La probabilité des causes de décès au Royaume-Uni

lA pRIoriTé sES lA SécURIté fO cOMbaTTre Lé TERroRRiSS !!!!!
4 903 vues

lA pRIoriTé sES lA SécURIté fO cOMbaTTre Lé TERroRRiSS !!!!!

Envoyé par tomteub le 23 octobre 2018 à 10h19

+ 12 -

vwseb Jeune lombric

c'est un peu comme la sécurité routière chez nous
+ 5 -

gloupi Lombric Shaolin

Nan mais le problème c'est que tout les gens mort à cause des terroriss n'auront pas la chance de se boucher les artères avec des entrecôtes sauces barbecue recouvert de formage en plastique fondue !

Certain que si les actions terroriste consistait à kidnapper les ricains et à les faire crever via gavage ou un truc dans le genre, ça passerait beaucoup mieux, mais on les prendrait pour des manifestant vegan qui milite contre la souffrance des oies pour le foie gras.

Et oui je parle intentionnellement du fois gras parce que Novembre approche donc on va bientôt être bombardé de pub pour les "fêtes de fin damnée" et on aura tous les positions des uns et des autres sur le fois gras. Remarquez que pour les huitres, on est encore tranquille pour le moment... Ho bah je sais quel sujet je vais lancer au réveillon moi ^^
+ 5 -

JouzCouille En réponse à gloupi Vermisseau

tu oublies qu'on à les huitres triploïde maintenant ...
+ 0 -

Yukie En réponse à gloupi Jeune asticot

Comment ca "bientôt" ? Les magasins ont déjà commencé a sortir les biscuits de noel ici...
+ 0 -

john5

« Mental health disorders »... Comment on meurt d'une maladie mentale ?
+ 3 -

turlututuchapopointu En réponse à john5 Jeune lombric

en se flinguant déjà, et ensuite les maladies comme Alzheimer qui vont considérablement réduire tes chances de survie sont classées comme troubles mentaux (DSM / ICD)
+ 7 -

john5 En réponse à turlututuchapopointu

Ben, il y a déjà une section suicide... Du coup en cherchant un peu, je réalise que la notion de causalité est assez subjective dans la mort. Par exemple je lis qu'un patient qui meurt d'une infection aurait pu être sauvé s'il n'avait pas eu Alzheimer car à cause de ça il ne s'est pas rendu compte qu'il était malade ou en tout cas il ne s'en est pas plaint... Du coup c'est quoi la cause de la mort ? L'infection ou Alzheimer ? La mention des maladies mentales ici m'a surpris surtout parce qu'à moins qu'il y ait des symptômes physiques conjoints c'est toujours une cause indirecte... Mais du coup je comprends la logique.
+ 5 -

Limou En réponse à john5 Vermisseau

Je ne sais pas comment ils comptent mais :

-les traitements utilisés en psychiatrie sont particulièrement dangereux à long terme : les neuroleptiques par exemple sont responsables d'un "syndrome métabolique" : les gens ont faim, mangent plus, ce qui provoque hypertension, diabète, cholestérol et problèmes cardio-vasculaires.
-les patients psy consultent moins facilement quand ils ont un problème. La principale raison est une difficulté d'accès au soin (mine de rien prendre rdv chez un médecin c'est un acte qui peut être compliqué), mais aussi une certaine méfiance face au corps médical (tout le monde n’apprécie pas de se retrouver ligoté à son sommier ou assommé de médicaments, même lorsque sa propre sécurité le justifie).
-les troubles psy entrainent souvent une désocialisation, des problèmes d'argent, parfois d'usage problématique de médicaments ou de drogues. Tous ça n'est pas connu pour aider à préserver sa santé. Cet effet est aggravée par la fermeture de nombreux lits en psychiatrie ces dernières années, ce qui renvoie les patients psy les plus fragiles socialement à la rue.

