Peine capital(ist)e

5 279 vues

Envoyé par Ced le 20 août 2018 à 15h47

+ 16 -

Magret Vermisseau

Image de Magret
+ 7 -

nimajneB LoMBriK addict !

il a cru au rêve capitaliste ! à 19 ans il a monté sa propre entreprise de fabrication de masques en plastoc, fait construire son usine, et maintenant il touche le pactole chaque mois sur son compte en banque !
passionné parti de rien, humble, et proche de ses ouvriers il retourne de temps en temps peindre ses masques à la chaîne avec un équipement de protection minime et inutile
un exemple de réussite que l'on ferait bien d'enseigner à l'école !
+ 0 -

Tormante Jeune lombric

Le capitalisme résumé en une image.
+ 3 -

Libel En réponse à Tormante Vermisseau

Le productivisme plutôt ?
Voire le fordisme et le travail à la chaîne...
Image de Libel
+ 0 -

Tormante En réponse à Libel Jeune lombric

Pas que. Ce n'est pas tant le fordisme que la capitalisme qui revend sous forme de marques ceux qui prétendent lutter contre. Le meilleur exemple c'est Che Guevarra, mais cette image est très représentative aussi de ce phénomène.
+ 2 -

Libel En réponse à Tormante Vermisseau

... pas faux !
... mais n'oublions pas la responsabilité de l'acheteur ! :]
+ -2 -

Tormante En réponse à Libel Jeune lombric

Pourquoi? Le produit est fabriqué avant d'être acheté non? Si il n'est pas vendu, ça fait des déchets, en période de réchauffement climatique, ce n'est pas très écolo. Puis ça ne se vendrait pas si ça n'était pas fabriqué.
Dans le même genre, si on légiférait pour obliger les constructeurs automobiles à limiter la vitesse de leurs véhicules, par exemple à 130, puisqu'en France on n'a pas le droit de dépasser cette vitesse, les gens rouleraient moins vite.
Faut se méfier de la responsabilité de l'acheteur, elle sert avant tout de paravent pour cacher la responsabilité du fabricant.
+ 8 -

modul En réponse à Tormante Vermisseau

Certains font des sophismes pendant que d'autres font des lapalissade :"ça ne se vendrait pas si ce n'était pas fabriqué" sic.
Argument qui se retourne contre lui même, comme disais Coluche :"il suffirait que les gens n'achète plus pour que ça ne se vende plus" et par la force des choses ne soit plus fabriqué.
La responsabilité des gens n'est pas qu'un paravent, si Cyril Hanouna fait des émissions c'est qu'il y a un public.
Certes cela ne deresponsabilise pas les fabricants, mais l'individu et plus largement la société est responsable de son destin.
+ -3 -

Tormante En réponse à modul Jeune lombric

C'est gentil Coluche, mais citer une phrase d'humoriste, même très bon, n'est pas un argument. La responsabilité va se chercher en amont, pas en aval. Dans l'ordre, si on s'en tient à "fabrication-vente-achat", c'est la fabrication qui arrive en premier lieu, c'est donc la fabrication qui est responsable de la vente et la vente de l'achat. Il faut aussi se méfier des responsabilités qui pèsent sur une personne pour un évènement qu'elle n'a pas encore fait. Dire que la responsabilité pèse sur l'acheteur, c'est imputer à un groupe de personne (les acheteurs) la responsabilité d'un acte (la vente) qu'elle n'a pas commis, sur la foi d'un acte (l'achat) qu'elle n'a pas encore commis au moment de la fabrication du produit, ni de sa mise en rayon dans le but de la vendre.
Bien sûr, l'achat d'un produit amène une refabrication de ce produit afin d'en vendre à nouveau. C'est un cercle de causes et de conséquences. Mais de fait, si on coupe la production d'un objet, on n'en vendra plus. Légiférer dessus est simple, alors que "responsabiliser le consommateur", "éduquer le peuple", "faudrait que les gens soient moins bêtes", on nous le tartine depuis un paquet de temps, et ça consiste juste à prendre les gens pour des cons. Qui plus est, si on arrive à couper l'achat d'un objet, non seulement on se retrouve avec un paquet de déchets sur les bras, mais rien n'indique d'une nouvelle stratégie marketing, un changement de design ne relanceront pas l'achat du-dit objet.
Pour Cyril Hanouna, c'est le même système: son public l'entretient, mais ce n'est pas lui qui le paye, qui lui fournit la caméra, qui en a dessiné le concept. La responsabilité se porte sur Cyril Hanouna, et sur la chaîne qui accepte de retransmettre son émission. Personne ne demandait Cyril Hanouna avant qu'on ne propose Cyril Hanouna.
Enfin, la maîtrise de son destin est tellement soumise à un paquet d'aléas indéchiffrables a priori que j'aimerais bien savoir comment tu l'exprimes. Tu fais preuve de courage face à l'adversité, de bon esprit dans la tourmente, de savoir vivre auprès des bonnes personnes, de grandeur d'âme et d'intelligence, de force et d'endurance si ta vie t'a permis d'en avoir les moyens. Si tu as eu le temps d'apprendre. Ou l'envie de te conformer à l'idéologie de la réussite. Mais rien de ce que tu es, tu ne l'a appris seul. Rien de ce qui t'es acquis ne l'a été par la seule force de tes bras.
+ -1 -

