Comment vous manipule-t-on par le Non ?

Comment vous manipule-t-on par le Non ?

3 475 vues

"Accepter un contrat dont vous n’aviez pas besoin, accepter de faire des heures supplémentaires que vous auriez normalement refusées…. Sans doute avez-vous déjà connu des situations où vous n’avez pas pu dire non à une requête que l’on vous a soumise. Cette inclination à l’acceptation peut parfois s’expliquer par des techniques de manipulation dont vous avez pu être victime. L’une d’elle se nomme la technique de la « Porte-Dans-Le-Nez ». La technique de La Porte-Dans-Le-Nez ( ou The door-in-the-face en anglais) consiste à vous faire accepter une requête, que vous auriez refusé en temps normal, en vous proposant au préalable une requête encore plus coûteuse vous incitant à la dire « non ». Ce premier refus diminuera votre capacité à refuser la requête suivante. Ce huitième numéro d’XP vous explique cette technique plus en détail."

Note : je ne sais pas si cela va marcher, mais j'ai tenté de faire commencer la vidéo à 1m20s, pour enlever la mini scène d'intro longue.

Envoyé par trucmoi le 20 juillet 2018 à 04h54

+ 6 -

emerson Archi-ver

Il y a quelques années je me suis fait niquer par un vendeur avec cette technique, il avait combiné du pied dans la porte et de la porte au nez, et comme j'étais un bleu en la matière je me suis fait avoir en beauté... Plus-tard j'ai pu récupérer mon fric avec la banque (grâce à mon n° de CB utilisé sans autorisation...) et j'ai été gagnant au final puisque j'ai gardé les trois produits qu'il m'avait vendu, mais v'la le stress sur le moment...(J'ai juré qu'on ne me la ferait plus)

Un collègue m'a eu fait une technique dont il faut se méfier aussi, "la série de oui", ça doit porter un autre nom: (au téléphone)
-Salut ça va ?
-Ouai nickel, et toi ?
-ça va bien oui, vous avez fait quelque-chose ce week-end ? (en fait il sais déjà qu'on a fait une bouffe chez un pote)
-Ouai, on a fait une bouffe chez XXXXXX
-Ah ok, c'était cool ?
-Ouai
-Machin était là aussi ?
-Ouai, il est passé avec Machine
-T'es resté dormir là-bas du-coup ?
-Ben ouai
-T'es rentré avec ton tonton du-coup le lendemain ?
-Ouai voila
(Et là attention le piège...) -Ok, qu'est-ce que je voulais te dire, ouai: Tu serais éventuellement dispo samedi prochain pour [déplacer une tonne de sable/garder les gosses/vernir un cabanon de jardin/peindre une chambre/...etc...]

Question: Je fais comment pour dire "non" à ce moment-là sans culpabiliser de ne pas avoir accepté de l'aider ? Sinon, il avait une variante foireuse dont j'ai su tirer profit: Après la série de oui, il me demande:

-Ok, qu'est-ce que je voulais te dire, ouai: T'as quelque-chose de prévu samedi prochain ?...(la réponse attendue étant un "non" c'est couillon... et il me demande ça sans me préciser pourquoi il veut savoir ça, ce que je n'aime pas avec la méthode c'est que si je répond "non", j'ai accepté sa demande sans même savoir de quoi il s'agit, j'ai donc j'ai dû développer une parade:
"Ben normalement je dois aller chez la frangine garder les p'tits" (Au cas ou il me propose un truc fun je peux toujours dire au dernier moment "Ah ben tout compte fait la frangine n'est pas partit j'ai pu venir eheh !!"...Cette astuce je l'ai utilisé des dizaines de fois).

Une autre fois il a essayé un autre truc: Il partait en vacances avec sa femme et ses gosses, et me dit "Ah ben, pendant que t'es là, on voulait te dire: Si ça te dit de passer quelques jours à la maison pendant qu'on est pas là, y'a la XBox et tout, t'aurais pu en profiter... (il m'offre sa confiance le mec !!)
J'ai pas pigé tout-de-suite où était l'arnaque, mais en réalité le chien et le chat restaient dans la baraque et fallait les nourrir, les faire sortir pour pisser et chier, surtout le chien, et c'était optimisant pour lui de m’appâter avec une XBox... sauf que coup de bol j'aime pas la XBox (j'aime pas la manette), donc c'est son frangin qui a passé sa semaine chez lui à faire pisser et chier le chien et se faire chiquer par le petit fdp ^^.

Maintenant, dés qu'il me propose un cadeau/service etc, un truc positif pour moi, j'ai un voyant rouge qui s'allume dans ma tête...
+ 10 -

Thiche En réponse à emerson Lombric Chaolin

Ouais mais non mais en fait tu cherches les emmerdes aussi, fieu ! Déjà, à la base, faut-il encore le répéter, on ne fréquente décemment pas de gens qui ont des petits fdp à la maison !!!!
+ 4 -

Guaruda En réponse à emerson Asticot

Mais dit moi tu as des super potes. A moins que toi aussi tu lui demande des services de temps en temps.
Perso, je suis toujours direct pour demander et du coup mes potes aussi, ça simplifie vachement les choses.
+ 0 -

Swarmadd En réponse à Guaruda LoMBriK addict !

