Histoires de toncar (1)

2 649 vues

Le carton : sa raideur structurelle, son flambement, pourquoi ne pas le gerber...

Envoyé par eyhtern le 26 octobre 2018 à 00h34

+ 33 -

Pfepelep Vermisseau

"Une action simple de la main permet de rigidifier une forme allongée..." Oui, oui... La main peut faire ça aussi...
+ 4 -

airelle Jeune lombric

Image de airelle
+ -2 -

BonPublic Vermisseau

Trop d'imperfections dès le début n'incitent pas à aller plus loin (la mode du XIXe avec une fraise !!!, des tôles de métal (sic)....qui n'en sont manifestement pas...).
Aller, au revoir.
+ 0 -

G-deon Vermisseau

Vers 2:40 : "Plus un objet est épais, plus il sera difficile de le courber. Et en pliant la croute de notre pizza c'est un peu ça qu'on fait, on augmente l'épaisseur, ou plutôt on réorganise la matière de sorte à en avoir plus selon l'axe vertical"

Mouais, c'est un beau tas de conneries ça. La vraie explication est plutôt à chercher dans le Théorème Egregium de Gauss : la courbure de Gauss est invariante par isométrie.
+ 2 -

Gawel En réponse à G-deon Lombric

...
Ça s’appelle de la vulgarisation... Et elle le fait plutôt bien.
Peu importe les mathématiques qu’il y a derrière, le sens physique du moment quadratique fait référence explicitement à la notion d’organisation de la matière (quantité et forme) selon un axe, et est directement lié à la raideur d’un objet (poutrelle en I, structure de pont, ou part de pizza). La forme de courbe de gauss n’est qu’un cas parmi d’autre (et ne peut d’ailleurs à elle seule absolument rien expliquer puisqu’il manque la notion de quantité de matière).
Mais je te l’accorde, il est beaucoup plus facile de critiquer que de vulgariser...
+ 2 -

Nap En réponse à G-deon Vermisseau

d'ailleurs une bonne vidéo sur les courbures de gauss:
https://www.you...h?v=gi-TBlh44gY
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
89