Tormante En réponse à kolamye Jeune lombric

Okay, soit.
+ 1 -

JeanEude En réponse à Tormante Vermisseau

Oui mais on fait quoi de ton raisonnement si en amont de la fabrication il y a conception, et si en amont de conception il y a étude de marché ou plan marketing ?
+ 0 -

Tormante En réponse à JeanEude Jeune lombric

"Étude de marché-conception-fabrication-vente-achat." Tu peux rajouter autant de paliers que tu veux, même caser un préachat qui implique une vente avant la fabrication, ça ne change rien, on n'achète que ce qui se vend. Le fait que des statisticiens et des marketeux bossent en amont pour faire acheter un produit ne change rien l'affaire, au contraire. Cela montre juste qu'on ne vend plus du fonctionnel, on vend pour vendre. Le but d'une étude de marché n'est pas de voir ce qui manque aux gens, mais de voir ce que l'on peut leur vendre. Un produit n'est pas vendu par humanité, il est vendu pour dégager du profit. Une entreprise ne vend pas à perte.
Vendre pour répondre à un besoin, c'est une idée archaïque hein, les objets maintenant sont dessinés en grande partie pour être consommés, c'est à dire achetés, pas pour être utile. L'industriel, sa seule raison de te vendre un objet qui fonctionne, c'est son image. Personne n'achètera auprès d'un garage dont tous les véhicules sont défectueux, à moins d'ignorer cela. D'ailleurs, personne n'achète des produits de piètre qualité par choix, les gens qui le font le font par manque de moyens, souvent pécuniaires. Elle était où, l'offre pour la malbouffe? Il y a vraiment des gens qui rêvaient de bouffer des lasagnes findus à la viande d'origine douteuse avant que cela ne se vende? Non, les gens voulaient éventuellement des lasagnes, findus fournit un substitut à un prix abordable, avec un vernis marketing qui tâche de te faire oublier que tu bouffes de la merde.
+ 5 -

JeanEude En réponse à Tormante Vermisseau

"Le but d'une étude de marché n'est pas de voir ce qui manque aux gens, mais de voir ce que l'on peut leur vendre"

C'est exactement mon propos ... Les études de marché sont une réalité, cette réalité est possible car la cible des études de marché sont les consommateurs.

Ne te méprends pas, je pense également que la production est un problème (dans son état actuel), je ne partage simplement pas ton avis qui tend a dédouaner complètement le consommateur, sous prétexte qu'il serait forcé...
+ 0 -

Mosquito En réponse à Tormante Vermisseau

C'est l'offre qui s'adapte la demande, il n'a jamais été question de l'inverse. T’inquiète que si TPMP n'avait pas rencontré le succès qu'il a rencontré, ça ferait un moment que l’émission aurait été déprogrammée.
+ 0 -

Tormante En réponse à Mosquito Jeune lombric

"C'est l'offre qui s'adapte la demande, il n'a jamais été question de l'inverse." La première partie de cette phrase est un point de vue purement idéologique, la deuxième est tout simplement fausse. Nombres d'économistes traitent du sujet, qui de la demande ou de l'offre implique l'autre, et les deux réponses sont très marquées idéologiquement. Seulement, que l'offre s'adapte à la demande, c'est la réponse de l'idéologie dominante en terme d'économie actuellement. Proposée par des gens qui ne sont même pas capable de voir venir les crises causées par le système qu'ils défendent.
Oui, les gens qui regardent Hanouna l'entretiennent. Mais encore une fois, ce ne sont pas eux qui le diffusent ni qui en sont à l'origine.
+ 0 -