Une étude qui a quelques années montrait que par exemple, les hommes souffrant de schizophrénie ont une espérance de vie de plus de 20 ans inférieure aux hommes en général, suicide exclus.
+ 1 -

turlututuchapopointu En réponse à john5 Jeune lombric

Ouai C'est un peu le même principe que le SIDA, tu n'en meurs pas, tu meurs d'une maladie opportuniste qui profite du fait que t'as plus de défenses immunitaires;
alors oui c'est bien l'infection qui te bute, mais elle n'aurait pas eu lieu si t'avais pas eu le sida, c'est exactement la même chose ici je pense.

Donc sur ce principe pour le suicide "classique", j'imagine que ça différencie le suicide des gens dont on les savait malade d'un trouble X ou Y, des autres.
En gros tu peux arriver jusqu’à la corde sans pour autant avoir un trouble mentale (même si j'avoue que la limite doit être très mince pour arriver au suicide sans avoir un trouble mental).
ex : ta copine te largue, tu te murges, et fin torché .. tu te pends

Je suis pas psychiatre hein, j’interprète juste le truc comme ca..
+ 2 -

BonPublic En réponse à john5 Vermisseau

Tu ne vas tarder à le savoir.
+ 14 -

JouzCouille Vermisseau

ce qu'il faut plutôt lire, c'est que grâce à leur lute antiterroriste, très peu de personnes en meurt !

^^
+ 0 -

Nainbierophile En réponse à JouzCouille Lombric

En fait, c'est une affirmation imprécise (quelle lute antiterroriste ? Utilisant quelles agence et quel arsenal legislatif ?) Et qui est très largement discutable quand il s'agit de la surveillance de masse https://www.rts...ux-ecoutes.html
+ 2 -

tomteub En réponse à Nainbierophile Vermisseau

On ne peut pas forcer à boire des ânes qui n'ont pas soif :)
+ 5 -

Jean-Rachid Vermisseau

Ah... ce bon tomteubé !
+ 4 -

le_freeman

Hého, classer les blessures par armes à feu dans la catégorie "problèmes cardiaques et circulatoires", ca compte pas !

/troll
+ 0 -

Qidsofgouh En réponse à le_freeman Vermisseau

En même temps le sang circule moins bien quand on prend une balle.
+ 35 -

micamou Jeune asticot

Pu*@*n de graphique sans sources. Valeur : 0
+ 5 -

_pepe_ En réponse à micamou

Quelle que soit sa provenance, une information n'a pas de valeur tant qu'on ne l'a pas soi-même vérifiée a minima, sur la base de sources différentes.

L'exactitude d'une information n'a pas de rapport avec le fait que la source soit cité, ni avec le fait que cette source soit réputée fiable ni même qu'elle en soit véritablement à l'origine, ou pas.

Connaître la source du fichier qui la présente ne dispense donc pas d'en chercher plusieurs sources, et finalement ne lui confère pas plus de valeur.
+ 6 -

afturgugluck En réponse à micamou Vermisseau

a priori, ça vient de la NHS, et c'est donc pas aux US mais UK

https://www.ind...c-a7747386.html
+ 0 -

tomteub En réponse à afturgugluck Vermisseau

My bad. C'est vrai que ça m'étonnait que la cause "guerre" soit si faible.
+ 2 -

micamou En réponse à tomteub Jeune asticot

La guerre c’est vraiment peu, 2k par an je crois. Par contres les erreurs médicales c’est entre 200k et 400k

https://en.m.wi...war?wprov=sfti1

https://www.hop...death_in_the_us
+ 1 -

tomteub En réponse à micamou Vermisseau

J'ai pas lu tout l'article en anglais, mais merci pour les infos.
+ 2 -

Nainbierophile En réponse à tomteub Lombric

Ce moinsage systématique xDD
Le mec dit "merci pour l'article"
Les fafs sont en mode "NAANN CHUI PAS D'ACCORD JLAIME PAS JLE MOINSE"
+ 2 -

tomteub En réponse à Nainbierophile Vermisseau

On s'y fait :)
Finalement c'est presque une sorte de reconnaissance, un peu comme la lettre de cachet au siècle des lumières ;)
+ 3 -

pclt Lombric Shaolin

La disproportion entre les moyens de luttes:
-c'est pt'être que le terrorisme est aveugle, touche par nature des innocents, alors que l'obèse crée son état
-c'est pt'être parce que par sa nature, le terrorisme est politique. Il cherche à imposer son idéologie sous-jacente au plus grand nombre, même à ceux qui n'adhèrent pas à l'idéologie. Le terrorisme est l'ennemi d'une démocratie (aussi imparfaite soit-elle)