Tout à fait ce à quoi je pensais ^^
+ 1 -

emerson En réponse à Guaruda Archi-ver

Je ne suis pas trop le genre à quémander et chiner, j'essaye généralement de la jouer autonome, pour ça que ceux qui fonctionnent comme ça me cassent pas-mal les couilles ^^ Avant il y avait deux groupes de potes qui ont finit par n'en former qu'un, eux les gars de la ville, assez arrogant et extravertis dans leurs genres avaient tendance à fonctionner comme ça, assez direct et toujours en train de s'envoyer des grosses casses pour se marrer. Quand l'un arrivait chez l'autre il fouillait direct dans le frigo etc...
De notre côté, les gars de la campagne, nous n'étions pas vraiment comme ça, puis chacun s'est casé, est partit ici ou là, et il ne reste que lui de "régulier", et il y a ce côté calculateur et sans-gêne chez lui qui me dérange un peu, tu tends la main et il prend tout le bras... techniquement parlant je suis probablement capable de fonctionner comme ça moi aussi mais ce n'est pas ma culture, je me met simplement des barrières pour ne pas devenir un gros boulet de service.
+ 3 -

Stankey_Lubrick Vermisseau

manipulation !! je vais regarder cette vidéo en entier après celle de triskel..... merde !
+ 7 -

Yamha Vermisseau

Je n'ai pas encore regardé la vidéo mais je recommande la lecture de l'ouvrage suivant, sachant que tous les procédés dits de manipulation sont utilisables aussi dans des démarches vertueuses, par exemple pour engager quelqu'un dans un processus qui lui serait favorable (coaching, counseling, entretien d'aide, toutes formes d'accompagnement). Je pense que c'est plutôt là qu'il faut trouver leurs origines, leur utilisation plus particulièrement dans le commercial étant la version perverse.
Image de Yamha
+ 2 -

trucmoi En réponse à Yamha Ver d'os

Merci pour le conseil.
+ 2 -

emerson En réponse à Yamha Archi-ver

Je l'ai ce bouquin, il est vraiment bien. Je conseil également d'avoir le classique "L'Art d'avoir toujours raison" de Schopenhauer, et aussi celui-ci:
Image de emerson
+ 0 -

trucmoi En réponse à emerson Ver d'os

Merci. Je vais voir aussi ces livres du coup.
Pour le traiter, il est en plus dipo gratuit facilement en pdf , cf http://www.psyc...anipulation.pdf

Du coup je saurais quoi offrir à un proche qui aime beaucoup lire.
+ 3 -

Kudsak En réponse à Yamha Vermisseau

Il a sa propre étagère dans ma bibliothèque !
Image de Kudsak
+ 27 -

magnussoren Ver (re-)cyclable

je viens de proposer a mon ado de passer la tondeuse tous les vendredi de ses vacances, il a refusé..du coup je lui ai demandé de la passer ce matin, le temps que je m'organise autrement pour les autres vendredi...
Comme il a accepté, j’ai demandé a sa mère si ça lui dirait pas d'aller dans la boite a partouze de mon bled, ce qu'elle a évidemment refusé.....Du coup , je lui ai proposé de me sucer pour me calmer....
+ 3 -

Kudsak En réponse à magnussoren Vermisseau

Oh putain, y a du génie là !
+ 3 -

_pepe_

Pas très claire cette expérience à 9:31 dans le cas d'une demande ouverte.

Comment peut-on augmenter le score alors que par principe c'est la personne interrogée qui, dans les cas, propose le nombre d'appels qu'elle passera ? Ou bien la manière de rendre la demande plus coûteuse est différente (et non indiquée), mais alors quelle serait la pertinence de faire des comparaisons avec la demande fixe ?
+ 0 -

trucmoi En réponse à _pepe_ Ver d'os

J'ai compris ce qui te gêne dans ce passage, je vais tenter de te répondre avec ce que j'ai saisi. Si c'est pas clair, je m'en excuse d'avance.

En revisionnant la vidéo, c'est vrai que j'ai aussi l'impression qu'il y a des grosses erreurs. Il dit que dans la condition initiale, il n'y a pas de porte dans le nez proposée, mais je dirais que c'est l'inverse. Et effectivement il manque certaines données qu'il aurait été intéressant d'avoir. En ne prenant pas en compte les commentaires qu'il a fait des conditions initiaux sur le sujet et dans les autres conditions et seulement les requêtes/résultats des données, voici ce que moi j'ai interprété.

Ici, le but n'est pas de tester la technique de la simple porte, mais de la double/triple porte dans le nez.
La condition contrôle ici correspond à tester la technique de la simple porte (contrairement à ce qu'il vient de dire), pour obtenir des résultats initiaux. Ces résultats, on pourra les comparer à ceux obtenues avec une technique double porte que l'on veut tester, avec différentes conditions que l'on veut étudier.