Mosquito En réponse à Tormante Vermisseau

C'est pas une question d'idéologie mais de logique de marché, je vais devoir enfoncer une porte ouverte en disant ça mais si tu proposes un produit et qu'il ne se vend pas, bah ça sert à rien de continuer à le produire tout court, toi qui parlais de gaspillage, en voici. Le fait que ce ne sont pas eux qui le diffusent ni qui en sont à l'origine de TPMP personne n'a défendu le contraire, forcément. L'émission correspond à un créneau, ils avaient un créneau et ont testé l’émission, la réception a été positive et c'était lancé. C'est pareil quand Alexendre Astier a proposé Kaamelott à M6, ils avaient un créneau, ils ont lancé un appel d'offre, ils ont aimé le concept de la série, et la suite on la connait. Et donne moi des contre-exemples si c'est faux.
+ 1 -

Cham En réponse à Mosquito Lombric

"L'offre s'adapte à la demande".

Reformulons : "la demande dirige l'offre"

Et qui dirige la demande ?
+ 5 -

modul En réponse à Tormante Vermisseau

Bon ... ça fait beaucoup de point là.
Concernant la citation de Coluche qui ne serait pas un argument, elle était là uniquement pour mettre en exergue ta définition tautologique de l'offre et de la demande et surtout que je ne veux pas m'approprier une citation sans en mentionner son auteur.
S'agissant de ta vision ( en tout cas ce qu'il en transparait ) de la consommation en particulier et des autres médiations en général, on dirait que tu n'envisage ça que sous la forme d'une relation maître/esclave et que toute tentative de s'en éloigner par la seule force collective ( donc par la somme des individus que constitue nos sociétés) serait vaine; que toute tentative de débat, toute tentative d’éducation populaire, toute tentative d'association,de coopérative ou de forum seraient vaines.C'est pourtant cette force là qui permet de peser sur le destin d'une société, et de la légiférer, sinon quoi, on attend un despote éclairé ? L'homme providentiel ?
Donc oui, de mon point de vue, nous sommes responsables individuellement et collectivement, penser le contraire c'est justement prendre les gens pour des cons. Alors, certes il y a une certaine formes de déterminisme social, mais cela ne nous empêche pas d'en prendre conscience, même si c'est difficile et de trouver les moyens de nous en sortir, encore une fois collectivement.
Pour finir, sur Hanouna ... Non en fait j'ai pas vraiment envie de parler d'Hanouna.
+ 1 -

Procrastinateur En réponse à modul Vermisseau

faire pas tortiller du cul, la vente d'arme c'est encadré, ça se vend moins que si c'était open bar. et le peu qui en ont font déjà assez de merde avec.
+ -2 -

modul En réponse à Procrastinateur Vermisseau

tout a fait, mais je ne vois pas en quoi ça contredit mon propos, il est bien entendu nécessaire d'encadrer d'un point de vue pragmatique et immédiat ( tu prend l'exemple de la vente d'armes et tu as raison, suffit de voir ce qu'il se passe aux états unis), mais ça n'exclue pas la nécessité de responsabilisé les gens et de leur donner les outils de réflexions. Je voulait juste souligner que l'un ne va pas sans l'autre.
+ 3 -

tomteub En réponse à modul Vermisseau

Exactement. "Et en même temps" ;)
Image de tomteub
+ -3 -

Arsayne En réponse à Tormante Jeune asticot

Tain c'est dingue tous les nigauds qui te moinssent, alors que c'est pas plus compliqué que "si on ne fabriquait pas de la merde, on n'en achèterait pas". Point.
Les crétins qui arguent le contraire au dessus sont juste obnubilés par leur dogme, ils ont oublié de penser.
Et fuck capitalism.
+ 2 -

modul En réponse à Arsayne Vermisseau

Traiter de crétin les personnes qui participent à cette discussion est aussi productif que de moinsser.
De quel dogme parle-tu ?
+ 0 -

Mosquito En réponse à Arsayne Vermisseau

L'idée sous-jacente de ton propos est assez malsaine "si on ne fabriquait pas de la merde, on n'en achèterait pas" Qui est censé savoir designer "la merde"? surement pas des gourous de la bonne conscience nous dictant ce qui est bien ou pas bien sur des critères arbitraires. Regarde ce que ça a donné avec la prohibition de l'alcool, l'histoire parle d'elle même, je pense que le résultat se passera de commentaire. La merde, si personne n'en voudrait t'inquiète qu'elle disparaîtrait d'elle même.

