue des matériaux sous irradiation, le comportement du combustible, etc...
S'il produit des produits de fission à vie plus courte, c'est notamment parce qu'il s'appuie sur des neutrons rapides, qui ont l'avantage de pouvoir fissionner également les gros noyaux normalement non fissiles (ex: actinides mineurs) et de produire comme "déchets" des produits de fission plus petits (en nombre de nucléons) qui ont généralement une demi-vie plus courte que les actinides mineurs.

Le gros inconvénient de ce type de fonctionnement, c'est le dommage qu'il fait subir au combustible : le fait de causer des excursions de réactivité et de puissance (x1000 en quelques dixièmes de seconde) va détériorer la gaine du combustible et le combustible en lui même, on comptabilise cela en DPA (déplacement par atome, chaque choc qu'un atome va prendre dans un matériau soumis à irradiation). Dans un réacteur REP (eau pressurisée, ex: les centrales nucléaires françaises), on compte à peu près des dommages de 3 à 5 dpa par an sur les matériaux (cuve, gaine du combustible...), dans des réacteurs à neutrons rapides (ex: Phénix, Superphénix...), on est de l'ordre de 100 dpa par an sur les structures et dans le type de réacteur par impulsion, on va pouvoir multiplier par 10 ce nombre de dpa. Ce que l'on va gagner en diminuant la durée de vie des produits de fission, on va le perdre en tenue du confinement...

principe des réacteurs par impulsion: http://www.rcp....peration-s.html
+ 0 -

Dvil38 En réponse à Uranium Asticot

mais ou travail tu pour savoir tous ça..?
+ 0 -

Uranium En réponse à Dvil38 Vermisseau

Euuuuh... disons que je suis Homer Simpson...
+ -1 -

Dvil38 En réponse à Uranium Asticot

disons que tu travail dans le 38..? et que peu être je travail au même endroit que toi...
+ 0 -

pYranha En réponse à Dvil38 Lombreek

Tu bosse à Cruas-Meysse?
+ 0 -

Dvil38 En réponse à pYranha Asticot

non sur Grenoble... avant je bossais dans le démantèlement sur le cea et plus loin jusqu a super phénix.... maintenant je suis dans un centre de recherche ;)
+ 11 -

nematoad Jeune lombric

Image de nematoad
+ 0 -

eowyn Lombriko-san

+ 0 -

The_Reploid Vermisseau

C'est une photo de fallout 4 ?
+ 0 -

Zebulon En réponse à The_Reploid Man Faye Gang Bang Addict

Non, là c'est avant, dans Fallout 4 tout le combustible a déjà été sorti, lancé sur les voisins, reçu en cadeau par les voisins, présent dans l'air ambiant, et retombe même parfois au sol avec les pluies... °_°'

Bah ! ça crée de nouvelles espèces, et ça modifie les anciennes quoi... si on veut tenter de rester positif...
+ 1 -

le_freeman

L'effet Cerenkov sert aussi à détecter les neutrinos.

(très) occasionnellement, un neutrino va se prendre un atome dans la tronche, envoyant valser quelques-uns de ses électrons suffisamment vite pour que ces derniers émettent un flash Cerenkov. Les détecteurs de neutrinos sont en fait des grappes de détecteurs optiques hyper-sensibles baignant dans un liquide transparent (ca peut être de l'eau distillée, mais aussi de l'eau lourde ou un composé organique) qui détectent les faibles lueurs émises par les électrons, et en fonction de la nature et la forme du flash, on peut déterminer le type de neutrino détecté.
+ 0 -

TimmyNeutron En réponse à le_freeman Vermisseau

Étonnant de la part du Dr Freeman de ne pas avoir remarqué que c'est du déjà vu dans Half-Life ^^!
+ 1 -

john5 En réponse à le_freeman

« Nous allons pousser le spectromètre anti-masse à 105%. J'espère que les condensateurs tiendrons. Ce n'est probablement pas un probablement pas, mais ... non, c'est bon. Plus rien en dehors des limite de tolérances ».
+ 0 -

le_freeman En réponse à john5

Puisque c'est comme ça, je dirai plus rien.

merdalafin.
+ 1 -

le-long-brick Longbric

Comment Monsieur Vavilov Tcherenkov introduit une barre de graphite à Tchernobyl:
+ 0 -

Dvil38 En réponse à le-long-brick Asticot

ont relèvent pas que ce sont des tenues de vulcanologue hein..!?!
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
147