Il y a des américains qui se ménagent, font du sport, ne recherchent ni la violence, ni ne sont des va-t-en guerre, veillent à ce que leur fille ne deviennent pas fille-mère... pour ceux-là il me semble important que leurs gouvernements démocrates, républicains, trumpien priorisent la lutte (intérieure et extérieure) contre le terrorisme, ou les défendent les intérêt de la nation (commerciaux, ou de sécurité)...c'est un pays normal.
Une bonne autre partie des causes de la mort autre que le terrorisme, sont gérables par le citoyen, ou s'imposent à lui sans qu'on ne puisse rien y faire (le cancer c'est une peu la loterie, le meurtre aussi). Nous sommes fondamentalement différents, tu attends trop de l'état providence
+ 4 -

Nainbierophile En réponse à pclt Lombric

Le cancer, c'est pas tant la loterie que ça. Fumer multiplie par 10 ou 15 le risque de cancer du poumon. Manger plus de 500 grammes de viande rouge par semaine augmente les risques du cancer du colon. Alors oui y'a des gens qui contractent des cancer alors qu'ils ont pas de comportement a risque, mais c'est pas un argument, c'est une exception statistique.

Aussi, dire que ceux qui fument ou qui bouffe mal ne peuvent s'en prendre qu'à eux même, ça se discute. Déjà, ça ressemble fort à une erreur fondamentale d'attribution. Ensuite, c'est nier l'influence des pubs et des politiques de santé publique (ou, en l'état, de leur faiblesse ou leurs absences).

Du coup on éviterais plein de mort en mettant en place des politiques de santé publique audacieuses sur ces sujets. Après, c'est certain que ça va pas plaire aux marchants de tabac ni aux éleveurs.

Après on peut aussi arguer que la surveillance de masse ne permet pas de déjouer un nombre significatif d'attentats. Je vous conseille cet excellent docu à ce sujet : https://www.you...h?v=djbwzEIv7gE
Même si à priori, ça ne plait pas à tout le monde ici de critiquer la surveillance de masse.
+ -2 -

tomteub En réponse à pclt Vermisseau

C'est vrai que le capitalisme ne cherche pas à imposer quoi que ce soit à qui que ce soit ... Bon là on va pas débattre de ça, c'était juste une petite pique.

Plus proche du sujet qui nous intéresse, à savoir la santé publique, déjà la réponse du nain alcolo est très intéressante et soulève des points que je n'aurais pas su relever.

Je pensais pour ma part plus au phénomène de qualité de la nourriture, à savoir les légumes pleins de pesticides, la viande aux antibios et plus, les conservateurs, sucres, sel, acides gras saturés et autres joyeusetés qu'on trouve dans la bouffe industrielle. Je ne spécifiais d'ailleurs pas ma critique aux USA, je pense que ce graphique s'applique à tous les pays "développés".

Et ça, ça relève aussi du politique contrairement à ce que tu dis. Beaucoup du capitalisme, mais aussi du politique. Y'a qu'à se souvenir de quand le gouvernement Hollande a voulu mettre en place un code couleur indicatif concernant les valeurs nutritionnelles de la bouffe industrielle ...

Sans parler des effets des nanoparticules qu'on connaît mal, des solvants et autres matières toxiques dans les intérieurs, etc.

En gros : si on dépensait moins d'argent dans les flingues et plus dans l'environnement et la santé, on vivrait TOUS mieux, je pense.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
89