Canon magnétique

3 472 vues

La U.S. Navy pense pouvoir commencer à introduire ce nouveau canon magnétique dès 2016.
L'avantage est de ne plus devoir transporter d'explosifs.

Envoyé par glurp le 21 mai 2015 à 17h26

+ 0 -

Bobbybat Vermisseau

Masse x V², logique.
+ 1 -

gneeeh En réponse à Bobbybat Vermisseau

c'est la moitié de ça
+ 7 -

Cobra_btz Lombric Shaolin

Une croix gammée à 1m20s. Coïncidence? Je ne pense pas.
+ 1 -

TheMetroidPrime Verxit

BAE Systems n'est pas la seule entreprise à développer un railgun.
General Atomics a son Blitzer, qui est également conçu pour être transporté par des camions et ainsi servir dans l'armée de terre.
+ 1 -

Petitprout Vermisseau

il y a quand même des gros câbles pour permettre à cette "chose" de balancer la sauce ...
+ 2 -

Mac74 Vermisseau

je me demande simplement d'où provient le feu de "l'explosion" s'il n'y a pas d'explosifs.
+ 1 -

vwseb En réponse à Mac74 Jeune lombric

Je me suis demandé la même chose en voyant la vidéo.
Ca doit être leur côté américain avec de grosse explosion tout ça...
+ 0 -

glurp En réponse à Mac74 LoMBriK addict !

A 6 fois la vitesse du son, j'imagine que c'est la montée de la température due au frottement de l'air...
Comme un astéroïde qui rentre dans l'atmosphère en gros.
+ 2 -

pYranha En réponse à glurp Lombreek

Ça peut pas être ça, l'échauffement du à la compression adiabatique de l'air se ferait sur le nez du projectile, et pas à l'arrière.

Non, je pense bêtement que le sabot est fait d'une matière qui brûle en frottant contre les bords du canon. (un sabot se doit d'être le plus léger possible, je serai pas surpris qu'ils aient utilisé un composite fibre de carbone/résine epoxy ou même certains plastiques genre Teflon, polyethylene, etc...)
+ 0 -

glurp En réponse à pYranha LoMBriK addict !

Ca fait un sacré paquet de truc qui crame quand même...
Image de glurp
+ 1 -

Orme En réponse à Mac74 Dresseuse de lombriks

frottement + courants de foucault + arc electrique = plasma autour du projectile

certains railguns tentent meme de tirer profit de cet effet secondaire :

« Un arc électrique peut jaillir entre les rails, faisant ainsi un court-circuit destructeur et annulant l'effet sur le projectile. Certaines versions tentent d'exploiter cet effet d'arc électrique : un plasma est amorcé par une simple feuille de métal conducteur vaporisé par l'effet Joule ; ce plasma pousse alors le véritable projectile, non conducteur, comme les gaz d'un canon ordinaire, mais sans les problèmes liés à l'étanchéité et à la résistance mécanique nécessaires (le confinement étant réalisé par le dispositif électromagnétique). »
+ 2 -

pYranha En réponse à Orme Lombreek

Un arc électrique fait pas un gros nuage de fumée à lui tout seul. Je pense juste que c'est le sabot qui crame en frottant contre les bords du canon (Cf mon commentaire juste au-dessus)
+ 0 -

samsoon En réponse à pYranha Lombric

normalement ça ne frotte pas sur les bords du canon... le rotor d'un moteur électrique ne frotte pas sur son stator. Mais je pense aussi que c'est le sabot qui se vaporise/ionise? sous les forces qu'il lui sont appliquées. On voit bien sur la vidéo que le projectile chargé est un bloc métallique qui contient l'obus.
Et comme l'a cité Orme, pas d'étanchéité, pas d'explosif => utilisable depuis l'espace. Je prédis un satellite capable de balancer des pruneaux sur des cibles terrestres à long terme.
+ 0 -

pYranha En réponse à samsoon Lombreek

Le rotor d'un moteur électrique ne touche pas le stator parce-que son axe et maintenu en place par un roulement à billes. Là, je voit mal comment le projectile pourrait ne pas toucher les bords du canon qui le guide.

Ensuite, en quoi les armes "conventionnelles" à explosifs ne sont pas utilisables depuis l'espace? Tu crois quand-même pas que la poudre à canon a besoin d'air pour brûler?

Enfin, même si on oublie le traité de non militarisation de l'espace, quel est l'intérêt d'un satellite balançant des pruneaux de cette façon (avec toute la complexité que ça implique, le recul de chaque coup impliquant une correction d'orbite immédiate, la masse des condensateurs pesant plusieurs tonnes, ceux-ci nécessitant d'énormes quantités d'électricités pour être rechargés (pour obtenir une cadence de tir raisonnable, il va te falloir une superficie de panneaux solaires immense) et SURTOUT le fait qu'il soit quasi-impossible de le réapprovisionner) alors qu'on a DÉJÀ des missiles pouvant atteindre n'importe quel coin du globe en quelques minutes?

Non, ils le disent clairement, c'est destiné aux navires de guerre, pour qu'ils n'aient plus besoin (ou moins besoin) de stocker des explosifs à bord.
+ 0 -

samsoon En réponse à pYranha Lombric

ok pour le moteur électrique c'était un mauvais exemple, mais je crois que ça ne frotte pas, effectivement pour atteindre les vitesses annoncées (mach 5 à 7 en fonction des sources) il faut supprimer les frottements car c'est contraire au mouvement, à l'image du train magnétique : http://fr.wikip...magn%C3%A9tique .