Sinon je vois pas vraiment ce qu'on t'a fait pour mériter le titre honorifique de "crétin", c'est surement à cause de notre délit d'avis divergeant. Désolé hein.
+ 34 -

BarneyGumbles Lombric Shaolin

Image de BarneyGumbles
+ 6 -

jose_cahuette En réponse à BarneyGumbles Vermisseau

Putain j'ai tellement rit avec ta photo, c'est tellement représentative de la génération smartphone/réseau sociaux XD
+ 1 -

Tormante En réponse à jose_cahuette Jeune lombric

En l’occurrence, c'est voulu.
+ 8 -

Mosquito En réponse à BarneyGumbles Vermisseau

Sur l'image, en effet, on a fortement l'impression que c'est pour se donner un genre, évidemment. Mais cet argument comme quoi "-Toi tu combat le capitalisme à l'aide de ton smartphone fabriqué au bangladesh, mais lol" Cet argument est juste fallacieux, je m'explique: comme si on avait le choix en premier lieu.., on vit dans un monde capitaliste, donc oui, on se comporte comme des capitalistes... C'est comme si je reprochais à un habitant d'un pays communiste de critiquer le communisme depuis sa maison que lui a bien gentiment loué l'état. En pointant du doigt ses contradictions. Désolé mais c'est juste un gros sophisme.
+ 0 -

Tormante En réponse à Mosquito Jeune lombric

En plus du fait que cette photo est volontairement parodique. Mais merci pour la mise en évidence d'un sophisme trop souvent entendu et rabâché!
+ 0 -

TheMetroidPrime En réponse à Mosquito Verxit

Non ce n'est pas un sophisme, car il s'agit ici d'un téléphone Apple, à savoir un machin acheté deux fois plus cher uniquement pour la pomme au dos de l'engin, au profit de la première compagnie à dépasser le trillion de dollars en valeur boursière. Si il y a UN symbole du capitalisme, c'est bien Apple.

Quelqu'un d'un peu plus intellectuellement honnête aurait acheté un téléphone moins symbolique, d'une marque ne faisant pas de marge gigantesque grâce au logo qu'elle colle sur ses produits. Et il existe probablement une marque un peu plus éthique qu'Apple sur le marché, sois dit en passant.

Avoir un téléphone n'est pas être hypocrite. Avoir un iPhone, si.
+ 0 -

Ced En réponse à TheMetroidPrime Bouffon ver

Ca, apparemment: https://www.fairphone.com/fr/
On m'en a souvent parlé, mais je ne sais pas ce que ça vaut.
+ 1 -

JeanEude En réponse à Ced Vermisseau

Voici le téléphone que j'utilisais avant de l'offrir à un proche (qui en était baba depuis son plus jeune âge) :

https://www.ble...t-simple-phone/

D'une grande utilité pendant plusieurs années, il continue de fonctionner à merveille.

Bon par contre mon filleul se retrouve avec mes anciens contacts dans le petit calepin ...
+ 0 -

Ced En réponse à JeanEude Bouffon ver

100$ le téléphone...
Et combien d'exploitation derrière, en plus...
+ 0 -

JeanEude En réponse à Ced Vermisseau

il etait a 69 a l'epoque :'(
+ 3 -

tomteub En réponse à TheMetroidPrime Vermisseau

Ou on peut aussi ne pas avoir de smartphone, si si, je vous jure, et vivre normalement.
+ 0 -

Mosquito En réponse à TheMetroidPrime Vermisseau

Relis le début de mon post, je parle pas de la photo en particulier, mais de l'argument qu'elle véhicule.
+ -1 -

TheMetroidPrime En réponse à Mosquito Verxit

De mon point de vue, l'argument qu'elle véhicule est précisément ce que je décris. L'hypocrisie des anticapitalistes qui achètent des trucs de marque. C'est le cliché du coco avec son Macbook chez Starbucks.

Je ne pense pas qu'il s'agit de dénoncer les anticapitalistes qui utilisent des smartphones, auquel cas oui, tu as raison. On ne peut pas reprocher aux cocos d'avoir recours aux biens et services proposés par le système en vigueur.
+ 4 -

Guss En réponse à BarneyGumbles Corpoworm Interstellar

J'aime aussi le fait qu'elle ai écrit ça sur un post-it, plutôt que sur le téléphone lui même. Pour pas ruiner son bel iphone! XD
+ 2 -

Cham Lombric

Mon métier ? Je suis dans les masques. J'en vend des tas !
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
70