Le Plan Pauvreté enfin révélé...

Dessin de Fred Sochard.
1 899 vues

Dessin de Fred Sochard.

Envoyé par Ced le 17 septembre 2018 à 15h10

+ 8 -

john5

... et paf, ça fait des Chocapics !
+ 4 -

Chinois11 Ténia koué

g pa conpri lol
+ 10 -

gwen En réponse à Chinois11 Vermisseau

Notre président a répondu à un demandeur d'emploi qu'il avait juste à traverser la rue pour lui trouver du travail.
Bon pas dans son secteur d'activité ni géographique...
http://www.euro...-trouve-3756740
http://www.euro...-trouve-3756740
+ -6 -

Guaruda Asticot

C'est certain que la réponse de notre "Président" n'est pas vraiment la meilleur, mais honnêtement, que pourrait on répondre de valable?
Lui dire "Ok, je claque des doigts et tu as un taf dans les jardins de l'Élysée"? Vlà le scandale.
Ou "Retravaillez votre C.V et votre lettre de motivation". C'est certainement une des meilleurs réponses à mon avis ou du moins c'est ce que j'aurais répondu.

Après c'est surement ma vision qui est complètement biaisé, mais pourquoi parler de ça au "Président"?
+ 2 -

Hyper-canard En réponse à Guaruda Vermisseau

Parce que sa politique magique pour créer des millions d'emplois est une fumisterie et que venir lui dire que dans la réalité de la vraie vie qu'on vie, on peut avoir la niaque tout ce qu'on veut et pas trouver de boulot. Manifestement il est totalement aveugle à la réalité et l'intérêt est de le lui montrer.
Bon, il répond avec son filtre de réalité en route, ça n'a pas marché. Je pense qu'il faut essayer les électrochocs.
+ 0 -

Guaruda En réponse à Hyper-canard Asticot

Ah ça je suis parfaitement d'accord, mais faut pas le présenter comme ça alors, faut lui dire en face que c'est une grosse burne, que ça politique devrait être pour le peuple et pas juste pour lui et ses amis et être préparer aux quelques conneries classiques qu'il va répondre.
+ 0 -

Hyper-canard En réponse à Guaruda Vermisseau

Tu mets le doigt sur le principal problème : "être préparé aux conneries qu'il va répondre".
Pour le commun des mortels, c'est presque impossible. Il a été formé à ça pendant ces études et il a eu accès à ces études parce qu'il est à la base doué pour ça. Si tu ajoutes que c'est son métier d'enfumer ses interlocuteurs, n'oubliions pas que dans son précédant métier c'est le principal argument pour se vendre et que pour un politique c'est juste un prérequis d'être balaise là-dedans à partir d'un certain niveau et au final on en arrive à cette conclusion : le mieux est de l'ignorer et de rendre pathétique d'absence de réaction sa présence.
+ -2 -

popi Vermisseau

j'ai été militaire pendant 17a. j ai voulu me reconvertir dans un domaine via mon expérience, apres une simple enquete de terrain je me suis rendu compte que les débouchés étaient maigre, alors j'ai décidé de changer de voie, ce matin encore je passe un examen test pour y arriver. A un moment il faut ouvrir les yeux et ce dire que la branche que l'on recherche menera au chomage. reapprendre un taf et reouvrir un cahier c'est chiant, je le fais à 36a...à 21/28a je ne comprends pas pourquoi cette logique ne leurs sautes pas au yeux :( !!!
Certains se plaisent à rien branler et à pleurnicher, tres peut n'ont pas le choix...
+ 1 -

Ced En réponse à popi Lombrik

Du coup, tu te reconvertis dans la boucherie-charcuterie?
+ 3 -

_pepe_ En réponse à popi

À un moment il faut ouvrir les yeux et constater que les autres branches n'ont pas non plus beaucoup de débouchés, et que finalement le problème de l'emploi en France est loin de se résumer à un manque de qualifications.

Pour info, cela fait des années que l'on forme par millions des chômeurs et des jeunes à des « métiers d'avenir ». Ça coûte un fric fou (plusieurs milliards d'euros), alors que les résultats sont très décevants. Mais cela permet de remplir les caisses des organismes de formation privés et de faire disparaître de nombreux demandeurs d'emploi des statistiques officielles.

La Cour des Compte a rendu un rapport à ce sujet juste avant l'été. Elle y dresse un bilan plutôt négatif des politiques menées durant cette dernière décennies, et épingle le Plan d'Investissement sur les Compétences du gouvernement actuel (11 milliards d'euros sur cinq ans pour la formation d'un million de chômeurs et d'un million de jeunes sans qualification) qui, selon elle, reproduit les mêmes erreurs. Elle indique notamment qu'à l'issue des stages (hormis pour les formations organisées suite à une promesse d'embauche), moins d'une personne sur deux trouvait du travail, et que moins d'une sur quatre accédait à un emploi durable (d'au moins six mois).

Dans le même registre, on fait beaucoup de publicité pour des métiers modernes pour lesquels les entreprises ne trouvent pas, soi-disant, de candidats qualifiés. C'est notamment le cas pour les métiers du numérique, vers lesquels il est de mode de réorienter les personnes cherchant à démarrer une nouvelle carrière.

Mais la réalité est toute autre. Par exemple, lors d'un des derniers salons pour l'emploi organisés par le MEDEF, on a pu constater que la majorité des visiteurs venus assister aux présentations sur ce sujet étaient ... des chômeurs qualifiés dans ce domaine (voire sur-qualifiés) et qui cherchaient souvent un travail depuis longtemps. En fait, cette année ce secteur a connu un record de plus de 50000 chômeurs. Les nouveaux arrivants rameutés à grand renfort de propagande ne servent qu'à en augmenter encore plus le nombre, certainement dans le but de faire chuter les salaires et de rogner sur les conditions de travail dans ces professions.

La vérité, c'est qu'avec une économie et une industrie sabotées par l'UE et un entreprenariat plombé par la finance, la France n'a plus de travail à offrir à tout le monde.


Par ailleurs, il me paraît utile de rappeler qu'environ la moitié des chômeurs et précaires ne sont pas inscrits à Pôle-Emploi, et que près de la moitié des inscrits ne touchent pas non plus un centime d'allocation. Comme tous ces gens sont loin d'être des rentiers (ils constituent l'essentiel de la population actuellement sous le seuil de pauvreté), on peut difficilement les accuser de profiter de leur situation ou de s'y complaire.
+ -2 -

popi En réponse à _pepe_ Vermisseau

vraiment trop long l ami :( mais le début m a plu :)...
Bref !! dans le fond ca avait l air de suivre mon sens du vent :).
quoiqu'il en soit, pour ma part j ai cherché les débouchés les plus demandé sur le marché, j'ai trouvé ^^ pour mon cas c'est SSIAP 1, je travail à mon niveau mais...je suis certains de trouver du taf !!! s'adapter c'est dominer ;)
+ 1 -

GnouBoo Lombric Shaolin

pour lutter contre la pauvreté, j aurais plutot dit au pauvres de traverser l' autoroute ....

plus de pauvres = plus de pauvreté, cqfd !
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
44