Après renseignement, en effet la poudre à canon n'a pas besoin d'oxygène EXTERIEUR pour brûler car ils incorporent dedans un composé qui en relâche. Donc oui la poudre à besoin d'air pour brûler, comme tout ce qui brûle d’ailleurs.
Je ne suis pas électricien mais il faudrait se pencher sur les courants de Foucault peut être pour expliquer l'échauffement du projectile.

D'autres vidéos expliquent aussi qu'un tir de railgun revient économiquement à 1/100 du prix d'un tir de missile.

Et je ne connaissais pas le traité de non militarisation de l'espace, là tu m'apprends quelque chose. Je suis peut être trop dans l'univers science fiction... Et oui ce serais soumis au recul. Bref oubliez mon satellite. :)
+ 0 -

pYranha En réponse à samsoon Lombreek

Si il y a un sabot, ça frotte. C'est le principe même d'un sabot.

NON la poudre n'a pas besoin d'air (extérieur ou autre) pour brûler.
Une combustion, c'est une réaction rapide et exothermique (qui dégage de la chaleur) entre un composé dit réducteur (le carburant) et un composé dit oxydant (le comburant)

Sur Terre, l'oxydant est généralement l'oxygène de l'air, simplement parce qu'il y en a partout.
Plein de composés oxydants peuvent le remplacer.

Par exemple, la poudre noire est grosso-modo un mélange de charbon et de souffre (les carburants) et de nitrate de potassium (le comburant). Ils réagissent directement ensemble, à aucun moment l'air n'intervient.

C'est à peu prés pareil dans les moteurs fusées à propergol solide (genre ceux des fusées d'artifice, ou les boosters d'Ariane 5 et de la navette), cette fois ci du charbon et de la poudre d'aluminium sont employés comme carburant, et du perchlorate d'ammonium sert de comburant. De nombreux moteurs de ce type ont été utilisés dans l'espace, loin de toute atmosphère (par exemple, le "Star 48 Payload Assist Module", utilisé comme troisième étage des fusées delta II pour n'en citer qu'un)

Pour la très large majorité des explosifs, le comburant n'est même pas un composé séparé du carburant, mais cette fonction est remplie par des groupes oxydants présents sur un hydrocarbure. C'est le cas du TNT, de la nitroglycérine, de la nitrocellulose, du RDX (Principal composant du C4), etc. Tous marcheraient donc très bien dans le vide.

Les SEULS exemples d'explosifs faisant appel à l'oxygène de l'air et ne pouvant donc pas fonctionner dans le vide, ce sont les explosifs thermobariques, aussi appelés "fuel-air explosives". Comme leur nom l'indique, ils fonctionnent en dispersant un nuage de carburant dans l'air, et en y mettant le feu ensuite. On pourrait aussi citer les explosions suite à des fuites de gaz, de vapeurs de carburants, ou de poudres et aérosols inflammables dispersés dans l'air, mais c'est les seuls exemples.

Et si un tir de canon magnétique revient à 1% du lancement d'un missile, c'est vrai pour un tir depuis le sol (ou la mer), certainement pas depuis l'espace.
+ 0 -

samsoon En réponse à pYranha Lombric

tu es énervé ou tu ne sais pas lire?

"par exemple, la poudre noire est grosso-modo un mélange de charbon et de souffre (les carburants) et de nitrate de potassium (le comburant). Ils réagissent directement ensemble, à aucun moment l'air n'intervient."

Parce que le nitrate de potassium ne contient pas d'oxygène ? je dis ça je ne dis rien ^^
Si c'est le terme "air" qui te chiffonne, en effet ce n'est pas exacte j'aurai du dire oxygène, tient oxy comme oxydant. Mais encore je ne dis rien, tu dois avoir un doctorat de chimie.
+ 0 -

pYranha En réponse à samsoon Lombreek

Désolé si j'ai paru énervé, c'était pas le cas. :-)

C'est surtout le "Donc oui la poudre à besoin d'air pour brûler, comme tout ce qui brûle d’ailleurs." qui me chiffonnait.

Le nitrate de potassium contient bien des atomes d'oxygène, mais ce n'est pas du dioxygène (c'est donc différent de l'oxygène de l'air) :

Ce n'est pas parce-que quelque-chose contient de l'oxygène qu'il est oxydant. Par exemple, le CO2 contient de l'oxygène, mais très peu de choses peuvent s'en servir pour brûler. Pareil pour l'eau.

De plus, les comburants ne contiennent pas nécessairement l'élément oxygène. Par exemple, un mélange de poudre d'aluminium et de diiode brûle très bien. Et le difluor (F2, que tout le monde appelle "fluor" par abus de langage) est le meilleur oxydant qui soit.
+ 2 -

Stchrock Vermisseau

Image de Stchrock
+ 1 -

Orme En réponse à Stchrock Dresseuse de lombriks

Image de Orme
+ 0 -

samsoon Lombric

Et en plus on peut l'embarquer dans l'espace, bientôt la station de bombardement orbitale.
+ 0 -

Patate-A-Eau

Regardez là haut! Une étoile filante.
Euhhh non c'est un ^KABOOOUUUMMM!!!^
{ Trop tard }
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
133