Ainsi, la condition contrôle simple porte correspond à :
-faire une demande fixe, la majorité des gens la considère comme suffisamment contraignante pour engendrer pleins de refus direct. On obtient moins d'un appel par personne.
-faire de suite une deuxième requête qui est elle ouverte, et donc laisse suffisamment de liberté pour qu'une partie des gens l'acceptent. La moyenne des coups de téléphones passées dans cette condition de requête ouverte est de 3-4 par personnes (sachant que dedans les gens qui ont passés aucun coups de fil dedans comptent dans ce résultat)

En mettant une porte supplémentaire(150 appels/p), avec une demande encore plus folle avant toutes les requêtes présentés comme dans la condition contrôle, on obtient des résultats plus élevés de plus 6appels/p pour la deuxième demande fixe, et plus de 9 pour la condition ouverte. Là c'est clair qu'il manque un résultat/précision . Il manque les résultats obtenue à la première requête (les 150 appels/p). Mais est ce que les données ici de cette requête ont été fondues dans le nombre d'appels/personnes dans la/les conditions fixes ? Néanmoins on peut quand même voir que cette méthode est ici 2 fois plus efficace pour la requête ouverte avec la double porte, que la simple porte dans le nez (attention quand même ici, car on n'est pas sûr que c'est uniquement les résultats de la req 25a/p, ou 25a/p + 150a/p).

On rajoute une porte supplémentaire entre la requête à 150 et 25appels, c'est à dire 100appel/p. Donc test d'une triple porte avec un résultat de - de 11 appels/ p pour les requêtes ouvertes, et une acceptation des requêtes fixes qui est assez élevé.

Par rapport à tes questions : "Comment peut-on augmenter le score alors que par principe c'est la personne interrogée qui, dans les cas, propose le nombre d'appels qu'elle passera "
Dans la vidéo, il est dit que les mécanismes ne sont pas encore connus dans le fond, mais qu'il y a plusieurs facteurs qui jouent.
Ça joue beaucoup sur la culpabilité de dire non plusieurs fois à un requête et la peur de passer pour un connard/m'enfoutiste/égoïste/incapable qui s'amplifie à chaque refus, le sentiment de frustration de vouloir quand même se sentir utile et important qui augmente aussi à chaque requete. La pression du manque de temps pour réfléchir à l'aide que l'on s'apprête à donner, la frustration/peine/encore culpabilité de décevoir quelqu'un qui a eu la peine de passez du temps avec toi pour d'exposer plusieurs requêtes et qui t'a forcé au passage à créer une relation forcée plus dure à briser que si on t'avais juste poser une seule requête direct.

Pourquoi les gens passent quand même plus de coup de fil au final, qu'a la requête de début ? Car en moyenne si une entreprise te dit qu'elle a besoin que tu lui passes pour elle 150ap, puis 25ap gratos, l'inconscient des gens leur dictent que l'entreprise doit être très important et beaucoup plus puissante que si elle avait simplement demandé 25ap. Et que beaucoup de gens ont dû déjà être sensibilité à leur cause (ce qui n'est pas le cas) et qu'elle mérite qu'on y passe du temps pour pas passer pour un ingrat/feignasse de volontaire face aux autre gens qui eux, sacrifient plus de temps (du moins c'est ce que cette technique de manipulation veut te faire croire). Dans certains cas, ça peut même aller à une peur de la persécution si tu refuses toutes les requêtes successives d'une personne, quand tu es déjà en situation d’inférieuritée/dépendance. Cf étudiants/chômeurs/emplois précaires/personnes seuls, à qui on se permet de demander beaucoup plus de bénévolat que les autres gens.
+ 2 -

Zbouboss Vermisseau

35 % des personnes interrogées acceptent de torturer d'autre gens sans même avoir été manipulés. Classe
+ 0 -

Guaruda En réponse à Zbouboss Asticot

Après faut voir le panel de personne interroger. Si c'est des personnes déjà bercé dans les sciences et les protocoles scientifiques, je pense qu'elles sont plus enclines à accepter dût à leurs connaissances des protocoles et à leur "désensibilisation" sur ces sujets, comparé à une personne lambda.
+ 0 -

JesusOmega En réponse à Zbouboss Vermisseau

35% acceptent de torturer des rats. C'est pas cool mais quand même quand on leur demande de torturer des gens 0% acceptent.
+ 0 -

Lebizu Vermisseau

pour le cas des amis, je pense qu'on est un peu le reflet d'eux même...c'est pourquoi faut choisir ses potes.
+ 0 -

emerson En réponse à Lebizu Archi-ver

Ouai mais certains évoluent, d'autres stagnent, et d'autres régressent, donc on peut toujours choisir au départ on ne sait jamais ce que ça donnera quelques années plus-tard
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
101